Français /

discours sur la servitude volontaire - Étienne de la Boitie

discours sur la servitude volontaire - Étienne de la Boitie

 Lecture analytique n° 6
Discours de la servitude volontaire, Étienne de La Boétie, 1576
Étienne de La Boétie (1530-1563) rédigea très jeune

discours sur la servitude volontaire - Étienne de la Boitie

user profile picture

Marine :)

30 Followers

Partager

Enregistrer

33

 

1ère

Fiche de révision

lecture analytique

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Lecture analytique n° 6 Discours de la servitude volontaire, Étienne de La Boétie, 1576 Étienne de La Boétie (1530-1563) rédigea très jeune ce discours, appelé aussi Contr’un. Il y livre une réflexion sur les moyens de la domination d'une seule personne sur un groupe. Il souligne en particulier que tour asservissement s'appuie sur la passivité des hommes, et parle en ce sens de « servitude volontaire ». Ce discours reste encore aujourd'hui un modèle de pensée humaniste par son plaidoyer pour la liberté. Dans cet extrait, l'auteur montre que la liberté de chacun procède d'une même appartenance au genre humain. Mais certes, s'il y a bien quelque chose de clair et d'apparent dans la nature, et où il ne soit pas permis de faire l'aveugle, c'est le fait que la nature, ministre de Dieu et gouvernante des hommes, nous a tous faits de même formes, et comme il semble, selon un même moule, afin que nous nous reconnaissions tous comme compagnons ou plutôt comme frères. Et si, partageant les présents qu'elle nous faisait, elle a fait quelque avantage de son bien, soit au corps, soit en l'esprit, aux uns plus qu'aux autres, cependant elle n'a pas pour autant eu l'intention de nous mettre en ce monde en un champs clos, et n'a...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

