HGGSP /

Thème 3: Histoire et Mémoire

Thème 3: Histoire et Mémoire

 THÈME 3 :
HISTOIRE ET MÉMOIRES
1.9
CHAP INTRO
6666666
HISTOIRE
Oo
Reconstruct scientifique
du passé objective,
désir de vérité, souces
vari

Thème 3: Histoire et Mémoire

L

Lyna

83 Followers

13

Partager

Enregistrer

Fiche de révision de tout le thème 3

 

Tle

Fiche de révision

THÈME 3 : HISTOIRE ET MÉMOIRES 1.9 CHAP INTRO 6666666 HISTOIRE Oo Reconstruct scientifique du passé objective, désir de vérité, souces variés, évolue, étude et écriture des faits passé 2 rapports au passé : Contextualise et fait évoluer Source, objet d'étude MEMOIRE Reconstruct affective du passé, ce qui reste dans le souvenir des individus ou de groupes subjective, mémoires plurielles L'historien analyse l'évol des M que les sociétés ont d'un événement depuis son origine (distingue M des acteurs, M sociale, M officielle) ➡M devenu un objet d'étude depuis Les lieux de Mémoire de 1984-92 → Pierre Nora Ex 2GM: évol M (par H.Rousso) Devoir de mémoire : Obligatº morale de se →3 étapees : amnésie mythe Fr résiste souvenir d'évenem¹ du passé pr rendre hommage anamnèse → prise de concience, hypermnésie → bcp comemo aux victimes Suicite réacº historiens: →H ne juge pas mais explique + décrit crime contre humanité → 2005 asso Liberté pr l'histoire → accuse Etat approche émot° du passé →empèche leur travail(P.Nora) Lois mémorielles : officialise 1 vision du passé 1e = Loi Gayssot 1990: négationnisme = délit Loi Toubira 2001 → traite négrière + esclavage = CCH rétroactif et Apparit des notions de Crime contre l'humanité et de génocide : imprescriptible CRIME CONTRE L'HUMANITÉ →assassinat, réduction en esclavage, déportation ou tout autre acte inhumain commis contre la population civile avant ou pendant la guerre Nuremberg : Tribunal militaire →Notion déjà utilisé 1GM pr nommer massacre Arméniens par FR et RU en...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Apprends avec plus de 500.000 notes d’étude des meilleurs élèves !
Apprends ensemble avec d'autres élèves et aidez-vous mutuellement.
Obtiens de meilleures notes sans trop d'efforts !

Télécharger l'application

Légende alternative :

