HGGSP /

Faire la guerre, Faire la paix - 2

Faire la guerre, Faire la paix - 2

 Faire la guerre, faire
la paix
La dimension politique de la guerre : des conflits inter-étatiques aux enjeux
transnationaux
XVIIIe-XIXe siè

Faire la guerre, Faire la paix - 2

user profile picture

nina

308 Followers

Partager

Enregistrer

13

 

Tle

Fiche de révision

PART 1 - La dimension politique de la guerre : des conflits inter-étatiques aux enjeux transnationaux

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Faire la guerre, faire la paix La dimension politique de la guerre : des conflits inter-étatiques aux enjeux transnationaux XVIIIe-XIXe siècles : des conflits entre États THÈME 1 a. L'Europe, l'épicentre de la guerre au XVIIIe siècle 1-Siècle des Lumières et guerre -> Les puissances européennes se disputent des territoires en Europe et des colonies dans le reste du monde -> Antilles → îles à sucre constituent un enjeu majeur de la rivalité entre la France et la GB -> Les conflits sont inter-étatiques et symétriques : c'est à dire des États qui s'affrontent avec des armées et des flottes similaires. II - La guerre de Sept Ans (1756-1763), la première guerre mondiale -> Deux coalitions s'affrontent en Europe, Amérique et en Asie: 1) GB, Prusse et Portugal 2) France, Russie, Autriche et Espagne -> C'est une guerre qui a une dimension planétaire mais qui reste une guerre « classique ». Les États savent en effet arrêter quand ils ont atteint leur objectif politique. -> La guerre de Sept Ans est dénommée « French and Indian War » (la guerre contre les Français et les Indiens) Prémices de la guerre -> Les hostilités ont débuté 2 ans avant la déclaration de guerre officielle. -> Cette guerre repose sur des tensions liées à la possession de territoires dont des colonies sur plusieurs continents et le contrôle...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