pas envoyé ici-bas les plus forts ni les plus avisés comme des brigands armés dans une forêt pour y brutaliser les plus faibles. Au contraire, il faut plutôt croire que faisant ainsi des parts aux uns plus grandes, aux autres plus petites, elle voulait faire place à la fraternelle affection afin qu'elle eût où s'employer, les uns ayant la possibilité de donner de l'aide, les autres ayant besoin d'en recevoir. Puisque donc cette bonne mère nous a donné à tous la terre pour demeure, nous a tous logés en quelque façon dans la même maison, nous a tous façonnés selon le même patron afin que chacun pût se mirer et quasiment se reconnaître en l'autre, si elle nous a donné à tous ce grand présent de la voix et de la parole pour nous rapprocher et fraterniser davantage, et faire par la commune et mutuelle déclaration de nos pensées une communion de nos volontés, si elle a tâché part tous les moyens de serrer et éteindre si fort le noeud de notre alliance et société, si elle a montré en toutes choses qu'elle ne voulait pas tant nous faire tous unis que tout uns, il ne faut pas douter que nous ne soyons tous naturellement libres, puisque nous sommes tous compagnons. Et il ne peut venir à l'esprit de personne que la nature en ait mis certains en servitude, puisqu'elle nous a tous faits membres d'une compagnie. Introduction : Rédigé par Etienne de La Boétie alors qu'il n'avait que 18 ans, le Discours sur la servitude volontaire appartient au mouvement de l'humanisme. Ce courant européen de la Renaissance met l'homme et ses caractéristiques essentielles au centre de la réflexion. Il cherche à mieux le connaitre afin de le rendre meilleur et de lui permettre de prétendre au bonheur. Le Discours sur la servitude volontaire revient ainsi sur les raisons qui peuvent pousser l'homme à se soumettre à un autre. L'originalité de la thèse de La Boétie consiste à dire que cette servitude n'est pas uniquement forcée, mais qu'elle est aussi la conséquence d'une forme de passivité. Dans l'extrait étudié, l'auteur s'attache à rappeler les droits fondamentaux de l'être humain. Lecture + Problématique : Par quels moyens E.de la Boétie s'appuie sur un raisonnement logique et rationnel ? Annonce du plan La démonstration de l'égalité entre les humains (L.1 à 11) a) Le rôle de la nature dans l'argumentation de La Boétie Citations Procédés Répétition << Nature >> x2 L.1 et 2 << s'il y a bien quelque chose de clair et d'apparent dans la nature, et où il ne soit pas permis de faire l'aveugle, c'est le fait que la nature, ministre de Dieu et gouvernante des hommes, nous a tous faits de même forme >> L.1/2/3 << Nature » x2 L.1/2, << champs » L.6, «< forêt » L.7 << elle n'a pas » v.5/6 << n'a pas envoyé »L.6 << aux uns plus grandes, aux autres plus petites » L.8 Présent de vérité générale Champ lexical de la nature b) Les différences entre les hommes expliquées, leurs conséquences Citations << Si >> L.4 << il faut plutôt croire que faisant ainsi des parts aux uns plus grandes, aux autres plus petites, elle voulait faire place à la fraternelle affection >>L.8/9 -<< Fraternelle affection >> v.9, << aide »>v.10, << compagnons >> v.18 -<< des parts aux uns plus grandes, aux autres plus petites, elle voulait faire place à la fraternelle affection afin qu'elle eût où s'employer, les uns Procédés Conjonction de subordination (introduit une proposition subordonnée de condition) Négation totale x2 Antithèse c) Le véritable objectif de ces différences Citations Procédés << Au contraire » L.8 locution adverbiale Verbe impersonnel + verbe d'opinion Interprétations Pose le cadre, la nature au centre de l'argumentation Met en évidence le fait que hommes naissent égaux -Champ lexical de la fraternité -Parallélisme de construction Mise en valeur du thème de la nature les Interprétations Exprime la condition/ l'hypothèse/ montre une volonté d'explication Réfute l'idée que la nature soit la cause des inégalités entre les hommes Révèle les différences entre les hommes, accentue la notion d'inégalité Interprétations Démontre la proposition, renforce l'argumentation Cherche à emporter l'adhésion du locuteur, portée argumentative -Objectif solidaire, idée de rassembler à travers les différences - met en valeur la diversité des hommes, complémentarité qui fait la richesse de l'homme ayant la possibilité de donner de l'aide, les autres ayant besoin d'en recevoir » L.8/9/10 La liberté pour tous, conséquence de l'égalité (L12 à 21) II- a) Les rythmes et les structures Citations Phrases longues/Virgules L. 12 à 19 << Et » L. 13/14 <<< Donc >>> L.11 « Si » x3; L. 15/16 << Afin que » L.12, << puisque >> L.16 << Tous »L. 11/16/18 << Il ne peut venir à l'esprit de personne que la nature en ait mis certains en servitude » L.17/18 b) Affirmation de la liberté de chacun par quel moyen ? Citations Procédés Pronom personnel <<< Nous » L.12 << Il ne faut pas douter que nous soyons tous naturellement libres » L. 16 Procédés Ponctuation << Rapprocher » L. 14 << Serrer »L. 15 << fraterniser »L. 14 Conclusion: Connecteurs logiques/ conjonction de coordination x4 Conjonction de subordination Pronom indéfini / pluriel Subjonctif présent Négation + verbe impersonnel et d'opinion Champ lexical de la solidarité Interprétations Accueil des arguments qui dévoile la portée du discours Structure le discours, portée argumentative Participe à convaincre le lecteur (faire adhérer à son opinion) Effet de cause à conséquences, stratégie argumentative Interprétations Volonté de rassembler les hommes en incluant le lecteur Idée de pluralité qui met en avant le fait que la nature soit juste avec les hommes, notion d'égalité pour atteindre la liberté Élément de conviction, refus total que la nature soit responsable, faut rejetée sur l'homme passif qui est responsable de sa liberté Tournure syntaxique qui dévoile la portée argumentative du discours verbes d'action Idée d'agir ensemble, notion d'union Cet extrait du Discours sur la servitude volontaire revient sur les deux qualités principales et naturelles des hommes : leur égalité et leur liberté. Etienne de La Boétie s'appuie pour défendre sa thèse sur un raisonnement logique qui se réfère à la nature. Il fait ainsi des différences physiques constatées entre les êtres humaines une invitation à plus de fraternité. Ces idées, profondément humanistes, seront redécouvertes au siècle des Lumières et à la Révolution. La Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne d'Olympe de Gouges, publiée en 1791, aura ainsi pour objectif premier de rappeler l'égalité et la liberté de tous les êtres, hommes comme femmes.

