Matières

Matières

Société

La science

86

Partager

Enregistrer

Télécharger


NOTION N°5 : LA SCIENCE
➜La science n'existe pas, seules les sciences, dans la diversité de leurs objets et
de leurs méthodologies, peuvent
NOTION N°5 : LA SCIENCE
➜La science n'existe pas, seules les sciences, dans la diversité de leurs objets et
de leurs méthodologies, peuvent
NOTION N°5 : LA SCIENCE
➜La science n'existe pas, seules les sciences, dans la diversité de leurs objets et
de leurs méthodologies, peuvent

NOTION N°5 : LA SCIENCE ➜La science n'existe pas, seules les sciences, dans la diversité de leurs objets et de leurs méthodologies, peuvent être identifiées, désignées et étudiées. La science à une certaine dynamique de connaissance Trois types de sciences : ● Les sciences exactes: sciences formelles qui procèdent par démonstration, elle porte sur des objets produits par la pensée (mathématiques) ou sur les règles de la pensée (logique) →Science de la démonstration avec un résultat valide Les sciences expérimentales : portent sur des objets réels, les sciences de la nature. Elles procèdent en mettant en place des tests (expériences) pour vérifier la validité des théories Les sciences humaines : étudient l'homme dans sa dimension spirituelle et culturelles (psychologie, histoire, sociologie, philosophie...), leur objet (l'homme) a une part d'imprévisibilité. Beaucoup de discussion sur leur méthode d'élaboration existent, mais elles ont un souci de rigueur → pas le même résultat suivant la personne par ex avec une expérience en psychologie → imprévisible 1) La science découvre-t-elle ou construit-elle son objet ? Perspective: La connaissance Repère: Objectif (correspond à un objet, indépendant de tout jugement du sujet sur lui) / subjectif (dépend de la perception ou du jugement singuliers d'un sujet, varie donc selon les individus) / intersubjectif (se déroule entre des sujets, ce qui indique leur interaction → Le scientifique chercherait ainsi à comprendre les choses...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity a été mis en avant par Apple et a toujours été en tête des classements de l'App Store dans la catégorie Éducation en Allemagne, en Italie, en Pologne, en Suisse et au Royaume-Uni. Rejoins Knowunity aujourd'hui et aide des millions d'étudiants à travers le monde.

Ranked #1 Education App

Chargement dans le

Google Play

Chargement dans le

App Store

Tu n'es toujours pas convaincu ? Regarde ce que disent les autres élèves ...

Louis B., utilisateur iOS

J'aime tellement cette application [...] Je recommande Knowunity à tout le monde ! !! Je suis passé de 11 à 16 grâce à elle :D

Stefan S., utilisateur iOS

L'application est très simple à utiliser et bien faite. Jusqu'à présent, j'ai trouvé tout ce que je cherchais :D

Lola, utilisatrice iOS

J'adore cette application ❤️ Je l'utilise presque tout le temps pour réviser.

Légende alternative :