de routes commerciales. La guerre débute en 1756 avec la prise de possession de la Silésie par la Prusse. Londres, qui n'arrive pas à l'emporter sur terre, ordonne la saisie de 300 navires de commerce français dans différents ports partout dans le monde. La guerre générale devient dès lors inéluctable. Une guerre mondiale avant l'heure Guerre mondiale → Amérique, Afrique, Inde, mer et océans. La paix va venir des dissensions internes et de la lassitude, principalement en Angleterre. III - Les guerres révolutionnaires et napoléoniennes, des guerres absolues selon Clausewitz -> En 1792 la France est envahie par la Prusse et l'Autriche pour écraser la Révolution. 200 000 volontaires prennent les armes pour sauver la « patrie en danger ». -> Napoléon en 1799 exporte les valeurs de la révolution dans toute l'Europe en combattant les autres souverains. -> Le recours à la conscription (service militaire obligatoire) et l'affirmation du sentiment national (nationalisme) donnent à la guerre un caractère nouveau. La multiplication des conflits dans le monde au XIXe siècle 1- Une Europe relativement en paix -> En 1815, le congrès de Vienne instaure un équilibre des puissances jusqu'en 1914 -> L'essor du nationalisme perturbe cependant cet équilibre, comme le montre la guerre franco-prussienne de 1870-1871 → Napoléon III / Bismarck II - Une multiplication des conflits en Asie et en Afrique France agrandit son empire →1815-1890 GB en Inde 33 Japon (conquête nipponne) en Chine -> Au XIXe siècle, la GB mène 63 guerres coloniales pour constituer son empire. -> Les allemands lancent 30 campagnes militaires entre 1880 et 1914 (dont le Génocide des Héréros et des Namas). → Namibie -> Révoltes contre les forces allemandes Le général signe un ordre d'extermination (massacres, exils, camps de concentration) 100 000 personnes ont perdu la vie (dont 80% des Héréros) Les crânes des défunts sont envoyés en Allemagne pour faire des expériences scientifiques -> prouver supériorité de la civilisation Européenne -> Aux EU, la guerre de Sécession (1861-1865) fait plus de 600 000 morts. → une des premières guerres modernes Union des États du Nord → libéralisme + abolition de l'esclavage Confédération des États du Sud → contre abolition de l'esclavage III - Des points communs - Une hausse des effectifs - Le perfectionnement des armes utilisation des chemins de fer pour le transport des troupes → Des caractères qui marquent l'entrée de la guerre industrielle (guerre qui s'appuie sur les industries) XXe siècle : de nouveaux facteurs de conflits a. Fin de la guerre froide, fin de la guerre ? 1- L'espoir d'une paix durable -> L'effondrement de l'URSS marque la victoire des EU désormais sans rival -> Francis Fukuyama y voit la « fin de l'histoire » : car il ne reste plus qu'une idéologie, le libéralisme, les conflits vont s'arrêter. Il-Vers un choc des civilisations Samuel Huntington est un politiste américain ayant écrit « Le choc des civilisations >> Les conflits n'opposeraient plus les nations mais des civilisations se définissant avant tout par la religion b. Le retour du facteur identitaire Émergence de l'islamisme dans les années 70 → Les frères Islamiques Arabie Saoudite, Iran, Afghanistan -> En 1979, la révolution en Iran instaure une République islamique fondée sur la charia. La même année, l'URSS envahit l'Afghanistan. Les EU arment la résistance afghane (Ben Laden). C'est la naissance du Jihad mondial. -> A la fin de l'URSS, l'organisation de Ben Laden, Al-Qaida, frappe les EU, accusés de mener une croisade contre l'islam (attentat du 11 septembre 2001). 1- La résurgence des nationalismes - Troisième guerre balkanique -> Yougoslavie entre 1945 et 1992 -> La fin de l'URSS entraine la dislocation de la Yougoslavie -> Entre 1992 et 1995, le pays en guerre se fragmentent en plusieurs entités. La guerre prend des formes d'épuration ethnique. Le conflit marque le retour de la guerre en Europe. Épuration ethnique = épurer les groupes, faire le tri → 3 forces : - Serbie Orthodoxe - Croatie Catholique - Bosnie Herzégovine Musulmane (→ massacres) France soutenait Serbie Allemagne soutenait Croatie Bosnie isolée (aide Turquie) → conflit stoppé par intervention américaine (bombardement Serbie) Il-Des conflits identitaires en Afrique - Génocide des Tutsi -> En 1994, au Rwanda, 1 million de Tutsis sont exécutés par les Hutus : il s'agit du dernier génocide du XXème siècle. -> 7 avril 1994 début -> Extermination planifiée en 1 mois qui va ôter la vie de 1 million de personnes → par guerre inter-ethnique -> Hutus au pouvoir depuis 1962 -> 6 avril → attentat vise un avion ramenant à Kigali, la capitale, le président Hutu du Rwanda. L'explosion coûte la vie à tous les passagers -> Les extrémistes Hutus appellent la population à exterminer les Tutsis et prennent le pouvoir À l'origine, Tutsis et Hutus sont un seul et même peuple. Tous parlent la même langue et partagent une histoire commune -> Les colonisateurs, allemands puis belges nourrissent l'inégalité de races et forment deux groupes ethniques distincts et privilégient les Tutsis au détriment des Hutus - 80% de Hutus après départ des Belges et les Tutsis - Les Tutsis dont déshumanisés - 10 000 morts par jour Des guerres de plus en plus irrégulières a. Nouveaux acteurs, nouvelles logiques 1- Des guerres qui impliquent des acteurs non étatiques -> Rebelles, pirates, terroristes et trafiquants n'appartiennent pas à une armée régulière et ne sont pas entretenus par un État: on parle de guerres irrégulières ou asymétriques -> De nouveaux acteurs qui contestent la puissance traditionnelle des États Il-Des acteurs au cœur des logiques de mondialisation -> Les groupes terroristes sont organisés en société-mères (al-Qaida, Daech) et filiales à l'étranger. Ils utilisent les NTIC pour diffuser leur propagande et recruter des combattants -> La plupart trouvent refuge dans les zones grises de la mondialisation (des territoires mal contrôlés par les États): faibles states → la Somalie pour les pirates → Sahara, Afghanistan pour les terroristes → quartiers défavorisés des métropoles pour les trafiquants III - Une menace pour l'ordre mondial -> Les États redoutent l'utilisation d'armes non conventionnelles (biologiques, chimiques ou nucléaires) par ces groupes terroristes. C'est pourquoi ils développent la cyberdéfense pour les neutraliser à distance. b. La multiplication des conflits des échelles de conflit 1- Des guerres de plus en plus souvent intra-étatiques Depuis 2000 les conflits les plus meurtriers sont intra-étatiques : Irak, Syrie, Yémen, Libye -> Des conflits difficiles à apaiser pour l'ONU en raison du respect des souverainetés nationales. L'ONU dépêche souvent des casques bleus pour s'interposer. -> II - Des guerres compliquées par l'intervention d'acteurs extérieurs -> Les milices sont souvent soutenues par les États voisins pour différentes raisons (déstabilisation, contestation de frontières, hégémonie) Les grandes puissances interviennent parfois, poussées par leurs intérêts stratégiques (Les russes auprès des syriens, les EU auprès des kurdes contre Daech) c. Un État de guerre permanent ? 1- Des conflits hors la loi -> Ces nouveaux conflits ne respectent pas le droit de la guerre -> Ils se font sans déclaration préalable et les règles de guerre sont violées: → Limitation de la violence militaire →Protection des prisonniers de guerre et des civils des mauvais traitements -> En Irak les EU n'ont pas hésité à torturer, violer, filmer dans des sous- sols des prisonniers soupçonnés de terrorisme II - La distinction entre paix et guerre est abolie -> Les civils sont les principales victimes de ces conflits, notamment dans les villes assiégées. De longues batailles urbaines ont ainsi eu lieu -Homs, Syrie, 2011-2017 -Mossoul, Irak, 2016-2017 -Kiev, Ukraine, 2022 Al Qaida -> Ben Laden -> mouvement terroriste -> ne respecte pas les règles des guerres classiques -> vise pays en contradiction avec l'islamisme, pays de rayonnement mondial, pays musulmans (régimes occidentalisés) -> lutte : bloquer les revenus, outils militaires, relations diplomatiques (faire taire les divergences), assassinats ciblés Daech -> différent d'Al Qaïda, le but est de promouvoir le djihadisme au niveau régional, pas global -> rassemblement des tribus, se base sur un califat, remise en cause et destruction période pré-islamique -> Accords Sykes-Picot → façonnage de la carte du Moyen Orient selon les intérêts des puissances françaises et britanniques. Français récupèrent Syrie et Liban et Anglais Irak et Koweït. Le calife veut réunir une entité d'avant la colonisation → veut effacer la colonisation et réunir la Syrie et l'Irak (la Mésopotamie)