Français /

discours sur la servitude volontaire - Étienne de la Boitie

discours sur la servitude volontaire - Étienne de la Boitie

user profile picture

Marine :)

30 Followers
 

1ère

Fiche de révision

Ce contenu est seulement disponible dans l'appli Knowunity.

 Lecture analytique n° 6
Discours de la servitude volontaire, Étienne de La Boétie, 1576
Étienne de La Boétie (1530-1563) rédigea très jeune

Ouvrir l'appli

lecture analytique

Lecture analytique n° 6 Discours de la servitude volontaire, Étienne de La Boétie, 1576 Étienne de La Boétie (1530-1563) rédigea très jeune ce discours, appelé aussi Contr’un. Il y livre une réflexion sur les moyens de la domination d'une seule personne sur un groupe. Il souligne en particulier que tour asservissement s'appuie sur la passivité des hommes, et parle en ce sens de « servitude volontaire ». Ce discours reste encore aujourd'hui un modèle de pensée humaniste par son plaidoyer pour la liberté. Dans cet extrait, l'auteur montre que la liberté de chacun procède d'une même appartenance au genre humain. Mais certes, s'il y a bien quelque chose de clair et d'apparent dans la nature, et où il ne soit pas permis de faire l'aveugle, c'est le fait que la nature, ministre de Dieu et gouvernante des hommes, nous a tous faits de même formes, et comme il semble, selon un même moule, afin que nous nous reconnaissions tous comme compagnons ou plutôt comme frères. Et si, partageant les présents qu'elle nous faisait, elle a fait quelque avantage de son bien, soit au corps, soit en l'esprit, aux uns plus qu'aux autres, cependant elle n'a pas pour autant eu l'intention de nous mettre en ce monde en un champs clos, et n'a...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

