Apprentissage

Apprentissage

Société

Dissertation Alcools de Guillaume Apollinaire A

237

Partager

Enregistrer

Inscris-toi pour voir le contenu. C'est gratuit!

Accès à tous les documents

Rejoins des millions d'étudiants

Améliore tes notes

En t'inscrivant, tu acceptes les Conditions d'utilisation et la Politique de confidentialité.

Exemple intro: Avant que n'éclate la Première guerre mondiale, la France connait une période de paix
rétrospectivement appelée la « Belle Ep
Exemple intro: Avant que n'éclate la Première guerre mondiale, la France connait une période de paix
rétrospectivement appelée la « Belle Ep
Exemple intro: Avant que n'éclate la Première guerre mondiale, la France connait une période de paix
rétrospectivement appelée la « Belle Ep
Exemple intro: Avant que n'éclate la Première guerre mondiale, la France connait une période de paix
rétrospectivement appelée la « Belle Ep
Exemple intro: Avant que n'éclate la Première guerre mondiale, la France connait une période de paix
rétrospectivement appelée la « Belle Ep

Contenus similaires

Know Analyse linéaire Nuit Rhénane de Apollinaire  thumbnail

0

Analyse linéaire Nuit Rhénane de Apollinaire

Analyse linéaire pour le bac de français

Know Le Pont Mirabeau - analyse linéaire thumbnail

3

Le Pont Mirabeau - analyse linéaire

analyse linéaire du poème Le Pont Mirabeau de Guillaume Apollinaire dans Alcools, pour l'oral de français

Know Lecture linéaire : "Nuit Rhénane" dans "Alcools" de Guillaume Apollinaire  thumbnail

106

Lecture linéaire : "Nuit Rhénane" dans "Alcools" de Guillaume Apollinaire

Introduction, texte, 4 mouvements et conclusion

Know fiche « Zone » Apollinaire  thumbnail

197

fiche « Zone » Apollinaire

fiche du poème Zone d’Apollinaire pour l’oral du bac de français

Know "Zone", Apollinaire thumbnail

17

"Zone", Apollinaire

Explication linéaire rédigée.

Know Analyse linéaire « Zone » Alcools de Guillaume Apollinaire thumbnail

518

Analyse linéaire « Zone » Alcools de Guillaume Apollinaire

Analyse linéaire Zone

Exemple intro: Avant que n'éclate la Première guerre mondiale, la France connait une période de paix rétrospectivement appelée la « Belle Epoque ». Elle se caractérise par des progrès technologiques, scientifiques, ainsi que par une effervescence à la fois intellectuelle et artistique qui donne naissance à l'art Nouveau, puis au cubisme, qui mène vers les débuts de l'abstraction. Ce vent de modernité se manifeste aussi dans la littérature. Guillaume Apollinaire semble en être la voix principale. En 1913, avec le recueil Alcools, il ouvre de nouvelles voies à la poésie. Pourtant, cette quête de modernité ne semble pas pouvoir totalement s'affranchir du passé, selon les mots du poète : « On ne peut transporter avec soi le cadavre de son père... mais nos pieds ne se détachent qu'en vain du sol qui contient les morts ». Cette réflexion métaphorique permet-elle de définir la modernité poétique selon Apollinaire ? En conséquence, nous montrerons d'abord que la modernité du recueil Alcools se fonde sur des innovations en s'émancipant de la poésie plus ancienne. Toutefois nous verrons aussi que cette modernité ne peut rompre totalement avec la modernité poétique... // entrée en matière // « Poète est celui-là qui rompt avec l'accoutumance », explique Saint-John Perse, poète du XXème siècle. En effet, dès 1904, se réunissent...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity a été mis en avant par Apple et a toujours été en tête des classements de l'App Store dans la catégorie Éducation en Allemagne, en Italie, en Pologne, en Suisse et au Royaume-Uni. Rejoins Knowunity aujourd'hui et aide des millions d'étudiants à travers le monde.

