HGGSP /

les frontières en débat et frontières Maritimes

les frontières en débat et frontières Maritimes

user profile picture

jb.74

0 Followers
 

HGGSP

 

1ère

Fiche de révision

les frontières en débat et frontières Maritimes

 Frontières
Frontières en débat :
● Frontière germano-polonaise :
Après la 1ère guerre mondiale lors du traité de Versailles en 1919 elle es

Commentaires (1)

Partager

Enregistrer

7

1) frontière germano-polonaise frontière de l'ex-yougoslavie la "Ligne Verte" à chypre 2) le droit de la mer étendre les frontières maritimes

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Frontières Frontières en débat : ● Frontière germano-polonaise : Après la 1ère guerre mondiale lors du traité de Versailles en 1919 elle est créer. Apres ça l'Allemagne et l'URSS signe le pacte germano soviétique en 1939 et attaque/envahissent la Pologne, sous le 3ème Reich elle disparait. L'Allemagne vas rompre ce pacte en attaquant l'URSS en 1941. L'URSS vas revendiquer ces territoires en Pologne lors de la conférence de Téhéran (1943) : la Pologne est re-déplacer a l'ouest. Durant la conférence de Potsdam en 1945, les Alliés établissent une frontière provisoire le long de la ligne Oder-Neisse : L'Allemagne et la Pologne ne la reconnaissent pas, mais elle est quand même reconnue internationalement. La frontière doit suivre des tracés naturels (fleuve Oder et rivière Neisse) mais en réalité : coupe des villages en 2 et sépare des habitants de leurs pays d'origine. Cette frontière est le fruit de négociations et pour laisser a Staline les territoires qu'il a acquis durant le pacte. En 1949 avec la séparation de l'Allemagne (RFA/RDA) la question de la frontière germano-polonaise se repose. En 1950: accord de Görlitz : reconnait la frontière comme « frontière de paix » afin de pacifier les rapports entre les 2 pays. La RDA est pour, la RFA est contre est ne reconnait pas la frontière. En 1970: le chancelier...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