#savoirpourtous

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

pas envoyé ici-bas les plus forts ni les plus avisés comme des brigands armés dans une forêt pour y brutaliser les plus faibles. Au contraire, il faut plutôt croire que faisant ainsi des parts aux uns plus grandes, aux autres plus petites, elle voulait faire place à la fraternelle affection afin qu'elle eût où s'employer, les uns ayant la possibilité de donner de l'aide, les autres ayant besoin d'en recevoir. Puisque donc cette bonne mère nous a donné à tous la terre pour demeure, nous a tous logés en quelque façon dans la même maison, nous a tous façonnés selon le même patron afin que chacun pût se mirer et quasiment se reconnaître en l'autre, si elle nous a donné à tous ce grand présent de la voix et de la parole pour nous rapprocher et fraterniser davantage, et faire par la commune et mutuelle déclaration de nos pensées une communion de nos volontés, si elle a tâché part tous les moyens de serrer et éteindre si fort le noeud de notre alliance et société, si elle a montré en toutes choses qu'elle ne voulait pas tant nous faire tous unis que tout uns, il ne faut pas douter que nous ne soyons tous naturellement libres, puisque nous sommes tous compagnons. Et il ne peut venir à l'esprit de personne que la nature en ait mis certains en servitude, puisqu'elle nous a tous faits membres d'une compagnie. Introduction : Rédigé par Etienne de La Boétie alors qu'il n'avait que 18 ans, le Discours sur la servitude volontaire appartient au mouvement de l'humanisme. Ce courant européen de la Renaissance met l'homme et ses caractéristiques essentielles au centre de la réflexion. Il cherche à mieux le connaitre afin de le rendre meilleur et de lui permettre de prétendre au bonheur. Le Discours sur la servitude volontaire revient ainsi sur les raisons qui peuvent pousser l'homme à se soumettre à un autre. L'originalité de la thèse de La Boétie consiste à dire que cette servitude n'est pas uniquement forcée, mais qu'elle est aussi la conséquence d'une forme de passivité. Dans l'extrait étudié, l'auteur s'attache à rappeler les droits fondamentaux de l'être humain. Lecture + Problématique : Par quels moyens E.de la Boétie s'appuie sur un raisonnement logique et rationnel ? Annonce du plan La démonstration de l'égalité entre les humains (L.1 à 11) a) Le rôle de la nature dans l'argumentation de La Boétie Citations Procédés Répétition << Nature >> x2 L.1 et 2 << s'il y a bien quelque chose de clair et d'apparent dans la nature, et où il ne soit pas permis de faire l'aveugle, c'est le fait que la nature, ministre de Dieu et gouvernante des hommes, nous a tous faits de même forme >> L.1/2/3 << Nature » x2 L.1/2, << champs » L.6, «< forêt » L.7 << elle n'a pas » v.5/6 << n'a pas envoyé »L.6 << aux uns plus grandes, aux autres plus petites » L.8 Présent de vérité générale Champ lexical de la nature b) Les différences entre les hommes expliquées, leurs conséquences Citations << Si >> L.4 << il faut plutôt croire que faisant ainsi des parts aux uns plus grandes, aux autres plus petites, elle voulait faire place à la fraternelle affection >>L.8/9 -<< Fraternelle affection >> v.9, << aide »>v.10, << compagnons >> v.18 -<< des parts aux uns plus grandes, aux autres plus petites, elle voulait faire place à la fraternelle affection afin qu'elle eût où s'employer, les uns Procédés Conjonction de subordination (introduit une proposition subordonnée de condition) Négation totale x2 Antithèse c) Le véritable objectif de ces différences Citations Procédés << Au contraire » L.8 locution adverbiale Verbe impersonnel + verbe d'opinion Interprétations Pose le cadre, la nature au centre de l'argumentation Met en évidence le fait que hommes naissent égaux -Champ lexical de la fraternité -Parallélisme de construction Mise en valeur du thème de la nature les Interprétations Exprime la condition/ l'hypothèse/ montre une volonté d'explication Réfute l'idée que la nature soit la cause des inégalités entre les hommes Révèle les différences entre les hommes, accentue la notion d'inégalité Interprétations Démontre la proposition, renforce l'argumentation Cherche à emporter l'adhésion du locuteur, portée argumentative -Objectif solidaire, idée de rassembler à travers les différences - met en valeur la diversité des hommes, complémentarité qui fait la richesse de l'homme ayant la possibilité de donner de l'aide, les autres ayant besoin d'en recevoir » L.8/9/10 La liberté pour tous, conséquence de l'égalité (L12 à 21) II- a) Les rythmes et les structures Citations Phrases longues/Virgules L. 12 à 19 << Et » L. 13/14 <<< Donc >>> L.11 « Si » x3; L. 15/16 << Afin que » L.12, << puisque >> L.16 << Tous »L. 11/16/18 << Il ne peut venir à l'esprit de personne que la nature en ait mis certains en servitude » L.17/18 b) Affirmation de la liberté de chacun par quel moyen ? Citations Procédés Pronom personnel <<< Nous » L.12 << Il ne faut pas douter que nous soyons tous naturellement libres » L. 16 Procédés Ponctuation << Rapprocher » L. 14 << Serrer »L. 15 << fraterniser »L. 14 Conclusion: Connecteurs logiques/ conjonction de coordination x4 Conjonction de subordination Pronom indéfini / pluriel Subjonctif présent Négation + verbe impersonnel et d'opinion Champ lexical de la solidarité Interprétations Accueil des arguments qui dévoile la portée du discours Structure le discours, portée argumentative Participe à convaincre le lecteur (faire adhérer à son opinion) Effet de cause à conséquences, stratégie argumentative Interprétations Volonté de rassembler les hommes en incluant le lecteur Idée de pluralité qui met en avant le fait que la nature soit juste avec les hommes, notion d'égalité pour atteindre la liberté Élément de conviction, refus total que la nature soit responsable, faut rejetée sur l'homme passif qui est responsable de sa liberté Tournure syntaxique qui dévoile la portée argumentative du discours verbes d'action Idée d'agir ensemble, notion d'union Cet extrait du Discours sur la servitude volontaire revient sur les deux qualités principales et naturelles des hommes : leur égalité et leur liberté. Etienne de La Boétie s'appuie pour défendre sa thèse sur un raisonnement logique qui se réfère à la nature. Il fait ainsi des différences physiques constatées entre les êtres humaines une invitation à plus de fraternité. Ces idées, profondément humanistes, seront redécouvertes au siècle des Lumières et à la Révolution. La Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne d'Olympe de Gouges, publiée en 1791, aura ainsi pour objectif premier de rappeler l'égalité et la liberté de tous les êtres, hommes comme femmes.