HGGSP /

La dimension politique de la guerre: des conflits interétatiques aux enjeux transnationaux

La dimension politique de la guerre: des conflits interétatiques aux enjeux transnationaux

user profile picture

Léonie

23 Followers
 

HGGSP

 

Tle

Fiche de révision

La dimension politique de la guerre: des conflits interétatiques aux enjeux transnationaux

 LA DIMENSION POLITIQUE
DE LA GUERRE
Introduction
À partir du XVIe s : rupture majeure dans l'histoire militaire
Apparition de l'Etat Modern

Commentaires (1)

Partager

Enregistrer

4

Thème 2 Chapitre 1

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

LA DIMENSION POLITIQUE DE LA GUERRE Introduction À partir du XVIe s : rupture majeure dans l'histoire militaire Apparition de l'Etat Moderne (développement de l'administration) = renforcement du pouvoir du roi (avec un royaume + grand, + peuplé, + riche et à la tête d'une administration) - royaume mieux géré = + rentable et renforcement du pouvoir militaire du roi = apparition d'une armée permanente (placé directement sous le contrôle du roi) Roi présenté en roi victorieux (présence ou non sur les champs de bataille) Victoire élément qui renforce le pouvoir politique du roi La guerre entre dans le domaine politique T1: GUERRES ET PAIX : quel est la dimension politique de la guerre depuis Le Alle & et comment-a-t-elle evolue ? Biographie 1780-1831 Prussien I. La guerre, la « continuation de la politique par d'autres moyens » : de la guerre de 7 ans aux guerres napoléoniennes A. La politique au coeur des conflits Carl Von Clausewitz, la théorie de la guerre classique . AXE 1 Entre dans l'armée à 13 ans militaire Participation aux guerres napoléoniennes (armée prussienne, russe) Fasciné par les armées napoléoniennes, tactiques développées pas Napoléon quand il parsie dans le camp adverse rédaction d'un traité, De la guerre, publié après sa mort par sa femme Ouvrage classique de la stratégie militaire influence les conflits jusqu'au XXe s, enseigné dans les écoles militaires Sujet : théoriser...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