1915 mais ce n'était pas une notion juridique →Pendant 2GM question de nommer les massacres commis Churchill <<massacre sans nom>> par Nazis →Tribunal de Nuremberg 1945 :CCH devient notion juridique utilisé dans les 3 chefs d'accusation : crime contre la paix, de Guerre, contre l'Humanité GÉNOCIDE →commis dans l'intention de détruire ou tout ou en partie un groupe national, ethnique, religieux ou racial international établi par accords de Londres 1945 →concept créé par R. Lemkin en 1943 →pas retenu à Nuremberg →→officiel en 1948 par ONU (il y en a 3 reconnu auj : Arméniens, Juifs, Tutsi) i •Génocide = une forme de CCH, mais tt les CCH ne sont pas des génocides •Un génocide fait appel à des considérations morales → concurrence entre historiens et autorités judiciaires, parlementaires •Le CCH entre ds droit international en 1948, devient imprescriptible 1964 FR, 1968 ONU •Justice internationale:*TPI:tribunal pénal international (TPIY 1993-2017, TPIR 1994-2015) *MTPI = mécanisme de fonction résiduel des TPI (juge après la fin des TPI) *Mécanisme de compétence universelle (1 État juge des affaires internationales) *CPI : cours pénal international→ 1998 créé par traité de Rome, 2002 activé à La Haye LES CAUSES DE LA 1GM Les conflits et leur H→ durablement inscrit ds mémoires collective et individuelle + donne souvent naissance à une mémoire officielle des gouv pr réconcilier pops, mais il y a des tensions entre groupes mémoriels + refoulements + tensions entre les pays travail historien = indispensable pr récit objectif + dépassionner les M ng ⇒1GM + G Algérie ont alimenté vif débats géopolitiques et mémoriels bcp travaux h Causes multiples : attentat de Sarajevo 28 juin 1914 (assassinat F. Ferdinand, hérité trône Autriche-Hongrie, par nationaliste Serbe); rivalité coloniales, territoriales; tensions nationalistes; courses à l'armement + engrenage des alliances (Triple Alliance : All, AH, IT; Triple Entente: FR, RU, Russie) 1GM conflit énorme ampleur (Bilan: 10M morts) Armistice 11 nov 1918 → traité de Versailles 1919 All déclaré coupable et humilié PEACE lourdes réparatº (en All traité dénoncé : « Diktat », nie sa responsabilité) → Question de la responsabilité se pose dès le début Au début M du déclenchement simple : l'autre est responsable (M officiel + pop) →évolue avec travaux d'historiens qui étudient M 1GM car question devenu très politique (traité Versailles) ▶EN FRANCE •A1920: All = coupable (P. Renouvin 1920 responsabilité All+ Autriche) •A 1930 : M évolue → J. Isaac, 1933 → responsabilité partagé (fr allonge service militaire + à pousser la Russie, il éduque la haine de la G) EN ALLEMAGNE •Au début nie sa responsabilité : h+ pv nazi dénonçaient «mensonge de la culpabilité All» + insistaient sur responsabilité Franco-russe •Après 2GM, M évolue avec culpabilité national (actes des Nazis) + constructᵒ eur →F. Fisher: 1961 (But de la G de l’All Impérial) → rupture avec idée de responsabilité partagée : All = pol d'expansion, impérial →>bcp de controverses en All : Chancelier All = défenseur de la paix qui a échoué AU 21 SIECLE ↳communauté h ne débat plus sur culpabilité + responsabilité car le débat à perdu son caractère politique depuis réconciliation franco-allemande → thèse négationnistes: succès (a permis reconciliatᵒ nationale en All regain de fierté nationale) 2013: C. Clark → les Somnambules, ajoute la responsabilité des autres pays à celle de l'Allemagne théorie populaire en All: négationnisme 2014: G. Krumeich → Le feu aux poudres, critique thèse de Clark qu'il juge trop indulgente → All et AH ont voulu la G recul culpabilité All lui permet de se réaffirmer ds le monde La M du conflit a permit: →Rappro¹ All + France (1984 : geste de Verdun→poignée de main Mitterand et H. Kohl) →Rapprochements institutionels (1950 communauté eur Charbon Acier) →Convaincre opinion public d'1 nouveau conflit (All → Nazi au pv : 2GM) Auj → nouveaux objets de recherches(après pol social, vécu des combattants...) ➡témoignages anciens combattants important 100 Importance du 100aire : 2012 →→ mission du 100aire, M réactiver, devient M internationale → Collecte de M + bcp de projets scientifiques, artistiques, commémoratifs HISTOIRE ET MÉMOIRE DE LA G ALGÉRIE (1954-1962) Puissance eur ont fondé leur puissance sur colonisatº ⇒ décolnisatº difficile a accepté >bcp de G, violence → G Algérie (indépendance Algérie VS FR) Déroulement du conflit : 1954 : création FLN (frond libératº nationale de l'Algérie) par nationalistes Alg, organise début insuréct contre pieds noirs (fr qui vivaient en Alg) = 1 nov 1954 Toussaint Rouge 1956 envoi du contingent renfort de FR (350 000 soldats, surtout jeunes en service militaire), armée FR rejoint par les Harkis (algériens ayant combattu au côté de FR) 1957 bataille d'Alger → G touche aussi métropole : manif en faveur indép Alg (1961 répression à Paris) 1961 : création OAS = organisatᵒ terroriste refusant pol conciliatrice de De Gaulle 1962: Accords Évian → Alg indépendant > G Algérie = G franco-algérienne, franco-française, algéro-algérienne bilan humain du conflit enjeu pol et M (décompte des victimes = complexe) →Selon FLN 1M civil alg morts(1M martyres), selon universitaires 250 000 à 430 000 →Naissance de ‡ groupes mémoriels : → 1M Pieds noirs rapatrié en FR ont du tt quitter, →40 000 Harkis abandonnés par FR et en danger en Alg, →Appelés du contingent = trauma, ⇒OAS - → rancune envers pv FR, →FLN s'engage créat° nouvel État → dev M officielle (1M Martyres) Les mémoires EN FRANCE AMNÉSIE dès 1962 série lois d'Amnisties, censure, la G n'est pas nommé G par FR mais «opératᵒ de maintien de l'ordre» ⇒ pr oublier le conflit, la torture... FIN AMNESIE, pratiques de tortures par armée FR sortent peu à peu de l'oublie grâce Hist (Pierre Vidal-Naquet → La torture dans la république 1972) RÉVEIL DES MÉMOIRES : 1980-1990 (porté par groupe M) →enfants de Harkis se révoltent pr reconnaissance de H des Harkis →asso pieds noirs → nostalgérie →A 1990 : parole anciens jeunes soldat se libère → aide travaux Hist ouverture archives FR 1992 + fin lois amnistie POLITIQUE DE RECONNAISSANCE MÉMORIELLE 1983 enseignement de G alg dans programme scolaire 1999 on l'appel Guerre d'Algérie 2002: mémorial soldats FR et Harkis morts en Afrique 2012: F. Hollande → responsabilité FR ds répression du 17 oct 1961 Même si les mémoires sont libérés elles ne sont pas apaisés EN ALGÉRIE H OFFICIELLE : Indépendance = fierté - FLN : mémoire officielle qui héroïse les grands hommes qui ont agit pr indep (Toussain