telles qu'elles sont. Alors que si la science construit son objet, l'activité du scientifique devient déterminante → La construction se fait avec un ensemble de matériaux : le scientifique possède les idées qu'il va devoir agencer pour construire des hypothèses qui s'articuleront dans une théorie Texte Gaston BACHELARD « La formation de l'esprit scientifique » : →Connaissance ordinaire = point de départ de la science car immédiatement vraie donc la science est le prolongement de la connaissance ordinaire →La science s'oppose à l'opinion d'après Bachelard : « l'opinion traduit des besoins en connaissances »→l'opinion se tient dans le registre du besoin car nous permet d'agir, l'opinion ne pense pas car la science utilise déjà la pensée. Quand on agit on veut de l'efficacité donc pas la place pour l'opinion →L'opinion a « en droit » toujours tort: repère : en fait, en droit, L'opinion est disqualifiée dans l'ordre de la connaissance puisque pas les moyens d'élaborer un savoir, pas possible de trouver une légitimité sur le seul effet d'un hasard. →Le besoin d'achèvement et le principe de la science : principe de la science = capacité de poser des problèmes et de chercher à y apporter des solutions → moteur de la connaissance scientifique. Besoin d'achèvement = est un idéal, une perspective que le scientifique cherche à atteindre sans être assuré de jamais y parvenir dans la mesure où les connaissances scientifiques continuent à évoluer → « Rien n'est donné tout est construit >> Texte Gaston Bachelard, Le Nouvel Esprit scientifique, 1934: La thèse : La science n'observe pas les phénomènes passivement, elle les construit. Il critique ainsi le « mythe de l'expérience première » : aucune connaissance scientifique n'est jamais venue de l'observation de la nature, 1ere observation n'est jamais la bonne car retient du réel + une observation scientifique seulement valable si issue d'une réflexion → Notre esprit est rempli de préjugés qui l'empêchent de comprendre correctement les phénomènes observés → Objet scientifique est une abstraction produite selon des exigences rationnelles Texte Gaston Bachelard, La psychanalyse du feu, 1938 : →Opposition entre l'esprit scientifique et l'esprit poétique comme ce dont procèdent d'une part la connaissance objective, et d'autre part l'expérience subjective : ces axes constituent deux voies opposées 2) Le renouvellement des théories scientifiques conduit-il à douter de la certitude des sciences ? Perspective: La connaissance La science ne s'interdit pas de changer ses théories, d'abandonner des hypothèses, de revenir sur une expérience et d'interpréter autrement les données observées➜ ne s'interdit pas l'erreur, et ne s'interdit surtout pas de rectifier ce qu'elle a identifié comme erroné C'est donc en se remettant en question que la science peut avancer dans le champ de la connaissance Texte de Karl Popper p 359 du manuel Karl Popper est un philosophe des sciences qui développe la notion de falsifiabilité, qui selon lui doit être le critère de scientificité d'une théorie → seules les théories qui sont falsifiables sont scientifiques ➜ Si la science n'a pas les moyens de prouver qu'elle a raison, elle a toutefois les moyens de prouver qu'elle n'a pas tord → Ainsi, tant qu'une hypothèse n'est pas contredite par l'expérience, nous augmentons la probabilité qu'elle soit juste Texte de Thomas Kuhn p 365 du manuel, la notion de révolution scientifique : → Thomas Kuhn, a remarqué que certaines périodes de crises particulièrement aigues donnaient lieu à des « révolutions scientifiques »>= chargement de point de vue à travers la science et donc répercussion sur le monde → Selon Kuhn, les idées et les hypothèses scientifiques ne sont pas toutes à mettre sur le même plan : elles doivent être hiérarchisées. → Ce fût le cas du passage du géocentrisme à l'héliocentrisme. La science en question doit alors réélaborer l'ensemble de ses théories pour se reconstituer. Elle traverse alors une phase de crise. Mais une crise scientifique est toujours à terme un enrichissement. →Malgré le changement de paradigme, il reste des réflexes de pensée qui seront liés à l'ancien système. Ainsi, bien que l'on soit dans un système héliocentrique, on continue de dire que le soleil se lève le matin et se couche le soir alors que l'on sait que cette phrase est au sens propre fausse. Exemple → En astronomie Le géocentrisme de Ptolémée peut donner un exemple de paradigme qui a été effectif pendant 2000 ans. Imaginant la terre immobile au centre de l'univers, Ptolémée parvient à rendre compte des mouvements du soleil, des étoiles (fixées sur la voûte céleste) et même des planètes. Pour ces dernières, l'explication du mouvement pu se faire en développant l'idée « d'orbe », disques de cristal (invisible donc) sur lesquels les planètes étaient fixées → Faux mais même si les orbes de Ptolémée sont maintenant abandonnées, on leur a substitué une nouvelle notion qui va prendre le nom d'«< orbite », indiquant la trajectoire des corps céleste et dématérialisant le disque de cristal pour lui substituer une trajectoire immatérielle mais bien réelle.

user profile picture

Emeline

77 Abonnés

NOTION N°5 : LA SCIENCE
➜La science n'existe pas, seules les sciences, dans la diversité de leurs objets et
de leurs méthodologies, peuvent

86

Partager

Enregistrer


La science

Français

 

