Français /

Pamphile (IX;50) : Les Caractères de La Bruyère

Pamphile (IX;50) : Les Caractères de La Bruyère

K

kebail lina

18 Followers
 

Français

 

1ère

Fiche de révision

Pamphile (IX;50) : Les Caractères de La Bruyère

 er te
Pamphile (ix.50): Les Caractères de la Bruyère
INTRODUCTION
Les Caractères, publié entre 1688 et 1696 par Jean de la Bruyère, s'inscr

Commentaires (1)

Partager

Enregistrer

11

Fiche pour l’oral du bac de français

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

er te Pamphile (ix.50): Les Caractères de la Bruyère INTRODUCTION Les Caractères, publié entre 1688 et 1696 par Jean de la Bruyère, s'inscrit dans le mouvement du classicisme, le moraliste se donne pour fonction de depeindre les vices de chacun afin d'améliorer la société. Pamphile, issu de la qeme partie, "Les Grands" (1x.50) qui critique l'aristocratie. dresse le portrait d'un aristocrate orgueilleux. Ce texte est une éthopée satirique où Pamphile est le contraire de l'honnête homme. Comment La Bruyère passe-t-il de la satire d'un individu à la condamnation d'un type social? Dans je ler mouvement, qui concerne les lignes 1a 5, il s'agit du portrait en action de Pamphile. Dans le 2ème mouvement, qui va des lignes 6 à 15, nous verrons que Pamphile devient UN Pamphile. Enfin, des lignes 15 à la fin, nous observerons un spectacle vivant au service de la satire. Mouvements 1- Portrait (en action) de Pamphile, portrait d'un courtisan hautain et inaccessible (lignes 1 a 5). 7 Pamphile devient UN Damphiie : le type même de l'homme de cour, imitateur des grands (lignes 3- Un comédien en pleine représentation / un spectacle vivant au service de la catire a CONCLUSION Pamphile est donc un aristocrate orgueilleux et hypocrite, qui permet à la Bruyère de dénoncer une aristocratie qui n'a de grand que sa richesse. Pamphile est l'allégorie de...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