et définir la guerre puis la confronter à la pratique . La guerre classique La guerre est un acte de violence pour « contraindre l'adversaire à se soumettre à notre volonté » La guerre est un instrument et un acte politique Le dirigeant, l'homme d'Etat, « le général devient en même temps homme d'Etat » La guerre, une affaire politique Cause politique et but recherché politique Le militaire est soumis au politique (action du soldat et décision du politique) Engagement militaire proportionnel au but politique recherché la guerre au service de la politique La guerre se traduit par un déchainement de violence Les belligérants peuvent recourir à toute la violence qu'ils veulent car l'objectif est l'anéantissement de l'ennemi Dans la théorie = la guerre absolu En pratique : une guerre réelle = phénomène sociale régit par des êtres vivants et donc qui va tenir compte des buts recherchés de la violence déjà déchaînés (tenir compte de la réalité du terrain) : adaptation des moyens mis en place La conduite de guerre et de la politique entre les mains d'une seule personne Stratège celui qui dirige et organise la guerre, commandant en chef de l'armée Connaitre d'un point de vue militaire, les objectifs politiques de la guerre Responsable de la victoire ou de la défaite Les caractéristiques nouvelles de la guerre Une massification des effectifs = augmentation Une mobilisation de l'économie et des finances (équiper, nourrir les soldats) Des combats meurtriers/mortifaires sur des théâtres d'opérations étendues La capitulation et la destruction de l'ennemi = nouveau but de la guerre Les conséquences territoriales fortes carte politique bouleversé Visée idéologique dans toutes ces guerres propagande d'Etat (louer le chef pour ses qualités militaires) La guerre de 7 ans : une guerre classique selon Von Clausewitz = Les acteurs Les grandes puissances européennes : France, Prusse, Autriche, G-B, Russie Armées régulières : effectifs importants (corps d'armées de Terre + Marine) Bilan élevé apparition de nouvelles armes (prémices de la Révolution Industrielle) Des auxiliaires dans les colonies (les indiens d'Amérique) À la tête de ces armées : le roi/l'empereur (faire preuve des ses qualités de stratège) Frederic II de Prusse : remporte 2 victoires face à la France et l'Autriche alors que Prusse = encerclé, et armée < numériquement = génie militaire (+ changement d'alliance, paix avec la Russie génie politique) : : . Bilan Vainqueur : G-B renforcé en Europe et avec un empire colonial très étendue à dimension mondiale Prusse affaiblie mais devient un acteur des relations internationale en Europe (redouté + gain de la Silésie = région riche) naissance de l'Empire Allemand Autriche réussit à rester un Etat important (garde la Saxe) Grande puissance perdante France Les zones de conflit En Europe : acteurs européens + lieux où ça débute et alliances + Espagne, Portugal Les colonies européennes : Amérique du Nord, Caraïbes, Inde, côte africaine atlantique Sur Terre et sur Mer (bataille terrestre et naval) : recours au blocus (de Saint-Laurent) + développement de la marine de guerre qui coute cher aux Etats = source d'endettement ( nouvelles taxes) Perte de son premier empire coloniale Entrée dans une phase de déclin; se tourne vers es problèmes intérieurs (endettement) annonce la RF Selon le modèle de la guerre classique 1756-1762 Apogée de la guerre classique = XVIIIe s Les buts Défaite de la France en 1763 perte de territoire : Conclusion Les motivations Territoire politique : agrandir en Europe (Prusse gagne la Silésie) et l'empire coloniale (G-B récupère la Nouvelle-France en Amérique du Nord) Exercer une position hégémonique (politique) à l'échelle mondiale ou européenne ( G-B) Guerre de 7 ans = guerre classique selon VC Absence d'une caractéristique : la visée idéologique B. Les guerres nationales : des « guerres absolues >> Les guerres révolutionnaires et les guerres napoléoniennes Coalition de l'Europe monarchique VS la France Révolutionnaire 1792 Paix d'Amiens : fin de la guerre entre la France et la 2° coalition 1794 Guerres révolutionnaires 2e période de victoires françaises victoire de Fleurus après la Terreur et la levée en masse 1802 Une guerre de masse : les effectifs • Texte qui impose la conscription Mobilisation générale de la population • Marseillaise « aux armes citoyens >> La Grande Armée maximum 700 000 hommes (2,5 Millions d'hommes y ont été) Nouveauté : jamais de mobilisation a tel échelle dans l'Europe France déclare la guerre à l'Angleterre et les coalition (2° à 5°) Objectif politique Affirmation de la puissance des Etats Grandes puissances relancent la guerre contre Napoléon, 1803 . Souhait de rétablir un équilibre des Etats en Europe . But capitulation de la France (1° abdication en 1814, perte des territoires conquis par la France, abdique une 2° fois en 1815) . Retour aux frontières du début de la RF Installer un nouveau équilibre en Europe 1803 . Après: Europe politique redessiner par le Congrès de Vienne, 1815 Les guerres révolutionnaires Début difficile : France minoritaire Bataille de Valmy: premières grandes victoires en 1792 (Victoire de Jennaps) Victoire d'Austerlitz VS Autriche, Prusse, Russie 2 décembre 1805 1806 Guerres napoléoniennes Victoire de Iena Victoire de Wagram La violence et l'âpreté des combats Meurtrière 1809 Issue des grandes batailles reste décisive pour les guerres (caractéristique ancienne) Ex: Leipzig, 1813: 3 jours, 1/2 millions d'homme, campagne allemande Bilan: perte d'l million d'homme de la Grande Armée Caractéristiques des guerres révolutionnaires et des guerres napoléoniennes = - logique de la guerre classique par Von Clausewitz Dimension géographique À l'échelle européenne : dimension internationale Jusqu'à Moscou S'étend même en dehors de l'Europe : en Egypte (fin XVIIIe s) début de la construction de la légende napoléonienne Permis par l'organisation de l'armée : nombreux déplacements Guerre aussi sur mer . Défaite de Trafalgar, 1805 (VS Angleterre, Portugal) Campagne militaire perdues par la France 1812 Russie/1813: 1811-1814 Allemagne / 1814 : France - 1° abdication de Napoléon - les « Cent Jours >> -2° abdication . Défaite de Waterloo fin du ler Empire Stratège Napoléon = symbole du stratège : capable de remporter des victoires mêmes dans des positions difficiles (< numérique) + réussit à federer la grande Armée autour de lui 1815 . Victoire d'Austerlitz, décembre 1805 Présent sur les champs de bataille : lien de fidélité avec les soldats + création de la légion d'honneur Dimension idéologique Guerres révolutionnaires : sauver la RF+ diffuser les idéaux de la RF: la patrie est déclarée en danger levée en masse de la population en 1793 menacé par les monarchies En France période napoléonienne = développement de nouvelles libertés (+code civil) alors qu'à l'Est = occupation de napoléon Résistance dans le pays occupé (2 y 3 de Mayo, Goya) Selon les camps: dimension idéologique ou non de l'épopée napoléonienne Les guerres du XIXe et XXe siècle Au XXe siècle Déchainement de la violence : développement des guerres, nombreuses guerres Raréfaction des guerres en Europe du XIXe s Déplacement des guerres en Amérique latine (indépendance des colonies) et en Afrique (colonisation) Les deux guerres mondiales Les 2 guerres mondiales = logique de V. Clausewitz - la guerre classique = les guerres totales (D.Bell) Oppose des Etats Objectif idéologique Ex: Nazi (antisémitisme / guerre d'anéantissement à l'Est VS Juifs) Déchaînement de la violence PGM 10 Millions de mort / SGM: 55 à 60 Millions de mort Nouvelles armes guerres industrielles (de + en + puissantes) Guerre d'anéantissement / idéologie PGM les soldats (gueules cassées) SGM: + de victimes civils (bombardements + camps) Relation politique et militaire : le général ne se transforme pas toujours en homme d'Etat (parfois opposition) . = massacre de l'ennemi, extermination Hitler et ses généraux non favorable à la campagne de Russie / France : capitule ou continuer ? / Staline : aucun généraux à cause de la Grande Purge . Conclusion Montée en puissance des guerres absolues au XVIIIe s, des guerres totales au XXe s avant une remise en cause A. Le djihadisme au coeur des violences La fin de la Guerre Froide : une fin des conflits ou le début de nouveaux conflits? La fin de la Guerre Froide Fin d'un conflit entre 2 idéologies, fin des tensions Est-ouest, des 2 blocs (Etats+alliés) Pas de guerre mondiale grâce à la dissuasion nucléaire Espoir de paix La Guerre froide et les guerres de décolonisation Politologue américain, F.Fukuyana : développement de la théorie de la << Fin