Histoire /

les régimes totalitaires

les régimes totalitaires

 Chapitre II
Les régimes totalitaires
Introduction
La crise de 1929 a permis la mise en place de régimes totalitaires en Europe : Stalinisme

les régimes totalitaires

user profile picture

Morgane

328 Followers

Partager

Enregistrer

314

 

Tle

Fiche de révision

histoire terminale

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Chapitre II Les régimes totalitaires Introduction La crise de 1929 a permis la mise en place de régimes totalitaires en Europe : Stalinisme en URSS (Staline, 1924), fascisme en Italie (Mussolini, 1924), nazisme en Allemagne (Hitler, 1933). I- La mise en place des régimes totalitaires A) Une situation de crise favorise l'arrivée au pouvoir ■ En Russie, le Tsar Nicolas II est au pouvoir jusqu'en 1917 pendant la guerre. Jusqu'en 1917, l'empire Russe subit des défaites, ce qui va provoquer une révolution et Nicolas II va être viré du pouvoir. Un gouvernement provisoire va être formé : dirigé par Kerenski en février 1917. Le peuple russe n'est pas satisfait car ils n'ont pas la paix. Ils vont faire la révolution d'octobre 1917. Lénine renverse Kerenski, il est accompagné des bolchéviks (= terme russe signifiant « majoritaire » et désignant les plus radicaux des socialistes, puis devenant synonyme de « communiste » à partir de 1917). Les bolchéviks/communistes arrivent au pouvoir et vont renommer le pays « URSS » en 1922. La Russie subit une défaite lors de la 1ère guerre mondiale : elle perd des territoires. ■ L'Italie fait partie des vainqueurs mais elle est humiliée car elle n'a pas eu les terres promises par ses Alliés. Le pays est affaibli au niveau économique et...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