de la RDA, Will Brandt, lance la politique Ostpolitik qui mène a la signature des traités de Moscou et Varsovie qui reconnaissent Oder-Neisse comme frontière d'état. La RFA renonce dans ces traités a toute souveraineté allemande sur les territoires polonais. Suite à la réunification allemande en 1990, les traités de Varsovie s'étendent à la RDA et la RFA devient frontalière avec la Pologne. Tracé définitif de la frontière acté le 12 sept 1990 lors du traité de Moscou (traité des 4+2). Aujourd'hui cette frontière est franchissable, c'est une simple frontière européenne et en 2007 elle a intégrer l'Espace Schengen (les négociations ont repris). Frontière de l'ex Yougoslavie : Création de la Yougoslavie après les traités de Versailles 1919. En 1945 : création de la république fédérale yougoslave dirigé par le communiste Tito ce qui laisse une grande autonomie. Mais en 1990, Tito meurt ce qui entraine la chute du communisme et des tensions sociales. En 1986 Slobodan Milosevic, fondateur du parti socialiste serbe est exacerber : début des tensions (président de la Serbie 1989-1997, président république fédéral de la Yougoslavie 1997-2000). En 1991: début de la guerre des ethnies en Bosnie entre serbes, croates et bosniaques : entraine des mouvements de migration des populations et une recomposition ethnique. En 1992: << Nettoyage ethnique » par les forces serbes dans le but de terroriser les civils, référence a l'anéantissement des bosniaques par les milices serbes: objectif rendre le territoire « ethniquement pur » en faisant disparaitre d'un territoire un groupe ethnique par la violence (tactique viol des femmes). Ex: En Bosnie-Herzégovine il y a eu des massacres/génocides de populations musulmanes de Srebrenica par des Serbes. En 1995: 1ère intervention de l'Otan qui permet de faire reculer les serbes. Quelques mois plus tard : accord de Dayton aux Etats-Unis pour mettre fin aux combats/conflits interethniques qui ont lieu en Bosnie-Herzégovine et voir le partage de la Bosnie : les serbes acceptent de la signer, la Bosnie devient une confédération de 2 états = Serbe et Croato-bosniaque, une coexistence difficile s'engage. En 1998: Guerre du Kosovo (région du sud de la Serbie beaucoup peuplé d'albanais) opposant l'armée yougoslave à l'armée de libération du Kosovo : donc en 1999 il y a une 2ème intervention de l'Otan pour mettre fin a tout ca. En 2008, le Kosovo proclame son indépendance, mais la Serbie s'y oppose ce qui divise la communauté internationale. L'indépendance est reconnue par la majorité des pays de l'Union Européenne mais pas par la Russie. Le gouvernement kosovar ne contrôle pas le nord de la région qui est majoritairement peuplé de serbes. Chypre : la «< Ligne Verte », une frontière disputée : La << ligne verte »: zone démilitarisée et contrôlée par l'ONU qui partage depuis 1974 l'ile de Chypre et la ville de Nicosie en 2 entités politiques distinctes. Son nom vient du tracé au crayon vert effectué en 1964 sur la rte par un officier britannique. ● En 1960: Chypre ancienne colonie britannique devient indépendante. En 1963: Incendies à Nicosie entre les grecques et les turques ce qui créer une flambée de violences et de tensions = L'ONU est donc intervenu en 1964. Ces affrontements ont créer progressivement la partition de l'ile par les 2 communautés. En 1974: création de << Ligne verte »>. La partie sud est reconnue, c'est la République de Chypre, partie grecque : elle est plus riche que la partie nord, turque ce qui entraine de grands transferts de population. Il y a une présence militaire permanente à la frontière, elle est étanche et la circulation est difficile quand on veut traverser la Ligne. Mais entre 2003 et 2008 il y a eu des ouvertures de points de passages ce qui donne de l'espoir sur une reprise de dialogue entre les deux communautés malgré l’echec du plan de paix proposer par l'ONU en 2004. Il y a la présence de l'ONU avec Koffi Annan, pour discuter. Et une certaine pression européenne sur la Turquie est remarquer. Cette frontière non-reconnue est toujours l'object de tensions entre Chypre et la Turquie mais depuis les années 2000 le conflit semble en voie d'apaisement mais sans pour autant être résolu. Frontières maritimes, nouvelles frontières en débat : Le droit de la mer : Organisation des espaces maritimes : Droits souverains de l'État côtier sur ses ressources naturelles Oui x Non 1 mille nautique (mn) = 1 852 mètres Ligne de base (limite des eaux à marée basse) Souveraineté de l'État (terrestre et maritime) O Plateau continental Eaux sous juridiction et droits souverains Mer territoriale 12 mn (22 km) 200 mn (370 km) Zone économique exclusive (ZEE) Plateau continental: étendu 350 mn (650 km) Haute mer Territoire national Eaux internationales Source: L'Atlas de l'eau et des océans, Enjeux géopolitiques, Le Monde/La Vie, hors-série n° 22, 2017. 1 La délimitation juridique des espaces maritimes La convention de Montego Bay [1982] définit juridiquement un zonage précis des étendues marines à partir du trait de côte ou « ligne de base >>. Décrivez et expliquez l'organisation juridique des espaces maritimes. = mis en place par la convention de Montego Bay en 1982. Dans la ZEE: laisse passer les bateaux et câbles et accorde le droit d'exploiter les ressources naturelles qui s'y trouvent. Si l'état prouve que son plateau continental s'étend cela lui donne une plus grande zone d'exploitation du sol marin jusqu'à 350 milles marin. La décolonisation a fait qu'il a fallu revoir le partage de l'exploitations maritimes, car les états cotiés nouvellement indépendants demandent de pouvoir utiliser leurs espaces maritimes. En 1982: Convention de Montego Bay qui établit le droit de la mer et la liberté de circulation des mers. Maritimisation : dépendance croissante des sociétés envers les mers et océans (transports, communication...). La France est la 2ème à avoir le plus de ZEE après les Etats-Unis avec 11 milles m². Le droit de la mer n'est pas reconnu par tous les pays (Etats-Unis, Turquie...). En mer le problème est la liberté de navigation puisque la zone territoriale n'est pas une zone exclusive des états. Le droit de la mer pour les détroits et points de passages stratégiques la libre circulation garantie par un régime juridique spécial (détroit du Bosphore, de Malacca...). La convention de Montego Bay : texte de droit international signée en 1982 qui pose le cadre juridique de l'appropriation des espaces maritimes par les Etats en exposant notamment leurs droits d'exploitation des différentes strates océaniques. Elle tente de concilier : La volonté étatique (des états) de territorialisation des zones maritimes. Le nécessaire respect de la liberté des mers. La protection de l'environnement et du patrimoine culturel marin. L'élaboration d'un droit de la mer internationale permet d'encadrer les activités ainsi que la souveraineté des états sur cet espace. A ce titre elle clarifie des règles communes de fonctionnement et bride certaines volontés des états (étatiques) : soit qui la reconnaissent et voudraient la modifier, soit qui ne la reconnaissent pas. Etendre les frontières maritimes : Les enjeux d'une extension du plateau continentale sont nombreux par rapport à une augmentation de besoins en ressources (croissance démographique + développement) : les sous-sols marins sont de nouveaux espaces à conquérir pour l'exploitation minière et pétrolière. Depuis la fin des années 2000, les demandes d'extensions des juridictions sur les fonds marins sont au cœur des préoccupations diplomatiques mondiale. La « course à l'extension » du plateau continentale est motiver par des intérêts économiques d'appropriation des ressources naturels ou bien politique avec le contrôle par l'Etat de cet espace. L'exemple de l'océan arctique : Ressource halieutique (pêche) et énergétique (gisement offshore) y sont rechercher = cela créer des tensions pour l'approbation de ZEE et des espaces maritimes : il y a des bases militaires de l'OTAN pour surveiller les routes maritimes, des litiges frontaliers (Etats membres de l'Otan/Russie), des tensions par rapport à la création des routes maritimes (fonte des glaces). Mais il y a une entente à travers les Etats membres du conseil de l'Arctique (peuple autochtones + états riverains) pour la favorisation du développement durable ce qui créa un dialogue entre eux et les obligent a s'entendre pour régler les problèmes locaux. Tensions militaires, politique et économique.