Rouge = «fête de la révolution>>) →promouvoir l'unité alg + justifier FLN au pv C TRAVAIL DES HISTORIEN = DIFFICILE : contrôle H par PV et peu de sources H OFFICIELLE NE PASSE PLUS → percept° du conflit évolue, jeunesse RELATION ENTRE FRANCE ET ALGÉRIE des coopératº (intérêt éco mutuel, forte diaspora Alg en FR (2008 membre union méditeranée, «amitié et coop entre FR et Alg» en 2012 → coop éco et militaire) → tensions mémorielle : enjeu pol forts (alg refuse entrer ds Orga Internationale de la Francophonie, réckame des excuse de FR) LA JUSTICE LOCALE : LES TRIBUNAUX GACACA La génocide des Tutsi au Rwanda 1994 Rwanda= État multiethnique : Tutsi (éleveurs) et Hutu (agriculteurs), était sous protectorat Belge depuis 1916, 1962 : indépendance du Rwanda → 1963, 1973 : vague massacre contre Tutsi 1990 début G civil(Front patriotique rwandais→T VS F armé R→Hu) 6 avril 1994, attentat contre avion du président qui était Hu, Hu accuse T (auj origine?) début du Génocide des Tutsi le 7 (800 000 à 1M de victimes) fin 17 juillet 1994 POUR JUGER LES RESPONSABLES → PLUSIEURS ÉCHELLES : →Internationale → nov 1994 créatº TPIR en Tanzanie, pr juger organisateurs du A génocide, 93 personnes misent en accusatº (1ª = JP. Akayesu 1998) TPIR critiqué car lent, coûteux, corruptº, pas sécurité même si a permis liberté de parole, contribué écriture H, montre pas impunité des crimes, influence créatº CPI (Fin 2015) →Nationale : 1996, loi pr juger les crimes à échelle nationale mais reste lent →Locale : tribunaux Gacaca (tribunaux villageois), justice basé sur le pardon, mis en place après lenteur TPIR et justice nationale en 2001, près de 2M de dossiers traités, 1M coupables, juges = anciens des villages élus (ne sont pas juristes) (fin 2012) Défauts : aveux sont fait pr réducᵒ peine, pas professionnel, Positif:a permis bcp de jugem¹ APRÈS LE CONFLIT: nécessité de réconcilier le pays, les 2 ethnis →Justice pr union nationale : justice transitionnelle (mesures prises par pv pr rétablir la paix ds un pays après un conflit ou engagé ds un processus démocratique) → dilemme entre Justice et Paix rendre justice = contre la paix, justice sacrifié pr paix Rôle FR : FR était présente pr apporté aide humanitaire, mais a aidé les génocidaires, 2021, Macron l'a reconnu mais n'a pas demander pardon LA JUSTICE INTERNATIONALE : POUR EX-YOUGOSLAVIE →G en Ex-Yougoslavie 1990-1995 Yougoslavie état fédéral communiste composé de 6 républiques socialistes (Serbie, Bosnie, Croatie...) et 2 provinces autonomes (Kosovo), capitale fédéral : Belgrad, pv central par Serbes. 1991 : réveil nationalisme → plusieurs G : les ‡ rép proclament idép (Croatie 1991, Bosnie 1992), Serbie intervient pr maintenir unité du pays Les pays indép sont multinationales (ex : Bosnie) → les peuples cohabitent difficilement, tensions communautaires internes (en Bosnie rép Serbe de Bosnie) Purification ethnique anti-bosniaques violence de masse parfois génocides 1995 : massacre de Srebrenica en Bosnie (8 000 bosniaques morts) INTERVENTION POUR ARRÊTER LA GUERRE 1992, ONU déploie les Casques Bleus qui n'arrivent pas a empêcher massacres 1993 → création TPIY pr lutter contre impunité juger les responsables des massacres Début du TPIY difficile (est à La Haye) → crée qd il y avait encore la G, 1ª procès en 1996, lente au début, l'activité s'accélère A2000 et prend fin en 2017. Le TPIY a permit la création d'autres TPI (Rwanda…), la mise en place du CPI en 2002 (à La Haye/ qui juge les génocides, crime de G, CCH/ mais ne peut juger que les criminels d'une nationalité qui reconnaît la CPI) La justice permet d'avancer de l'Histoire, rendre compréhensible les événements, permet de donner info aux H, H sont parfois témoins lors de procès La justice permet d'apaiser les mémoires en reconnaissant les victimes La justice est difficile à rendre : bcp de victimes et coupables, crimes d’État, coupables «<innocents>>, situations complexes CHAP CONCLUSION: H ET M GÉNOCIDE JUIFS ET TZIGANES DIFFÉRENTS MOYENS D'ENTRETENIR LA MÉMOIRE DU GÉNOCIDE Les œuvres →1ers récit = témoignages Journal d'Anne Frank 1947 Si c'est un homme, Primo Levi 1947 Construction de lieux de M →immédiat après G 45 lieux de M rares permet de souder les survivants souvent que des plaques →1ers mémoriaux 50 1956: Martyr juif 1953: Yad Vashem → Jérusalem Mémoriaux = espace de recueillemt et de recherche éveil des M →Multiplicatᵒ Mémoriaux 90 car dispart des survivants 1990: mémorial de l'Holocauste à Washington •2005 : martyr juif devient mémorial de la Shoah avec le mur des noms 2005: mémorial Berlin Auschwitz devient musée en 1947 1947: mémorial Varsovie ceux qui se sont révolté Un réseau de lieux de mémoire (avec centre H résistance et déportation...) Les procès ⇒sont un besoin moral →Nuremberg→→ 1945-46 juge criminels nazis entendre les témoins entretient M Point de départ pr écrire H nazisme, génocide évoquer mais dilué ds masse Pendant GF →→ All clémente envers les criminels car il faut reconstruire le pays →Procès Eichmann 1961 Tournant M juive bcp témoins s'exprime (111) condamner à mort 1962 •morque début ère des Témoins selon A.Vievorka →d'autres procès pr lutter conte négationnisme Klaus Barbie 1987 (perpèt) Maurice Papon 1997 (10a) pr→plus récents 2015 O. Groning 2016 R. Hanning →imprescriptibilité des crimes 1964 FR, 1968 ONU Lieu de M = concept définit par Pierre Nora 1984, désigne des symboles et des lieux liés à des événements historiques dont la collectivité veut se souvenir. Lieux de M complètent connaissance historique, mais ne sont pas indispensables pr faire l'H ils répondent à un devoir de M Mémoriaux pop tzigane rare même si 1956 : Mémorial Tzigane, 2016 St sixte à Berlin Ils ont une différentes approche de la mort →Cinéma Nuits et brouillard A.Resnais 1955, image censuré •Amen Série Holocauste 1970 Shoah, Claude Lanzmann 1985 (9h témoignage) Liste de Schindler 1993 Le chagrin et la pitié M.Ophüls → nouv générat •Fils de Saul 2015 →Littérature BD, Maus →→ Art Spiegelman 1986,91(2 tome) Les Bienveillantes 2006 W ou le souvenir d'enfance 1975 G. Perec Procès permettent d'établir les # niveau de responsabilité, ils sont aussi des outils pr faire l’H et construire M 1945: Shoah entre H de l'humanité (conventᵒ préventº et répret° du crime de génocide, décla universelle droit H) M ds les œuvres : D'abord le silence puis réveil sujet devient universel Œuvres posent la question de si on peut fonctionnalisé le Génocide M ENJEUX HISTORIQUES ET MÉMORIELS EN ÉVOLUTION 1945-1960- → entretenir M pas une