Français /

Lecture linéaire 4: "Une Charogne", Baudelaire

Lecture linéaire 4: "Une Charogne", Baudelaire

 FRANCAIS
LLL
« Une Charogne», Baudelaire
Intro: Auteur: Baudelaire est un poète moderne et incompris du XX s, il
s'inspire fortent des Roma

Lecture linéaire 4: "Une Charogne", Baudelaire

user profile picture

Carla

5 Followers

Partager

Enregistrer

6

 

1ère

Fiche de révision

Lecture linéaire pour le bac de français

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

FRANCAIS LLL « Une Charogne», Baudelaire Intro: Auteur: Baudelaire est un poète moderne et incompris du XX s, il s'inspire fortent des Romantiques et des Parnassiens. C'est lui qui a mit en place les premiers fondent du symbolisme. Mch Oeuvre. Les Fleurs du Mal est un recueil de poemes qui a pax themes le "ailleurs", le voyage ou encore l'exotisme. Ce recueil a été condamné paux immoralité en 1837. pour Extrait: Ds le prime « Une Charogne», Baudelaire fait le choix d'on theme nouveau: un cadavre en décomposi qui permet au lecteur d'assister à la naissance d'une "Fleux du Mal" et de comprendre le pouvoir de l'activité poétique. Problématique: Comment le poète transforme-t-il l'immonde en abjet poétique ? 3 movent. Strophes la4, une macabre découverte strophes 5 a 9 le travail de la décomposiº strophes 10 a 12 les pouvoirs de la poésie Analys: Titre: «charogne »>; sonorités désagréables [ch], [x], [ga] → pe poétique, provocateux, désagréable. ZURE »>7 article indéfini cadaure indéfini: de quoi ? de qui ? mystère •C'est l'horreux et la laideur qui sont annoncées mais c'est aussi la destruc cavéée par la fuite du temps. ge Mouvent 1. Strophe : v. 1; apostrophe + 2 pers du pl (politesse) → adresse à la & aimse << vimes » (v. 1); passé simple evoca &'un souvenir common. v.d+asi» (v.2); adv intensif promenade amoureuse,...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