l'hypocrisie, c'est un véritable comédien Explication inéaire Pam = tout / phil = aimer Celui qui aime tout Ironie de La Bruyère : c'est le contraire. • Texte au présent de vérité générale 1ère proposition à la forme négative ce sera probablement un portrait pejoratif. Proposition presque paradoxal: Apporte une information essentielle expliqué après les 2 points La Bruyère utilise la parataxe au lieu des connecteurs logiques ⇒il juxtapose les propositions. Proposition hypothétique portrait de Pamphile sous forme d'observation objective. Montre que La Bruyère remet en question cette gravité et cette élévation de voix Enumeration ternaire: Pamphile est à chaque fois le sujet Les autres personnages Sont objets Montre comment il traite ses interlocuteurs: avec hauteur. Champs lexical de la grandeur-Champ lexical de la bassesse-Champ lexical de la sociabilité. 1er mouvement Pamphile ne s'entretient pas avec les gens qu'il rencontre dans les salles ou dans les cours si l'on en croit sa gravité et l'élévation de sa voix, il les reçoit, leur donne audience, les congédie; il a des termes tout à la fois civils et hautains, une honnêteté impérieuse et qu'il emploie sans discernement ; il a une fausse grandeur qui l'abaisse, et qui embarrasse fort ceux qui sont ses amis, et qui ne veulent pas le mépriser. 2eme mouvement Un Pamphile est plein de lui-même, ne se perd pas de vue, ne sort point de l'idée de sa grandeur, de ses alliances, de sa charge, de sa dignité ; il ramasse, pour ainsi dire, toutes ses pièces, s'en enveloppe pour se faire valoir; il dit : Mon ordre, mon cordon bleu, il l'étale ou il le cache par ostentation. Un Pamphile en un mot veut être grand, il croit l'être ; il ne l'est pas, il est d'après un grand Antonomase: Ajout d'un déterminant indéfini Transformation d'un nom propre en nom commun. Ne désigne plus un personnage unique mais un type d'homme. Il n'est question que de l'orgueil et de l'égocentrisme de Pamphile. Rythme binaire avec 2 propositions négatives - Accumulation de compléments Donnent beaucoup de dynamisme au portrait accentue J du nom "idée" l'orgueil démesuré → c'est une caricature Accumulation de verbes conjugués dont "il" est sujet : Peignent Pamphile enaction dynamisent le portrait comme le discours direct. Emploi du possessif: Souligne son égocentrisme. Il s'agit pour Pamphile de faire étalage de ses médailles Le choix des verbes souligne un certain grotesque dans les postures et les gesticulations. La satire est évidente et emprunte au burlesque. - Montre l'hypocrisie du personnage Métaphore Désigne la vanité et la fausse modestie tous les verbes illustrent les travers, les défauts de ce "caráctere". Amene un bilan: La Bruyère est silencieux & Phrase simple mais très riche. با Répétition de l'adjectif "grand" 4-Parallélisme: "Un Pamphile" & "un mot" 4 Opposition marquée par le point virgule : Souligne l'écart entre ce que Pamphile "veut" et "croit" : la réalité. Si quelquefois il sourit à un homme du dernier ordre, à un homme d'esprit, il choisit son temps si juste, qu'il n'est jamais Situation présentée sous la pris sur le fait : aussi la rougeur lui monterait-elle au visage s'il était malheureusement forme hypothétique : Souligne le surpris dans la moindre familiarité avec quelqu'un qui n'est ni opulent, ni puissant, ni ami d'un ministre, ni son allié, ni son domestique. Il est sévère et inexorable à qui n'a fait que Pamphile n'accorde que peu point encore fait sa fortune. d'intérêt à "un homme du dernier ordre" "à un homme d'esprit" Formule prête à sourire: comme s'il s'agissait d'un crime dont il aurait honte. montrerait": Souligne l'aspect hypothétique de cette situation Souligne que le personnage excelle dans l'art du paraître. Accumulation accentuée par l'anaphore de l'adverbe de négation ni "L'objectif st clairement comique. Pamphile confond les valeurs morales avec le pouvoir et l'argent. -Determinant possessif peut être interprété de 2 manières: la personne en question u Pampile lui-même? ⇒Ambigui té relevant du comique et de la satire implicite. 3eme mouvement Pronom personnel "vous"Utilisation du présent de narration La Bruyère fait jouer une petite saynète à son personnage son lecteur. Souligne l'attitude contradictoire de Pamphile, uniquement motivé par l'intérêt Usage de la conjonction "si": Montre les conditions pour venir vous parler. --:Les nombreuses constructions binaire =Souligne le double L'hypocrisie du personnage Une touche de comique. Contradiction motivée par comportement Tantôt il vous quitte brusquement pour joindre un seigneur ou un premier commis, et tantôt s'il les trouve avec vous en conversation, il vous coupe et vous les enlève. Vous l'abordez une autre fois, et il ne s'arrête pas ; il se l'intérêt. fait suivre, vous parle si haut que c'est une scène pour ceux qui passent. vous aperçoit un jour dans une galerie, et il vous fuit ; et Le lendemain, s'il vous trouve en un endroit moins public, ou s'il est public, en la Compagnie d'un grand, il prend courage, il vient à vous, et il vous dit: Vous ne faisiez Pas hier semblant de nous voir. Versatilité Duplicité dans l'usage de "tantôt" dans l'usage de la conjonction "et". Plusieurs rythmes binaires. Le mot "scene" amène subtilement la métaphore du théâtre : Pamphile se donne en spectacle. Pamphile est un acteur en pleine representation. Aussi les Pamphiles sont-ils toujours comme sur un théâtre: gens nourris dans le faux, et qui ne Haissent rien tant que d'être naturels; vrais personnages de comédie, des Floridors, des Mondoris. - Un Pamphile passe ici au pluriel Amène la métaphore du theatrum mundi. "toujours" pluriel Présent: Donnent à cette phrase la portée de vérité universelle Fait des Pamphile un type universel et intemporel. Antithese Métaphore: Désigne les Pamphiles. Référence à 2 célèbres acteurs du temps, eux aussi transformés par le biais d'antonomases en types. Le moraliste construit une réflexion sur les jeux de cour où chaque courtisan joue son rôle et où l'hypocrisie constitue les principes du courtisan.