il y a beaucoup d'anciens combattants qui ont du mal à trouver du travail. Dans ce contexte, le parti national fasciste (créé en 1921) promet de redresser le pays au niveau économique. En cas de manifestations, les fascistes cassaient ces manifestations. On les appelle les « chemises noires ». Leur leader s'appelle Benito Mussolini. Le 28 octobre 1922, Mussolini organise une démonstration de force et provoque la « marche sur Rome ». Victor Emmanuel est le roi Italien. La marche a commencé le 27 octobre, les fascistes vont vers Rome, le roi a peur et Mussolini devient président du Conseil des ministres. Les députés confient les pouvoirs à Mussolini pour une période d'un an. ■ En Allemagne, en 1919, c'est la République de Weimar qui dirige le pays. Le traité de Versailles est appelé le << Diktat ». L'Allemagne doit payer des réparations à la France. Ruhr est une région très industrielle et la France a tout récupéré de cette région. L'Allemagne doit aussi ne plus avoir d'armée et a perdu ses colonies. La crise de 1929 provoque beaucoup de chômage. Les élections législatives (débutés) ont lieu en 1932 et le NSDAP (=Parti national-socialiste des travailleurs allemands ou parti nazi, dont le programme est défini par Hitler en 1920) arrive en tête. Seul parti autorisé en Allemagne à partir de 1933. Nazisme = abréviation de « national-socialisme », mouvement et idéologie racistes, antisémites, antidémocratiques et nationalistes, développées par Hitler. Le président allemand s'appelle Hindenburg. Comme tous les députés sont NSDAP, il nomme Hitler chancelier le 30 janvier 1933. B) L'engrenage totalitaire ■ En URSS, Lénine meurt en 1924. Staline se présente comme son héritier. Il va éliminer ses principaux rivaux et en 1929, il s'impose comme l'homme fort. ■ En Italie, en 1922, Mussolini est président du Conseil et semble respecter la légalité, cependant en 1924, son parti organise des violences politiques. Un député socialiste (Matteotti) se fait assassiner en Histoire 1924. Les autres députés non fascistes démissionnent car ils ont peur pour leur vie. Le PNF en profite pour adopter les lois fascistissimes (1925/1926) qui établissent une dictature : Presse sous contrôle de l'état Interdiction des droits de grève Un seul syndicat autorisé (fasciste) Culte de la personnalité (Mussolini se fait appeler le duce) Une police politique est mise en place. ■ En Allemagne, Hitler n'aime pas les rassemblements de députés donc il brule le parlement le 27 février 1933. Le reichstag est le bâtiment où se réunissent les députés. Il accuse les communistes d'avoir brûlé ce bâtiment. Un état d'urgence est proclamé et les députés votent les pleins pouvoirs à Hitler. Il licence les fonctionnaires juifs ou ceux qui s'opposent à lui. Il contrôle la presse (propagande + censure), les syndicats et partis politiques doivent être forcément nazis, culte de la personnalité (Hitler est appelé le führer (= le guide). Hindenburg meurt en août 1934, et donc Hitler devient président et chancelier. C) Des fondements idéologiques différents ■ En URSS, la collectivisation des terres (= politique menée par Staline à partir de 1929 visant à supprimer la propriété privée et à mettre en commun les terres, les animaux et le matériel de production) est mise en place, ainsi que la kolkhose (= coopérative agricole rendu obligatoire pour tout paysan à partir de 1929 dans le cadre de la collectivisation forcée des terres.) Staline veut éliminer l'opposition. On force les gens à faire partie du kolkhose. Ceux qui refusent sont battus et emmenés de force. Selon l'état, le kolkhose est un endroit super moderne (tracteurs, grandes maisons confortables). Les paysans n'adhèrent pas du tout et refusent les kolkhoses donc ils y étaient emmenés de force. La propagande est faite de fake news, il y a des modifications d'affiches pour montrer que tout le monde est heureux. Ont créé des héros de toutes pièces. Il y a une mise en place d'une société marxiste qui se veut égalitaire et où les moyens de production appartiennent à l'Etat. Les paysans ne sont pas du tout d'accord. Staline va faire une planification (= organisation, par l'Etat, de l'économie en termes d'approvisionnement et de production au moyen de plans prévisionnels de plusieurs années). C'est un plan quinquennat (pour 5 ans). L'URSS a effectué le « Grand Tourment », qui est un moyen de contrôler le peuple. ■ En Allemagne, Hitler a rédigé Mein Kampf entre 1924 et 1925 où il présente son idéologie. Pour Hitler, la race Aryenne (mot employé par Hitler pour qualifier la race germanique) est supérieure aux autres. Hitler