cliché poétique & charogne » (v.3); substantif effet de surprise → infame >>rimant avec « mon âme » (v.1); acj qualificatif + rime antithétique & aimée «Un lit » (1.4); polysemie (du chemin /d la chambre), annonce la personnifica à venir du cacaure. de poète, de maniere habile saime la graine de l'ironie do son poème, si on ajoute à cette rime les expre® hyperboliques du v.& qui viennent contraster avec le souvenir évoqué (un cadavre en décomposiº) et la situa présentée (one promenade amoureuse.). Cet entrecroisent qui structure tout le poeime est renforcé par le schéma des rimes. Strophe & effet de violence a son apogée des cette strophe le poeme devient érotique. Eros et Thanatos sont associés des jambes en l'air» (v.5); personnifica degradante + «comme une femme lubrique » (v.5); comparaison +4 Ouvrait [...] ventre » (v.7.3); métaphore forte connota sexvelle = charogne aspriée à une & en post amoureuse << lubrique » (v.5), « poisons » (v. 6), « cynique » (v.7); champ lexical cu mal → provoca da & disparait au profit de la charogne. Par les comparaisons + les sens de la vue, du toucher et de l'odorat Par la synesthésie, le poète donne vie à ce qu'il décrit. Strophe 3: « soleil »), «pourriture » (v.9); antithese thématique or et bove, associa vie et mort. << cuire a point » (v. 10); comparaison + verbe «cuiress_ le vivant peut se nourrir de la charogne: effacent de la frontière entre la vie et la mort + dégoût du lecteux. << la grande clature » (v. II), welle avait joint » (v. K); allégorie + verbe d'acº personnifica majestueuse: la Nature est unificatrice. << rendre au centuple » (v.), 4 ensemble » (v.1); antithese la mort décompose le vivant. →la charogne s'apparente au genre pictural de la nature morte ou de la varité ? Tout d'abord, l'évoca de la lumiere par le «soleil » met en valeur l'objet représenté. Ensuite on retrouve les themes fondamentaux de ce genre : l'idée de la corrupo de la matière (« pourriture » (v.9)), de la fuite du temps (<< rendre [...] a la grande Nature»> (v.)), mais aussi la fragilité de la vie à travers la symbolique de la « fleurs (v.14). ou encore la vanité des biens de ce monde avec les invoca ô la reine » (v.4.1) 40 ma beauté» (v.4.4), qui par extens rappellent richesse et coquetterie. Strophe 4: << carcasse superbe » (v. 13): oxymore horreux, la mort est superbe », au seng latin, hautaine, orgueilleuse = + forte que le vivant. « Comme une fleur s'épanouir» (v. 14), « puanteur 1 (v. 15) / 4 Fleux »> (v.14), comparaison trime interne antithétique ref au titre du recueil. Charogne = "fleur du mal", sa beauté est extraite du mal. → →on remarque une progre° do la descrip® de la charogne. D'abort visuelle de jambes en l'airs (v.3) a 4 fleur s'épanouir » (v. 14.) qui évoque les degrés de décomposiº, puis olfactive car on passe de «exhalaisons >> (v.8) a 4 puanteux» (v. 15). Baudelaire opere une sorte de grada és l'horreur et le macabre LL Mouvent 2. Strophe 5: << putride» (v. 17), «nors »(v. 18), « épais liquide >> (v. 19), « larves » (v. 19); pl + evoca concrete de la mort et de la pourriture de composi" présentée comme un éparpille « bourdonnaient » (v. lf), ace ventre [...] sortaient » (r. 17-18); verbes d'acparadoxe la mort est vivante immage de la naissance FRANCAIS F 218 Strophe 6: descendait » (v.2.1), « montait »> (v. 21), 4 comme une vague » (v.ll); verbes de mouvent + comparaison image de la vie en expans v. 21; allitéra en [v] →vibra de ce corps vivant 4 tout cela » (v. 21), « enflés) (v. 23), « multipliant >> (v.14). gradacharogne vivante et fertile. Strophe 7:« étrange musique »>. (v. 25), « mouvement rythmique » (v.27); métaphores musicales → registre lyrique, décalage, de la laideur commence a surgir la beauté - alchimie poétique. 4 comme l'eau courante et le vent »> (v. 26), « Agite »s (v.28), « tourne » (v. 28); comparaison avec des élént naturels + lexique du mouvent la charogne s'inscrit es une continuité, elle semble rejoindre un flux naturel et harmonieux. Strophe 8 s'effasaient » (v. 19), «oubliées »> (v. 31); champ lexical de l'oubli la mort dilue les formes et les souvenirs. 4 formes » (v. 29), 4 ébauche » (v. 30), « toile » (v. 31); métaphores artistiques → l'art garde une trace de ces formes mouvantes. << l'artiste achève » (v_3.1); métaphore_ souvenics sur une toile ou da le poeime. fonc de l'artiste - fixer pr l'éternité les LL la charogne est rendue belle par l'art = alchimie poétique. C'est une naissance + qu'une mort. Strophe 9:<< derriere les rochers » (v. 33); indica spatiales retoux au récit après la parenthè're lyrique des strophes 7 et 8. 4 carcasse superbe » (v. 13), « le corps » (v. 23), « le squelette » (v. 33); grada descendante → retour à la réalité de la putréface, la charogne - un tas dos décomposi achevée. << reprendre [...]/e morceau » (v. 35-36); en jambent ton cynique, la mort nourrit la vie (le squelette nourrit la chienne). Mouvent 3. Strophe 10: v.37; kiret + adv & pourtant >»> + retour au dialogue avec «<VOUS»> ances le récit, la morale. v. 39-40; hyperboles + clichés poétiques retour de la & aimée dispane au profit de la charogne. Moquerie de la poésie traditionnelle << Vous serez semblable » (v. 37); comparaison + futur de certitude opposio &/ cadave + finitude << cette ordure » (v. 34); det demonstratifs insistance sur la laideux qui menace la &. Transforma puisque le poète semble faire l'éloge de la faimée à travers la descrips de la charogne. C'est le principe im de l'alchimie qui consiste en la transform du laid, du vulgaire en 991 chose de précieux et de beau. Strophe M. v. 40.41.44; exclama ᵒ + invoca° << >> v.41; réitéra comparaison v. 4.let 43; ironie à la rime «grâces»>//<«< grasses >> la & est rendre au domaine de la bae, au cycle de la vie et de la mort. Strophe M.26 ma beauté» (v.4.5); apostrophe lyrique insistance sur la → beaute cruelle dites >> (v.45); impératif présent rend la mort réelle. za la vermine /Qui vous mangera de baisers >> (v. 45-46); expre° au sens propre →Amour + mort liés. 4 j'ai » (v. 47). 1° pers du sing = occurence «je» (avant un «nous» qui associait la & et le pate) dissocia" poète / & aimée = forme originelle /elle est mangée. Poète = or et la 2 = bove. l'art (quel Baudelaire évoque le travail de la créa poétique en montrant que qu'il soit) permet de sublimer. Ici, le poète seul peut conserver l'image de la beauté de la & par son art: << la forme et l'essence divine /De mes amours décomposés >> car un jour elle & retrouvera à l'état de cacaure en décomposi". Il le souligne d'ailleux à travers la seule occurrence du «jess de tout le poème. Conclus: & poeme s'il est structure comme un memento mori, est dégagé de toute leçon chrétienne : awan espoir ès l'av-delà, mais la mise en avant d'in autre moyen de triompher sur la mort. Baudelaire montre en effet le pouvoir de la poesie qui arrache les êtres a la mat. Elle le fait par sublima. de poète métamor- phose la mor en vie, le vulgaire en un chef-d'oeuvre. La charogness illustre alchimie poétique ds Les Fleurs du Mal, elle est une fleur du mal. Ainsi la charogne est vraiment & superbes: cette beauté à laquelle elle accède est le vrai sujet de l'amour du poete. C'est une beauté surprenante et violente qui rommet avec les conveno poétiques. C'est une beauté terrible et cynique, parce qu'elle trouve ses sources és le mal. Ce poeme nous montre que la beauté se place pourtant au-delà de la mort, puisqu'elle ouvre un accès à l'immoralité. Ce lien entre la beauté, la mort et l'éternité est un theme recurrent ds Les Fleurs du Hau. -