Français /

Pamphile (IX;50) : Les Caractères de La Bruyère

Pamphile (IX;50) : Les Caractères de La Bruyère

K

kebail lina

18 Followers
 

Français

 

1ère

Fiche de révision

Pamphile (IX;50) : Les Caractères de La Bruyère

Ce contenu est seulement disponible dans l'appli Knowunity.

 er te
Pamphile (ix.50): Les Caractères de la Bruyère
INTRODUCTION
Les Caractères, publié entre 1688 et 1696 par Jean de la Bruyère, s'inscr

Ouvrir l'appli

Partager

Enregistrer

11

Commentaires (1)

H

Coool, je vais réviser à partir de cela aujourd'hui. Cheers 👍👍

Fiche pour l’oral du bac de français

Contenus similaires

1

l’autobiographie

Know l’autobiographie thumbnail

355

 

3e/4e

7

La Déclaration des droits de la Femme et de la Citoyenne Olympe de Gouges Préambule

Know La Déclaration des droits de la Femme et de la Citoyenne Olympe de Gouges Préambule thumbnail

301

 

1ère

1

MÉTHODOLOGIE - COMMENTAIRE DE TEXTE

Know MÉTHODOLOGIE - COMMENTAIRE DE TEXTE thumbnail

635

 

1ère/Tle/2nde

2

figure de style

Know figure de style  thumbnail

225

 

3e

Plus

er te Pamphile (ix.50): Les Caractères de la Bruyère INTRODUCTION Les Caractères, publié entre 1688 et 1696 par Jean de la Bruyère, s'inscrit dans le mouvement du classicisme, le moraliste se donne pour fonction de depeindre les vices de chacun afin d'améliorer la société. Pamphile, issu de la qeme partie, "Les Grands" (1x.50) qui critique l'aristocratie. dresse le portrait d'un aristocrate orgueilleux. Ce texte est une éthopée satirique où Pamphile est le contraire de l'honnête homme. Comment La Bruyère passe-t-il de la satire d'un individu à la condamnation d'un type social? Dans je ler mouvement, qui concerne les lignes 1a 5, il s'agit du portrait en action de Pamphile. Dans le 2ème mouvement, qui va des lignes 6 à 15, nous verrons que Pamphile devient UN Pamphile. Enfin, des lignes 15 à la fin, nous observerons un spectacle vivant au service de la satire. Mouvements 1- Portrait (en action) de Pamphile, portrait d'un courtisan hautain et inaccessible (lignes 1 a 5). 7 Pamphile devient UN Damphiie : le type même de l'homme de cour, imitateur des grands (lignes 3- Un comédien en pleine représentation / un spectacle vivant au service de la catire a CONCLUSION Pamphile est donc un aristocrate orgueilleux et hypocrite, qui permet à la Bruyère de dénoncer une aristocratie qui n'a de grand que sa richesse. Pamphile est l'allégorie de...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

