Apprentissage

Apprentissage

Société

Etude de documents -- Thème 2 - Axe 1 - Discours de Barack Obama

61

Partager

Enregistrer

Inscris-toi pour voir le contenu. C'est gratuit!

Accès à tous les documents

Rejoins des millions d'étudiants

Améliore tes notes

En t'inscrivant, tu acceptes les Conditions d'utilisation et la Politique de confidentialité.

ÉTUDE CRITIQUE DE DOCUMENT
Sujet : « Les enjeux transnationaux des conflits actuels >>
HGGSP : Thème 2 : Faire la guerre, faire la paix ---
ÉTUDE CRITIQUE DE DOCUMENT
Sujet : « Les enjeux transnationaux des conflits actuels >>
HGGSP : Thème 2 : Faire la guerre, faire la paix ---
ÉTUDE CRITIQUE DE DOCUMENT
Sujet : « Les enjeux transnationaux des conflits actuels >>
HGGSP : Thème 2 : Faire la guerre, faire la paix ---
ÉTUDE CRITIQUE DE DOCUMENT
Sujet : « Les enjeux transnationaux des conflits actuels >>
HGGSP : Thème 2 : Faire la guerre, faire la paix ---

Contenus similaires

Know HGGSP - THÈME 2 : GUERRE ET PAIX - AXE 1 thumbnail

16

HGGSP - THÈME 2 : GUERRE ET PAIX - AXE 1

Fiche de cours/révision sur le chapitre 1 du thème 2 d'HGGSP du programme de Terminale 2022-2023.

Know HGGSP Spé Term - thème : faire la guerre, faire la paix - fiches thumbnail

877

HGGSP Spé Term - thème : faire la guerre, faire la paix - fiches

HGGSP Spé Term - thème : faire la guerre, faire la paix Fiches de révision sur ce thème

Know FAIRE LA GUERRE FAIRE LA PAIX AXE 1 thumbnail

454

FAIRE LA GUERRE FAIRE LA PAIX AXE 1

LA DIMENSION POLITIQUE DE LA GUERRE

Know Formes de conflits et tentatives de paix dans le monde actuel thumbnail

2

Formes de conflits et tentatives de paix dans le monde actuel

Fiche de révisions sur le chapitre introductif sui m’a permise d’avoir 9/10 à l’interro

Know HGGSP Spé Term - thème : faire la guerre, faire la paix - définitions thumbnail

11

HGGSP Spé Term - thème : faire la guerre, faire la paix - définitions

HGGSP Spé Term - thème : faire la guerre, faire la paix fiche avec les définitions du thème

Know HGGSP - Faire la guerre, Faire la paix (Partie 1) thumbnail

103

HGGSP - Faire la guerre, Faire la paix (Partie 1)

Introduction et Axe 1 du thème (partie 2 postée)

ÉTUDE CRITIQUE DE DOCUMENT Sujet : « Les enjeux transnationaux des conflits actuels >> HGGSP : Thème 2 : Faire la guerre, faire la paix --- Axe 1 Consigne + sujet Consigne Montrez que ce document est révélateur des nouvelles logiques de la guerre du XXIe siècle. Les États-Unis et la guerre [...] Aussi bien al-Qaïda qu'à présent Daech menacent directement notre peuple, car dans le monde d'aujourd'hui, même quelques terroristes qui n'accordent aucune valeur à la vie humaine, y compris à la leur, peuvent causer beaucoup de dégâts. Ils se servent d'Internet pour empoisonner les esprits de nos concitoyens [...]. Nous devons les éliminer. Mais [...] même s'ils représentent tous un grave danger pour les civils, et que nous devons quoi qu'il en soit les arrêter, ils ne menacent pas notre existence en tant que nation. [...] Pendant plus d'un an, les États-Unis ont mené une coalition de plus de 60 pays [...]. Avec presque 10 000 frappes aériennes, nous sommes en passe d'anéantir leur commandement, leur carburant, leurs camps d'entraînement et leurs armes. Nous formons, armons et soutenons différentes forces qui récupèrent sans cesse des territoires en Irak et en Syrie. [...] Notre politique étrangère doit être orientée sur la menace représentée par Daech et al- Qaïda, mais elle ne saurait s'en arrêter là. En effet, même...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity a été mis en avant par Apple et a toujours été en tête des classements de l'App Store dans la catégorie Éducation en Allemagne, en Italie, en Pologne, en Suisse et au Royaume-Uni. Rejoins Knowunity aujourd'hui et aide des millions d'étudiants à travers le monde.