HGGSP /

Faire la guerre, Faire la paix - 2

Faire la guerre, Faire la paix - 2

user profile picture

nina

308 Followers
 

Tle

Fiche de révision

Ce contenu est seulement disponible dans l'appli Knowunity.

 Faire la guerre, faire
la paix
La dimension politique de la guerre : des conflits inter-étatiques aux enjeux
transnationaux
XVIIIe-XIXe siè

Ouvrir l'appli

PART 1 - La dimension politique de la guerre : des conflits inter-étatiques aux enjeux transnationaux

Contenus similaires

user profile picture

4

Faire la Guerre Faire la Paix

Know Faire la Guerre Faire la Paix thumbnail

21

 

Tle

user profile picture

3

conclusion thème guerre et paix

Know conclusion thème guerre et paix  thumbnail

71

 

Tle

M

1

Mindmap HGGSP "Faire Guerre, Faire Paix"

Know Mindmap HGGSP "Faire Guerre, Faire Paix" thumbnail

13

 

Tle

user profile picture

4

Thème 2, Axe 1 : La dimension politique de la guerre

Know Thème 2, Axe 1 : La dimension politique de la guerre thumbnail

37

 

Tle

Faire la guerre, faire la paix La dimension politique de la guerre : des conflits inter-étatiques aux enjeux transnationaux XVIIIe-XIXe siècles : des conflits entre États THÈME 1 a. L'Europe, l'épicentre de la guerre au XVIIIe siècle 1-Siècle des Lumières et guerre -> Les puissances européennes se disputent des territoires en Europe et des colonies dans le reste du monde -> Antilles → îles à sucre constituent un enjeu majeur de la rivalité entre la France et la GB -> Les conflits sont inter-étatiques et symétriques : c'est à dire des États qui s'affrontent avec des armées et des flottes similaires. II - La guerre de Sept Ans (1756-1763), la première guerre mondiale -> Deux coalitions s'affrontent en Europe, Amérique et en Asie: 1) GB, Prusse et Portugal 2) France, Russie, Autriche et Espagne -> C'est une guerre qui a une dimension planétaire mais qui reste une guerre « classique ». Les États savent en effet arrêter quand ils ont atteint leur objectif politique. -> La guerre de Sept Ans est dénommée « French and Indian War » (la guerre contre les Français et les Indiens) Prémices de la guerre -> Les hostilités ont débuté 2 ans avant la déclaration de guerre officielle. -> Cette guerre repose sur des tensions liées à la possession de territoires dont des colonies sur plusieurs continents et le contrôle...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