était antisémite. Les magasins juifs sont boycottés. Les « lois de Nuremberg » (1935) marginalisent les juifs : Mariages juifs/allemands interdits Juifs ne peuvent pas voter Juifs ne peuvent pas travailler pour les allemands Pas de juifs dans les médias, pas de profs juifs Hitler prône l'autarcie : il lui faut un espace vital « Lebensraum » pour avoir plus de ressources. Il veut créer une Grande Allemagne. Il est présenté comme un guide pour la jeunesse hitlérienne, comme un << Messi » qui va sauver le peuple. Il tue les opposants, fait de la propagande, on abat les gens dans les rues, la croix gammée est partout, unique parti politique nazi, gens morts de peur : plus de communication téléphonique ou dans la rue. Hitler met en place la terreur. En mars 1933, Hitler met en place des camps de concentration. Les premiers camps sont pour les « tarés » (handicapés). Il disait aux Allemands qu'on allait s'occuper d'eux. Ensuite, les camps vont servir pour les opposants politiques, les tziganes et les homosexuels. Puis, il créera les << camps de la mort » pour les Juifs. ■ En Italie, Mussolini propose à l'Italie de redevenir un bel Empire Romain. Il souhaite faire des italiens un peuple guerrier pour redevenir la Rome de l'Antiquité car c'était un Etat puissant, dominant, riche, prestigieux et glorieux. Mussolini n'est pas raciste mais met en place une dictature. Puis, il deviendra antisémite à partir de 1936 car il va signer un accord avec Hitler. Il recensait les juifs et a expulsé les juifs étrangers. Pour Mussolini, seul l'Etat compte et les gens ne comptent pas en eux- mêmes. La jeunesse était encadrée dès 5/6 ans. L'Italie, l'Allemagne et le Japon s'uniront à partir de 1936 et formeront les << forces de l'Axe »>. II- Les caractéristiques des régimes totalitaires A) Les symboles des régimes totalitaires ■ En Allemagne : la croix gammée de couleur noir et rouge (ancien drapeau de l'empire allemand) ■ En Italie, le fascisme : baguettes en bois + hache. Les lettres PNF pour le parti nationaliste fasciste. ■ En URSS, le marteau et la faucille représentent l'alliance entre ouvriers et paysans (symbole du communisme). L'étoile représente le parti communiste et le rouge est la couleur révolutionnaire. P. B N. F. B) Un chef, un guide Tous les régimes totalitaires pratiquaient le culte de la personnalité grâce à la propagande. On met en place des cérémonies et des défilés grandioses. Des qualités exceptionnelles sont prêtées aux guides et le plein pouvoir leur est cédé. C) Des sociétés encadrées Dans les 3 sociétés, on veut créer un homme nouveau qui serait créé dans une société nouvelle. Pour Mussolini, l'homme nouveau doit être un guerrier. Pour Hitler, l'homme nouveau doit être un aryen. Pour Staline, l'homme nouveau doit être un ouvrier qui produit beaucoup. Dans les 3 sociétés, la population est encadrée (de l'enfance jusqu'à la mort). L'adhésion à une organisation de jeunesse est obligatoire. Pour les adultes, l'embrigadement a lieu par le bais de syndicats. La propagande était présente dans les médias (presse, radio, cinéma, art). Tout était mis en place pour que les adultes soient convaincus. Des formes de résistance ont pu se mettre en place (ex : en Bavière (Allemagne), le catholicisme est la religion d'état et l'idéologie d'Hitler est incompatible avec cette religion). En URSS, les paysans sont attachés à leurs terres donc ils s'opposent à Staline. D) Les symboles des régimes totalitaires Les populations sont surveillées. Les opposants sont emprisonnés ou éliminés et on met en place une police politique (ex: le NKVD pour l'URSS, I'OVRA pour l'Italie et la gestapo pour l'Allemagne). En Italie, on compte 20 000 interventions policières / semaine. Il faut des boucs émissaires (gens qu'on accuse) : en Allemagne, ce sont les Juifs; en URSS, ce sont les opposants politiques et les « éléments bourgeois »). Hitler et Staline vont organiser des purges politiques (en URSS, Staline se débarrasse des koulaks (= paysan considéré comme riche et que Staline entend faire disparaitre. Dans les faits, un koulak n'a qu'un peu plus de terres que ses voisins et quelques vaches. Le terme << koulak » désigne donc rapidement tout opposant à la collectivisation des terres) → c'est la dékoulakisation.) De 1937 à 1938, 750 000 soviétiques sont exécutés lors de la Grande Terreur. Beaucoup sont emprisonnés dans les goulags (= organisme chargé de camps de travail en URSS où sont internés les opposants au régime ou de simples citoyens accusés de délits réels ou supposés). En URSS, les goulags se trouvent en Sibérie et les prisonniers