Français /

candide ou l’optimisme - Voltaire

candide ou l’optimisme - Voltaire

 Lecture analytique n° 7
Candide ou l'Optimisme, Voltaire, 1789
Dans ce conte philosophique, Voltaire (1694-1778) s'attaque à la pensée de L

candide ou l’optimisme - Voltaire

user profile picture

Marine :)

30 Followers

Partager

Enregistrer

9

 

1ère

Fiche de révision

lecture analytique

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Lecture analytique n° 7 Candide ou l'Optimisme, Voltaire, 1789 Dans ce conte philosophique, Voltaire (1694-1778) s'attaque à la pensée de Leibniz, qui considère que nous habitons << le meilleur des mondes possibles » : s'il est e-vrai que le mal existe, il est toutefois compensé par un bien infiniment plus grand. Voltaire, qui voit dans cette théorie un incitation au fatalisme, fait donc vivre à Candide une série de malheurs s'accumulant au-delà de ce qu'il est possible d'endurer. L'extrait proposé offre l'exemple d'une atteinte aux droits de l'homme. La rencontre de l'esclave Cacambo est un choc pour Candide, qui redécouvre la réalité du mal au sortir de l'Eldorado. En approchant de la ville, ils rencontrèrent un nègre étendu par terre, n'ayant plus que la moitié de son habit, c'est-à-dire d'un caleçon de toile bleue; il manquait à ce pauvre homme la jambe gauche et la main droite . « Eh, mon Dieu ! lui dit Candide en hollandais, que fais-tu là, mon ami, dans l'état horrible où je te vois ?- J'attend mon maître, M. Vanderdendur, le fameux négociant, répondit le nègre, c'est l'usage. On nous donne un caleçon de toile pour tout vêtement deux fois l'année. Quand nous travaillons aux sucreries, et que la meule nous attrape le doigt, on nous...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

