Matières

Matières

Plus

Le relativisme dans Micromégas

03/02/2022

712

35

Partager

Enregistrer

Télécharger


ANALYSE DE THEME
Le relativisme dans Micromégas
07 JANVIER 2022
THEA MONTES 3°A Biographie de Voltaire :
Voltaire (son vrai nom étant Franço
ANALYSE DE THEME
Le relativisme dans Micromégas
07 JANVIER 2022
THEA MONTES 3°A Biographie de Voltaire :
Voltaire (son vrai nom étant Franço
ANALYSE DE THEME
Le relativisme dans Micromégas
07 JANVIER 2022
THEA MONTES 3°A Biographie de Voltaire :
Voltaire (son vrai nom étant Franço
ANALYSE DE THEME
Le relativisme dans Micromégas
07 JANVIER 2022
THEA MONTES 3°A Biographie de Voltaire :
Voltaire (son vrai nom étant Franço

ANALYSE DE THEME Le relativisme dans Micromégas 07 JANVIER 2022 THEA MONTES 3°A Biographie de Voltaire : Voltaire (son vrai nom étant François Marie Arouet) est un philosophe, écrivain et dramaturge français faisant partie du courant philosophique des Lumières. Il est né le 21 novembre 1694 à Paris, et mort le 30 mai 1778 dans la même ville, à l'âge de 84 ans. Issu d'un milieu bourgeois, à ses 10 ans, il intègre un collège jésuite nommé Louis-le-Grand pour y faire ses études. C'est là qu'il apprend la rhétorique, le latin ainsi que le théâtre. Et malgré le désaccord de son père, il se lance dans une carrière littéraire. Ses écrits parlent notamment de philosophie à propos de la religion, la notion de liberté, de justice et de politique. La littérature devient un réel combat pour Voltaire, elle lui permet de diffuser ses idées. Cependant, elles vont souvent à l'encontre idées de son époque, ce qui lui vaut de devoir s'exiler plusieurs fois en province puis en Angleterre. Il se fait même emprisonner et c'est lors de sa sortie de la Bastille qu'il décide de changer de nom pour Voltaire. Un vent de liberté est né avec lui ! Analyse de thème : le relativisme dans Micromégas Relativisme, nom masculin: 1. Conception philosophique qui admet la...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity a été mis en avant par Apple et a toujours été en tête des classements de l'App Store dans la catégorie Éducation en Allemagne, en Italie, en Pologne, en Suisse et au Royaume-Uni. Rejoins Knowunity aujourd'hui et aide des millions d'étudiants à travers le monde.

Ranked #1 Education App

Chargement dans le

Google Play

Chargement dans le

App Store

Tu n'es toujours pas convaincu ? Regarde ce que disent les autres élèves ...

Louis B., utilisateur iOS

J'aime tellement cette application [...] Je recommande Knowunity à tout le monde ! !! Je suis passé de 11 à 16 grâce à elle :D

Stefan S., utilisateur iOS

L'application est très simple à utiliser et bien faite. Jusqu'à présent, j'ai trouvé tout ce que je cherchais :D

Lola, utilisatrice iOS

J'adore cette application ❤️ Je l'utilise presque tout le temps pour réviser.

Légende alternative :