travaillent (mines, constructions de routes et canaux) car c'est de la main d'œuvre pas chère. Les prisonniers subissent du travail forcé. Entre 1917 et 1953, il y a eu 15 millions de détenus en URSS. Entre 1933 et 1939, il y a eu 1 million de prisonniers dans les camps de concentration en Allemagne. En Italie, il n'y a pas eu de camps de concentration mais les opposants étaient confinés (ils étaient dans des résidences surveillées). III- L'Europe à l'épreuve des totalitarismes A) Un ordre européen menacé Les régimes totalitaires rejettent la démocratie « fondée sur le capitalisme ». La démocratie privilégierait l'individualisme au dépend de l'Etat. Les dictateurs vont mener une guerre idéologique contre les démocraties (ex : le Kominterm a pour objectif de diffuser les idées communistes et finance les partis communistes européens (français, italiens, ...)). Kominterm = troisième internationale communiste créée en mars 1919 sous l'impulsion de Lénine pour réunir l'ensemble des partis communistes dans le monde. En Italie, Mussolini va encourager la création de partis fascistes en Europe. Les régimes totalitaires partagent une hostilité des traités de paix (Traité de Versailles). Hitler et Mussolini se préparent à leur revanche et les 2 veulent revenir à une grandeur nationale (Empire romain pour l'Italie et Grande Allemagne pour Hitler). Dès 1935, Hitler rétablit le service militaire. En 1936, Mussolini instaure le « samedi fasciste » pour tous les Italiens. B) Des régimes totalitaires conquérants En Allemagne, Hitler veut conquérir une Grande Allemagne et veut récupérer tous les peuples germanophones. En mars 1938, le parti nazi dirige l'Autriche. Hitler met en place l'Anschluss (= << rattachement »). Il met en place un plébiscite pour la population autrichienne et allemande. 97% de la population est d'accord. Il annexe les Sudètes en septembre 1938 en Tchécoslovaquie. Les Accords de Munich sont signés par les anglais et les français les 29 et 30 septembre 1938. En mars 1939, l'Allemagne occupe toute la Tchécoslovaquie. En septembre 1939, l'Allemagne occupe la Pologne. En Italie, Mussolini conquiert l'Ethiopie en mars 1935. La SDN (société des nations) condamne l'action des italiens par des sanctions économiques. L'Italie va se rapprocher de l'Allemagne qui a quitté la SDN. Axe Rome-Berlin = alliance signée entre l'Allemagne et l'Italie par un accord secret, le 23 octobre 1936, pour faciliter leur expansion territoriale. Les dictatures se multiplient en Europe et demandent le soutien d'Hitler et Mussolini (Espagne). Des citoyens du monde entier se sont engagés volontairement dans le conflit espagnol du côté des Républicains en venant à pied, avec leurs propres armes pour défendre leur liberté. En 1939, la France gagne contre les Républicains : 16 février 1936: le front populaire gagne les élections 17-19 juillet 1936 : soulèvement militaire de généraux contre la République 6 novembre 1936: début du siège de Madrid, défendue par les Républicains. 28 octobre 1937: transfert du gouvernement Républicain Janvier/février 1939: retirada des Républicains (exode massif) 28 mars 1939: entrée des Franquistes dans Madrid 1er avril 1939 : fin de la guerre civile, Franco établit une dictature. → Les dictatures européennes s'allient contre les démocraties. C) L'impuissance des démocraties La SDN (société des nations) créée en 1919 est impuissante face aux régimes totalitaires. Elle propose des sanctions économiques sans effets puisque l'Allemagne avait déjà quitté la SDN dès 1933. En 1937, l'Italie quitte aussi la SDN. En France et en Angleterre, l'opinion publique est majoritairement pacifiste : ce pacifisme est démontré lors des Accords de Munich. Staline se rapproche des démocraties en 1934 et qui entre dans la SDN en 1935. Staline est déçu de l'absence de réactions de la démocratie et de la SDN face à Hitler. Staline va signer un pacte secret avec Hitler en aout 1939 : pacte germano-soviétique. Il y aura des clauses secrètes non rendues publiques (ex : Hitler et Staline occupent la Pologne). Le 1er septembre 1939, c'est l'invasion de la Pologne. → C'est le début de la 2ème guerre mondiale. Conclusion: A la veille de la 2ème guerre mondiale, l'Europe est partagée entre 2 régimes politiques : régimes totalitaires qui prônent l'autarcie et qui veulent des territoires nouveaux ; et les démocraties qui sont pacifistes. Il y a une organisation internationale, la SDN, qui est incapable de contrer les régimes totalitaires. De plus, les Etats-Unis n'adhèrent pas à la SDN alors que c'est la plus grosse puissance mondiale.

