Matières

Matières

Société

SES spe - le vote : individuel ou collectif

26

Partager

Enregistrer

Télécharger


10-VOTER: UNE AFFAIRE
INDIVIDUELLE OU
COLLECTIVE?
COMPRENDRE ET MESURER LE VOTE, UN ENJEU CENTRAL
nécessité de
Élections = l'un des marqueur
10-VOTER: UNE AFFAIRE
INDIVIDUELLE OU
COLLECTIVE?
COMPRENDRE ET MESURER LE VOTE, UN ENJEU CENTRAL
nécessité de
Élections = l'un des marqueur

10-VOTER: UNE AFFAIRE INDIVIDUELLE OU COLLECTIVE? COMPRENDRE ET MESURER LE VOTE, UN ENJEU CENTRAL nécessité de Élections = l'un des marqueurs les plus importants des démocraties modernes comprendre les comportements électoraux. Comportement électoral => ensemble des attitudes des citoyens face aux élections. Cela comprend à la fois le fait de participer ou non aux élections et l'orientation du vote. Mesurer la participation électorale = moyen de savoir si les électeurs inscrits votent ou non. Deux outils : • taux d'abstention (complété par le taux de non-inscription) • taux de participation Abstention électorale => fait, pour un individu inscrit sur les listes électorales, de ne pas participer à un scrutin. Non-inscription => fait, pour un individu qui remplit pourtant toutes les conditions pour le faire, de ne pas s'inscrire sur les listes électorales. Participation électorale => fait, pour un individu inscrit sur les listes électorales, de participer effectivement au scrutin. Taux d'abstention => proportion d'électeurs inscrits sur les listes électorales ne participant pas à une élection donnée. Il se calcule en divisant le nombre d'abstentionnistes par le nombre d'électeurs inscrits. Taux de participation => proportion d'électeurs inscrits sur les listes électorales participant à une élection donnée. Il se calcule en divisant le nombre de personnes ayant participé à l'élection par le nombre d'électeurs inscrits. LES COMPORTEMENTS ÉLECTORAUX, REFLETS DE LA SOCIALISATION DES CITOYENS? De nombreux mécanismes sociaux influent...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity a été mis en avant par Apple et a toujours été en tête des classements de l'App Store dans la catégorie Éducation en Allemagne, en Italie, en Pologne, en Suisse et au Royaume-Uni. Rejoins Knowunity aujourd'hui et aide des millions d'étudiants à travers le monde.

Ranked #1 Education App

Chargement dans le

Google Play

Chargement dans le

App Store

Tu n'es toujours pas convaincu ? Regarde ce que disent les autres élèves ...

Louis B., utilisateur iOS

J'aime tellement cette application [...] Je recommande Knowunity à tout le monde ! !! Je suis passé de 11 à 16 grâce à elle :D

Stefan S., utilisateur iOS

L'application est très simple à utiliser et bien faite. Jusqu'à présent, j'ai trouvé tout ce que je cherchais :D

Lola, utilisatrice iOS

J'adore cette application ❤️ Je l'utilise presque tout le temps pour réviser.

Légende alternative :

sur les pratiques du vote des citoyens → la sociologie électorale met en lumière des variables sociales explicatives du comportement électoral : • Variables sociodémographiques (genre, âge, lieu de résidence) • Variables socio-culturelles (niveau de diplôme, appartenance religieuse, origine ethnique) • Variables socio-économiques (PCS, niveau de revenus, détention d'un patrimoine) → Le vote produit d'une socialisation spécifique + relativement prévisible. Ces variables sont un moyen de comprendre l'abstention électorale : → L'abstention << hors-jeu »> = touche les individus les plus éloignés du monde politique (faible intégration sociale, faible sentiment de compétence politique). → L'abstention << dans le jeu »> = le fait de personnes bien intégrées et intéressées par la politique. Variables sociales explicatives du comportement électoral => caractéristiques sociologiques des électeurs qui influencent à la fois l'orientation politique et la participation politique. Parmi ces variables, l'appartenance à une classe sociale et la religion sont vues comme des << variables »> lourdes, expliquant fortement le vote. 2 LE VOTE, ŒUVRE D'UN CITOYEN LIBRE ET ÉCLAIRÉ ? Si, en théorie, le vote secret est constitutionnalisé depuis 1795, la pratique a pu démontrer le contraire. → 1913: adoption des enveloppes et de l'isoloir = garanties d'un choix libre → le vote est alors perçu comme un choix individuel. Théorie du vote sur enjeux = l'électeur est rationnel, compétent politiquement, capable d'ajuster son vote à l'offre politique et à la conjoncture. Il choisit alors le candidat qui lui convient en fonction d'enjeux spécifiques à l'élection (le pouvoir d'achat, la sécurité, le chômage, etc.) et pas en fonction des partis. Vote sur enjeux => théorie selon laquelle les électeurs orientent leur vote en fonction de leur opinion sur un ensemble de problèmes politiques, qu'ils confrontent aux solutions proposées par les différents candidats. LE VOTE DEVIENDRAIT-IL MOINS PRÉVISIBLE ? La volatilité électorale (ou mobilité électorale) n'est pas un phénomène récent mais s'accroît depuis les années 1980. → 3 formes: changer d'avis au cours de la campagne électorale, passer d'un candidat à l'autre entre deux tours, changer de parti politique d'un vote à un autre. Le « vote de classe » semble être de moins en moins révélateur. Exemple de la relation qui unit historiquement les ouvriers aux partis de gauche depuis les années 90: ces derniers tendent de plus en plus à voter à droite voire à l'extrême-droite. Vote de classe => théorie selon laquelle l'appartenance à une classe sociale déterminée influe sur le comportement électoral. La volatilité électorale = aussi un signe d'un électorat de plus en plus diplômé où le vote devient une arme stratégique. Volatilité électorale (ou mobilité électorale): fait pour un électeur de ne pas voter pour le même candidat ou parti d'un scrutin à un autre, ou d'alterner participation et abstention. La mobilité peut être intra-bloc (voter pour des partis différents mais toujours de gauche) ou inter-bloc (passer de la droite à la gauche et inversement).

