HGGSP /

Faire la guerre, faire la paix - 4 (le Moyen-Orient)

Faire la guerre, faire la paix - 4 (le Moyen-Orient)

 Las populations
Arabes
Iraniens
Persans
Juifs
Une région à forts enjeux internationaux
Proche-Orient = Turquie, Syrie, Liban, Israël, Égypt

Faire la guerre, faire la paix - 4 (le Moyen-Orient)

user profile picture

nina

308 Followers

Partager

Enregistrer

108

 

Tle

Fiche de révision

PART 3 - Le Moyen-Orient, conflits régionaux et tentatives de paix impliquant des acteurs internationaux

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Las populations Arabes Iraniens Persans Juifs Une région à forts enjeux internationaux Proche-Orient = Turquie, Syrie, Liban, Israël, Égypte Moyen-Orient = Irak, Jordanie, Arabie-Saoudite, Yémen, Iran, Koweït, Afghanistan, Émirats Arabes Unis Carte 1: Les peuples du Moyen-Orient Kurdes 1.000m Le Moyen-Orient, conflits régionaux et tentatives de paix impliquant des acteurs internationaux URÈCE LIYE TGYPTE Faire la guerre, faire la paix TURQUIE CLIBAN SYRIE Beyrou ISRAEL SOUDAN Damas IRAK Bagcad JORDANIE AZERBALIAN KOWEIT Kowe Manas BAHREIN Riyad" ARABIE SAOUDITE Senas YEMEN TURKMENISTAN Taharas IRAN GATAR O Chati EAU OMAN AFGHANISTAN Mascate OCEAN INDIEN Une région aux ressources convoitées : → le pétrole et le gaz: 2/3 des réserves pétrolières du monde 40% des réserves gazières mondiales (Arabie saoudite → 3,1 % gisements de pétrole) → contrôle de la terre et de l'eau (Égypte, Soudan, Éthiopie) → le contrôle des détroits et canaux → la pression démographique sur les ressources THÈME 1 PAKISTAN Berceau des 3 monothéismes: - Les musulmans sont majoritaires, divisés entre sunnites (partisans de la tradition) et chiites (partisans d'Ali) - Les communautés chrétiennes, très anciennes, sont minoritaires et dispersées - Les Juifs vivent majoritairement au sein des frontières d'Israël - Des nombreuses minorités musulmanes (druzes, alaouites) ou chrétiennes (coptes → Égypte, maronites → Liban) L'enjeu des lieux saints: - Jérusalem, ville sainte des chrétiens, juifs et musulmans - La Mecque et Médine, 2 grandes villes saintes de l'islam Mur des lamentations mouvements de révolte) Le Moyen-Orient au cœur des rivalités internationales depuis 1947 & Une région organisée ? - Une absence de tradition étatique (Liban → président assemblée chiite) - Domination de groupes communautaires - Frontières issues...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