Histoire /

les régimes totalitaires

user profile picture

Morgane  

Suivre

328 Followers

 Chapitre II
Les régimes totalitaires
Introduction
La crise de 1929 a permis la mise en place de régimes totalitaires en Europe : Stalinisme

Ouvrir l'appli

histoire terminale

Contenus similaires

E

6

Les régimes totalitaires

Know Les régimes totalitaires thumbnail

24

 

Tle

user profile picture

1

Les régimes totalitaires dans les années 1930

Know Les régimes totalitaires dans les années 1930 thumbnail

3

 

Tle

user profile picture

3

entre-deux-guerres

Know entre-deux-guerres  thumbnail

278

 

3e

user profile picture

1

L’Allemagne d’Hitler

Know L’Allemagne d’Hitler thumbnail

19

 

3e

Chapitre II Les régimes totalitaires Introduction La crise de 1929 a permis la mise en place de régimes totalitaires en Europe : Stalinisme en URSS (Staline, 1924), fascisme en Italie (Mussolini, 1924), nazisme en Allemagne (Hitler, 1933). I- La mise en place des régimes totalitaires A) Une situation de crise favorise l'arrivée au pouvoir ■ En Russie, le Tsar Nicolas II est au pouvoir jusqu'en 1917 pendant la guerre. Jusqu'en 1917, l'empire Russe subit des défaites, ce qui va provoquer une révolution et Nicolas II va être viré du pouvoir. Un gouvernement provisoire va être formé : dirigé par Kerenski en février 1917. Le peuple russe n'est pas satisfait car ils n'ont pas la paix. Ils vont faire la révolution d'octobre 1917. Lénine renverse Kerenski, il est accompagné des bolchéviks (= terme russe signifiant « majoritaire » et désignant les plus radicaux des socialistes, puis devenant synonyme de « communiste » à partir de 1917). Les bolchéviks/communistes arrivent au pouvoir et vont renommer le pays « URSS » en 1922. La Russie subit une défaite lors de la 1ère guerre mondiale : elle perd des territoires. ■ L'Italie fait partie des vainqueurs mais elle est humiliée car elle n'a pas eu les terres promises par ses Alliés. Le pays est affaibli au niveau économique et...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