de l'Histoire » après la victoire du modèle américain, de la démocratie, modèle politique et économique USA = seule hyperpuissance Rôle des gendarmes du monde : fonction de protéger les libertés et de maintenir la paix dans le monde II. Le modèle de Von Clausewitz à l'épreuve des guerres irrégulières + ou - conforme à Von Clausewitz GF de combats Motif politique et idéologique (GF: défense d'un modèle . objectif d'indépendance) + Émergence d'un nouveau type de conflit de guerres interétatiques (liées à l'opposition communiste et capitaliste) Conflits intraétatiques pour beaucoup l'origine est la question identitaire Théorie sur les questions religieuses, S.Huntington : la théorie du choc des civilisations, 1996 Remise en cause de l'ordre mondial Division du monde en aires de civilisation avec la religion qui domine (9) Conflit principale = occidental VS islamique Travail très critiqué et remis en cause L'Islam, islamisme et djihadisme Islam Origine Religion, VIIe s, monothéiste (prophète Mahomet à Hégire, 622) Originaire de La Mecque, Arabie Mahomet: prophète (transmet la parole de Dieu à travers un livre : le Coran), meurt en 632 / début de la période de la révélation en 610 / écrit par ses fidèles Parole de Dieu fidèle à ce qui est écrit ? Auteur = Dieu Coran écrit dès 653 remettre en cause sa véracité = douter de la parole de Dieu Les Haddits (écrit relatif à la vie de Mahomet): parole de Mahomet qui organise la vie de la première communauté musulmane à Médine Mahomet; chef de guerre et politique -- remporter la guerre pour développer la religion La Mecque devient le centre de l'empire musulman, conquise en 630 XXIe s . 1,8 milliards de musulmans dans le monde Berceau historique = Moyen-Orient Localisation : M-O, Afrique du Nord vers le Sud, Asie centrale et du Sud Majorité en Asie (beaucoup de monde) Arabe (Arabie) * musulmans Islamisme . 1º pays musulman au monde Indonésie Division principale de l'Islam (VIIe s): entre sunnisme et chiisme question de la succession de Mahomet: amie le + proche ou cousin et neveu Ali (minorité chiite : 10% de la population musulmane) * dans le dogme, la pratique Pays chiites Irak, Iran, M-O Pays qui se présente comme le protecteur = Arabie saoudite (protection des lieux saints): Kaaba (mosquée la + importante) à La Mecque et celle du prophète à Médine Adjectif: islamiste Né au XXe s, en Egypte en 1928 Courant politique et religieux Fonder un Etat ou une société sur le respect stricte de la Charia (loi islamique) Longtemps réprimé violemment Essor dans les années 1970: en plein développement depuis Iran, 1979 révolution islamique porte au pouvoir des islamistes Afghanistan envahit par l'Armée Rouge dans les années 1980 donc guerre contre les indépendantistes = islamistes (1979-1989) ---→ émergence du djihadisme . B. Des guerres irrégulières La théorie de Von Clausewitz et la guerre irrégulière Djihadisme Né de l'islamisme, une des grandes causes des violences actuelles dans le monde Djihad (origine guerre contre les péchés des fidèles en eux-même), guerre sainte contre les « infidèles » (les non-musulmans, les occidentaux descendants de croisés qui ont fait les croisades, les musulmans pratiquant l'islam des islamistes, refus de se soumettre à la charia) Développement de la violence et du terrorisme acte politique par lequel on recours à la terreur contre elles civils, l'armée dans le but d'imposer son idéologie à une minorité pour faire pression sur le pouvoir politique Double caractéristiques de la guerre irrégulière Le belligérant n'appartient pas à des forces armées régulières, ne représente pas un état souverain distinction entre les combattants ou non difficile Type de combat: + de la guérilla de la part du camp en < numérique Atout : bonne connaissance de la population du terrain, déplacement + facile car nombreux : irrégularité juridique et militaire Terrorisme s'inscrit dans les guerres irrégulières Américains préfèrent parler de guerres asymétriques depuis le Vietnam (insiste sur les méthodes utilisés et le rapport de force inégale) Conforme à la théorie de Von Clausewitz ? Oui, la « petite guerre » avec surtout un objectif politique Nuance recours à l'extrême violence (terrorise les civils, diaboliser l'ennemi) guerre absolue définie par V. Clausewitz devient une guerre réelle