Français /

Lecture linéaire 4: "Une Charogne", Baudelaire

Lecture linéaire 4: "Une Charogne", Baudelaire

user profile picture

Carla

5 Followers
 

1ère

Fiche de révision

Ce contenu est seulement disponible dans l'appli Knowunity.

 FRANCAIS
LLL
« Une Charogne», Baudelaire
Intro: Auteur: Baudelaire est un poète moderne et incompris du XX s, il
s'inspire fortent des Roma

Ouvrir l'appli

Lecture linéaire pour le bac de français

Contenus similaires

user profile picture

6

Une Charogne (Charles Baudelaire) - Explication linéaire

Know Une Charogne (Charles Baudelaire) - Explication linéaire thumbnail

13

 

1ère

user profile picture

2

Analyse linéaire de charogne (Charles Baudelaire Les Fleurs du Mal)

Know Analyse linéaire de charogne (Charles Baudelaire Les Fleurs du Mal) thumbnail

4

 

1ère

user profile picture

4

Lecture Analytique "Une Charogne", FdM; Baudelaire

Know Lecture Analytique "Une Charogne", FdM; Baudelaire thumbnail

14

 

1ère

A

lecture linéaire la Charogne

Know lecture linéaire la Charogne  thumbnail

10

 

1ère

FRANCAIS LLL « Une Charogne», Baudelaire Intro: Auteur: Baudelaire est un poète moderne et incompris du XX s, il s'inspire fortent des Romantiques et des Parnassiens. C'est lui qui a mit en place les premiers fondent du symbolisme. Mch Oeuvre. Les Fleurs du Mal est un recueil de poemes qui a pax themes le "ailleurs", le voyage ou encore l'exotisme. Ce recueil a été condamné paux immoralité en 1837. pour Extrait: Ds le prime « Une Charogne», Baudelaire fait le choix d'on theme nouveau: un cadavre en décomposi qui permet au lecteur d'assister à la naissance d'une "Fleux du Mal" et de comprendre le pouvoir de l'activité poétique. Problématique: Comment le poète transforme-t-il l'immonde en abjet poétique ? 3 movent. Strophes la4, une macabre découverte strophes 5 a 9 le travail de la décomposiº strophes 10 a 12 les pouvoirs de la poésie Analys: Titre: «charogne »>; sonorités désagréables [ch], [x], [ga] → pe poétique, provocateux, désagréable. ZURE »>7 article indéfini cadaure indéfini: de quoi ? de qui ? mystère •C'est l'horreux et la laideur qui sont annoncées mais c'est aussi la destruc cavéée par la fuite du temps. ge Mouvent 1. Strophe : v. 1; apostrophe + 2 pers du pl (politesse) → adresse à la & aimse << vimes » (v. 1); passé simple evoca &'un souvenir common. v.d+asi» (v.2); adv intensif promenade amoureuse,...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