d'un découpage colonial effectué sur fond de rivalités pétrolières, sans tenir compte des réalités humaines et des aspirations des peuples Ligue arabe = 22 pays, organisation qui a pour objectif de coopérer et régler les conflits de ses membres → fondée le 22 mars 1945 au Caire Cela provoque la première guerre israélo-arabe remportée par 1 Israël. Deux peuples pour une terre : la question palestinienne Naissance d'un conflit (1947-1948) 1917 → déclaration Balfour → engagement du Gouvernement Britannique en faveur de l'établissement en faveur d'un foyer national juif en Palestine (mais rien ne doit porter atteinte aux droits civiques et religieux des collectivités non juives existant en Palestine) Organisation politique Sioniste → mouvement qui cherche trouver un foyer pour les Juifs → prennent exemple affaire Dreyfus 1894 Depuis la fin du XIXe siècle, des Juifs européens fuyant les persécutions se sont établis en Palestine pour y fonder un État juif. Les populations arabes n'entendent pas partager leurs terres. temple de Jérusalem détruit par les romains (car En 1947, l'ONU tente de mettre un terme aux affrontements entre Arabes et sionistes avec un plan de partage de la Palestine Rejeté par les Arabes, il est accepté par les sionistes, dont le leader Ben Gourion proclame l'État d'Israël le 14 mai 1948 Le plan de partage de la Palestine par I'ONU en 1947 pays arabes proposition d'État arabe proposition d'État juif Jérusalem, zone internationale Méditerranée Gaza Égypte Liban Tel-Aviv mer Rouge Syrie Jérusalem Jordanie Arabie saoudite 200 km SCHOOLMOUV D'autres conflits conduisent à un affrontement militaire : - 1967, la guerre des Six jours. L'armée israélienne remporte une victoire et annexe le Golan (à la Syrie), la Cisjordanie (donc Jérusalem Est), la bande de Gaza et le Sinaï (à l'Égypte). Le Conseil de sécurité de l'ONU, par la résolution 242, exige la restitution des territoires occupés et la reconnaissance d'Israël par ses voisins La guerre du Kippour est la tentative de l'Egypte et de la Syrie de récupérer les territoires annexés. La médiation américaine : À partir de 1978, grâce aux américains, l'Égypte fait la paix avec Israël (accord de Camp David) → Égypte récupère le Sinaï En 1994, la Jordanie également signe la paix Le conflit devient désormais israélo-palestinien, il oppose à l'État israélien des groupes armés palestiniens comme l'OLP de Yasser Arafat. OLP = Organisation de Libération de la Palestine → Actuellement Égypte et Jordanie dissension ligue arabe car paix avec Israël L'Intifada: À partir de 1987, l'Intifada, large insurrection palestinienne, puis l'émergence de l'OLP comme acteur politique sur la scène internationale changent les données du conflit. Cela prend la forme d'affrontements asymétriques (des civils contre une armée) → intifada mot arabe « soulèvement >> Yasser Arafat (1929-2004) est à l'origine de la création de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) en 1964. Celle-ci abandonne ensuite la lutte armée dans les années 1980. → ingénieur au Koweït → appelle les jeunes palestiniens à jeter des pierres et se révolter contre les militaires israélien YITZHAK RABIN (1922-1995) Yitzhak Rabin était le 5e Premier ministre d'Israël. Les deux événements majeurs qui ont eu lieu pendant le deuxième mandat de Rabin ont été les accords d'Oslo avec les Palestiniens et le traité de paix avec la Jordanie. Ces réalisations lui ont valu des distinctions internationales pour lesquelles il a reçu le prix Nobel de la paix international (1994). Auparavant, Yitzhak Rabin avait été officier des opérations <<Palmach», commandant de la brigade «Harel» et chef d'état-major du front sud pendant la guerre d'indépendance. Le 4 novembre 1995, Rabin a été assassiné par un extrémiste juif de droite à Tel Aviv et est devenu le seul Premier ministre à avoir été assassiné dans l'histoire d'Israël. il a été succédé par Shimon Peres. citation : "La violence, il faut la dénoncer, il faut la vomir, il faut l'isoler. Ce n'est pas la voie des démocraties." Des raisons multiples qui empêchent la paix : Les négociations sur la question d'un État palestinien achoppent sur : - Le statut de Jérusalem Conséquences territoriales de la guerre des Six Jours État d'Israël territoires occupés par Israël le 10 juin 1967 + colonies sauvages (illégales au nom gouvernement israélien) Benjamin Netanyahu ancien premier ministre Israël Jérusalem-Est annexée par Israël belligérants mer Méditerranée Suez Égypte Tel-Aviv Gaza Bande de Gaza péninsule du Sinaï Israël mer Rouge - Le problème des colonies de peuplement israéliennes (Cisjordanie : les colonies de peuplement israéliennes restent