coupe la main ; quand nous voulons nous enfuir, on nous coupe la jambe : je me suis trouvé dans les deux cas. C'est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe. Cependant, lorsque ma mère me vendit dix écus patagons sur la côte de Guinée, elle me disait : << Mon cher enfant, bénis nos fétiches, adore-les toujours, ils te feront vivre heureux, tu as l'honneur d'être esclave de nos seigneurs les blancs, et tu fais là la fortune de ton père et de ta mère ». Hélas ! je ne sais pas si j'ai fait leur fortune, mais ils n'ont pas fait la mienne. Les chiens, les singes et les perroquets sont milles fois moins malheureux que nous. Les fétiches hollandais qui m'ont converti me disent tous les dimanches que nous sommes tous enfants d'Adam, blancs et noirs. Je ne suis pas généalogiste ; mais si ces prêcheurs disent vrai, nous sommes tous cousins issus de germains. Or vous m'avouerez qu'on ne peut pas en user avec ses parents d'une manière plus horrible. Ô Pangloss! s'écria Candide, tu n'avais pas deviné cette abomination ; c'en est fait, il faudra qu’à la fin je renonce à ton optimisme. – Qu'est ce qu'optimisme ? disait Cacambo. Hélas ! dit Candide, c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal. Et il versait des larmes en regardant son nègre ; et en pleurant, il entra dans Surinam. Introduction : Le siècle des Lumières voit l'émergence de nouvelles idées insistant sur la nécessité d'une égalité entre les êtres et sur le droit de chacun au bonheur et à la liberté. C'est ainsi que dans le conte philosophique Candide, Voltaire s'en prend aux thèses du philosophe Leibniz: selon celui-ci, le mal est toujours compensé par un bien. Tout se passe donc pour le mieux « dans le meilleur des monde possible ». Voltaire estime que cette théorie conduit au fatalisme, et cherche au contraire à dénoncer les injustices et à y remédier à travers ses écrits. Dans cet extrait, le héros Candide, rencontre un esclave noir ayant perdu sa jambe et sa main à cause de son statut. Lecture + Problématique : Dans quelle mesure ce dialogue dénonce t-il l'esclavage ? Annonce du plan La découverte d'un esclavage par Candide horrifié ( L.1 à 4) Procédés Description physique péjorative I- Citations << par terre, n'ayant plus que la moitié de son habit, c'est-à-dire d'un caleçon de toile bleue >> L.1/2 << il manquait à ce pauvre homme Symétrie du corps la jambe gauche et la main droite » L. 2/3 << M. Vanderdendur » L .4 << L'état horrible >> L. 3 II- Citations << le fameux négociant » L.4 << c'est l'usage » L.4 Un tableau des horreurs de l'esclavage (L.4 à 9) Procédés Adjectif qualificatif << Quand nous travaillons aux sucreries, et que la meule nous attrape le doigt, on nous coupe la main ; quand nous voulons nous enfuir, on nous coupe la jambe : je me suis trouvé dans les deux cas. » L. 5/6/7 << travaillons >>L.5 << Coupe » L.6 Jeu de mots sur un nom propre + << On >> x2 L.6 Allitération en -d du perso = fait du perso un être ridicule et antipathique Adj qualificatif Justification ethnographique Parallélisme syntaxique Présent de vérité générale Pronom défini Interprétations Dénouement de l'esclave / situation d'humiliation Présentation réduite où ne sont retenus que les détails marquants Nom-portrait qui contient la fonction et le caractère du personnage << Vander »>transcription sous une forme hollandaise de l'homonyme << vendeur >> << Dendur » révèle la « dent dure », la méchanceté du perso Omniprésence des malheurs qui frappent l'Homme Interprétations Ironie de Voltaire qui dénonce le commerce Désigne le traitement dont le nègre a été victime, sous- entend une logique de l'habitude à laquelle le nègre semble se soumettre Amputation de la main (maladie) et de la jambe (punition) mise sur le même plan, évoque ses conditions de vie sans distinguer une action qui a pour but de lui sauver la vie, d'une action destinée à le punir. Le nègre décrit la situation de tous les esclaves, pas uniquement la sienne Tortionnaires anonymes, montre que la relation est complément déshumanisée « C'est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe. >> L.7/8 III- Citations << Cependant » L. 8 << ma mère me vendit dix écus patagons » L.8 << tu fais là la fortune de ton père et de ta mère » L.10 << bénis nos fétiches » L.9 Un réquisitoire contre l'esclavage (L. 9 à 16) Procédés << ils te feront vivre heureux »>L.9 << je ne sais pas si j'ai fait leur fortune, mais ils n'ont pas fait la mienne. » L ;10/11 << Les chiens, les singes et les perroquets sont milles fois moins malheureux que nous » L. 11/12 IV- Citations Double sens du prix << abomination » L. 16, « fin >> L.17, << renonce » L.17, « mal » L. 18, « larmes » L. 18 Pronom personnel << Ton optimisme » L. 17 << Soutenir que tout est bien quand on est mal » L.18 << Son nègre » L.19 Conjonction de coordination / connecteur logique Justification financière Justification religieuse Futur de l'indicatif Moralisateur + négation La leçon ironique de Candide sur l'optimisme (L.17 à 22) Procédés Registre pathétique/ termes péjoratifs Énumération /hyperbole / gradation Pronom possessif Antithèse Déterminant possessif Voltaire dénonce le scandale Commerciale sucre, humain= sacrifice L'esclave ne s'adresse pas seulement à candide, amis aux européens : le lecteur est directement interpellé Interprétations Désaccord La fortune n'est qu'une illusion, une promesse trompeuse Sa mère prêche à son fils l'acception de l'ordre établi, les fétiches désignent les prêtres de la religion catholique = Voltaire se moque d'elle Elle le persuade, contre toute évidence de son bonheur Attitude de recul vis-à-vis de la situation qui lui permet de faire une analyse sévère des rapports de l'Eglise avec les Noirs Voltaire dénonce le paradoxe hypocrite qui consiste à convertir les noirs et prétendre qu'ils sont les égaux des blanc, alors que dans les faits, ils sont traités comme des sous-hommes Interprétations Candide est très ému de la situation (répète qu'il pleure) Valeur péjorative et méprisante Dénonce l'imposture de cette philosophie proche de l'esclave Valeur affective et sentimentale, Candide se sent proche de l'esclave << En pleurant >> L. 19 Participe présent Candide est très ému et touché par la situation de l'esclave Conclusion: L'épisode du « nègre de Surinam » de Candide permet à Voltaire de dénoncer l'ignominie de l'esclavage. En entremêlant description pathétique et ironie, il s'attache à frapper le lecteur de son époque pour le faire réfléchir sur cette pratique, à l'image de Candide qui, pour la première fois dans le conte, rejette les enseignements de son maître Pangloss et fait preuve d'un certain pessimisme. Dans un esprit semblable, Montesquieu parvient lui aussi à condamner l'horreur de l'esclavage par le biais de l'ironie dans le chapitre « De l'esclavage des nègres » extrait de De l'esprit des lois. en écho au combat des Lumières contre les injustices et l'obscurantisme.