#savoirpourtous

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

cliché poétique & charogne » (v.3); substantif effet de surprise → infame >>rimant avec « mon âme » (v.1); acj qualificatif + rime antithétique & aimée «Un lit » (1.4); polysemie (du chemin /d la chambre), annonce la personnifica à venir du cacaure. de poète, de maniere habile saime la graine de l'ironie do son poème, si on ajoute à cette rime les expre® hyperboliques du v.& qui viennent contraster avec le souvenir évoqué (un cadavre en décomposiº) et la situa présentée (one promenade amoureuse.). Cet entrecroisent qui structure tout le poeime est renforcé par le schéma des rimes. Strophe & effet de violence a son apogée des cette strophe le poeme devient érotique. Eros et Thanatos sont associés des jambes en l'air» (v.5); personnifica degradante + «comme une femme lubrique » (v.5); comparaison +4 Ouvrait [...] ventre » (v.7.3); métaphore forte connota sexvelle = charogne aspriée à une & en post amoureuse << lubrique » (v.5), « poisons » (v. 6), « cynique » (v.7); champ lexical cu mal → provoca da & disparait au profit de la charogne. Par les comparaisons + les sens de la vue, du toucher et de l'odorat Par la synesthésie, le poète donne vie à ce qu'il décrit. Strophe 3: « soleil »), «pourriture » (v.9); antithese thématique or et bove, associa vie et mort. << cuire a point » (v. 10); comparaison + verbe «cuiress_ le vivant peut se nourrir de la charogne: effacent de la frontière entre la vie et la mort + dégoût du lecteux. << la grande clature » (v. II), welle avait joint » (v. K); allégorie + verbe d'acº personnifica majestueuse: la Nature est unificatrice. << rendre au centuple » (v.), 4 ensemble » (v.1); antithese la mort décompose le vivant. →la charogne s'apparente au genre pictural de la nature morte ou de la varité ? Tout d'abord, l'évoca de la lumiere par le «soleil » met en valeur l'objet représenté. Ensuite on retrouve les themes fondamentaux de ce genre : l'idée de la corrupo de la matière (« pourriture » (v.9)), de la fuite du temps (<< rendre [...] a la grande Nature»> (v.)), mais aussi la fragilité de la vie à travers la symbolique de la « fleurs (v.14). ou encore la vanité des biens de ce monde avec les invoca ô la reine » (v.4.1) 40 ma beauté» (v.4.4), qui par extens rappellent richesse et coquetterie. Strophe 4: << carcasse superbe » (v. 13): oxymore horreux, la mort est superbe », au seng latin, hautaine, orgueilleuse = + forte que le vivant. « Comme une fleur s'épanouir» (v. 14), « puanteur 1 (v. 15) / 4 Fleux »> (v.14), comparaison trime interne antithétique ref au titre du recueil. Charogne = "fleur du mal", sa beauté est extraite du mal. → →on remarque une progre° do la descrip® de la charogne. D'abort visuelle de jambes en l'airs (v.3) a 4 fleur s'épanouir » (v. 14.) qui évoque les degrés de décomposiº, puis olfactive car on passe de «exhalaisons >> (v.8) a 4 puanteux» (v. 15). Baudelaire opere une sorte de grada és l'horreur et le macabre LL Mouvent 2. Strophe 5: << putride» (v. 17), «nors »(v. 18), « épais liquide >> (v. 19), « larves » (v. 19); pl + evoca concrete de la mort et de la pourriture de composi" présentée comme un éparpille « bourdonnaient » (v. lf), ace ventre [...] sortaient » (r. 17-18); verbes d'acparadoxe la mort est vivante immage de la naissance FRANCAIS F 218 Strophe 6: descendait » (v.2.1), « montait »> (v. 21), 4 comme une vague » (v.ll); verbes de mouvent + comparaison image de la vie en expans v. 21; allitéra en [v] →vibra de ce corps vivant 4 tout cela » (v. 21), « enflés) (v. 23), « multipliant >> (v.14). gradacharogne vivante et fertile. Strophe 7:« étrange musique »>. (v. 25), « mouvement rythmique » (v.27); métaphores musicales → registre lyrique, décalage, de la laideur commence a surgir la beauté - alchimie poétique. 