illégales selon l'ONU) - Le découpage territorial du futur État Liban Syrie + Cisjordanie plateau du Golan En 1993, les accords d'Oslo sont conclus par Israël et l'OLP Une autorité palestinienne est créée en Cisjordanie et dans la bande de Gaza Jérusalem Jordanie Arabie saoudite YASSER ARAFAT (1929-2004) Yasser Arafat est un homme politique palestinien et militant actif. Il devient le président de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) en 1969, et signe l'accord de paix israélo-palestinien d'Oslo en 1993. L'année suivante, il reçoit le prix Nobel de la paix, en même temps que les hommes politiques israéliens Yitzhak Rabin et Shimon Peres. Yasser Arafat est élu président du territoire palestinien en 1996. A partir de 2001, confiné à Ramallah par Ariel Sharon, il perd peu à peu sa place de leader dans les négociations sur la résolution du conflit. 200 km citation : "La paix pour nous signifie la destruction d'Israël. Nous nous préparons à une guerre totale, une guerre qui durera des générations." Cependant, l'assassinat de Yitzhak Rabin, la seconde intifada et le retour régulier des violences à Gaza provoquent le durcissement des positions L'administration Trump (depuis 2017) a un parti pris résolument pro-israélien : le processus de paix est au point mort CHIFFRES 9,3 M d'habitants en Israël dont 21% d'Arabes Golan ->25 000 colons Juifs Cisjordanie -> 620 000 colons Juifs 41 000$ PIB/hab en moyenne Cisjordanie fragmentée → colonisation Palestine par Israël (131 colonies de peuplement - 4% population israélienne - 13% de la population totale en Palestine) ex: Ariel, Vallée de Shilo CSCHOOLMOUV La Première Guerre cu Golfe, un conflit mineur aux enjeux mondiaux Le 2 août 1990, l'Irak envahit le Koweït, petit état voisin riche en pétrole. C'est le point de départ de la première guerre du Golfe (1990-1991). Les raisons de l'annexion du Koweït par l'Irak sont multiples : • Le Koweït est un petit pays du golfe arabo-persique, extrêmement riche en hydrocarbures. Situé au bord du littoral, son annexion permettrait à l'Irak d'étendre son accès à la mer et de mettre la main sur les réserves de pétrole. Historiquement, Saddam Hussein considère le Koweït comme la 19e province de l'Irak. Il souhaite donc la récupérer. • Le Koweït a refusé d'effacer une dette de 80 milliards de dollars contractée par Saddam Hussein pour financer sa précédente guerre contre l'Iran. • Enfin, en augmentant sa production de pétrole, le Koweït a provoqué une chute des cours du brut, ce qui de fait, pénalise l'Irak. Pour toutes ces raisons, le 2 août 1990, l'Irak envahit, en quelques heures, le Koweït. L'échec dela diplomatie: L'ONU, malgré les médiations françaises, du Pape, et de la puissance Russe, finit par autoriser le recours à la force si l'Irak n'évacue pas le Koweït avant le 15 janvier 1991. Une coalition de 34 pays se forme. Le 17 janvier l'opération « tempête du désert » est déclenchée L'attaque est d'abord : - Une campagne de bombardements aériens sur les sites stratégiques - Puis en février une offensive terrestre qui libère le Koweït Mais le dictateur est maintenu au pouvoir car les EU craignent l'implosion de l'Irak. SADDAM HUSSEIN (1937-2006) Membre du parti Baas, dont l'objectif était d'unir les différents Etats arabes en une seule grande nation, il s'est imposé au pouvoir en 1979 et a dirigé le pays d'une main de fer pendant vingt-quatre ans. Sous sa présidence, l'Irak s'est engagé en 1980 dans un conflit de huit ans avec l'iran. Dix ans plus tard, il déclenche la guerre du Golfe en envahissant le Koweït. Accusé par les forces occidentales de détenir des armes de destruction massive et d'entretenir des relations avec des organisations terroristes (des allégations qui se révélèrent par la suite infondées), il est renversé en 2003 par une coalition menée par les États-Unis et le Royaume-Uni. Le bourbier Irakien: La communauté chiite sort renforcée de la présence américaine. Elle accède au pouvoir. Les sunnites, se sentant lésés, engagent un combat dans une guerre asymétrique. Les Jihadistes (al-Qaida), harcèlent les soldats de la coalition et de l'armée irakienne (embuscades). Ils prennent en otage des occidentaux et multiplient les attentats contre les chiites. citation : "Quiconque essaie d'escalader notre clôture, nous essaierons d'escalader sa maison." Une nouvelle intervention unilatérale qui provoque la guerre civile : l'invasion américaine de l'Irak (2003) La chute du dictateur : L'invasion vise à renverser le dictateur en raison de son « soutien au terrorisme » et de la possession d'armes de destruction massive Déclenchée sans l'aval de l'ONU, l'offensive détruit l'armée Irakienne