priorité •FR: mythe résistancialiste Dénazificatᵒ (Potsdam) → exigences morales ‡ de la réalité : il faut reconstruire All •pas de mention au Juifs et Tziganes : les déportés = tous (pas mention au génocide) •priorité = justice et recherche pr tourner la page et se reconstruire amnésie ● M sélective : que celle des résistants •M Juifs et Tziganes pas vu même si CDJC (archives) ▶1960-1970 → réveil des Mémoires procès Eichmann 1961 émergence génocide Juif (pas Tzigane) → nouveau procès (S et B Klarsfeld → retrouver criminels nazi qui ont fuient) •pr lutter contre négationnisme les Juifs parlent pour rétablir la vérité = ère des témoins •fin mythe résistancialiste (R. Paxton - → archives All) •début des gestes de reconnaissance ▶1990-AUJ → devoir de M (obligatᵒ morale de se souvenir) •tps des commémorations : bcp de lieux de M, Shoah sujet universel imprescriptibilité des crimes 1964 FR, 1968 ONU •1990 loi Gayssot → lutte contre négationnisme 1950 Entretenir M juive double objectif = mémoriel (rendre hommage),historique (recherches) Avec la disparitº des derniers survivants → entretenir M juive devient difficile 1947 Musée d'Auschwitz (Pologne) 1947 Le Journal d'Anne Frank 1956 Nuit et Brouillard d'Alain Resnais 1953 Mémorial de 1960 Yad Vashem (Israël) 1961 Procès d'Adolf Eichmann 1970 LA JUSTICE - internationale: procès de Nuremberg -nationale: en Allemagne et dans les pays où les crimes en lien avec le génocide se sont produits 1980 Aide à la construction des mémoires 1985 Shoah de Claude Lanzmann: Permet de contextualiser Peut constituer une source pour les historiens 1990 2000 2005 Mémorial de la Shoah (France) Mémorial aux Juifs assassinés (Allemagne) 2010 LES MÉMOIRES - s'incarnent dans des lieux Influence l'élaboration des mémoires 2015 Commémoration du 70° anniversaire de la découverte du camp d'Auschwitz-Birkenau 2012 Mémorial aux Sinti et Roms assassinés (Allemagne) (Auschwitz, ghettos) - s'entretiennent grâce à des cérémonies et à des lieux de souvenir et de recherche (Mémorial de la Shoah, Yad Vashem) - se diffusent grâce à la littérature, au cinéma Sont étudiées par les historiens 2020 L'HISTOIRE DU GÉNOCIDE - s'élabore dans les universités et les centres de recherche spécialisés (Mémorial de la Shoah) -se diffuse grâce à l'éducation, aux musées 1910 1950 1990 1900 1920 1914-1918 Première Guerre mondiale Janvier-octobre! 1957 Bataille d'Alger Î -Axe 1 1er juillet 1914 1990 28 juin 1914 Assassinat de l'archiduc François-Ferdinand à Sarajevo 1897 Protectorat allemand LG Algérie 11 novembre 1920 Inhumation du soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe Avril-juillet 1994 Génocide des Tutsi au Rwanda 1960 1er novembre 1954 Début de la guerre d'Algérie 1910 Janvier 1990 Fin du << socialisme autoritaire >> 1995 Guerres de Yougoslavie 1991-2001 1930 Juillet 1962 Exode des pieds-noirs et des harkis vers la France Rwanda 1970 1920 1991 Février 1991 Premières sécessions: 1916 Début de l'occupation belge Août 1991 Guerre en Croatie 1940 1939-1945 Seconde Guerre mondiale 1930 2000 2002: Création de la Cour pénale internationale: 1950 1946-1954 Guerre d'Indochine 15 juillet 1914 Avril 1974 Première visite d'un président français en Algérie 1992 1992 Création de la FORPRONU 1980 1940 23 juillet Ultimatum autrichien à la Serbie 1960 1950 28 juillet Déclaration de guerre de l'Autriche-Hongrie à la Serbie 1992 Début de la << décennie sanglante >> en Algérie 1990 1993 Août 1992 Découverte de camps d'internement Avril 1992 Début guerre de Bosnie/ Siège de Sarajevo 1962 Indépendance de l'Algérie 2005 1991-1993 Manifestations d'enfants de harkis 1959 Début de la Révolution sociale: 1970 Tenue du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) 1994-2015 Tenue du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) 1993-2017 22 janvier 1963 Réconciliation franco-allemande 29 juillet Guillaume Il tente d'éviter une guerre entre l'Autriche et la Russie 1960 2000 Décembre 2002 Mémorial pour les soldats morts en Afrique du Nord 1962 Indépendance Juillet 1999 Loi reconnaissant l'appellation de guerre d'Algérie en France 1970 1993 Création du TPIY 1980 1er août 1914 1973 Coup d'État de J. Habyarimana 2010 Fonctionnement des tribunaux gacaca (Rwanda) 2002-2012 2010 Création du Mécanisme 1994 1990 10 juin 1999 Reconnaissance officielle de la guerre d'Algérie (France) 1er août L'Empire allemand déclare la guerre à la Russie 1980 3 août 4 août Le Royaume-Uni déclare la guerre à l'Allemagne L'Empire allemand déclare la guerre à la France 2006 Demande du président Bouteflika d'excuses officielles à la France 2010 13 septembre 2018 Reconnaissance de la responsabilité de l'État français dans la mort de Maurice Audin; 1993 Accords d'Arusha (Tanzanie) entre le gouvernement rwandais et le FPR devant garantir le retour de la paix au Rwanda 1990 1GM 1990 Attaques du Front patriotique rwandais (FPR) 1995 2000 2015 juillet 1995 Massacre de Srebrenica / Dirigeants serbes de Bosnie inculpés par le TPIY 2020 Axe 2 2000 6 avril 1994 Attentat contre J. Habyarimana, le président du Rwanda et début du génocide Yougoslavie 1996 1910 1920 1914-1918 Première Guerre mondiale 1930 • Ouvrages universitaires • Émissions grand public • Musées les historiens 1945-1946 Tribunal militaire international de Nuremberg Rapidité plus grande 1940 Importants moyens d'enquêtes 1939-1945 Seconde Guerre mondiale • l'objectivation des responsabilités • la reconnaissance des victimes • l'écoute de la souffrance 1950 1946-1948 Tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient (Tokyo) 1960 rapproche grâce à 1954-1962 Guerre d'Algérie • Vie associative • Cérémonies les anciens combattants entretenue par La mémoire des conflits Impartialité du tribunal La justice après les guerres civiles Tribunaux internationaux Bonne connaissance des contextes locaux Guerre civile Tribunaux locaux Guerre en ex-Yougoslavie 1992-1995 Génocide des Tutsi avril-juillet 1994: Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie 1993 Tribunal pénal international pour le Rwanda 1994: Crimes commis ou organisés par des responsables nationaux Crimes commis ou organisés par des responsables locaux 1970 éloigne dans le cas Relative lenteur 1980 1990 • du refus de reconnaître ses responsabilités • de l'absence de reconnaissance de victimes • de l'instrumentalisation de la souffrance Risque de pression sur les juges et les témoins Cérémonies • Monuments (mémoriaux, musées...) le pouvoir Éloignement de la population concernée Moyens d'enquête limités 2000