HGGSP /

les frontières en débat et frontières Maritimes

les frontières en débat et frontières Maritimes

user profile picture

jb.74

0 Followers
 

HGGSP

 

1ère

Fiche de révision

les frontières en débat et frontières Maritimes

Ce contenu est seulement disponible dans l'appli Knowunity.

 Frontières
Frontières en débat :
● Frontière germano-polonaise :
Après la 1ère guerre mondiale lors du traité de Versailles en 1919 elle es

Ouvrir l'appli

Partager

Enregistrer

7

Commentaires (1)

X

Quel belle fiche 😍😍 c'est sûr qu'elle va beaucoup aider

1) frontière germano-polonaise frontière de l'ex-yougoslavie la "Ligne Verte" à chypre 2) le droit de la mer étendre les frontières maritimes

Contenus similaires

11

HGGSP - Thème 2, Guerre et Paix

Know HGGSP - Thème 2, Guerre et Paix thumbnail

501

 

Tle

13

guerre et paix hggsp

Know guerre et paix hggsp  thumbnail

504

 

Tle

4

Thème 2, Axe 2 : Le défi de la construction de la paix

Know Thème 2, Axe 2 : Le défi de la construction de la paix thumbnail

68

 

Tle

3

FAIRE LA GUERRE FAIRE LA PAIX AXE 1

Know FAIRE LA GUERRE FAIRE LA PAIX AXE 1 thumbnail

251

 

Tle

Plus

Frontières Frontières en débat : ● Frontière germano-polonaise : Après la 1ère guerre mondiale lors du traité de Versailles en 1919 elle est créer. Apres ça l'Allemagne et l'URSS signe le pacte germano soviétique en 1939 et attaque/envahissent la Pologne, sous le 3ème Reich elle disparait. L'Allemagne vas rompre ce pacte en attaquant l'URSS en 1941. L'URSS vas revendiquer ces territoires en Pologne lors de la conférence de Téhéran (1943) : la Pologne est re-déplacer a l'ouest. Durant la conférence de Potsdam en 1945, les Alliés établissent une frontière provisoire le long de la ligne Oder-Neisse : L'Allemagne et la Pologne ne la reconnaissent pas, mais elle est quand même reconnue internationalement. La frontière doit suivre des tracés naturels (fleuve Oder et rivière Neisse) mais en réalité : coupe des villages en 2 et sépare des habitants de leurs pays d'origine. Cette frontière est le fruit de négociations et pour laisser a Staline les territoires qu'il a acquis durant le pacte. En 1949 avec la séparation de l'Allemagne (RFA/RDA) la question de la frontière germano-polonaise se repose. En 1950: accord de Görlitz : reconnait la frontière comme « frontière de paix » afin de pacifier les rapports entre les 2 pays. La RDA est pour, la RFA est contre est ne reconnait pas la frontière. En 1970: le chancelier...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