HGGSP /

Faire la guerre, faire la paix - 4 (le Moyen-Orient)

Faire la guerre, faire la paix - 4 (le Moyen-Orient)

user profile picture

nina

308 Followers
 

Tle

Fiche de révision

Ce contenu est seulement disponible dans l'appli Knowunity.

 Las populations
Arabes
Iraniens
Persans
Juifs
Une région à forts enjeux internationaux
Proche-Orient = Turquie, Syrie, Liban, Israël, Égypt

Ouvrir l'appli

PART 3 - Le Moyen-Orient, conflits régionaux et tentatives de paix impliquant des acteurs internationaux

Las populations Arabes Iraniens Persans Juifs Une région à forts enjeux internationaux Proche-Orient = Turquie, Syrie, Liban, Israël, Égypte Moyen-Orient = Irak, Jordanie, Arabie-Saoudite, Yémen, Iran, Koweït, Afghanistan, Émirats Arabes Unis Carte 1: Les peuples du Moyen-Orient Kurdes 1.000m Le Moyen-Orient, conflits régionaux et tentatives de paix impliquant des acteurs internationaux URÈCE LIYE TGYPTE Faire la guerre, faire la paix TURQUIE CLIBAN SYRIE Beyrou ISRAEL SOUDAN Damas IRAK Bagcad JORDANIE AZERBALIAN KOWEIT Kowe Manas BAHREIN Riyad" ARABIE SAOUDITE Senas YEMEN TURKMENISTAN Taharas IRAN GATAR O Chati EAU OMAN AFGHANISTAN Mascate OCEAN INDIEN Une région aux ressources convoitées : → le pétrole et le gaz: 2/3 des réserves pétrolières du monde 40% des réserves gazières mondiales (Arabie saoudite → 3,1 % gisements de pétrole) → contrôle de la terre et de l'eau (Égypte, Soudan, Éthiopie) → le contrôle des détroits et canaux → la pression démographique sur les ressources THÈME 1 PAKISTAN Berceau des 3 monothéismes: - Les musulmans sont majoritaires, divisés entre sunnites (partisans de la tradition) et chiites (partisans d'Ali) - Les communautés chrétiennes, très anciennes, sont minoritaires et dispersées - Les Juifs vivent majoritairement au sein des frontières d'Israël - Des nombreuses minorités musulmanes (druzes, alaouites) ou chrétiennes (coptes → Égypte, maronites → Liban) L'enjeu des lieux saints: - Jérusalem, ville sainte des chrétiens, juifs et musulmans - La Mecque et Médine, 2 grandes villes saintes de l'islam Mur des lamentations mouvements de révolte) Le Moyen-Orient au cœur des rivalités internationales depuis 1947 & Une région organisée ? - Une absence de tradition étatique (Liban → président assemblée chiite) - Domination de groupes communautaires - Frontières issues...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