#savoirpourtous

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

de routes commerciales. La guerre débute en 1756 avec la prise de possession de la Silésie par la Prusse. Londres, qui n'arrive pas à l'emporter sur terre, ordonne la saisie de 300 navires de commerce français dans différents ports partout dans le monde. La guerre générale devient dès lors inéluctable. Une guerre mondiale avant l'heure Guerre mondiale → Amérique, Afrique, Inde, mer et océans. La paix va venir des dissensions internes et de la lassitude, principalement en Angleterre. III - Les guerres révolutionnaires et napoléoniennes, des guerres absolues selon Clausewitz -> En 1792 la France est envahie par la Prusse et l'Autriche pour écraser la Révolution. 200 000 volontaires prennent les armes pour sauver la « patrie en danger ». -> Napoléon en 1799 exporte les valeurs de la révolution dans toute l'Europe en combattant les autres souverains. -> Le recours à la conscription (service militaire obligatoire) et l'affirmation du sentiment national (nationalisme) donnent à la guerre un caractère nouveau. La multiplication des conflits dans le monde au XIXe siècle 1- Une Europe relativement en paix -> En 1815, le congrès de Vienne instaure un équilibre des puissances jusqu'en 1914 -> L'essor du nationalisme perturbe cependant cet équilibre, comme le montre la guerre franco-prussienne de 1870-1871 → Napoléon III / Bismarck II - Une multiplication des conflits en Asie et en Afrique France agrandit son empire →1815-1890 GB en Inde 33 Japon (conquête nipponne) en Chine -> Au XIXe siècle, la GB mène 63 guerres coloniales pour constituer son empire. -> Les allemands lancent 30 campagnes militaires entre 1880 et 1914 (dont le Génocide des Héréros et des Namas). → Namibie -> Révoltes contre les forces allemandes Le général signe un ordre d'extermination (massacres, exils, camps de concentration) 100 000 personnes ont perdu la vie (dont 80% des Héréros) Les crânes des défunts sont envoyés en Allemagne pour faire des expériences scientifiques -> prouver supériorité de la civilisation Européenne -> Aux EU, la guerre de Sécession (1861-1865) fait plus de 600 000 morts. → une des premières guerres modernes Union des États du Nord → libéralisme + abolition de l'esclavage Confédération des États du Sud → contre abolition de l'esclavage III - Des points communs - Une hausse des effectifs - Le perfectionnement des armes utilisation des chemins de fer pour le transport des troupes → Des caractères qui marquent l'entrée de la guerre industrielle (guerre qui s'appuie sur les industries) XXe siècle : de nouveaux facteurs de conflits a. Fin de la guerre froide, fin de la guerre ? 1- L'espoir d'une paix durable -> L'effondrement de l'URSS marque la victoire des EU désormais sans rival -> Francis Fukuyama y voit la « fin de l'histoire » : car il ne reste plus qu'une idéologie, le libéralisme, les conflits vont s'arrêter. Il-Vers un choc des civilisations Samuel Huntington est un politiste américain ayant écrit « Le choc des civilisations >> Les conflits n'opposeraient plus les nations mais des civilisations se définissant avant tout par la religion b. Le retour du facteur identitaire Émergence de l'islamisme dans les années 70 → Les frères Islamiques Arabie Saoudite, Iran, Afghanistan -> En 1979, la révolution en Iran instaure une République islamique fondée sur la charia. La même année, l'URSS envahit l'Afghanistan. Les EU arment la résistance afghane (Ben Laden). C'est la naissance du Jihad mondial. -> A la fin de l'URSS, l'organisation de Ben Laden, Al-Qaida, frappe les EU, accusés de mener une croisade contre l'islam (attentat du 11 septembre 2001). 1- La résurgence des nationalismes - Troisième guerre balkanique -> Yougoslavie entre 1945 et 1992 -> La fin de l'URSS entraine la dislocation de la Yougoslavie -> Entre 1992 et 1995, le pays en guerre se fragmentent en plusieurs entités. La guerre prend des formes d'épuration ethnique. Le conflit marque le retour de la guerre en Europe. Épuration ethnique = épurer les groupes, faire le tri → 3 forces : - Serbie Orthodoxe - Croatie Catholique - Bosnie Herzégovine Musulmane (→ massacres) France soutenait Serbie Allemagne soutenait Croatie Bosnie isolée (aide Turquie) → conflit stoppé par intervention américaine (bombardement Serbie) Il-Des conflits identitaires en Afrique - Génocide des Tutsi -> En 1994, au