Ranked #1 Education App

Chargement dans le

Google Play

Chargement dans le

App Store

Tu n'es toujours pas convaincu ? Regarde ce que disent les autres élèves ...

Louis B., utilisateur iOS

J'aime tellement cette application [...] Je recommande Knowunity à tout le monde ! !! Je suis passé de 11 à 16 grâce à elle :D

Stefan S., utilisateur iOS

L'application est très simple à utiliser et bien faite. Jusqu'à présent, j'ai trouvé tout ce que je cherchais :D

Lola, utilisatrice iOS

J'adore cette application ❤️ Je l'utilise presque tout le temps pour réviser.

Légende alternative :

sans Daech, même sans al-Qaïda, l'instabilité se poursuivra pendant des décennies dans de nombreuses régions de la planète, comme au Moyen-Orient, en Afghanistan et dans certaines parties du Pakistan, dans certaines parties de l'Amérique centrale, d'Afrique et d'Asie. Certains de ses endroits pourraient devenir des refuges pour de nouveaux réseaux terroristes, et d'autres seront tout simplement frappés par les conflits ethniques ou par la famine, créant ainsi de nouvelles vagues de réfugiés. Barack Obama, président des États-Unis, Discours sur l'état de l'Union, Washington DC, 12 janvier 2016. Etude Critique de Documents - Discours de Barack Obama (12 janvier 2016) Depuis le 11 septembre 2001, les Etats-Unis sont très impliqués dans la lutte contre le terrorisme international. Celui-ci a mis en place une nouvelle forme de conflit. Ce document est un extrait du discours sur l'Etat de l'Union prononcé par Barack Obama, le président des Etats-Unis le 12 janvier 2016 à Washington. Chaque année le président adresse un discours au Congrès dans lequel il fait le bilan de l'année passée et présente les actions du gouvernement pour l'année à venir. Dans ce texte Barack Obama explique qu'il faut combattre le terrorisme de toutes nos forces. Nous pouvons donc nous demander de quelles manières les Etats-Unis et les groupes terroristes vont se faire la guerre du XXIe siècle? Pour ce faire, nous étudierons les nouvelles sources des conflits, puis nous verrons quels sont les nouveaux acteurs et quelles sont les nouvelles échelles de conflits. Tout d'abord, les guerres au XXIème siècle s'expliquent par de nouveaux enjeux. Premièrement, les conflits identitaires se multiplient notamment avec la montée de l'islamisme radical au Moyen-Orient. En effet, la phrase "Al-Qaïda et Daech menacent directement notre peuple" témoigne de la violence de ces groupes extrémistes qui veulent s'attaquer à l'Occident car ils ne partagent pas leurs convictions religieuses. Al-Qaida et Daesh sont deux groupes islamistes radicaux venant du Moyen-Orient et s'opposant à l'Occident. L'islamisme est un mouvement radical prônant l'application de la loi islamique et le refus de la « modernité » occidentale, voire son combat. Cela montre que les conflits sont d'abord des conflits identitaires opposant deux mondes: l'Occident et le Moyen- Orient. L'utilisation à plusieurs reprises des pronoms possessifs "nos" et "notre" crée un sentiment d'union contre l'islamisme. En effet, les Etats-Unis, l'Europe et leurs alliés se sont coalisés afin de lutter contre le djihad. Ceci met une nouvelle fois en évidence ce conflit entre deux groupes aux idéologies opposées. De plus, les facteurs socio-économiques peuvent causer une guerre. Ainsi, la hausse de la pauvreté ou des conditions de vie difficiles peuvent engendrer des tensions qui peuvent déboucher sur des guerres. Dans son discours, Barack Obama fait référence à des "conflits ethniques ou par la famine" qu'il faut, selon lui, absolument éviter pour prévenir les instabilités et les tensions. Par exemple, en Somalie, la famine due à la sécheresse entraine des déplacements importants de population, créeant ainsi un terreau fertile pour les conflits et la montée du terrorisme. Le groupe Al-Shabaab a profité du manque de nourriture et de l'instabilité économique pour accroître sa puissance sur le pays. Le groupe a notamment perpétré de nombreux attentats entraînant la mort de dizaines de civils et aggravant la situation instable du pays. De nouveaux enjeux géopolitiques peuvent également être à l'origine de l'émergence de conflits. Barack Obama l'évoque en disant "Ils se servent d'Internet pour empoisonner les esprits de nos concitoyens" causant ainsi "un grave danger pour nos concitoyens". Les