#savoirpourtous

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

d'un découpage colonial effectué sur fond de rivalités pétrolières, sans tenir compte des réalités humaines et des aspirations des peuples Ligue arabe = 22 pays, organisation qui a pour objectif de coopérer et régler les conflits de ses membres → fondée le 22 mars 1945 au Caire Cela provoque la première guerre israélo-arabe remportée par 1 Israël. Deux peuples pour une terre : la question palestinienne Naissance d'un conflit (1947-1948) 1917 → déclaration Balfour → engagement du Gouvernement Britannique en faveur de l'établissement en faveur d'un foyer national juif en Palestine (mais rien ne doit porter atteinte aux droits civiques et religieux des collectivités non juives existant en Palestine) Organisation politique Sioniste → mouvement qui cherche trouver un foyer pour les Juifs → prennent exemple affaire Dreyfus 1894 Depuis la fin du XIXe siècle, des Juifs européens fuyant les persécutions se sont établis en Palestine pour y fonder un État juif. Les populations arabes n'entendent pas partager leurs terres. temple de Jérusalem détruit par les romains (car En 1947, l'ONU tente de mettre un terme aux affrontements entre Arabes et sionistes avec un plan de partage de la Palestine Rejeté par les Arabes, il est accepté par les sionistes, dont le leader Ben Gourion proclame l'État d'Israël le 14 mai 1948 Le plan de partage de la Palestine par I'ONU en 1947 pays arabes proposition d'État arabe proposition d'État juif Jérusalem, zone internationale Méditerranée Gaza Égypte Liban Tel-Aviv mer Rouge Syrie Jérusalem Jordanie Arabie saoudite 200 km SCHOOLMOUV D'autres conflits conduisent à un affrontement militaire : - 1967, la guerre des Six jours. L'armée israélienne remporte une victoire et annexe le Golan (à la Syrie), la Cisjordanie (donc Jérusalem Est), la bande de Gaza et le Sinaï (à l'Égypte). Le Conseil de sécurité de l'ONU, par la résolution 242, exige la restitution des territoires occupés et la reconnaissance d'Israël par ses voisins La guerre du Kippour est la tentative de l'Egypte et de la Syrie de récupérer les territoires annexés. La médiation américaine : À partir de 1978, grâce aux américains, l'Égypte fait la paix avec Israël (accord de Camp David) → Égypte récupère le Sinaï En 1994, la Jordanie également signe la paix Le conflit devient désormais israélo-palestinien, il oppose à l'État israélien des groupes armés palestiniens comme l'OLP de Yasser Arafat. OLP = Organisation de Libération de la Palestine → Actuellement Égypte et Jordanie dissension ligue arabe car paix avec Israël L'Intifada: À partir de 1987, l'Intifada, large insurrection palestinienne, puis l'émergence de l'OLP comme acteur politique sur la scène internationale changent les données du conflit. Cela prend la forme d'affrontements asymétriques (des civils contre une armée) → intifada mot arabe « soulèvement >> Yasser Arafat (1929-2004) est à l'origine de la création de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) en 1964. Celle-ci abandonne ensuite la lutte armée dans les années 1980. → ingénieur au Koweït → appelle les jeunes palestiniens à jeter des pierres et se révolter contre les militaires israélien YITZHAK RABIN (1922-1995) Yitzhak Rabin était le 5e Premier ministre d'Israël. Les deux événements majeurs qui ont eu lieu pendant le deuxième mandat de Rabin ont été les accords d'Oslo avec les Palestiniens et le traité de paix avec la Jordanie. Ces réalisations lui ont valu des distinctions internationales pour lesquelles il a reçu le prix Nobel de la paix international (1994). Auparavant, Yitzhak Rabin avait été officier des opérations <<Palmach», commandant de la brigade «Harel» et chef d'état-major du front sud pendant la guerre d'indépendance. Le 4 novembre 1995, Rabin a été assassiné par un extrémiste juif de droite à Tel Aviv et est devenu le seul Premier ministre à avoir été assassiné dans l'histoire d'Israël. il a été succédé par Shimon Peres. citation : "La violence, il faut la dénoncer, il faut la vomir, il faut l'isoler. Ce n'est pas la voie des démocraties." Des raisons multiples qui empêchent la paix : Les négociations sur la question d'un État palestinien achoppent sur : - Le statut de Jérusalem Conséquences territoriales de la guerre des Six Jours État d'Israël territoires occupés par Israël le 10 juin 1967 + colonies sauvages (illégales au nom gouvernement israélien) Benjamin Netanyahu ancien premier ministre Israël Jérusalem-Est annexée par Israël belligérants mer Méditerranée Suez Égypte Tel-Aviv Gaza Bande de Gaza péninsule du Sinaï Israël mer Rouge - Le problème des colonies de peuplement israéliennes (Cisjordanie : les colonies de