Tle

Fiche de révision

Commentaires (1)

user profile picture

Philosophie terminale générale

Contenus similaires

NOTION N°5 : LA SCIENCE ➜La science n'existe pas, seules les sciences, dans la diversité de leurs objets et de leurs méthodologies, peuvent être identifiées, désignées et étudiées. La science à une certaine dynamique de connaissance Trois types de sciences : ● Les sciences exactes: sciences formelles qui procèdent par démonstration, elle porte sur des objets produits par la pensée (mathématiques) ou sur les règles de la pensée (logique) →Science de la démonstration avec un résultat valide Les sciences expérimentales : portent sur des objets réels, les sciences de la nature. Elles procèdent en mettant en place des tests (expériences) pour vérifier la validité des théories Les sciences humaines : étudient l'homme dans sa dimension spirituelle et culturelles (psychologie, histoire, sociologie, philosophie...), leur objet (l'homme) a une part d'imprévisibilité. Beaucoup de discussion sur leur méthode d'élaboration existent, mais elles ont un souci de rigueur → pas le même résultat suivant la personne par ex avec une expérience en psychologie → imprévisible 1) La science découvre-t-elle ou construit-elle son objet ? Perspective: La connaissance Repère: Objectif (correspond à un objet, indépendant de tout jugement du sujet sur lui) / subjectif (dépend de la perception ou du jugement singuliers d'un sujet, varie donc selon les individus) / intersubjectif (se déroule entre des sujets, ce qui indique leur interaction → Le scientifique chercherait ainsi à comprendre les choses...

NOTION N°5 : LA SCIENCE ➜La science n'existe pas, seules les sciences, dans la diversité de leurs objets et de leurs méthodologies, peuvent être identifiées, désignées et étudiées. La science à une certaine dynamique de connaissance Trois types de sciences : ● Les sciences exactes: sciences formelles qui procèdent par démonstration, elle porte sur des objets produits par la pensée (mathématiques) ou sur les règles de la pensée (logique) →Science de la démonstration avec un résultat valide Les sciences expérimentales : portent sur des objets réels, les sciences de la nature. Elles procèdent en mettant en place des tests (expériences) pour vérifier la validité des théories Les sciences humaines : étudient l'homme dans sa dimension spirituelle et culturelles (psychologie, histoire, sociologie, philosophie...), leur objet (l'homme) a une part d'imprévisibilité. Beaucoup de discussion sur leur méthode d'élaboration existent, mais elles ont un souci de rigueur → pas le même résultat suivant la personne par ex avec une expérience en psychologie → imprévisible 1) La science découvre-t-elle ou construit-elle son objet ? Perspective: La connaissance Repère: Objectif (correspond à un objet, indépendant de tout jugement du sujet sur lui) / subjectif (dépend de la perception ou du jugement singuliers d'un sujet, varie donc selon les individus) / intersubjectif (se déroule entre des sujets, ce qui indique leur interaction → Le scientifique chercherait ainsi à comprendre les choses...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity a été mis en avant par Apple et a toujours été en tête des classements de l'App Store dans la catégorie Éducation en Allemagne, en Italie, en Pologne, en Suisse et au Royaume-Uni. Rejoins Knowunity aujourd'hui et aide des millions d'étudiants à travers le monde.

Ranked #1 Education App

Chargement dans le

Google Play

Chargement dans le

App Store

Tu n'es toujours pas convaincu ? Regarde ce que disent les autres élèves ...

Louis B., utilisateur iOS

J'aime tellement cette application [...] Je recommande Knowunity à tout le monde ! !! Je suis passé de 11 à 16 grâce à elle :D

Stefan S., utilisateur iOS

L'application est très simple à utiliser et bien faite. Jusqu'à présent, j'ai trouvé tout ce que je cherchais :D

Lola, utilisatrice iOS

J'adore cette application ❤️ Je l'utilise presque tout le temps pour réviser.

Légende alternative :