HGGSP /

Thème 3: Histoire et Mémoire

L

Lyna   

Suivre

83 Followers

 THÈME 3 :
HISTOIRE ET MÉMOIRES
1.9
CHAP INTRO
6666666
HISTOIRE
Oo
Reconstruct scientifique
du passé objective,
désir de vérité, souces
vari

Ouvrir

Fiche de révision de tout le thème 3

THÈME 3 : HISTOIRE ET MÉMOIRES 1.9 CHAP INTRO 6666666 HISTOIRE Oo Reconstruct scientifique du passé objective, désir de vérité, souces variés, évolue, étude et écriture des faits passé 2 rapports au passé : Contextualise et fait évoluer Source, objet d'étude MEMOIRE Reconstruct affective du passé, ce qui reste dans le souvenir des individus ou de groupes subjective, mémoires plurielles L'historien analyse l'évol des M que les sociétés ont d'un événement depuis son origine (distingue M des acteurs, M sociale, M officielle) ➡M devenu un objet d'étude depuis Les lieux de Mémoire de 1984-92 → Pierre Nora Ex 2GM: évol M (par H.Rousso) Devoir de mémoire : Obligatº morale de se →3 étapees : amnésie mythe Fr résiste souvenir d'évenem¹ du passé pr rendre hommage anamnèse → prise de concience, hypermnésie → bcp comemo aux victimes Suicite réacº historiens: →H ne juge pas mais explique + décrit crime contre humanité → 2005 asso Liberté pr l'histoire → accuse Etat approche émot° du passé →empèche leur travail(P.Nora) Lois mémorielles : officialise 1 vision du passé 1e = Loi Gayssot 1990: négationnisme = délit Loi Toubira 2001 → traite négrière + esclavage = CCH rétroactif et Apparit des notions de Crime contre l'humanité et de génocide : imprescriptible CRIME CONTRE L'HUMANITÉ →assassinat, réduction en esclavage, déportation ou tout autre acte inhumain commis contre la population civile avant ou pendant la guerre Nuremberg : Tribunal militaire →Notion déjà utilisé 1GM pr nommer massacre Arméniens par FR et RU en...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Apprends avec plus de 500.000 notes d’étude des meilleurs élèves !
Apprends ensemble avec d'autres élèves et aidez-vous mutuellement.
Obtiens de meilleures notes sans trop d'efforts !