peuplement israéliennes restent illégales selon l'ONU) - Le découpage territorial du futur État Liban Syrie + Cisjordanie plateau du Golan En 1993, les accords d'Oslo sont conclus par Israël et l'OLP Une autorité palestinienne est créée en Cisjordanie et dans la bande de Gaza Jérusalem Jordanie Arabie saoudite YASSER ARAFAT (1929-2004) Yasser Arafat est un homme politique palestinien et militant actif. Il devient le président de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP) en 1969, et signe l'accord de paix israélo-palestinien d'Oslo en 1993. L'année suivante, il reçoit le prix Nobel de la paix, en même temps que les hommes politiques israéliens Yitzhak Rabin et Shimon Peres. Yasser Arafat est élu président du territoire palestinien en 1996. A partir de 2001, confiné à Ramallah par Ariel Sharon, il perd peu à peu sa place de leader dans les négociations sur la résolution du conflit. 200 km citation : "La paix pour nous signifie la destruction d'Israël. Nous nous préparons à une guerre totale, une guerre qui durera des générations." Cependant, l'assassinat de Yitzhak Rabin, la seconde intifada et le retour régulier des violences à Gaza provoquent le durcissement des positions L'administration Trump (depuis 2017) a un parti pris résolument pro-israélien : le processus de paix est au point mort CHIFFRES 9,3 M d'habitants en Israël dont 21% d'Arabes Golan ->25 000 colons Juifs Cisjordanie -> 620 000 colons Juifs 41 000$ PIB/hab en moyenne Cisjordanie fragmentée → colonisation Palestine par Israël (131 colonies de peuplement - 4% population israélienne - 13% de la population totale en Palestine) ex: Ariel, Vallée de Shilo CSCHOOLMOUV La Première Guerre cu Golfe, un conflit mineur aux enjeux mondiaux Le 2 août 1990, l'Irak envahit le Koweït, petit état voisin riche en pétrole. C'est le point de départ de la première guerre du Golfe (1990-1991). Les raisons de l'annexion du Koweït par l'Irak sont multiples : • Le Koweït est un petit pays du golfe arabo-persique, extrêmement riche en hydrocarbures. Situé au bord du littoral, son annexion permettrait à l'Irak d'étendre son accès à la mer et de mettre la main sur les réserves de pétrole. Historiquement, Saddam Hussein considère le Koweït comme la 19e province de l'Irak. Il souhaite donc la récupérer. • Le Koweït a refusé d'effacer une dette de 80 milliards de dollars contractée par Saddam Hussein pour financer sa précédente guerre contre l'Iran. • Enfin, en augmentant sa production de pétrole, le Koweït a provoqué une chute des cours du brut, ce qui de fait, pénalise l'Irak. Pour toutes ces raisons, le 2 août 1990, l'Irak envahit, en quelques heures, le Koweït. L'échec dela diplomatie: L'ONU, malgré les médiations françaises, du Pape, et de la puissance Russe, finit par autoriser le recours à la force si l'Irak n'évacue pas le Koweït avant le 15 janvier 1991. Une coalition de 34 pays se forme. Le 17 janvier l'opération « tempête du désert » est déclenchée L'attaque est d'abord : - Une campagne de bombardements aériens sur les sites stratégiques - Puis en février une offensive terrestre qui libère le Koweït Mais le dictateur est maintenu au pouvoir car les EU craignent l'implosion de l'Irak. SADDAM HUSSEIN (1937-2006) Membre du parti Baas, dont l'objectif était d'unir les différents Etats arabes en une seule grande nation, il s'est imposé au pouvoir en 1979 et a dirigé le pays d'une main de fer pendant vingt-quatre ans. Sous sa présidence, l'Irak s'est engagé en 1980 dans un conflit de huit ans avec l'iran. Dix ans plus tard, il déclenche la guerre du Golfe en envahissant le Koweït. Accusé par les forces occidentales de détenir des armes de destruction massive et d'entretenir des relations avec des organisations terroristes (des allégations qui se révélèrent par la suite infondées), il est renversé en 2003 par une coalition menée par les États-Unis et le Royaume-Uni. Le bourbier Irakien: La communauté chiite sort renforcée de la présence américaine. Elle accède au pouvoir. Les sunnites, se sentant lésés, engagent un combat dans une guerre asymétrique. Les Jihadistes (al-Qaida), harcèlent les soldats de la coalition et de l'armée irakienne (embuscades). Ils prennent en otage des occidentaux et multiplient les attentats contre les chiites. citation : "Quiconque essaie d'escalader notre clôture, nous essaierons d'escalader sa maison." Une nouvelle intervention unilatérale qui provoque la guerre civile : l'invasion américaine de l'Irak (2003) La chute du dictateur : L'invasion vise à renverser le dictateur en raison de son « soutien au terrorisme » et de la possession d'armes de destruction massive Déclenchée sans l'aval de l'ONU, l'offensive détruit l'armée Irakienne