telles qu'elles sont. Alors que si la science construit son objet, l'activité du scientifique devient déterminante → La construction se fait avec un ensemble de matériaux : le scientifique possède les idées qu'il va devoir agencer pour construire des hypothèses qui s'articuleront dans une théorie Texte Gaston BACHELARD « La formation de l'esprit scientifique » : →Connaissance ordinaire = point de départ de la science car immédiatement vraie donc la science est le prolongement de la connaissance ordinaire →La science s'oppose à l'opinion d'après Bachelard : « l'opinion traduit des besoins en connaissances »→l'opinion se tient dans le registre du besoin car nous permet d'agir, l'opinion ne pense pas car la science utilise déjà la pensée. Quand on agit on veut de l'efficacité donc pas la place pour l'opinion →L'opinion a « en droit » toujours tort: repère : en fait, en droit, L'opinion est disqualifiée dans l'ordre de la connaissance puisque pas les moyens d'élaborer un savoir, pas possible de trouver une légitimité sur le seul effet d'un hasard. →Le besoin d'achèvement et le principe de la science : principe de la science = capacité de poser des problèmes et de chercher à y apporter des solutions → moteur de la connaissance scientifique. Besoin d'achèvement = est un idéal, une perspective que le scientifique cherche à atteindre sans être assuré de jamais y parvenir dans la mesure où les connaissances scientifiques continuent à évoluer → « Rien n'est donné tout est construit >> Texte Gaston Bachelard, Le Nouvel Esprit scientifique, 1934: La thèse : La science n'observe pas les phénomènes passivement, elle les construit. Il critique ainsi le « mythe de l'expérience première » : aucune connaissance scientifique n'est jamais venue de l'observation de la nature, 1ere observation n'est jamais la bonne car retient du réel + une observation scientifique seulement valable si issue d'une réflexion → Notre esprit est rempli de préjugés qui l'empêchent de comprendre correctement les phénomènes observés → Objet scientifique est une abstraction produite selon des exigences rationnelles Texte Gaston Bachelard, La psychanalyse du feu, 1938 : →Opposition entre l'esprit scientifique et l'esprit poétique comme ce dont procèdent d'une part la connaissance objective, et d'autre part l'expérience subjective : ces axes constituent deux voies opposées 2) Le renouvellement des théories scientifiques conduit-il à douter de la certitude des sciences ? Perspective: La connaissance La science ne s'interdit pas de changer ses théories, d'abandonner des hypothèses, de revenir sur une expérience et d'interpréter autrement les données observées➜ ne s'interdit pas l'erreur, et ne s'interdit surtout pas de rectifier ce qu'elle a identifié comme erroné C'est donc en se remettant en question que la science peut avancer dans le champ de la connaissance Texte de Karl Popper p 359 du manuel Karl Popper est un philosophe des sciences qui développe la notion de falsifiabilité, qui selon lui doit être le critère de scientificité d'une théorie → seules les théories qui sont falsifiables sont scientifiques ➜ Si la science n'a pas les moyens de prouver qu'elle a raison, elle a toutefois les moyens de prouver qu'elle n'a pas tord → Ainsi, tant qu'une hypothèse n'est pas contredite par l'expérience, nous augmentons la probabilité qu'elle soit juste Texte de Thomas Kuhn p 365 du manuel, la notion de révolution scientifique : → Thomas Kuhn, a remarqué que certaines périodes de crises particulièrement aigues donnaient lieu à des « révolutions scientifiques »>= chargement de point de vue à travers la science et donc répercussion sur le monde → Selon Kuhn, les idées et les hypothèses scientifiques ne sont pas toutes à mettre sur le même plan : elles doivent être hiérarchisées. → Ce fût le cas du passage du géocentrisme à l'héliocentrisme. La science en question doit alors réélaborer l'ensemble de ses théories pour se reconstituer. Elle traverse alors une phase de crise. Mais une crise scientifique est toujours à terme un enrichissement. →Malgré le changement de paradigme, il reste des réflexes de pensée qui seront liés à l'ancien système. Ainsi, bien que l'on soit dans un système héliocentrique, on continue de dire que le soleil se lève le matin et se couche le soir alors que l'on sait que cette phrase est au sens propre fausse. Exemple → En astronomie Le géocentrisme de Ptolémée peut donner un exemple de paradigme qui a été effectif pendant 2000 ans. Imaginant la terre immobile au centre de l'univers, Ptolémée parvient à rendre compte des mouvements du soleil, des étoiles (fixées sur la voûte céleste) et même des planètes. Pour ces dernières, l'explication du mouvement pu se faire en développant l'idée « d'orbe », disques de cristal (invisible donc) sur lesquels les planètes étaient fixées → Faux mais même si les orbes de Ptolémée sont maintenant abandonnées, on leur a substitué une nouvelle notion qui va prendre le nom d'«< orbite », indiquant la trajectoire des corps céleste et dématérialisant le disque de cristal pour lui substituer une trajectoire immatérielle mais bien réelle.