Télécharger l'application

Knowunity

#savoirpourtous

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

1915 mais ce n'était pas une notion juridique →Pendant 2GM question de nommer les massacres commis Churchill <<massacre sans nom>> par Nazis →Tribunal de Nuremberg 1945 :CCH devient notion juridique utilisé dans les 3 chefs d'accusation : crime contre la paix, de Guerre, contre l'Humanité GÉNOCIDE →commis dans l'intention de détruire ou tout ou en partie un groupe national, ethnique, religieux ou racial international établi par accords de Londres 1945 →concept créé par R. Lemkin en 1943 →pas retenu à Nuremberg →→officiel en 1948 par ONU (il y en a 3 reconnu auj : Arméniens, Juifs, Tutsi) i •Génocide = une forme de CCH, mais tt les CCH ne sont pas des génocides •Un génocide fait appel à des considérations morales → concurrence entre historiens et autorités judiciaires, parlementaires •Le CCH entre ds droit international en 1948, devient imprescriptible 1964 FR, 1968 ONU •Justice internationale:*TPI:tribunal pénal international (TPIY 1993-2017, TPIR 1994-2015) *MTPI = mécanisme de fonction résiduel des TPI (juge après la fin des TPI) *Mécanisme de compétence universelle (1 État juge des affaires internationales) *CPI : cours pénal international→ 1998 créé par traité de Rome, 2002 activé à La Haye LES CAUSES DE LA 1GM Les conflits et leur H→ durablement inscrit ds mémoires collective et individuelle + donne souvent naissance à une mémoire officielle des gouv pr réconcilier pops, mais il y a des tensions entre groupes mémoriels + refoulements + tensions entre les pays travail historien = indispensable pr récit objectif + dépassionner les M ng ⇒1GM + G Algérie ont alimenté vif débats géopolitiques et mémoriels bcp travaux h Causes multiples : attentat de Sarajevo 28 juin 1914 (assassinat F. Ferdinand, hérité trône Autriche-Hongrie, par nationaliste Serbe); rivalité coloniales, territoriales; tensions nationalistes; courses à l'armement + engrenage des alliances (Triple Alliance : All, AH, IT; Triple Entente: FR, RU, Russie) 1GM conflit énorme ampleur (Bilan: 10M morts) Armistice 11 nov 1918 → traité de Versailles 1919 All déclaré coupable et humilié PEACE lourdes réparatº (en All traité dénoncé : « Diktat », nie sa responsabilité) → Question de la responsabilité se pose dès le début Au début M du déclenchement simple : l'autre est responsable (M officiel + pop) →évolue avec travaux d'historiens qui étudient M 1GM car question devenu très politique (traité Versailles) ▶EN FRANCE •A1920: All = coupable (P. Renouvin 1920 responsabilité All+ Autriche) •A 1930 : M évolue → J. Isaac, 1933 → responsabilité partagé (fr allonge service militaire + à pousser la Russie, il éduque la haine de la G) EN ALLEMAGNE •Au début nie sa responsabilité : h+ pv nazi dénonçaient «mensonge de la culpabilité All» + insistaient sur responsabilité Franco-russe •Après 2GM, M évolue avec culpabilité national (actes des Nazis) + constructᵒ eur →F. Fisher: 1961 (But de la G de l’All Impérial) → rupture avec idée de responsabilité partagée : All = pol d'expansion, impérial →>bcp de controverses en All : Chancelier All = défenseur de la paix qui a échoué AU 21 SIECLE ↳communauté h ne débat plus sur culpabilité + responsabilité car le débat à perdu son caractère politique depuis réconciliation franco-allemande → thèse négationnistes: succès (a permis reconciliatᵒ nationale en All regain de fierté nationale) 2013: C. Clark → les Somnambules, ajoute la responsabilité des autres pays à celle de l'Allemagne théorie populaire en All: négationnisme 2014: G. Krumeich → Le feu aux poudres, critique thèse de Clark qu'il juge trop indulgente → All et AH ont voulu la G recul culpabilité All lui permet de se réaffirmer ds le monde La M du conflit a permit: →Rappro¹ All + France (1984 : geste de Verdun→poignée de main Mitterand et H. Kohl) →Rapprochements institutionels (1950 communauté eur Charbon Acier) →Convaincre opinion public d'1 nouveau conflit (All → Nazi au pv : 2GM) Auj → nouveaux objets de recherches(après pol social, vécu des combattants...) ➡témoignages anciens combattants important 100 Importance du 100aire : 2012 →→ mission du 100aire, M réactiver, devient M internationale → Collecte de M + bcp de projets scientifiques, artistiques, commémoratifs HISTOIRE ET MÉMOIRE DE LA G ALGÉRIE (1954-1962) Puissance eur ont fondé leur puissance sur colonisatº ⇒ décolnisatº difficile a accepté >bcp de G, violence → G Algérie (indépendance Algérie VS FR) Déroulement du conflit : 1954 : création FLN (frond libératº nationale de l'Algérie) par nationalistes Alg, organise début insuréct contre pieds noirs (fr qui vivaient en Alg) = 1 nov 1954 Toussaint Rouge 1956 envoi du contingent renfort de FR (350 000 soldats, surtout jeunes en service militaire), armée FR rejoint par les Harkis (algériens ayant combattu au côté de FR) 1957 bataille d'Alger → G touche aussi métropole : manif en faveur indép Alg (1961 répression à Paris) 1961 : création OAS = organisatᵒ terroriste refusant pol conciliatrice de De Gaulle 1962: Accords Évian → Alg indépendant > G Algérie = G franco-algérienne, franco-française, algéro-algérienne bilan humain du conflit enjeu pol et M (décompte des victimes = complexe) →Selon FLN 1M civil alg morts(1M martyres), selon universitaires 250 000 à 430 000 →Naissance de ‡ groupes mémoriels : → 1M Pieds noirs rapatrié en FR ont du tt quitter, →40 000 Harkis abandonnés par FR et en danger en Alg, →Appelés du contingent = trauma, ⇒OAS - → rancune envers pv FR, →FLN s'engage créat° nouvel État → dev M officielle (1M Martyres) Les mémoires EN FRANCE AMNÉSIE dès 1962 série lois d'Amnisties, censure, la G n'est pas nommé G par FR mais «opératᵒ de maintien de l'ordre» ⇒ pr oublier le conflit, la torture... FIN AMNESIE, pratiques de tortures par armée FR sortent peu à peu de l'oublie grâce Hist (Pierre Vidal-Naquet → La torture dans la république 1972) RÉVEIL DES MÉMOIRES : 1980-1990 (porté par groupe M) →enfants de Harkis se révoltent pr reconnaissance de H des Harkis →asso pieds noirs → nostalgérie →A 1990 : parole anciens jeunes soldat se libère → aide travaux Hist ouverture archives FR 1992 + fin lois amnistie POLITIQUE DE RECONNAISSANCE MÉMORIELLE 1983 enseignement de G alg dans programme scolaire 1999 on l'appel Guerre d'Algérie 2002: mémorial soldats FR et Harkis morts en Afrique 2012: F. Hollande → responsabilité FR ds répression du 17 oct 1961 Même si les mémoires sont libérés elles ne sont pas apaisés EN ALGÉRIE H OFFICIELLE : Indépendance = fierté - FLN : mémoire