Ranked #1 Education App

Chargement dans le

Google Play

Chargement dans le

App Store

Tu n'es toujours pas convaincu ? Regarde ce que disent les autres élèves ...

Louis B., utilisateur iOS

J'aime tellement cette application [...] Je recommande Knowunity à tout le monde ! !! Je suis passé de 11 à 16 grâce à elle :D

Stefan S., utilisateur iOS

L'application est très simple à utiliser et bien faite. Jusqu'à présent, j'ai trouvé tout ce que je cherchais :D

Lola, utilisatrice iOS

J'adore cette application ❤️ Je l'utilise presque tout le temps pour réviser.

Légende alternative :

au Bateau-Lavoir, peintres, sculpteurs et poètes, ayant pour objectif de se détacher des mœurs artistiques de l'époque et donc de rompre avec l'accoutumance. Parmi eux, Pablo Picasso, Max Jacob ou encore G. Apollinaire. Tous, font alors partie de cette avant-garde artistique qui émerge au début du siècle, notamment à l'origine du cubisme. Guillaume Apollinaire, né en 1880 en Italie, critique d'art et poète, s'inspire pour sa poésie de ses rencontres, ses expériences et de ses voyages. Inspiré par la nouveauté et intrigué par l'avenir, sa poésie rejette parfois la tradition afin de s'inscrire dans une certaine modernité poétique. Il tente alors de délaisser le passer pour se tourner vers l'avenir. // reformulation sujet// Ainsi, en 1913 parait alcools, fruit d'une longue maturation car le recueil regroupe des poèmes écrits depuis 1898. //porblématique// On peut alors s'interroger: Alcools est-il seulement un recueil placé sous le signe de la modernité ? // Annonce plan// De prime abord, l'œuvre représente en effet une certaine modernité poétique ou Apollinaire tente de rejeter le passé, toutefois, il s'en inspire, la tradition est donc également au cœur d'alcools. On peut donc penser que le poète recherche peut être un lyrisme nouveau. I. DISSERT ALCOOLS: Alcools est-il une célébration de la modernité ? ● ● Alcools, un recueil qui s'invente et qui revendique le choix de la modernité en rejetant le passé 1) Les réalités du monde urbain et industriel Apollinaire fait l'éloge de la « rue industrielle » dans plusieurs de ses poèmes << Zone » : évocation de la tour Eiffel, poéticité de la ferraille par une métaphore : << Bergère Ô Tour Eiffel troupeau des ponts bêle ce matin » : Tour Eiffel pourtant peu appréciée lors de sa construction, Apollinaire en fait le symbole de l'industrialisation et du renouveau. Evocation d'usines, d'ouvriers : va et vient des « belles sténo-dactylographe >> << ouvriers » << directeur >> << Vendémiaire » : célébration de l'électricité << Un soir » : «< La ville est métallique et c'est la seule étoile >> Exemple intertextuel : Cendrars dans Du monde entier consacre un poème au transsibérien et un autre au canal du Panama. ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● II. ● ● 2) Libération du langage poétique : Apollinaire fait le choix de s'émanciper des codes de la poésie du XIXème. Rejette toute limitation dans la forme: il utilise toutes les strophes, tous les vers, les vers libres et des formes inédites Chantre: poème d'un seul vers pour mieux reproduire : «< L'unique cordeau des trompettes marines >> << Zone >> débute par des monostiches: << A la fin tu es las de ce monde ancien / Bergère ô Tour Eiffel troupeau des ponts-bêle ce matin / Tu en as assez de vivre dans l'antiquité grecque et romaine >> D'autres poèmes respectent pas de forme précise : « Le voyageur » et «< Vendémiaire » jonglage entre monostiche, distiques, quatrain, alexandrin + pas de rimes seulement assonances et allitérations. << Nuit Rhénane » = sonnet brisé: le dernier vers est marqué par une strophe : « Et mon verres s'est brisé comme un éclat de rire >> Suppression de la ponctuation : déstabilisant mais confère une liberté d'interprétation au lecteur Vers monosyllabique