Application scolaire n ° 1 en Allemagne

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

de la RDA, Will Brandt, lance la politique Ostpolitik qui mène a la signature des traités de Moscou et Varsovie qui reconnaissent Oder-Neisse comme frontière d'état. La RFA renonce dans ces traités a toute souveraineté allemande sur les territoires polonais. Suite à la réunification allemande en 1990, les traités de Varsovie s'étendent à la RDA et la RFA devient frontalière avec la Pologne. Tracé définitif de la frontière acté le 12 sept 1990 lors du traité de Moscou (traité des 4+2). Aujourd'hui cette frontière est franchissable, c'est une simple frontière européenne et en 2007 elle a intégrer l'Espace Schengen (les négociations ont repris). Frontière de l'ex Yougoslavie : Création de la Yougoslavie après les traités de Versailles 1919. En 1945 : création de la république fédérale yougoslave dirigé par le communiste Tito ce qui laisse une grande autonomie. Mais en 1990, Tito meurt ce qui entraine la chute du communisme et des tensions sociales. En 1986 Slobodan Milosevic, fondateur du parti socialiste serbe est exacerber : début des tensions (président de la Serbie 1989-1997, président république fédéral de la Yougoslavie 1997-2000). En 1991: début de la guerre des ethnies en Bosnie entre serbes, croates et bosniaques : entraine des mouvements de migration des populations et une recomposition ethnique. En 1992: << Nettoyage ethnique » par les forces serbes dans le but de terroriser les civils, référence a l'anéantissement des bosniaques par les milices serbes: objectif rendre le territoire « ethniquement pur » en faisant disparaitre d'un territoire un groupe ethnique par la violence (tactique viol des femmes). Ex: En Bosnie-Herzégovine il y a eu des massacres/génocides de populations musulmanes de Srebrenica par des Serbes. En 1995: 1ère intervention de l'Otan qui permet de faire reculer les serbes. Quelques mois plus tard : accord de Dayton aux Etats-Unis pour mettre fin aux combats/conflits interethniques qui ont lieu en Bosnie-Herzégovine et voir le partage de la Bosnie : les serbes acceptent de la signer, la Bosnie devient une confédération de 2 états = Serbe et Croato-bosniaque, une coexistence difficile s'engage. En 1998: Guerre du Kosovo (région du sud de la Serbie beaucoup peuplé d'albanais) opposant l'armée yougoslave à l'armée de libération du Kosovo : donc en 1999 il y a une 2ème intervention de l'Otan pour mettre fin a tout ca. En 2008, le Kosovo proclame son indépendance, mais la Serbie s'y oppose ce qui divise la communauté internationale. L'indépendance est reconnue par la majorité des pays de l'Union Européenne mais pas par la Russie. Le gouvernement kosovar ne contrôle pas le nord de la région qui est majoritairement peuplé de serbes. Chypre : la «< Ligne Verte », une frontière disputée : La << ligne verte »: zone démilitarisée et contrôlée par l'ONU qui partage depuis 1974 l'ile de Chypre et la ville de Nicosie en 2 entités politiques distinctes. Son nom vient du tracé au crayon vert effectué en 1964 sur la rte par un officier britannique. ● En 1960: Chypre ancienne colonie britannique devient indépendante. En 1963: Incendies à Nicosie entre les grecques et les turques ce qui créer une flambée de violences et de tensions = L'ONU est donc intervenu en 1964. Ces affrontements ont créer progressivement la partition de l'ile par les 2 communautés. En 1974: création de << Ligne verte »>. La partie sud est reconnue, c'est la République de Chypre, partie grecque : elle est plus riche que la partie nord, turque ce qui entraine de grands transferts de population. Il y a une présence militaire permanente à la frontière, elle est étanche et la circulation est difficile quand on veut traverser la Ligne. Mais entre 2003 et 2008 il y a eu des ouvertures de points de passages ce qui donne de l'espoir sur une reprise de dialogue entre les deux communautés malgré l’echec du plan de paix proposer par l'ONU en 2004. Il y a la présence de l'ONU avec Koffi Annan, pour discuter. Et une certaine pression européenne sur la Turquie est remarquer. Cette frontière non-reconnue est toujours l'object de tensions entre Chypre et la Turquie mais depuis les années 2000 le conflit semble en voie d'apaisement mais sans pour