10-VOTER: UNE AFFAIRE
INDIVIDUELLE OU
COLLECTIVE?
COMPRENDRE ET MESURER LE VOTE, UN ENJEU CENTRAL
nécessité de
Élections = l'un des marqueur

26

Partager

Enregistrer


SES spe - le vote : individuel ou collectif

SES

 

1ère

Fiche de révision

Commentaires (1)

user profile picture

fiche de révision

Contenus similaires

Know cours ses sur le vote 1ere thumbnail

51

cours ses sur le vote 1ere

cours de ses sur le vote. classe de premiere

Know Lexique sur le chapitre : Voter une affaire individuelle ou collective ? thumbnail

20

Lexique sur le chapitre : Voter une affaire individuelle ou collective ?

Définitions précises

Know Définitions le vote  thumbnail

27

Définitions le vote

Fiche de révision spécialité SES 1ère : définitions le vote

Know voter : une affaire individuelle ou collective ?  thumbnail

9

voter : une affaire individuelle ou collective ?

voilà mes fiches de révision sur le vote, j’espère qu’elles t’aideront !

Know la participation électorale  thumbnail

35

la participation électorale

ses

Know Le vote  thumbnail

4

Le vote

Chapitre le vote SES 1er générale

10-VOTER: UNE AFFAIRE INDIVIDUELLE OU COLLECTIVE? COMPRENDRE ET MESURER LE VOTE, UN ENJEU CENTRAL nécessité de Élections = l'un des marqueurs les plus importants des démocraties modernes comprendre les comportements électoraux. Comportement électoral => ensemble des attitudes des citoyens face aux élections. Cela comprend à la fois le fait de participer ou non aux élections et l'orientation du vote. Mesurer la participation électorale = moyen de savoir si les électeurs inscrits votent ou non. Deux outils : • taux d'abstention (complété par le taux de non-inscription) • taux de participation Abstention électorale => fait, pour un individu inscrit sur les listes électorales, de ne pas participer à un scrutin. Non-inscription => fait, pour un individu qui remplit pourtant toutes les conditions pour le faire, de ne pas s'inscrire sur les listes électorales. Participation électorale => fait, pour un individu inscrit sur les listes électorales, de participer effectivement au scrutin. Taux d'abstention => proportion d'électeurs inscrits sur les listes électorales ne participant pas à une élection donnée. Il se calcule en divisant le nombre d'abstentionnistes par le nombre d'électeurs inscrits. Taux de participation => proportion d'électeurs inscrits sur les listes électorales participant à une élection donnée. Il se calcule en divisant le nombre de personnes ayant participé à l'élection par le nombre d'électeurs inscrits. LES COMPORTEMENTS ÉLECTORAUX, REFLETS DE LA SOCIALISATION DES CITOYENS? De nombreux mécanismes sociaux influent...