Rwanda, 1 million de Tutsis sont exécutés par les Hutus : il s'agit du dernier génocide du XXème siècle. -> 7 avril 1994 début -> Extermination planifiée en 1 mois qui va ôter la vie de 1 million de personnes → par guerre inter-ethnique -> Hutus au pouvoir depuis 1962 -> 6 avril → attentat vise un avion ramenant à Kigali, la capitale, le président Hutu du Rwanda. L'explosion coûte la vie à tous les passagers -> Les extrémistes Hutus appellent la population à exterminer les Tutsis et prennent le pouvoir À l'origine, Tutsis et Hutus sont un seul et même peuple. Tous parlent la même langue et partagent une histoire commune -> Les colonisateurs, allemands puis belges nourrissent l'inégalité de races et forment deux groupes ethniques distincts et privilégient les Tutsis au détriment des Hutus - 80% de Hutus après départ des Belges et les Tutsis - Les Tutsis dont déshumanisés - 10 000 morts par jour Des guerres de plus en plus irrégulières a. Nouveaux acteurs, nouvelles logiques 1- Des guerres qui impliquent des acteurs non étatiques -> Rebelles, pirates, terroristes et trafiquants n'appartiennent pas à une armée régulière et ne sont pas entretenus par un État: on parle de guerres irrégulières ou asymétriques -> De nouveaux acteurs qui contestent la puissance traditionnelle des États Il-Des acteurs au cœur des logiques de mondialisation -> Les groupes terroristes sont organisés en société-mères (al-Qaida, Daech) et filiales à l'étranger. Ils utilisent les NTIC pour diffuser leur propagande et recruter des combattants -> La plupart trouvent refuge dans les zones grises de la mondialisation (des territoires mal contrôlés par les États): faibles states → la Somalie pour les pirates → Sahara, Afghanistan pour les terroristes → quartiers défavorisés des métropoles pour les trafiquants III - Une menace pour l'ordre mondial -> Les États redoutent l'utilisation d'armes non conventionnelles (biologiques, chimiques ou nucléaires) par ces groupes terroristes. C'est pourquoi ils développent la cyberdéfense pour les neutraliser à distance. b. La multiplication des conflits des échelles de conflit 1- Des guerres de plus en plus souvent intra-étatiques Depuis 2000 les conflits les plus meurtriers sont intra-étatiques : Irak, Syrie, Yémen, Libye -> Des conflits difficiles à apaiser pour l'ONU en raison du respect des souverainetés nationales. L'ONU dépêche souvent des casques bleus pour s'interposer. -> II - Des guerres compliquées par l'intervention d'acteurs extérieurs -> Les milices sont souvent soutenues par les États voisins pour différentes raisons (déstabilisation, contestation de frontières, hégémonie) Les grandes puissances interviennent parfois, poussées par leurs intérêts stratégiques (Les russes auprès des syriens, les EU auprès des kurdes contre Daech) c. Un État de guerre permanent ? 1- Des conflits hors la loi -> Ces nouveaux conflits ne respectent pas le droit de la guerre -> Ils se font sans déclaration préalable et les règles de guerre sont violées: → Limitation de la violence militaire →Protection des prisonniers de guerre et des civils des mauvais traitements -> En Irak les EU n'ont pas hésité à torturer, violer, filmer dans des sous- sols des prisonniers soupçonnés de terrorisme II - La distinction entre paix et guerre est abolie -> Les civils sont les principales victimes de ces conflits, notamment dans les villes assiégées. De longues batailles urbaines ont ainsi eu lieu -Homs, Syrie, 2011-2017 -Mossoul, Irak, 2016-2017 -Kiev, Ukraine, 2022 Al Qaida -> Ben Laden -> mouvement terroriste -> ne respecte pas les règles des guerres classiques -> vise pays en contradiction avec l'islamisme, pays de rayonnement mondial, pays musulmans (régimes occidentalisés) -> lutte : bloquer les revenus, outils militaires, relations diplomatiques (faire taire les divergences), assassinats ciblés Daech -> différent d'Al Qaïda, le but est de promouvoir le djihadisme au niveau régional, pas global -> rassemblement des tribus, se base sur un califat, remise en cause et destruction période pré-islamique -> Accords Sykes-Picot → façonnage de la carte du Moyen Orient selon les intérêts des puissances françaises et britanniques. Français récupèrent Syrie et Liban et Anglais Irak et Koweït. Le calife veut réunir une entité d'avant la colonisation → veut effacer la colonisation et réunir la Syrie et l'Irak (la Mésopotamie)