autant être résolu. Frontières maritimes, nouvelles frontières en débat : Le droit de la mer : Organisation des espaces maritimes : Droits souverains de l'État côtier sur ses ressources naturelles Oui x Non 1 mille nautique (mn) = 1 852 mètres Ligne de base (limite des eaux à marée basse) Souveraineté de l'État (terrestre et maritime) O Plateau continental Eaux sous juridiction et droits souverains Mer territoriale 12 mn (22 km) 200 mn (370 km) Zone économique exclusive (ZEE) Plateau continental: étendu 350 mn (650 km) Haute mer Territoire national Eaux internationales Source: L'Atlas de l'eau et des océans, Enjeux géopolitiques, Le Monde/La Vie, hors-série n° 22, 2017. 1 La délimitation juridique des espaces maritimes La convention de Montego Bay [1982] définit juridiquement un zonage précis des étendues marines à partir du trait de côte ou « ligne de base >>. Décrivez et expliquez l'organisation juridique des espaces maritimes. = mis en place par la convention de Montego Bay en 1982. Dans la ZEE: laisse passer les bateaux et câbles et accorde le droit d'exploiter les ressources naturelles qui s'y trouvent. Si l'état prouve que son plateau continental s'étend cela lui donne une plus grande zone d'exploitation du sol marin jusqu'à 350 milles marin. La décolonisation a fait qu'il a fallu revoir le partage de l'exploitations maritimes, car les états cotiés nouvellement indépendants demandent de pouvoir utiliser leurs espaces maritimes. En 1982: Convention de Montego Bay qui établit le droit de la mer et la liberté de circulation des mers. Maritimisation : dépendance croissante des sociétés envers les mers et océans (transports, communication...). La France est la 2ème à avoir le plus de ZEE après les Etats-Unis avec 11 milles m². Le droit de la mer n'est pas reconnu par tous les pays (Etats-Unis, Turquie...). En mer le problème est la liberté de navigation puisque la zone territoriale n'est pas une zone exclusive des états. Le droit de la mer pour les détroits et points de passages stratégiques la libre circulation garantie par un régime juridique spécial (détroit du Bosphore, de Malacca...). La convention de Montego Bay : texte de droit international signée en 1982 qui pose le cadre juridique de l'appropriation des espaces maritimes par les Etats en exposant notamment leurs droits d'exploitation des différentes strates océaniques. Elle tente de concilier : La volonté étatique (des états) de territorialisation des zones maritimes. Le nécessaire respect de la liberté des mers. La protection de l'environnement et du patrimoine culturel marin. L'élaboration d'un droit de la mer internationale permet d'encadrer les activités ainsi que la souveraineté des états sur cet espace. A ce titre elle clarifie des règles communes de fonctionnement et bride certaines volontés des états (étatiques) : soit qui la reconnaissent et voudraient la modifier, soit qui ne la reconnaissent pas. Etendre les frontières maritimes : Les enjeux d'une extension du plateau continentale sont nombreux par rapport à une augmentation de besoins en ressources (croissance démographique + développement) : les sous-sols marins sont de nouveaux espaces à conquérir pour l'exploitation minière et pétrolière. Depuis la fin des années 2000, les demandes d'extensions des juridictions sur les fonds marins sont au cœur des préoccupations diplomatiques mondiale. La « course à l'extension » du plateau continentale est motiver par des intérêts économiques d'appropriation des ressources naturels ou bien politique avec le contrôle par l'Etat de cet espace. L'exemple de l'océan arctique : Ressource halieutique (pêche) et énergétique (gisement offshore) y sont rechercher = cela créer des tensions pour l'approbation de ZEE et des espaces maritimes : il y a des bases militaires de l'OTAN pour surveiller les routes maritimes, des litiges frontaliers (Etats membres de l'Otan/Russie), des tensions par rapport à la création des routes maritimes (fonte des glaces). Mais il y a une entente à travers les Etats membres du conseil de l'Arctique (peuple autochtones + états riverains) pour la favorisation du développement durable ce qui créa un dialogue entre eux et les obligent a s'entendre pour régler les problèmes locaux. Tensions militaires, politique et économique.