dans la maison des morts : « Au cimetière / Ou / Sous les arcades >> Exemple intertextuel : bien que Apollinaire ne fait pas le choix de la prose, ses poèmes sont tellement hétérométriques qu'ils peuvent parfois paraitre en prose= La prose du transsibérien et de la petite Jehanne de France + Le cornet à dés de Max Jacob. << Les fiançailles » : « pardonnez-moi de ne plus connaitre l'ancien jeu des vers >> 3) Apollinaire fait preuve d'une inventivité poétique qui transfigure le réel Recréation du monde par la force du langage poétique. Conférence de << L'esprit nouveau ou les poètes » : « La surprise, l'inattendu est un des principaux ressorts de la poésie d'aujourd'hui >> Le gout du poète pour les mots : Les mots exercent une fascination qui se manifeste de plusieurs manières : Calembours: jeu de mot= le prénom << Rosemonde » qui sonne comme « Rose du Monde » + Le vers << Sa bouche fleurie en Hollande » s'explique par << Mond», bouche en néerlandais. Utilise des mots en désuétude: « baller » dans Merlin et la vieille femme + << feuilloler » dans les fiançailles Comparaisons étranges = analogies qui associent deux éléments différents Presque surréaliste : « Les nuages coulaient comme un flux menstruel » dans Merlin et La vieille femme Fortement attaché à une esthétique plus ancienne, le poète se réapproprie des thèmes et des formes de la tradition. 1) La reprise de thèmes anciens Registre lyrique et élégiaque présent dans une multitude de poèmes. Thème de la femme fleur inspiré par Ronsard : << Rosemonde » + << Clotilde » : la femme= anémone ou ancolie + « Les colchiques » : Apollinaire = les vaches; pré = amour, les colchiques = femme. « Le pré est vénéneux mais joli en automne/ Les vaches y paissant ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● III. lentement s'empoisonnent >> << tandis que lentes et meuglant/ Les vaches abandonnent / Pour toujours ce grand pré mal fleuri par l'automne >> Thème de l'amour inspiré de la tradition médiévale : Le pont Mirabeau est inspiré d'une chanson de toile du moyen âge « gaieté et Oriour >> Le thème de la souffrance amoureuse surtout perceptible dans la «< Chanson du mal aimé », titre qui révèle bien la plainte et la mélancolie du poète. « Adieux faux amour confondu / avec la femme qui s'éloigne » en référence à Annie Playden. L'amour est donc source de souffrance, sentiment qu'Apollinaire cherche à exploiter le long du recueil. Chant traditionnel des saisons : l'automne = saison favorite d'Apollinaire, saison du déclin. Dans << Signe » : « Mon automne éternelle ô ma saison mentale »> = feminisation Tempus fungit omniprésent à travers l'élément liquide qui s'écoulent et les saisons qui se succèdent. << Pont Mirabeau » : «< Vienne la nuit sonne l'heure/ Les jours s'en vont je demeure >> << En moi-même je vois tout le passé grandir »> (Cortège) 2) Apollinaire replonge dans le passé en s'inspirant de légendes et de mythes anciens ou encore d'épisodes bibliques La quête du passé du poète par des réminiscences de figures mythologiques et légendaires Recueil nourri par des personnages de la trad culturelle occidentale Personnages mythologiques : Orphée dans « Poème lu au mariage d'André Salmon » et le << Larron >> Allusions religieuses : le Christ dans Zone + Le larron = symbole judéo-chrétiens + Salomé : << Pour que sourie encore une fois Jean Baptiste >> Légendes médiévales dans « Merlin et la vieille femme »: Apollinaire a exploité cette histoire dans L'enchanteur Pourrissant (1909) Folklore germanique dans la section Rhénanes : «La loreley » : « O belle Loreley aux yeux plein de verreries >> << vent nocturne»: évocation des elfes << nuit rhénane » : «< les fées » incantent l'été 3) La permanence de la tradition poétique Bien qu'Alcools comporte des vers libres et des poèmes sans rimes, d'autres