Français /

candide ou l’optimisme - Voltaire

candide ou l’optimisme - Voltaire

user profile picture

Marine :)

30 Followers
 

1ère

Fiche de révision

Ce contenu est seulement disponible dans l'appli Knowunity.

 Lecture analytique n° 7
Candide ou l'Optimisme, Voltaire, 1789
Dans ce conte philosophique, Voltaire (1694-1778) s'attaque à la pensée de L

Ouvrir l'appli

lecture analytique

Lecture analytique n° 7 Candide ou l'Optimisme, Voltaire, 1789 Dans ce conte philosophique, Voltaire (1694-1778) s'attaque à la pensée de Leibniz, qui considère que nous habitons << le meilleur des mondes possibles » : s'il est e-vrai que le mal existe, il est toutefois compensé par un bien infiniment plus grand. Voltaire, qui voit dans cette théorie un incitation au fatalisme, fait donc vivre à Candide une série de malheurs s'accumulant au-delà de ce qu'il est possible d'endurer. L'extrait proposé offre l'exemple d'une atteinte aux droits de l'homme. La rencontre de l'esclave Cacambo est un choc pour Candide, qui redécouvre la réalité du mal au sortir de l'Eldorado. En approchant de la ville, ils rencontrèrent un nègre étendu par terre, n'ayant plus que la moitié de son habit, c'est-à-dire d'un caleçon de toile bleue; il manquait à ce pauvre homme la jambe gauche et la main droite . « Eh, mon Dieu ! lui dit Candide en hollandais, que fais-tu là, mon ami, dans l'état horrible où je te vois ?- J'attend mon maître, M. Vanderdendur, le fameux négociant, répondit le nègre, c'est l'usage. On nous donne un caleçon de toile pour tout vêtement deux fois l'année. Quand nous travaillons aux sucreries, et que la meule nous attrape le doigt, on nous...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