officielle qui héroïse les grands hommes qui ont agit pr indep (Toussain Rouge = «fête de la révolution>>) →promouvoir l'unité alg + justifier FLN au pv C TRAVAIL DES HISTORIEN = DIFFICILE : contrôle H par PV et peu de sources H OFFICIELLE NE PASSE PLUS → percept° du conflit évolue, jeunesse RELATION ENTRE FRANCE ET ALGÉRIE des coopératº (intérêt éco mutuel, forte diaspora Alg en FR (2008 membre union méditeranée, «amitié et coop entre FR et Alg» en 2012 → coop éco et militaire) → tensions mémorielle : enjeu pol forts (alg refuse entrer ds Orga Internationale de la Francophonie, réckame des excuse de FR) LA JUSTICE LOCALE : LES TRIBUNAUX GACACA La génocide des Tutsi au Rwanda 1994 Rwanda= État multiethnique : Tutsi (éleveurs) et Hutu (agriculteurs), était sous protectorat Belge depuis 1916, 1962 : indépendance du Rwanda → 1963, 1973 : vague massacre contre Tutsi 1990 début G civil(Front patriotique rwandais→T VS F armé R→Hu) 6 avril 1994, attentat contre avion du président qui était Hu, Hu accuse T (auj origine?) début du Génocide des Tutsi le 7 (800 000 à 1M de victimes) fin 17 juillet 1994 POUR JUGER LES RESPONSABLES → PLUSIEURS ÉCHELLES : →Internationale → nov 1994 créatº TPIR en Tanzanie, pr juger organisateurs du A génocide, 93 personnes misent en accusatº (1ª = JP. Akayesu 1998) TPIR critiqué car lent, coûteux, corruptº, pas sécurité même si a permis liberté de parole, contribué écriture H, montre pas impunité des crimes, influence créatº CPI (Fin 2015) →Nationale : 1996, loi pr juger les crimes à échelle nationale mais reste lent →Locale : tribunaux Gacaca (tribunaux villageois), justice basé sur le pardon, mis en place après lenteur TPIR et justice nationale en 2001, près de 2M de dossiers traités, 1M coupables, juges = anciens des villages élus (ne sont pas juristes) (fin 2012) Défauts : aveux sont fait pr réducᵒ peine, pas professionnel, Positif:a permis bcp de jugem¹ APRÈS LE CONFLIT: nécessité de réconcilier le pays, les 2 ethnis →Justice pr union nationale : justice transitionnelle (mesures prises par pv pr rétablir la paix ds un pays après un conflit ou engagé ds un processus démocratique) → dilemme entre Justice et Paix rendre justice = contre la paix, justice sacrifié pr paix Rôle FR : FR était présente pr apporté aide humanitaire, mais a aidé les génocidaires, 2021, Macron l'a reconnu mais n'a pas demander pardon LA JUSTICE INTERNATIONALE : POUR EX-YOUGOSLAVIE →G en Ex-Yougoslavie 1990-1995 Yougoslavie état fédéral communiste composé de 6 républiques socialistes (Serbie, Bosnie, Croatie...) et 2 provinces autonomes (Kosovo), capitale fédéral : Belgrad, pv central par Serbes. 1991 : réveil nationalisme → plusieurs G : les ‡ rép proclament idép (Croatie 1991, Bosnie 1992), Serbie intervient pr maintenir unité du pays Les pays indép sont multinationales (ex : Bosnie) → les peuples cohabitent difficilement, tensions communautaires internes (en Bosnie rép Serbe de Bosnie) Purification ethnique anti-bosniaques violence de masse parfois génocides 1995 : massacre de Srebrenica en Bosnie (8 000 bosniaques morts) INTERVENTION POUR ARRÊTER LA GUERRE 1992, ONU déploie les Casques Bleus qui n'arrivent pas a empêcher massacres 1993 → création TPIY pr lutter contre impunité juger les responsables des massacres Début du TPIY difficile (est à La Haye) → crée qd il y avait encore la G, 1ª procès en 1996, lente au début, l'activité s'accélère A2000 et prend fin en 2017. Le TPIY a permit la création d'autres TPI (Rwanda…), la mise en place du CPI en 2002 (à La Haye/ qui juge les génocides, crime de G, CCH/ mais ne peut juger que les criminels d'une nationalité qui reconnaît la CPI) La justice permet d'avancer de l'Histoire, rendre compréhensible les événements, permet de donner info aux H, H sont parfois témoins lors de procès La justice permet d'apaiser les mémoires en reconnaissant les victimes La justice est difficile à rendre : bcp de victimes et coupables, crimes d’État, coupables «<innocents>>, situations complexes CHAP CONCLUSION: H ET M GÉNOCIDE JUIFS ET TZIGANES DIFFÉRENTS MOYENS D'ENTRETENIR LA MÉMOIRE DU GÉNOCIDE Les œuvres →1ers récit = témoignages Journal d'Anne Frank 1947 Si c'est un homme, Primo Levi 1947 Construction de lieux de M →immédiat après G 45 lieux de M rares permet de souder les survivants souvent que des plaques →1ers mémoriaux 50 1956: Martyr juif 1953: Yad Vashem → Jérusalem Mémoriaux = espace de recueillemt et de recherche éveil des M →Multiplicatᵒ Mémoriaux 90 car dispart des survivants 1990: mémorial de l'Holocauste à Washington •2005 : martyr juif devient mémorial de la Shoah avec le mur des noms 2005: mémorial Berlin Auschwitz devient musée en 1947 1947: mémorial Varsovie ceux qui se sont révolté Un réseau de lieux de mémoire (avec centre H résistance et déportation...) Les procès ⇒sont un besoin moral →Nuremberg→→ 1945-46 juge criminels nazis entendre les témoins entretient M Point de départ pr écrire H nazisme, génocide évoquer mais dilué ds masse Pendant GF →→ All clémente envers les criminels car il faut reconstruire le pays →Procès Eichmann 1961 Tournant M juive bcp témoins s'exprime (111) condamner à mort 1962 •morque début ère des Témoins selon A.Vievorka →d'autres procès pr lutter conte négationnisme Klaus Barbie 1987 (perpèt) Maurice Papon 1997 (10a) pr→plus récents 2015 O. Groning 2016 R. Hanning →imprescriptibilité des crimes 1964 FR, 1968 ONU Lieu de M = concept définit par Pierre Nora 1984, désigne des symboles et des lieux liés à des événements historiques dont la collectivité veut se souvenir. Lieux de M complètent connaissance historique, mais ne sont pas indispensables pr faire l'H ils répondent à un devoir de M Mémoriaux pop tzigane rare même si 1956 : Mémorial Tzigane, 2016 St sixte à Berlin Ils ont une différentes approche de la mort →Cinéma Nuits et brouillard A.Resnais 1955, image censuré •Amen Série Holocauste 1970 Shoah, Claude Lanzmann 1985 (9h témoignage) Liste de Schindler 1993 Le chagrin et la pitié M.Ophüls → nouv générat •Fils de Saul 2015 →Littérature BD, Maus →→ Art Spiegelman 1986,91(2 tome) Les Bienveillantes 2006 W ou le souvenir d'enfance 1975 G. Perec Procès permettent d'établir les # niveau de responsabilité, ils sont aussi des outils pr faire l’H et construire M 1945: Shoah entre H de l'humanité (conventᵒ préventº et répret° du crime de génocide, décla universelle droit H) M ds les œuvres : D'abord le silence puis réveil sujet devient universel Œuvres posent la question de si on peut fonctionnalisé le Génocide M ENJEUX HISTORIQUES ET MÉMORIELS EN ÉVOLUTION 