10-VOTER: UNE AFFAIRE INDIVIDUELLE OU COLLECTIVE? COMPRENDRE ET MESURER LE VOTE, UN ENJEU CENTRAL nécessité de Élections = l'un des marqueurs les plus importants des démocraties modernes comprendre les comportements électoraux. Comportement électoral => ensemble des attitudes des citoyens face aux élections. Cela comprend à la fois le fait de participer ou non aux élections et l'orientation du vote. Mesurer la participation électorale = moyen de savoir si les électeurs inscrits votent ou non. Deux outils : • taux d'abstention (complété par le taux de non-inscription) • taux de participation Abstention électorale => fait, pour un individu inscrit sur les listes électorales, de ne pas participer à un scrutin. Non-inscription => fait, pour un individu qui remplit pourtant toutes les conditions pour le faire, de ne pas s'inscrire sur les listes électorales. Participation électorale => fait, pour un individu inscrit sur les listes électorales, de participer effectivement au scrutin. Taux d'abstention => proportion d'électeurs inscrits sur les listes électorales ne participant pas à une élection donnée. Il se calcule en divisant le nombre d'abstentionnistes par le nombre d'électeurs inscrits. Taux de participation => proportion d'électeurs inscrits sur les listes électorales participant à une élection donnée. Il se calcule en divisant le nombre de personnes ayant participé à l'élection par le nombre d'électeurs inscrits. LES COMPORTEMENTS ÉLECTORAUX, REFLETS DE LA SOCIALISATION DES CITOYENS? De nombreux mécanismes sociaux influent...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity a été mis en avant par Apple et a toujours été en tête des classements de l'App Store dans la catégorie Éducation en Allemagne, en Italie, en Pologne, en Suisse et au Royaume-Uni. Rejoins Knowunity aujourd'hui et aide des millions d'étudiants à travers le monde.

Ranked #1 Education App

Chargement dans le

Google Play

Chargement dans le

App Store

Tu n'es toujours pas convaincu ? Regarde ce que disent les autres élèves ...

Louis B., utilisateur iOS

J'aime tellement cette application [...] Je recommande Knowunity à tout le monde ! !! Je suis passé de 11 à 16 grâce à elle :D

Stefan S., utilisateur iOS

L'application est très simple à utiliser et bien faite. Jusqu'à présent, j'ai trouvé tout ce que je cherchais :D

Lola, utilisatrice iOS

J'adore cette application ❤️ Je l'utilise presque tout le temps pour réviser.

Légende alternative :

sur les pratiques du vote des citoyens → la sociologie électorale met en lumière des variables sociales explicatives du comportement électoral : • Variables sociodémographiques (genre, âge, lieu de résidence) • Variables socio-culturelles (niveau de diplôme, appartenance religieuse, origine ethnique) • Variables socio-économiques (PCS, niveau de revenus, détention d'un patrimoine) → Le vote produit d'une socialisation spécifique + relativement prévisible. Ces variables sont un moyen de comprendre l'abstention électorale : → L'abstention << hors-jeu »> = touche les individus les plus éloignés du monde politique (faible intégration sociale, faible sentiment de compétence politique). → L'abstention << dans le jeu »> = le fait de personnes bien intégrées et intéressées par la politique. Variables sociales explicatives du comportement électoral => caractéristiques sociologiques des électeurs qui influencent à la fois l'orientation politique et la participation politique. Parmi ces variables, l'appartenance à une classe sociale et la religion sont vues comme des << variables »> lourdes, expliquant fortement le vote. 2 LE VOTE, ŒUVRE D'UN CITOYEN LIBRE ET ÉCLAIRÉ ? Si, en théorie, le vote secret est constitutionnalisé depuis 1795, la pratique a pu démontrer le contraire. → 1913: adoption des enveloppes et de l'isoloir = garanties d'un choix libre → le vote est alors perçu comme un choix individuel. Théorie du vote sur enjeux = l'électeur est rationnel, compétent politiquement, capable d'ajuster son vote à l'offre politique et à la conjoncture. Il choisit alors le candidat qui lui convient en fonction d'enjeux spécifiques à l'élection (le pouvoir d'achat, la sécurité, le chômage, etc.) et pas en fonction des partis. Vote sur enjeux => théorie selon laquelle les électeurs orientent leur vote en fonction de leur opinion sur un ensemble de problèmes politiques, qu'ils confrontent aux solutions proposées par les différents candidats. LE VOTE DEVIENDRAIT-IL MOINS PRÉVISIBLE ? La volatilité électorale (ou mobilité électorale) n'est pas un phénomène récent mais s'accroît depuis les années 1980. → 3 formes: changer d'avis au cours de la campagne électorale, passer d'un candidat à l'autre entre deux tours, changer de parti politique d'un vote à un autre. Le « vote de classe » semble être de moins en moins révélateur. Exemple de la relation qui unit historiquement les ouvriers aux partis de gauche depuis les années 90: ces derniers tendent de plus en plus à voter à droite voire à l'extrême-droite. Vote de classe => théorie selon laquelle l'appartenance à une classe sociale déterminée influe sur le comportement électoral. La volatilité électorale = aussi un signe d'un électorat de plus en plus diplômé où le vote devient une arme stratégique. Volatilité électorale (ou mobilité électorale): fait pour un électeur de ne pas voter pour le même candidat ou parti d'un scrutin à un autre, ou d'alterner participation et abstention. La mobilité peut être intra-bloc (voter pour des partis différents mais toujours de gauche) ou inter-bloc (passer de la droite à la gauche et inversement).