4 comme l'eau courante et le vent »> (v. 26), « Agite »s (v.28), « tourne » (v. 28); comparaison avec des élént naturels + lexique du mouvent la charogne s'inscrit es une continuité, elle semble rejoindre un flux naturel et harmonieux. Strophe 8 s'effasaient » (v. 19), «oubliées »> (v. 31); champ lexical de l'oubli la mort dilue les formes et les souvenirs. 4 formes » (v. 29), 4 ébauche » (v. 30), « toile » (v. 31); métaphores artistiques → l'art garde une trace de ces formes mouvantes. << l'artiste achève » (v_3.1); métaphore_ souvenics sur une toile ou da le poeime. fonc de l'artiste - fixer pr l'éternité les LL la charogne est rendue belle par l'art = alchimie poétique. C'est une naissance + qu'une mort. Strophe 9:<< derriere les rochers » (v. 33); indica spatiales retoux au récit après la parenthè're lyrique des strophes 7 et 8. 4 carcasse superbe » (v. 13), « le corps » (v. 23), « le squelette » (v. 33); grada descendante → retour à la réalité de la putréface, la charogne - un tas dos décomposi achevée. << reprendre [...]/e morceau » (v. 35-36); en jambent ton cynique, la mort nourrit la vie (le squelette nourrit la chienne). Mouvent 3. Strophe 10: v.37; kiret + adv & pourtant >»> + retour au dialogue avec «<VOUS»> ances le récit, la morale. v. 39-40; hyperboles + clichés poétiques retour de la & aimée dispane au profit de la charogne. Moquerie de la poésie traditionnelle << Vous serez semblable » (v. 37); comparaison + futur de certitude opposio &/ cadave + finitude << cette ordure » (v. 34); det demonstratifs insistance sur la laideux qui menace la &. Transforma puisque le poète semble faire l'éloge de la faimée à travers la descrips de la charogne. C'est le principe im de l'alchimie qui consiste en la transform du laid, du vulgaire en 991 chose de précieux et de beau. Strophe M. v. 40.41.44; exclama ᵒ + invoca° << >> v.41; réitéra comparaison v. 4.let 43; ironie à la rime «grâces»>//<«< grasses >> la & est rendre au domaine de la bae, au cycle de la vie et de la mort. Strophe M.26 ma beauté» (v.4.5); apostrophe lyrique insistance sur la → beaute cruelle dites >> (v.45); impératif présent rend la mort réelle. za la vermine /Qui vous mangera de baisers >> (v. 45-46); expre° au sens propre →Amour + mort liés. 4 j'ai » (v. 47). 1° pers du sing = occurence «je» (avant un «nous» qui associait la & et le pate) dissocia" poète / & aimée = forme originelle /elle est mangée. Poète = or et la 2 = bove. l'art (quel Baudelaire évoque le travail de la créa poétique en montrant que qu'il soit) permet de sublimer. Ici, le poète seul peut conserver l'image de la beauté de la & par son art: << la forme et l'essence divine /De mes amours décomposés >> car un jour elle & retrouvera à l'état de cacaure en décomposi". Il le souligne d'ailleux à travers la seule occurrence du «jess de tout le poème. Conclus: & poeme s'il est structure comme un memento mori, est dégagé de toute leçon chrétienne : awan espoir ès l'av-delà, mais la mise en avant d'in autre moyen de triompher sur la mort. Baudelaire montre en effet le pouvoir de la poesie qui arrache les êtres a la mat. Elle le fait par sublima. de poète métamor- phose la mor en vie, le vulgaire en un chef-d'oeuvre. La charogness illustre alchimie poétique ds Les Fleurs du Mal, elle est une fleur du mal. Ainsi la charogne est vraiment & superbes: cette beauté à laquelle elle accède est le vrai sujet de l'amour du poete. C'est une beauté surprenante et violente qui rommet avec les conveno poétiques. C'est une beauté terrible et cynique, parce qu'elle trouve ses sources és le mal. Ce poeme nous montre que la beauté se place pourtant au-delà de la mort, puisqu'elle ouvre un accès à l'immoralité. Ce lien entre la beauté, la mort et l'éternité est un theme recurrent ds Les Fleurs du Hau. -