#savoirpourtous

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

il y a beaucoup d'anciens combattants qui ont du mal à trouver du travail. Dans ce contexte, le parti national fasciste (créé en 1921) promet de redresser le pays au niveau économique. En cas de manifestations, les fascistes cassaient ces manifestations. On les appelle les « chemises noires ». Leur leader s'appelle Benito Mussolini. Le 28 octobre 1922, Mussolini organise une démonstration de force et provoque la « marche sur Rome ». Victor Emmanuel est le roi Italien. La marche a commencé le 27 octobre, les fascistes vont vers Rome, le roi a peur et Mussolini devient président du Conseil des ministres. Les députés confient les pouvoirs à Mussolini pour une période d'un an. ■ En Allemagne, en 1919, c'est la République de Weimar qui dirige le pays. Le traité de Versailles est appelé le << Diktat ». L'Allemagne doit payer des réparations à la France. Ruhr est une région très industrielle et la France a tout récupéré de cette région. L'Allemagne doit aussi ne plus avoir d'armée et a perdu ses colonies. La crise de 1929 provoque beaucoup de chômage. Les élections législatives (débutés) ont lieu en 1932 et le NSDAP (=Parti national-socialiste des travailleurs allemands ou parti nazi, dont le programme est défini par Hitler en 1920) arrive en tête. Seul parti autorisé en Allemagne à partir de 1933. Nazisme = abréviation de « national-socialisme », mouvement et idéologie racistes, antisémites, antidémocratiques et nationalistes, développées par Hitler. Le président allemand s'appelle Hindenburg. Comme tous les députés sont NSDAP, il nomme Hitler chancelier le 30 janvier 1933. B) L'engrenage totalitaire ■ En URSS, Lénine meurt en 1924. Staline se présente comme son héritier. Il va éliminer ses principaux rivaux et en 1929, il s'impose comme l'homme fort. ■ En Italie, en 1922, Mussolini est président du Conseil et semble respecter la légalité, cependant en 1924, son parti organise des violences politiques. Un député socialiste (Matteotti) se fait assassiner en Histoire 1924. Les autres députés non fascistes démissionnent car ils ont peur pour leur vie. Le PNF en profite pour adopter les lois fascistissimes (1925/1926) qui établissent une dictature : Presse sous contrôle de l'état Interdiction des droits de grève Un seul syndicat autorisé (fasciste) Culte de la personnalité (Mussolini se fait appeler le duce) Une police politique est mise en place. ■ En Allemagne, Hitler n'aime pas les rassemblements de députés donc il brule le parlement le 27 février 1933. Le reichstag est le bâtiment où se réunissent les députés. Il accuse les communistes d'avoir brûlé ce bâtiment. Un état d'urgence est proclamé et les députés votent les pleins pouvoirs à Hitler. Il licence les fonctionnaires juifs ou ceux qui s'opposent à lui. Il contrôle la presse (propagande + censure), les syndicats et partis politiques doivent être forcément nazis, culte de la personnalité (Hitler est appelé le führer (= le guide). Hindenburg meurt en août 1934, et donc Hitler devient président et chancelier. C) Des fondements idéologiques différents ■ En URSS, la collectivisation des terres (= politique menée par Staline à partir de 1929 visant à supprimer la propriété privée et à mettre en commun les terres, les animaux et le matériel de production) est mise en place, ainsi que la kolkhose (= coopérative agricole rendu obligatoire pour tout paysan à partir de 1929 dans le cadre de la collectivisation forcée des terres.) Staline veut éliminer l'opposition. On force les gens à faire partie du kolkhose. Ceux qui refusent sont battus et emmenés de force. Selon l'état, le kolkhose est un endroit super moderne (tracteurs, grandes maisons confortables). Les paysans n'adhèrent pas du tout et refusent les kolkhoses donc ils y étaient emmenés de force. La propagande est faite de fake news, il y a des modifications d'affiches pour montrer que tout le monde est heureux. Ont créé des héros de toutes pièces. Il y a une mise en place d'une société marxiste qui se veut égalitaire et où les moyens de production appartiennent à l'Etat. Les paysans ne sont pas du tout d'accord. Staline va faire une planification (= organisation, par l'Etat, de l'économie en termes d'approvisionnement et de production au moyen de plans prévisionnels de plusieurs années). C'est un plan quinquennat (pour 5 ans). L'URSS a effectué le « Grand Tourment », qui est un moyen de contrôler le peuple. ■ En Allemagne, Hitler a rédigé Mein Kampf entre 1924 et 1925 où il présente son idéologie. Pour Hitler, la race Aryenne (mot employé par Hitler pour qualifier