HGGSP /

La dimension politique de la guerre: des conflits interétatiques aux enjeux transnationaux

La dimension politique de la guerre: des conflits interétatiques aux enjeux transnationaux

user profile picture

Léonie

23 Followers
 

HGGSP

 

Tle

Fiche de révision

La dimension politique de la guerre: des conflits interétatiques aux enjeux transnationaux

Ce contenu est seulement disponible dans l'appli Knowunity.

 LA DIMENSION POLITIQUE
DE LA GUERRE
Introduction
À partir du XVIe s : rupture majeure dans l'histoire militaire
Apparition de l'Etat Modern

Ouvrir l'appli

Partager

Enregistrer

4

Commentaires (1)

C

Merci beaucoup, c'est vraiment utile d'autant plus que nous sommes en train de l'apprendre en ce moment 😁

Thème 2 Chapitre 1

Contenus similaires

13

guerre et paix hggsp

Know guerre et paix hggsp  thumbnail

504

 

Tle

3

FAIRE LA GUERRE FAIRE LA PAIX AXE 1

Know FAIRE LA GUERRE FAIRE LA PAIX AXE 1 thumbnail

251

 

Tle

11

HGGSP - Thème 2, Guerre et Paix

Know HGGSP - Thème 2, Guerre et Paix thumbnail

501

 

Tle

17

Thème 2 Hggsp: faire la guerre, faire la paix : forme de conflit et mode de résolution

Know Thème 2 Hggsp: faire la guerre, faire la paix : forme de conflit et mode de résolution  thumbnail

932

 

Tle

Plus

LA DIMENSION POLITIQUE DE LA GUERRE Introduction À partir du XVIe s : rupture majeure dans l'histoire militaire Apparition de l'Etat Moderne (développement de l'administration) = renforcement du pouvoir du roi (avec un royaume + grand, + peuplé, + riche et à la tête d'une administration) - royaume mieux géré = + rentable et renforcement du pouvoir militaire du roi = apparition d'une armée permanente (placé directement sous le contrôle du roi) Roi présenté en roi victorieux (présence ou non sur les champs de bataille) Victoire élément qui renforce le pouvoir politique du roi La guerre entre dans le domaine politique T1: GUERRES ET PAIX : quel est la dimension politique de la guerre depuis Le Alle & et comment-a-t-elle evolue ? Biographie 1780-1831 Prussien I. La guerre, la « continuation de la politique par d'autres moyens » : de la guerre de 7 ans aux guerres napoléoniennes A. La politique au coeur des conflits Carl Von Clausewitz, la théorie de la guerre classique . AXE 1 Entre dans l'armée à 13 ans militaire Participation aux guerres napoléoniennes (armée prussienne, russe) Fasciné par les armées napoléoniennes, tactiques développées pas Napoléon quand il parsie dans le camp adverse rédaction d'un traité, De la guerre, publié après sa mort par sa femme Ouvrage classique de la stratégie militaire influence les conflits jusqu'au XXe s, enseigné dans les écoles militaires Sujet : théoriser...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