1945-1960- → entretenir M pas une priorité •FR: mythe résistancialiste Dénazificatᵒ (Potsdam) → exigences morales ‡ de la réalité : il faut reconstruire All •pas de mention au Juifs et Tziganes : les déportés = tous (pas mention au génocide) •priorité = justice et recherche pr tourner la page et se reconstruire amnésie ● M sélective : que celle des résistants •M Juifs et Tziganes pas vu même si CDJC (archives) ▶1960-1970 → réveil des Mémoires procès Eichmann 1961 émergence génocide Juif (pas Tzigane) → nouveau procès (S et B Klarsfeld → retrouver criminels nazi qui ont fuient) •pr lutter contre négationnisme les Juifs parlent pour rétablir la vérité = ère des témoins •fin mythe résistancialiste (R. Paxton - → archives All) •début des gestes de reconnaissance ▶1990-AUJ → devoir de M (obligatᵒ morale de se souvenir) •tps des commémorations : bcp de lieux de M, Shoah sujet universel imprescriptibilité des crimes 1964 FR, 1968 ONU •1990 loi Gayssot → lutte contre négationnisme 1950 Entretenir M juive double objectif = mémoriel (rendre hommage),historique (recherches) Avec la disparitº des derniers survivants → entretenir M juive devient difficile 1947 Musée d'Auschwitz (Pologne) 1947 Le Journal d'Anne Frank 1956 Nuit et Brouillard d'Alain Resnais 1953 Mémorial de 1960 Yad Vashem (Israël) 1961 Procès d'Adolf Eichmann 1970 LA JUSTICE - internationale: procès de Nuremberg -nationale: en Allemagne et dans les pays où les crimes en lien avec le génocide se sont produits 1980 Aide à la construction des mémoires 1985 Shoah de Claude Lanzmann: Permet de contextualiser Peut constituer une source pour les historiens 1990 2000 2005 Mémorial de la Shoah (France) Mémorial aux Juifs assassinés (Allemagne) 2010 LES MÉMOIRES - s'incarnent dans des lieux Influence l'élaboration des mémoires 2015 Commémoration du 70° anniversaire de la découverte du camp d'Auschwitz-Birkenau 2012 Mémorial aux Sinti et Roms assassinés (Allemagne) (Auschwitz, ghettos) - s'entretiennent grâce à des cérémonies et à des lieux de souvenir et de recherche (Mémorial de la Shoah, Yad Vashem) - se diffusent grâce à la littérature, au cinéma Sont étudiées par les historiens 2020 L'HISTOIRE DU GÉNOCIDE - s'élabore dans les universités et les centres de recherche spécialisés (Mémorial de la Shoah) -se diffuse grâce à l'éducation, aux musées 1910 1950 1990 1900 1920 1914-1918 Première Guerre mondiale Janvier-octobre! 1957 Bataille d'Alger Î -Axe 1 1er juillet 1914 1990 28 juin 1914 Assassinat de l'archiduc François-Ferdinand à Sarajevo 1897 Protectorat allemand LG Algérie 11 novembre 1920 Inhumation du soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe Avril-juillet 1994 Génocide des Tutsi au Rwanda 1960 1er novembre 1954 Début de la guerre d'Algérie 1910 Janvier 1990 Fin du << socialisme autoritaire >> 1995 Guerres de Yougoslavie 1991-2001 1930 Juillet 1962 Exode des pieds-noirs et des harkis vers la France Rwanda 1970 1920 1991 Février 1991 Premières sécessions: 1916 Début de l'occupation belge Août 1991 Guerre en Croatie 1940 1939-1945 Seconde Guerre mondiale 1930 2000 2002: Création de la Cour pénale internationale: 1950 1946-1954 Guerre d'Indochine 15 juillet 1914 Avril 1974 Première visite d'un président français en Algérie 1992 1992 Création de la FORPRONU 1980 1940 23 juillet Ultimatum autrichien à la Serbie 1960 1950 28 juillet Déclaration de guerre de l'Autriche-Hongrie à la Serbie 1992 Début de la << décennie sanglante >> en Algérie 1990 1993 Août 1992 Découverte de camps d'internement Avril 1992 Début guerre de Bosnie/ Siège de Sarajevo 1962 Indépendance de l'Algérie 2005 1991-1993 Manifestations d'enfants de harkis 1959 Début de la Révolution sociale: 1970 Tenue du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) 1994-2015 Tenue du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) 1993-2017 22 janvier 1963 Réconciliation franco-allemande 29 juillet Guillaume Il tente d'éviter une guerre entre l'Autriche et la Russie 1960 2000 Décembre 2002 Mémorial pour les soldats morts en Afrique du Nord 1962 Indépendance Juillet 1999 Loi reconnaissant l'appellation de guerre d'Algérie en France 1970 1993 Création du TPIY 1980 1er août 1914 1973 Coup d'État de J. Habyarimana 2010 Fonctionnement des tribunaux gacaca (Rwanda) 2002-2012 2010 Création du Mécanisme 1994 1990 10 juin 1999 Reconnaissance officielle de la guerre d'Algérie (France) 1er août L'Empire allemand déclare la guerre à la Russie 1980 3 août 4 août Le Royaume-Uni déclare la guerre à l'Allemagne L'Empire allemand déclare la guerre à la France 2006 Demande du président Bouteflika d'excuses officielles à la France 2010 13 septembre 2018 Reconnaissance de la responsabilité de l'État français dans la mort de Maurice Audin; 1993 Accords d'Arusha (Tanzanie) entre le gouvernement rwandais et le FPR devant garantir le retour de la paix au Rwanda 1990 1GM 1990 Attaques du Front patriotique rwandais (FPR) 1995 2000 2015 juillet 1995 Massacre de Srebrenica / Dirigeants serbes de Bosnie inculpés par le TPIY 2020 Axe 2 2000 6 avril 1994 Attentat contre J. Habyarimana, le président du Rwanda et début du génocide Yougoslavie 1996 1910 1920 1914-1918 Première Guerre mondiale 1930 • Ouvrages universitaires • Émissions grand public • Musées les historiens 1945-1946 Tribunal militaire international de Nuremberg Rapidité plus grande 1940 Importants moyens d'enquêtes 1939-1945 Seconde Guerre mondiale • l'objectivation des responsabilités • la reconnaissance des victimes • l'écoute de la souffrance 1950 1946-1948 Tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient (Tokyo) 1960 rapproche grâce à 1954-1962 Guerre d'Algérie • Vie associative • Cérémonies les anciens combattants entretenue par La mémoire des conflits Impartialité du tribunal La justice après les guerres civiles Tribunaux internationaux Bonne connaissance des contextes locaux Guerre civile Tribunaux locaux Guerre en ex-Yougoslavie 1992-1995 Génocide des Tutsi avril-juillet 1994: Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie 1993 Tribunal pénal international pour le Rwanda 1994: Crimes commis ou organisés par des responsables nationaux Crimes commis ou organisés par des responsables locaux 1970 éloigne dans le cas Relative lenteur 1980 1990 • du refus de reconnaître ses responsabilités • de l'absence de reconnaissance de victimes • de l'instrumentalisation de la souffrance Risque de pression sur les juges et les témoins Cérémonies • Monuments (mémoriaux, musées...) le pouvoir Éloignement de la population concernée Moyens d'enquête limités 2000