la race germanique) est supérieure aux autres. Hitler était antisémite. Les magasins juifs sont boycottés. Les « lois de Nuremberg » (1935) marginalisent les juifs : Mariages juifs/allemands interdits Juifs ne peuvent pas voter Juifs ne peuvent pas travailler pour les allemands Pas de juifs dans les médias, pas de profs juifs Hitler prône l'autarcie : il lui faut un espace vital « Lebensraum » pour avoir plus de ressources. Il veut créer une Grande Allemagne. Il est présenté comme un guide pour la jeunesse hitlérienne, comme un << Messi » qui va sauver le peuple. Il tue les opposants, fait de la propagande, on abat les gens dans les rues, la croix gammée est partout, unique parti politique nazi, gens morts de peur : plus de communication téléphonique ou dans la rue. Hitler met en place la terreur. En mars 1933, Hitler met en place des camps de concentration. Les premiers camps sont pour les « tarés » (handicapés). Il disait aux Allemands qu'on allait s'occuper d'eux. Ensuite, les camps vont servir pour les opposants politiques, les tziganes et les homosexuels. Puis, il créera les << camps de la mort » pour les Juifs. ■ En Italie, Mussolini propose à l'Italie de redevenir un bel Empire Romain. Il souhaite faire des italiens un peuple guerrier pour redevenir la Rome de l'Antiquité car c'était un Etat puissant, dominant, riche, prestigieux et glorieux. Mussolini n'est pas raciste mais met en place une dictature. Puis, il deviendra antisémite à partir de 1936 car il va signer un accord avec Hitler. Il recensait les juifs et a expulsé les juifs étrangers. Pour Mussolini, seul l'Etat compte et les gens ne comptent pas en eux- mêmes. La jeunesse était encadrée dès 5/6 ans. L'Italie, l'Allemagne et le Japon s'uniront à partir de 1936 et formeront les << forces de l'Axe »>. II- Les caractéristiques des régimes totalitaires A) Les symboles des régimes totalitaires ■ En Allemagne : la croix gammée de couleur noir et rouge (ancien drapeau de l'empire allemand) ■ En Italie, le fascisme : baguettes en bois + hache. Les lettres PNF pour le parti nationaliste fasciste. ■ En URSS, le marteau et la faucille représentent l'alliance entre ouvriers et paysans (symbole du communisme). L'étoile représente le parti communiste et le rouge est la couleur révolutionnaire. P. B N. F. B) Un chef, un guide Tous les régimes totalitaires pratiquaient le culte de la personnalité grâce à la propagande. On met en place des cérémonies et des défilés grandioses. Des qualités exceptionnelles sont prêtées aux guides et le plein pouvoir leur est cédé. C) Des sociétés encadrées Dans les 3 sociétés, on veut créer un homme nouveau qui serait créé dans une société nouvelle. Pour Mussolini, l'homme nouveau doit être un guerrier. Pour Hitler, l'homme nouveau doit être un aryen. Pour Staline, l'homme nouveau doit être un ouvrier qui produit beaucoup. Dans les 3 sociétés, la population est encadrée (de l'enfance jusqu'à la mort). L'adhésion à une organisation de jeunesse est obligatoire. Pour les adultes, l'embrigadement a lieu par le bais de syndicats. La propagande était présente dans les médias (presse, radio, cinéma, art). Tout était mis en place pour que les adultes soient convaincus. Des formes de résistance ont pu se mettre en place (ex : en Bavière (Allemagne), le catholicisme est la religion d'état et l'idéologie d'Hitler est incompatible avec cette religion). En URSS, les paysans sont attachés à leurs terres donc ils s'opposent à Staline. D) Les symboles des régimes totalitaires Les populations sont surveillées. Les opposants sont emprisonnés ou éliminés et on met en place une police politique (ex: le NKVD pour l'URSS, I'OVRA pour l'Italie et la gestapo pour l'Allemagne). En Italie, on compte 20 000 interventions policières / semaine. Il faut des boucs émissaires (gens qu'on accuse) : en Allemagne, ce sont les Juifs; en URSS, ce sont les opposants politiques et les « éléments bourgeois »). Hitler et Staline vont organiser des purges politiques (en URSS, Staline se débarrasse des koulaks (= paysan considéré comme riche et que Staline entend faire disparaitre. Dans les faits, un koulak n'a qu'un peu plus de terres que ses voisins et quelques vaches. Le terme << koulak » désigne donc rapidement tout opposant à la collectivisation des terres) → c'est la dékoulakisation.) De 1937 à 1938, 750 000 soviétiques sont exécutés lors de la Grande Terreur. Beaucoup sont emprisonnés dans les goulags (= organisme chargé de camps de travail en URSS où sont internés les opposants au régime ou de simples citoyens accusés de délits réels ou supposés). En URSS, les goulags se trouvent