Application scolaire n ° 1 en Allemagne

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

et définir la guerre puis la confronter à la pratique . La guerre classique La guerre est un acte de violence pour « contraindre l'adversaire à se soumettre à notre volonté » La guerre est un instrument et un acte politique Le dirigeant, l'homme d'Etat, « le général devient en même temps homme d'Etat » La guerre, une affaire politique Cause politique et but recherché politique Le militaire est soumis au politique (action du soldat et décision du politique) Engagement militaire proportionnel au but politique recherché la guerre au service de la politique La guerre se traduit par un déchainement de violence Les belligérants peuvent recourir à toute la violence qu'ils veulent car l'objectif est l'anéantissement de l'ennemi Dans la théorie = la guerre absolu En pratique : une guerre réelle = phénomène sociale régit par des êtres vivants et donc qui va tenir compte des buts recherchés de la violence déjà déchaînés (tenir compte de la réalité du terrain) : adaptation des moyens mis en place La conduite de guerre et de la politique entre les mains d'une seule personne Stratège celui qui dirige et organise la guerre, commandant en chef de l'armée Connaitre d'un point de vue militaire, les objectifs politiques de la guerre Responsable de la victoire ou de la défaite Les caractéristiques nouvelles de la guerre Une massification des effectifs = augmentation Une mobilisation de l'économie et des finances (équiper, nourrir les soldats) Des combats meurtriers/mortifaires sur des théâtres d'opérations étendues La capitulation et la destruction de l'ennemi = nouveau but de la guerre Les conséquences territoriales fortes carte politique bouleversé Visée idéologique dans toutes ces guerres propagande d'Etat (louer le chef pour ses qualités militaires) La guerre de 7 ans : une guerre classique selon Von Clausewitz = Les acteurs Les grandes puissances européennes : France, Prusse, Autriche, G-B, Russie Armées régulières : effectifs importants (corps d'armées de Terre + Marine) Bilan élevé apparition de nouvelles armes (prémices de la Révolution Industrielle) Des auxiliaires dans les colonies (les indiens d'Amérique) À la tête de ces armées : le roi/l'empereur (faire preuve des ses qualités de stratège) Frederic II de Prusse : remporte 2 victoires face à la France et l'Autriche alors que Prusse = encerclé, et armée < numériquement = génie militaire (+ changement d'alliance, paix avec la Russie génie politique) : : . Bilan Vainqueur : G-B renforcé en Europe et avec un empire colonial très étendue à dimension mondiale Prusse affaiblie mais devient un acteur des relations internationale en Europe (redouté + gain de la Silésie = région riche) naissance de l'Empire Allemand Autriche réussit à rester un Etat important (garde la Saxe) Grande puissance perdante France Les zones de conflit En Europe : acteurs européens + lieux où ça débute et alliances + Espagne, Portugal Les colonies européennes : Amérique du Nord, Caraïbes, Inde, côte africaine atlantique Sur Terre et sur Mer (bataille terrestre et naval) : recours au blocus (de Saint-Laurent) + développement de la marine de guerre qui coute cher aux Etats = source d'endettement ( nouvelles taxes) Perte de son premier empire coloniale Entrée dans une phase de déclin; se tourne vers es problèmes intérieurs (endettement) annonce la RF Selon le modèle de la guerre classique 1756-1762 Apogée de la guerre classique = XVIIIe s Les buts Défaite de la France en 1763 perte de territoire : Conclusion Les motivations Territoire politique : agrandir en Europe (Prusse gagne la Silésie) et l'empire coloniale (G-B récupère la Nouvelle-France en Amérique du Nord) Exercer une position hégémonique (politique) à l'échelle mondiale ou européenne ( G-B) Guerre de 7 ans = guerre classique selon VC Absence d'une caractéristique : la visée idéologique B. Les guerres nationales : des « guerres absolues >> Les guerres révolutionnaires et les guerres napoléoniennes Coalition de l'Europe monarchique VS la France Révolutionnaire 1792 Paix d'Amiens : fin de la guerre entre la France et la 2° coalition 1794 Guerres révolutionnaires 2e période de victoires françaises victoire de Fleurus après la Terreur et la levée en masse 1802 Une guerre de masse : les effectifs • Texte