Application scolaire n ° 1 en Allemagne

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

l'hypocrisie, c'est un véritable comédien Explication inéaire Pam = tout / phil = aimer Celui qui aime tout Ironie de La Bruyère : c'est le contraire. • Texte au présent de vérité générale 1ère proposition à la forme négative ce sera probablement un portrait pejoratif. Proposition presque paradoxal: Apporte une information essentielle expliqué après les 2 points La Bruyère utilise la parataxe au lieu des connecteurs logiques ⇒il juxtapose les propositions. Proposition hypothétique portrait de Pamphile sous forme d'observation objective. Montre que La Bruyère remet en question cette gravité et cette élévation de voix Enumeration ternaire: Pamphile est à chaque fois le sujet Les autres personnages Sont objets Montre comment il traite ses interlocuteurs: avec hauteur. Champs lexical de la grandeur-Champ lexical de la bassesse-Champ lexical de la sociabilité. 1er mouvement Pamphile ne s'entretient pas avec les gens qu'il rencontre dans les salles ou dans les cours si l'on en croit sa gravité et l'élévation de sa voix, il les reçoit, leur donne audience, les congédie; il a des termes tout à la fois civils et hautains, une honnêteté impérieuse et qu'il emploie sans discernement ; il a une fausse grandeur qui l'abaisse, et qui embarrasse fort ceux qui sont ses amis, et qui ne veulent pas le mépriser. 2eme mouvement Un Pamphile est plein de lui-même, ne se perd pas de vue, ne sort point de l'idée de sa grandeur, de ses alliances, de sa charge, de sa dignité ; il ramasse, pour ainsi dire, toutes ses pièces, s'en enveloppe pour se faire valoir; il dit : Mon ordre, mon cordon bleu, il l'étale ou il le cache par ostentation. Un Pamphile en un mot veut être grand, il croit l'être ; il ne l'est pas, il est d'après un grand Antonomase: Ajout d'un déterminant indéfini Transformation d'un nom propre en nom commun. Ne désigne plus un personnage unique mais un type d'homme. Il n'est question que de l'orgueil et de l'égocentrisme de Pamphile. Rythme binaire avec 2 propositions négatives - Accumulation de compléments Donnent beaucoup de dynamisme au portrait accentue J du nom "idée" l'orgueil démesuré → c'est une caricature Accumulation de verbes conjugués dont "il" est sujet : Peignent Pamphile enaction dynamisent le portrait comme le discours direct. Emploi du possessif: Souligne son égocentrisme. Il s'agit pour Pamphile de faire étalage de ses médailles Le choix des verbes souligne un certain grotesque dans les postures et les gesticulations. La satire est évidente et emprunte au burlesque. - Montre l'hypocrisie du personnage Métaphore Désigne la vanité et la fausse modestie tous les verbes illustrent les travers, les défauts de ce "caráctere". Amene un bilan: La Bruyère est silencieux & Phrase simple mais très riche. با Répétition de l'adjectif "grand" 4-Parallélisme: "Un Pamphile" & "un mot" 4 Opposition marquée par le point virgule : Souligne l'écart entre ce que Pamphile "veut" et "croit" : la réalité. Si quelquefois il sourit à un homme du dernier ordre, à un homme d'esprit, il choisit son temps si juste, qu'il n'est jamais Situation présentée sous la pris sur le fait : aussi la rougeur lui monterait-elle au visage s'il était malheureusement forme hypothétique : Souligne le surpris dans la moindre familiarité avec quelqu'un qui n'est ni opulent, ni puissant, ni ami d'un ministre, ni son allié, ni son domestique. Il est sévère et inexorable à qui n'a fait que Pamphile n'accorde que peu point encore fait sa fortune. d'intérêt à "un homme du dernier ordre" "à un homme d'esprit" Formule prête à sourire: comme s'il s'agissait d'un crime dont il aurait honte. montrerait": Souligne l'aspect hypothétique de cette situation Souligne que le personnage excelle dans l'art du paraître. Accumulation accentuée par l'anaphore de l'adverbe de négation ni "L'objectif st clairement comique. Pamphile confond les valeurs morales avec le pouvoir et l'argent. -Determinant possessif peut être interprété de 2 manières: la personne en question u Pampile lui-même? ⇒Ambigui té relevant du comique et de la satire implicite. 3eme mouvement Pronom personnel "vous"Utilisation du présent de narration La Bruyère fait jouer une petite saynète à son personnage son lecteur. Souligne l'attitude contradictoire de Pamphile, uniquement motivé par l'intérêt Usage de la conjonction "si": Montre les conditions pour venir vous parler. --:Les nombreuses constructions binaire =Souligne le double L'hypocrisie du personnage Une touche de comique. Contradiction motivée par comportement Tantôt il vous quitte brusquement pour joindre un seigneur ou un premier commis, et tantôt s'il les trouve avec vous en conversation, il vous coupe et vous les enlève. Vous l'abordez une autre fois, et il ne s'arrête pas ; il se l'intérêt. fait suivre, vous parle si haut que c'est une scène pour ceux qui passent. vous aperçoit un jour dans une galerie, et il vous fuit ; et Le lendemain, s'il vous trouve en un endroit moins public, ou s'il est public, en la Compagnie d'un grand, il prend courage, il vient à vous, et il vous dit: Vous ne faisiez Pas hier semblant de nous voir. Versatilité Duplicité dans l'usage de "tantôt" dans l'usage de la conjonction "et". Plusieurs rythmes binaires. Le mot "scene" amène subtilement la métaphore du théâtre : Pamphile se donne en spectacle. Pamphile est un acteur en pleine representation. Aussi les Pamphiles sont-ils toujours comme sur un théâtre: gens nourris dans le faux, et qui ne Haissent rien tant que d'être naturels; vrais personnages de comédie, des Floridors, des Mondoris. - Un Pamphile passe ici au pluriel Amène la métaphore du theatrum mundi. "toujours" pluriel Présent: Donnent à cette phrase la portée de vérité universelle Fait des Pamphile un type universel et intemporel. Antithese Métaphore: Désigne les Pamphiles. Référence à 2 célèbres acteurs du temps, eux aussi transformés par le biais d'antonomases en types. Le moraliste construit une réflexion sur les jeux de cour où chaque courtisan joue son rôle et où l'hypocrisie constitue les principes du courtisan.