en Sibérie et les prisonniers travaillent (mines, constructions de routes et canaux) car c'est de la main d'œuvre pas chère. Les prisonniers subissent du travail forcé. Entre 1917 et 1953, il y a eu 15 millions de détenus en URSS. Entre 1933 et 1939, il y a eu 1 million de prisonniers dans les camps de concentration en Allemagne. En Italie, il n'y a pas eu de camps de concentration mais les opposants étaient confinés (ils étaient dans des résidences surveillées). III- L'Europe à l'épreuve des totalitarismes A) Un ordre européen menacé Les régimes totalitaires rejettent la démocratie « fondée sur le capitalisme ». La démocratie privilégierait l'individualisme au dépend de l'Etat. Les dictateurs vont mener une guerre idéologique contre les démocraties (ex : le Kominterm a pour objectif de diffuser les idées communistes et finance les partis communistes européens (français, italiens, ...)). Kominterm = troisième internationale communiste créée en mars 1919 sous l'impulsion de Lénine pour réunir l'ensemble des partis communistes dans le monde. En Italie, Mussolini va encourager la création de partis fascistes en Europe. Les régimes totalitaires partagent une hostilité des traités de paix (Traité de Versailles). Hitler et Mussolini se préparent à leur revanche et les 2 veulent revenir à une grandeur nationale (Empire romain pour l'Italie et Grande Allemagne pour Hitler). Dès 1935, Hitler rétablit le service militaire. En 1936, Mussolini instaure le « samedi fasciste » pour tous les Italiens. B) Des régimes totalitaires conquérants En Allemagne, Hitler veut conquérir une Grande Allemagne et veut récupérer tous les peuples germanophones. En mars 1938, le parti nazi dirige l'Autriche. Hitler met en place l'Anschluss (= << rattachement »). Il met en place un plébiscite pour la population autrichienne et allemande. 97% de la population est d'accord. Il annexe les Sudètes en septembre 1938 en Tchécoslovaquie. Les Accords de Munich sont signés par les anglais et les français les 29 et 30 septembre 1938. En mars 1939, l'Allemagne occupe toute la Tchécoslovaquie. En septembre 1939, l'Allemagne occupe la Pologne. En Italie, Mussolini conquiert l'Ethiopie en mars 1935. La SDN (société des nations) condamne l'action des italiens par des sanctions économiques. L'Italie va se rapprocher de l'Allemagne qui a quitté la SDN. Axe Rome-Berlin = alliance signée entre l'Allemagne et l'Italie par un accord secret, le 23 octobre 1936, pour faciliter leur expansion territoriale. Les dictatures se multiplient en Europe et demandent le soutien d'Hitler et Mussolini (Espagne). Des citoyens du monde entier se sont engagés volontairement dans le conflit espagnol du côté des Républicains en venant à pied, avec leurs propres armes pour défendre leur liberté. En 1939, la France gagne contre les Républicains : 16 février 1936: le front populaire gagne les élections 17-19 juillet 1936 : soulèvement militaire de généraux contre la République 6 novembre 1936: début du siège de Madrid, défendue par les Républicains. 28 octobre 1937: transfert du gouvernement Républicain Janvier/février 1939: retirada des Républicains (exode massif) 28 mars 1939: entrée des Franquistes dans Madrid 1er avril 1939 : fin de la guerre civile, Franco établit une dictature. → Les dictatures européennes s'allient contre les démocraties. C) L'impuissance des démocraties La SDN (société des nations) créée en 1919 est impuissante face aux régimes totalitaires. Elle propose des sanctions économiques sans effets puisque l'Allemagne avait déjà quitté la SDN dès 1933. En 1937, l'Italie quitte aussi la SDN. En France et en Angleterre, l'opinion publique est majoritairement pacifiste : ce pacifisme est démontré lors des Accords de Munich. Staline se rapproche des démocraties en 1934 et qui entre dans la SDN en 1935. Staline est déçu de l'absence de réactions de la démocratie et de la SDN face à Hitler. Staline va signer un pacte secret avec Hitler en aout 1939 : pacte germano-soviétique. Il y aura des clauses secrètes non rendues publiques (ex : Hitler et Staline occupent la Pologne). Le 1er septembre 1939, c'est l'invasion de la Pologne. → C'est le début de la 2ème guerre mondiale. Conclusion: A la veille de la 2ème guerre mondiale, l'Europe est partagée entre 2 régimes politiques : régimes totalitaires qui prônent l'autarcie et qui veulent des territoires nouveaux ; et les démocraties qui sont pacifistes. Il y a une organisation internationale, la SDN, qui est incapable de contrer les régimes totalitaires. De plus, les Etats-Unis n'adhèrent pas à la SDN alors que c'est la plus grosse puissance mondiale.