s'avèrent plus classiques. Formes trad: chanson avec refrain comme « Le pont Mirabeau >> Marizibill = 3 quintils d'octosyllabe en rimes croisées La Loreley 19 distiques d'alexandrins en rimes suivies Saltimbanques = 3 quatrains d'octosyllabes << Signe »> deux quatrains d'alexandrins Alexandrins marqués par des diérèses : « A la fin tu es las de ce monde ancien »> = vers provocateur et représentatif de la volonté du poète de se tourner vers la modernité tout en restant attaché à la tradition. UN LYRISME NOUVEAU 1) Le mélange de la modernité et de la tradition ● ● ● ● ● ● ● ● Poème << Marie »> = octosyllabes mais le vers « Oui je veux vous aimer mais vous aimer à peine » est un alexandrin plus long que les autres vers: Apollinaire est libre dans ses choix d'écritures. Décalage entre plusieurs langages: jongle entre lyrsime et langage familier : << La chanson du Mal aimé » : « ta mère fit un pet foireux et tu naquis de sa colique » + « Et j'ai le cœur aussi gros / Qu'un cul de dame damascène >> Religion, thème traditionnel est pourtant modernisé : -« L'européen le plus moderne c'est vous Pape Pie X », à noter que les chiffres dans la poésie sont encore peu courants. + << La religion est toute neuve »>«< simple comme les << hangars de port-aviation >> 2) Alcools tend vers la modernité en s'inspirant de l'ancien Plusieurs images: pont/ fleuve/porte Image du pont : « Pont Mirabeau » et «< Zone » (troupeau des ponts-bêle) permet de montrer un pont, un passage entre tradition et modernité. Porte = passage entre passé et présent, accès vers de nouvelles aventures : << Le voyageur »> il dit << Ouvrez-moi cette porte ou je frappe en pleurant»: bloqué dans le passé. << La porte >> montre également cette dimension. Plus envie de renouveau à travers le poème «< Le brasier » ou est mentionné la légende du Phénix, oiseau qui renait de ses cendres, comme le poète qui souhaite renaitre de son passé : << voici ma vie renouvelée » on retrouve aussi le phénix dans un vers de Zone. « Le phénix, ce bucher qui lui-même s'engendre. 3) L'ivresse poétique Le fait qu'Apollinaire ait décidé de nommer son recueil Alcools marque parfaitement le désir d'un nouvel élan poétique. Ancien titre : << eau de vie », rejoint le thème de l'alcool. Alcools au pluriel: plusieurs aspects du recueil : aspect traditionnel car l'ivresse intègre la violence dans le monde interlope de la prostitution, d'où le poème Marizibill qui décrit une prostituée, l'alcool lié à la délinquance comme dans «< Shinderhannes » un bandit rhénan. + Allusion à Dionysos, dieu du vin Aspect moderne : cependant si on parle d'alcool, on évoque aussi la soif qui constitue un élan vital: aimer la vie à s'y bruler pour renaitre par la poésie; sens pluriel du titre. << vendémiaire » : «< Je suis ivre d'avoir bu l'univers >> << Zone »> : << Et tu bois cet alcool brulant comme ta vie/Ta vie que tu bois comme une eau de vie »>. Traduit volonté d'affranchissement du réel, volonté de liberté de voyage entre tradition et modernité. Conclusion: Alcools invente sa poésie à travers un rejet partiel du passé. Il supprime intégralement la ponctuation par exemple, mais continue les références aux légendes. Toutefois, l'on observe une volonté de lyrisme nouveau, cad de créer un pont entre tradition et modernité, d'où le point d'interrogation dans le nom du parcours associé à cette œeuvre : «< Modernité poétique ? ». Avec le succès d'Alcools et son effort dans la recherche de l'effet de surprise, Apollinaire apparait comme un précurseur de plusieurs courants artistiques qui ont modelé la première moitié du 20ème siècle en passant par le dada ou le surréalisme, terme instauré par le poète lui-même dans le prologue des << Mamelles de Tirésias » et qui s'émancipe totalement de l'ancien par le refus de créer des œuvres logiques et rationnelles.