relativité de la connaissance. 2. Position idéologique de quelqu'un qui pense qu'il n'y a pas d'absolu, que tout est relatif. A partir de ces définitions de la relativité, nous allons donc entreprendre de comprendre comment Voltaire a traité de la relativité à travers ce conte philosophique. Premièrement, c'est un détail qui a pourtant son importance dans l'histoire : le protagoniste Micromégas tire son nom de deux racines grecs « micros » qui signifie petit et « mégas » qui signifie grand. L'exemple le plus frappant de la relativité des choses dans ce conte est la relation entre les différents héros de l'histoire. Le Sirien nommé Micromégas (et qui vient de la planète Sirius), et qui est bien plus grand que son compagnon le Saturnien, est considéré comme un géant par rapport à celui-ci au vu de leur différence de taille. Néanmoins, lorsqu'ils arrivent sur Terre et découvrent les hommes, ils les nomment << les atomes », à cause de leur petite taille évidente. Comparé aux humains, le Saturnien est donc un géant et reste tout de même un nain si on le met à côté de Micromégas. On ne peut donc pas vraiment juger du fait qu'il soit un nain ou bien un géant, puisque cela dépend de la perspective dont on prend les choses (ici, la perspective de Micromégas ou bien des humains). La désignation du Saturnien tel un nain ou un géant est donc un avis relatif. On peut prendre un autre exemple cité dans le livre : « Il lui apprit enfin qu'il y a des animaux qui sont pour les abeilles ce que les abeilles sont pour l'homme » ; ainsi on peut comprendre que la relativité est présente partout, même chez les abeilles. On trouvera toujours infiniment plus petit que soi, ainsi qu'infiniment plus grand. C'est d'ailleurs ce dont fait part Micromégas un peu plus tard en s'adressant aux hommes, il leur révèle qu'il existe des animaux plus grands que lui-même, peu importe à quel point il se fait immense. On comprend donc si on se rapporte à la mention des racines grecques dont j'ai parlé un peu plus tôt, que le nom «< Micromégas » comporte l'idée qu'il est en même temps grand et petit. Le nom du héros étant d'ailleurs le titre du conte, tout au long de l'histoire, on développe cette notion de relativisme qu'a cherché à appréhender Voltaire. Il n'existe donc pas de signification absolue dans quoi que ce soit, puisqu'on peut toujours le comparer à plus grand ou bien à plus petit. Je pense que c'est ce que cherche à illustrer ce conte, tout être dans l'univers, peu importe qu'il soit sirien, saturnien ou même terrien, ne sera toujours qu'une position donnée entre l'extrême le plus petit et l'extrême le plus grand. En partant du raisonnement suivant, on peut relever et mettre en avant toutes les comparaisons entre le petit et le grand effectuées dans ce conte: entre Micromégas, le Saturnien, les hommes, la taille de leur planètes... Par exemple, la planète Saturne est tellement petite pour Micromégas qu'il doit se retenir de pouffer à son arrivée en constatant « la petitesse du globe » (p.49); ce qui est relatif puisqu'avec la perspective des hommes, la planète Saturne semble très grande (il est dit qu'elle est neuf cents fois plus grosse que la Terre). (Exemple d'un autre ouvrage : Dans Le Voyage de Gulliver; il fait la rencontre des lilipuciens qui sont infiniment petits et des géants qui sont infiniment grands.) Un autre exemple peut être celui concernant la Terre qui est toujours décrite comme un tout petit globe, il est d'ailleurs mention de « notre petite fourmilière » ou bien « notre petit tas de boue ». Alors que pour un humain, la Terre est incroyablement grande et regorge de trésors de la nature. Dernièrement, on peut aussi remarquer le fait que le Saturnien vive bien moins longtemps que Micromégas et pourtant bien plus que les humains. (<< Hélas ! nous ne vivons, dit le Saturnien, que cinq cents grandes révolutions du soleil. Cela revient à quinze mille ans ou environ, à compter à notre manière. » ; p.51) On peut également percevoir un relativisme des savoirs, Micromégas sait bien plus que le Saturnien et pourtant d'autres êtres détiennent bien plus de savoirs encore. En conclusion, on peut donc considérer qu'aucune mesure n'est déterminante ou absolue ; ainsi le relativisme permet toujours de la mettre en relation avec plus grand et plus petit qu'elle. Ici, on parle essentiellement de tailles mais cette idée de relativisme sera appliquée à bien d'autres choses plus tard. Einstein a développé ce concept de relativité dans ses travaux, en l'appliquant en particulier au temps. Il a dit un jour pour l'expliquer plus simplement : « Si vous étiez assis sur un poêle brûlant pendant 10 secondes, cela pourrait sembler une heure et si vous étiez assis sur la terrasse par une belle nuit étoilée, le bras autour de votre amoureux.se, une heure pourrait sembler des secondes ; c'est la relativité. »> Mon avis sur le thème : On entend souvent dire que tout est relatif. Que tout peut en soi être différent, cela justifié par les expériences personnelles ou bien la culture qui nous a été enseignée. Quand j'ai premièrement entendu parler du relativisme à propos de Micromégas, j'ai tout de suite pensé à ce qu'on appelle le relativisme culturel qui consiste à penser que tout avis peut être justifié en soi par les expériences personnelles vécues et autres. Cependant ce n'est pas de ce genre-ci que Micromégas parle. Et je l'ai trouvé tout aussi intéressant que le relativisme culturel puisque se dire qu'il existera toujours plus petit ou plus grand, pour moi, c'est un peu comme une philosophie de vie. Relativiser, il faut relativiser. C'est souvent ce qu'on peut se dire lorsqu'on se trouve dans la pire situation de vie qu'on aurait pu imaginer. On aura beau dire ou penser ce que l'on veut, cela nous aidera toujours à penser qu'on n'est pas si mal en point. S'il peut exister des malheurs si insignifiants qu'on pourrait à peine prendre en compte en pensant à notre propre contexte ; il en existera forcément des bien plus graves. C'est ce à quoi je pense quand on parle de relativisme. Le relativisme, c'est comme le secret du bonheur, c'est de dire qu'il y a toujours mieux et toujours pire. Est-ce que je préfèrerais être dans ma situation ou dans celle de quelqu'un qui puisse s'avérer être bien plus horrible ? Peu de gens prendront la seconde option. Dans Micromégas, Voltaire pose la question du relativisme à propos de la taille, ou bien du savoir ; mais ce thème s'avère être bien plus large. En me penchant dessus, j'ai pu me renseigner sur tout ce que ce thème de réflexion englobait. Le relativisme est en soi une approche philosophique qui se débarrasse d'une notion de jugement, laquelle est purement subjective et varie en fonction du point de vue d'où la chose est perçue. Finalement, ce n'est qu'une histoire de curseur, non ?