qui impose la conscription Mobilisation générale de la population • Marseillaise « aux armes citoyens >> La Grande Armée maximum 700 000 hommes (2,5 Millions d'hommes y ont été) Nouveauté : jamais de mobilisation a tel échelle dans l'Europe France déclare la guerre à l'Angleterre et les coalition (2° à 5°) Objectif politique Affirmation de la puissance des Etats Grandes puissances relancent la guerre contre Napoléon, 1803 . Souhait de rétablir un équilibre des Etats en Europe . But capitulation de la France (1° abdication en 1814, perte des territoires conquis par la France, abdique une 2° fois en 1815) . Retour aux frontières du début de la RF Installer un nouveau équilibre en Europe 1803 . Après: Europe politique redessiner par le Congrès de Vienne, 1815 Les guerres révolutionnaires Début difficile : France minoritaire Bataille de Valmy: premières grandes victoires en 1792 (Victoire de Jennaps) Victoire d'Austerlitz VS Autriche, Prusse, Russie 2 décembre 1805 1806 Guerres napoléoniennes Victoire de Iena Victoire de Wagram La violence et l'âpreté des combats Meurtrière 1809 Issue des grandes batailles reste décisive pour les guerres (caractéristique ancienne) Ex: Leipzig, 1813: 3 jours, 1/2 millions d'homme, campagne allemande Bilan: perte d'l million d'homme de la Grande Armée Caractéristiques des guerres révolutionnaires et des guerres napoléoniennes = - logique de la guerre classique par Von Clausewitz Dimension géographique À l'échelle européenne : dimension internationale Jusqu'à Moscou S'étend même en dehors de l'Europe : en Egypte (fin XVIIIe s) début de la construction de la légende napoléonienne Permis par l'organisation de l'armée : nombreux déplacements Guerre aussi sur mer . Défaite de Trafalgar, 1805 (VS Angleterre, Portugal) Campagne militaire perdues par la France 1812 Russie/1813: 1811-1814 Allemagne / 1814 : France - 1° abdication de Napoléon - les « Cent Jours >> -2° abdication . Défaite de Waterloo fin du ler Empire Stratège Napoléon = symbole du stratège : capable de remporter des victoires mêmes dans des positions difficiles (< numérique) + réussit à federer la grande Armée autour de lui 1815 . Victoire d'Austerlitz, décembre 1805 Présent sur les champs de bataille : lien de fidélité avec les soldats + création de la légion d'honneur Dimension idéologique Guerres révolutionnaires : sauver la RF+ diffuser les idéaux de la RF: la patrie est déclarée en danger levée en masse de la population en 1793 menacé par les monarchies En France période napoléonienne = développement de nouvelles libertés (+code civil) alors qu'à l'Est = occupation de napoléon Résistance dans le pays occupé (2 y 3 de Mayo, Goya) Selon les camps: dimension idéologique ou non de l'épopée napoléonienne Les guerres du XIXe et XXe siècle Au XXe siècle Déchainement de la violence : développement des guerres, nombreuses guerres Raréfaction des guerres en Europe du XIXe s Déplacement des guerres en Amérique latine (indépendance des colonies) et en Afrique (colonisation) Les deux guerres mondiales Les 2 guerres mondiales = logique de V. Clausewitz - la guerre classique = les guerres totales (D.Bell) Oppose des Etats Objectif idéologique Ex: Nazi (antisémitisme / guerre d'anéantissement à l'Est VS Juifs) Déchaînement de la violence PGM 10 Millions de mort / SGM: 55 à 60 Millions de mort Nouvelles armes guerres industrielles (de + en + puissantes) Guerre d'anéantissement / idéologie PGM les soldats (gueules cassées) SGM: + de victimes civils (bombardements + camps) Relation politique et militaire : le général ne se transforme pas toujours en homme d'Etat (parfois opposition) . = massacre de l'ennemi, extermination Hitler et ses généraux non favorable à la campagne de Russie / France : capitule ou continuer ? / Staline : aucun généraux à cause de la Grande Purge . Conclusion Montée en puissance des guerres absolues au XVIIIe s, des guerres totales au XXe s avant une remise en cause A. Le djihadisme au coeur des violences La fin de la Guerre Froide : une fin des conflits ou le début de nouveaux conflits? La fin de la Guerre Froide Fin d'un conflit entre 2 idéologies, fin des tensions Est-ouest, des 2 blocs (Etats+alliés) Pas de guerre mondiale grâce à la dissuasion nucléaire Espoir de paix La Guerre froide et les guerres de décolonisation Politologue américain, F.Fukuyana : développement de la théorie de la << Fin de l'Histoire » après la victoire du modèle américain, de la démocratie, modèle politique et économique USA = seule hyperpuissance Rôle des gendarmes du monde : fonction de protéger les libertés et de maintenir la paix dans le monde II. Le modèle de Von Clausewitz à l'épreuve des guerres irrégulières + ou - conforme à Von Clausewitz GF de combats Motif politique et idéologique (GF: défense d'un modèle . objectif d'indépendance) + Émergence d'un nouveau type de conflit de guerres interétatiques (liées à l'opposition communiste et capitaliste) Conflits intraétatiques pour beaucoup l'origine est la question identitaire Théorie sur les questions religieuses, S.Huntington : la théorie du choc des civilisations, 1996 Remise en cause de l'ordre mondial Division du monde en aires de civilisation avec la religion qui domine (9) Conflit principale = occidental VS islamique Travail très critiqué et remis en cause L'Islam, islamisme et djihadisme Islam Origine Religion, VIIe s, monothéiste (prophète Mahomet à Hégire, 622) Originaire de La Mecque, Arabie Mahomet: prophète (transmet la parole de Dieu à travers un livre : le Coran), meurt en 632 / début de la période de la révélation en 610 / écrit par ses fidèles Parole de Dieu fidèle à ce qui est écrit ? Auteur = Dieu Coran écrit dès 653 remettre en cause sa véracité = douter de la parole de Dieu Les Haddits (écrit relatif à la vie de Mahomet): parole de Mahomet qui organise la vie de la première communauté musulmane à Médine Mahomet; chef de guerre et politique -- remporter la guerre pour développer la religion La Mecque devient le centre de l'empire musulman, conquise en 630 XXIe s . 1,8 milliards de musulmans dans le monde Berceau historique = Moyen-Orient Localisation : M-O, Afrique du Nord vers le Sud, Asie centrale et du Sud Majorité en Asie (beaucoup de monde) Arabe (Arabie) * musulmans Islamisme . 1º pays musulman au monde Indonésie Division principale de l'Islam (VIIe s): entre sunnisme et chiisme question de la succession de Mahomet: amie le + proche ou cousin et neveu Ali (minorité chiite : 10% de la population musulmane) * dans le dogme, la pratique Pays chiites Irak, Iran, M-O Pays qui se présente comme le protecteur = Arabie saoudite (protection des lieux saints): Kaaba (mosquée la + importante) à La Mecque et celle du prophète à Médine Adjectif: islamiste Né au XXe s, en Egypte en 1928 Courant politique et religieux Fonder un Etat ou une société sur le respect stricte de la Charia (loi islamique) Longtemps réprimé violemment Essor dans les années 1970: en plein développement depuis Iran, 1979 révolution islamique porte au pouvoir des islamistes Afghanistan envahit par l'Armée Rouge dans les années 1980 donc guerre contre les indépendantistes = islamistes (1979-1989) ---→ émergence du djihadisme . B. Des guerres irrégulières La théorie de Von Clausewitz et la guerre irrégulière Djihadisme Né de l'islamisme, une des grandes causes des violences actuelles dans le monde Djihad (origine guerre contre les péchés des fidèles en eux-même), guerre sainte contre les « infidèles » (les non-musulmans, les occidentaux descendants de croisés qui ont fait les croisades, les musulmans pratiquant l'islam des islamistes, refus de se soumettre à la charia) Développement de la violence et du terrorisme acte politique par lequel on recours à la terreur contre elles civils, l'armée dans le but d'imposer son idéologie à une minorité pour faire pression sur le pouvoir politique Double caractéristiques de la guerre irrégulière Le belligérant n'appartient pas à des forces armées régulières, ne représente pas un état souverain distinction entre les combattants ou non difficile Type de combat: + de la guérilla de la part du camp en < numérique Atout : bonne connaissance de la population du terrain, déplacement + facile car nombreux : irrégularité juridique et militaire Terrorisme s'inscrit dans les guerres irrégulières Américains préfèrent parler de guerres asymétriques depuis le Vietnam (insiste sur les méthodes utilisés et le rapport de force inégale) Conforme à la théorie de Von Clausewitz ? Oui, la « petite guerre » avec surtout un objectif politique Nuance recours à l'extrême violence (terrorise les civils, diaboliser l'ennemi) guerre absolue définie par V. Clausewitz devient une guerre réelle