#savoirpourtous

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

coupe la main ; quand nous voulons nous enfuir, on nous coupe la jambe : je me suis trouvé dans les deux cas. C'est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe. Cependant, lorsque ma mère me vendit dix écus patagons sur la côte de Guinée, elle me disait : << Mon cher enfant, bénis nos fétiches, adore-les toujours, ils te feront vivre heureux, tu as l'honneur d'être esclave de nos seigneurs les blancs, et tu fais là la fortune de ton père et de ta mère ». Hélas ! je ne sais pas si j'ai fait leur fortune, mais ils n'ont pas fait la mienne. Les chiens, les singes et les perroquets sont milles fois moins malheureux que nous. Les fétiches hollandais qui m'ont converti me disent tous les dimanches que nous sommes tous enfants d'Adam, blancs et noirs. Je ne suis pas généalogiste ; mais si ces prêcheurs disent vrai, nous sommes tous cousins issus de germains. Or vous m'avouerez qu'on ne peut pas en user avec ses parents d'une manière plus horrible. Ô Pangloss! s'écria Candide, tu n'avais pas deviné cette abomination ; c'en est fait, il faudra qu’à la fin je renonce à ton optimisme. – Qu'est ce qu'optimisme ? disait Cacambo. Hélas ! dit Candide, c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal. Et il versait des larmes en regardant son nègre ; et en pleurant, il entra dans Surinam. Introduction : Le siècle des Lumières voit l'émergence de nouvelles idées insistant sur la nécessité d'une égalité entre les êtres et sur le droit de chacun au bonheur et à la liberté. C'est ainsi que dans le conte philosophique Candide, Voltaire s'en prend aux thèses du philosophe Leibniz: selon celui-ci, le mal est toujours compensé par un bien. Tout se passe donc pour le mieux « dans le meilleur des monde possible ». Voltaire estime que cette théorie conduit au fatalisme, et cherche au contraire à dénoncer les injustices et à y remédier à travers ses écrits. Dans cet extrait, le héros Candide, rencontre un esclave noir ayant perdu sa jambe et sa main à cause de son statut. Lecture + Problématique : Dans quelle mesure ce dialogue dénonce t-il l'esclavage ? Annonce du plan La découverte d'un esclavage par Candide horrifié ( L.1 à 4) Procédés Description physique péjorative I- Citations << par terre, n'ayant plus que la moitié de son habit, c'est-à-dire d'un caleçon de toile bleue >> L.1/2 << il manquait à ce pauvre homme Symétrie du corps la jambe gauche et la main droite » L. 2/3 << M. Vanderdendur » L .4 << L'état horrible >> L. 3 II- Citations << le fameux négociant » L.4 << c'est l'usage » L.4 Un tableau des horreurs de l'esclavage (L.4 à 9) Procédés Adjectif qualificatif << Quand nous travaillons aux sucreries, et que la meule nous attrape le doigt, on nous coupe la main ; quand nous voulons nous enfuir, on nous coupe la jambe : je me suis trouvé dans les deux cas. » L. 5/6/7 << travaillons >>L.5 << Coupe » L.6 Jeu de mots sur un nom propre + << On >> x2 L.6 Allitération en -d du perso = fait du perso un être ridicule et antipathique Adj qualificatif Justification ethnographique Parallélisme syntaxique Présent de vérité générale Pronom défini Interprétations Dénouement de l'esclave / situation d'humiliation Présentation réduite où ne sont retenus que les détails marquants Nom-portrait qui contient la fonction et le caractère du personnage << Vander »>transcription sous une forme hollandaise de l'homonyme << vendeur >> << Dendur » révèle la « dent dure », la méchanceté du perso Omniprésence des malheurs qui frappent l'Homme Interprétations Ironie de Voltaire qui dénonce le commerce Désigne le traitement dont le nègre a été victime, sous- entend une logique de l'habitude à laquelle le nègre semble se soumettre Amputation de la main (maladie) et de la jambe (punition) mise sur le même plan, évoque ses conditions de vie sans distinguer une action qui a pour but de lui sauver la vie, d'une action destinée à le punir. Le nègre décrit la situation de tous les esclaves, pas uniquement la sienne Tortionnaires anonymes, montre que la relation est complément déshumanisée « C'est à ce prix que vous mangez du sucre en Europe. >> L.7/8 III- Citations << Cependant » L. 8 << ma mère me vendit dix écus patagons » L.8 << tu fais là la fortune de ton père et de ta mère » L.10 << bénis nos fétiches » L.9 Un réquisitoire contre l'esclavage (L. 9 à 16) Procédés << ils te feront vivre heureux »>L.9 << je ne sais pas si j'ai fait leur fortune, mais ils n'ont pas fait la mienne. » L ;10/11 << Les chiens, les singes et les perroquets sont milles fois moins malheureux que nous » L. 11/12 IV- Citations Double sens du prix << abomination » L. 16, « fin >> L.17, << renonce » L.17, « mal » L. 18, « larmes » L. 18 Pronom personnel << Ton optimisme » L. 17 << Soutenir que tout est bien quand on est mal » L.18 << Son nègre » L.19 Conjonction de coordination / connecteur logique Justification financière Justification religieuse Futur de l'indicatif Moralisateur + négation La leçon ironique de Candide sur l'optimisme (L.17 à 22) Procédés Registre pathétique/ termes péjoratifs Énumération /hyperbole / gradation Pronom possessif Antithèse Déterminant possessif Voltaire dénonce le scandale Commerciale sucre, humain= sacrifice L'esclave ne s'adresse pas seulement à candide, amis aux européens : le lecteur est directement interpellé Interprétations Désaccord La fortune n'est qu'une illusion, une promesse trompeuse Sa mère prêche à son fils l'acception de l'ordre établi, les fétiches désignent les prêtres de la religion catholique = Voltaire se moque d'elle Elle le persuade, contre toute évidence de son bonheur Attitude de recul vis-à-vis de la situation qui lui permet de faire une analyse sévère des rapports de l'Eglise avec les Noirs Voltaire dénonce le paradoxe hypocrite qui consiste à convertir les noirs et prétendre qu'ils sont les égaux des blanc, alors que dans les faits, ils sont traités comme des sous-hommes Interprétations Candide est très ému de la situation (répète qu'il pleure) Valeur péjorative et méprisante Dénonce l'imposture de cette philosophie proche de l'esclave Valeur affective et sentimentale, Candide se sent proche de l'esclave << En pleurant >> L. 19 Participe présent Candide est très ému et touché par la situation de l'esclave Conclusion: L'épisode du « nègre de Surinam » de Candide permet à Voltaire de dénoncer l'ignominie de l'esclavage. En entremêlant description pathétique et ironie, il s'attache à frapper le lecteur de son époque pour le faire réfléchir sur cette pratique, à l'image de Candide qui, pour la première fois dans le conte, rejette les enseignements de son maître Pangloss et fait preuve d'un certain pessimisme. Dans un esprit semblable, Montesquieu parvient lui aussi à condamner l'horreur de l'esclavage par le biais de l'ironie dans le chapitre « De l'esclavage des nègres » extrait de De l'esprit des lois. en écho au combat des Lumières contre les injustices et l'obscurantisme.