belligérants se servent maintenant des réseaux sociaux pour influencer l'opinion publique et semer la terreur. Certains jeunes sont même endoctrinés et rejoignent les groupes terroristes. On assiste donc à des guerres asymétriques entre un acteur conventionnel qui est les Etats-Unis et un acteur non-conventionnel c'est-à-dire les groupes terroristes. Ces derniers n'ayant pas les mêmes moyens financiers et militaires que leurs adversaires, emploient différentes méthodes comme l'endoctrinement sur les réseaux sociaux; dans le but de surprendre leur ennemi et d'influencer les décideurs. En commettant des attentats les plus médiatisés possibles, les groupes terroristes répandent la terreur et parviennent à s'attaquer directement aux civils espérant ainsi faire réagir les dirigeants. Ces nouvelles sources de conflit remettant en cause la puissance traditionnelle des Etats vont entraîner l'apparition de nouveaux acteurs et modifier les échelles de conflit. Premièrement, les stratégies de combat se sont mondialisées. Barack Obama annonce que "les Etats-Unis ont mené une coalition de plus de 60 pays". Il cherche ainsi à montrer que les Etats-Unis sont le leader du combat contre le terrorisme international. Le président Obama fait référence ici à la "War on Terror", une expression utilisée par le président George W. Bush. En effet, les pays qui ont connu des attentats et ceux qui les craignent se sont alliés sous l'égide des Etats-Unis pour lutter contre le terrorisme international. Barack Obama précise que ces combats sont menés "dans de nombreuses régions de la planète" et fait référence à de "nouveaux réseaux terroristes". Avec ces mots, il cherche à montrer que les terroristes opèrent désormais à l'échelle mondiale et que les combats doivent être menés au quatre coins de la planète. Toutefois, certains conflits se sont régionalisés. En effet, les groupes terroristes se créent dans certaines zones comme "au Moyen-Orient, en Afghanistan et dans certaines parties du Pakistan". Ainsi, le Moyen-Orient est le berceau du terrorisme international avec la création de groupes terroristes comme d'Al-Qaida et Daech. Ces groupes arrivent même à prendre le contrôle de certains territoires. Al-Qaida par exemple a été créé en 1987 dans les montages Pakistano-Afghanes. En s'alliant à des factions locales, ce mouvement djiadiste s'est développé rapidement et a pu entreprendre des actions à l'étranger. Cette régionalisation permet donc à des organisations terroristes de se fortifier et de pouvoir coordonner leurs actions à l'étranger. Il existe également des guerres intra étatiques, de plus en plus fréquentes. Barack Obama dit par exemple envoyer des militaires dans les "territoires en Syrie et en Irak". Ces territoires sont en proie aux guerres civiles respectivement depuis 2011 et 2013. En Syrie, une guerre civile oppose les partisans de Bachar El-Assad à différents groupes qualifiés de rebelles. Cependant, ce conflit à l'origine politique a pris une dimension plus religieuse avec l'implication des djihadistes de l'Etat Islamique qui ont réussi à prendre le contrôle de villes importantes comme Alep et Raqqa. En Irak, des conflits armés opposent des chiites et des sunnites. Selon le président Barack Obama ces guerres sont une menace pour les Etats-Unis car elles sont propices à la montée en puissance des groupes terroristes. C'est pourquoi les Etats-Unis interviennent dans ce type de conflits. Les acteurs sont donc plus nombreux et opèrent à des échelles différentes en utilisant pour principale cible des civils afin de déstabiliser les régimes politiques et les sociétés occidentales. Au XXIe siècle, les conflits se caractérisent par la multiplicité des enjeux et des rapports de forces complexes. Ces conflits plus asymétriques, impliquent donc la participation d'acteurs non-conventionnels aux côtés des acteurs traditionnels qui doivent s'adapter face à ces nouvelles menaces. Par ailleurs, les belligérants agissent et s'organisent tant à l'échelle mondiale qu'à l'échelle locale. Aujourd'hui, les conflits sont plus universels et ont un impact direct sur les civils du monde entier. Récemment, on a assisté à une réduction des conflits en raison de la crise sanitaire. Cependant, les crises économique et énergétique actuelles pourraient entraîner des tensions pouvant aboutir à de nouveaux conflits.