Histoire /

L’industrialisation et l’accélération des transformations économiques et sociales en France ( 1848 - 1870 )

L’industrialisation et l’accélération des transformations économiques et sociales en France ( 1848 - 1870 )

user profile picture

Laeti

28 Followers
 

Histoire

 

1ère

Fiche de révision

L’industrialisation et l’accélération des transformations économiques et sociales en France ( 1848 - 1870 )

 Chapitre 4: L'industrialisation et l'accélération des transformations
économiques et sociales en France ( 1848 - 1870)
1 - Une France en vo

Commentaires (1)

Partager

Enregistrer

4

Fiche pour reviser le chapitre L’industrialisation et l’accélération des transformations économiques et sociales en France ( 1848 - 1870 )

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Chapitre 4: L'industrialisation et l'accélération des transformations économiques et sociales en France ( 1848 - 1870) 1 - Une France en voie d'industrialisation et d'urbanisation A - Des bouleversements techniques • La révolution de la machine à vapeur : À sources d'énergie traditionnelle ( humaine, animale, naturelle ) substitue machine vapeur. Premières efficaces mise point Angleterre par Newcomen en 1712 et Watt en 1769. Permettent accroissement production produits manufacturés comme dans industrie textile. Ouverture gigantesque filature symbolise prospérité de ce secteur. • L'essor des productions : Nord, Bassin Parisien, Alsace, région Lyonnaise concentrent grande partie productions qui sont plusieurs fois multipliés : production fonte passe de 4M à 12M tonnes de 1848 à 1874, de charbon multiplié par 5, de textile par 2, de bien de production par 2,5 • De multiples innovations : Chefs entreprises, ingénieurs rivalisent mise au point nouveaux procédés techniques, modernisation leur appareil productif. 79 hauts fourneaux (pour produire fonte ) en 1845 contre plus de 200 en 1870. Innovation soutenue par État, organismes privés comme société nationale d'encouragement pour industrie. Mise au point 1855 en GB, procédé Bessemer baisse cout production acier. B - La révolution des transports • Le développement du chemin de fer : avec locomotive vapeur nait chemin de fer. Première ligne pour passager ouverte entre Paris et Saint-Germain...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

en 1837, « ligne PLM » ( Paris-Lyon- Méditerranée ) inaugurée 1857. 1857 à 1870, réseau ferré passe 6000 à 17000 Km grâce engagement État accorde subvention à 6 grandes entreprises pour exploiter lignes. • La révolution du transport maritime : Plus rapide et fiable, bateaux vapeur remplacent voiliers. Fin 18e siècle, premiers vapeur naviguent sur fleuves. Premier navire guerre à vapeur, le napoléon, lancé en 1850. Premier cuirasse coque en fer lancé 1859. • Intensification des échanges : Réduisant considérablement temps et distances, transports bouleversent société et économie grâce intensification échanges ( humains, de marchandises). Temps trajets Paris-Marseille passe 8 Jours à 14h, traversée atlantique passe 35 jours à 15. Transports modifient paysages urbains avec construction gares. C - Des villes en fortes croissances • Un début d’exode rural : Mécanisation campagnes multiplie par 6 production agricole au 19e siècle, diminue besoins en main d'oeuvre. 1866, première batteuse mécanique mise au point. Paysans régions pauvres migrent Paris ou pratiquent métiers peu rémunérés. • L'urbanisation : 1848 à 1970 population urbaine passe 24 à 35%. Agglomération parisienne passe 12,5 à 2,5M personnes, Lyon 177 000 à 320 000, Marseille 185 000 à 310 000. Croissance plus forte région industrielle ou minière, comme Carmaux ou Lens. Villes absorbent exode rural. • Une transformation du paysage urbain : Dans villes travaux envergure multiplient. Répondent à mesures hygiènes, besoin fluidifier trafic et faire place à de nouvelles activités. Napoléon III confie Haussmann transformation Paris ( 1853-1870) ou sont percées grandes avenues relient vastes places. Napoléon fait construire gare de Lyon 1857 et gare du Nord et opéra Garnier qui symbolise rayonnement culturel ville. Création premiers grands magasins ( Le bon Marché 1852 par époux Boucicaut) renforce poids économique Paris II - Les mutations sociales, économiques et politiques de l'industrialisation A - Le libéralisme au service de la bourgeoisie • Une volonté politique : Libéralisme impose seconde moitié 19e siècle et facilite activité commerciale, financière, industrielles entrepreneurs comme frères Pereire. 1855 autorisées crée Crédit Mobilier pour drainer épargne vers commerce et industrie, Frères Pereire participent travaux Haussmann et extension voie ferré. État favorise commerce extérieur signant traité libre échange Cobden-Chevalier avec GB en 1860. • Une nouvelle élite, la très haute bourgeoisie : Entrepreneurs, ingénieurs, banquiers, utilisent leur esprit d'entreprise pour investir secteur essor, transport ferroviaire, sidérurgie, commerce maritime. Grande fortune permet certains renforcer position sociale. • La petite bourgeoisie des villes : Bourgeoisie diffuse normes, valeurs, modes. À Paris, investit immeubles Haussmanniens, grands magasins, boulevards, contribue développement presse. Le Temps, Journal lancé 1861 est son porte parole. Figure de bourgeois impose dans littérature et peinture. B - Les ouvriers, une nouvelle classe sociale • La naissance d'une classe ouvrière : Si artisans et ouvriers existent depuis des siècles, industrialisation permet prendre conscience communauté d'intérêts et nécessaire solidarité. Investissements massifs indispensable à mécanisation nécessitent grande concentration de capital et travailleurs. • Une organisation collective : Ouvriers montent associations mutualistes et coopératives faire face accidents de la vie. Malgré législation défavorables, organisent grève défendre conditions travail et s'organisent politiquement, notamment au nom du socialisme. 1864, français dont Varlin participent fondation Association internationale des travailleurs. Exigent réduction temps de travail, interdiction travail enfants, meilleurs salaires, contrôle sur les moyens de production. • Un État ambivalent à l'égard des ouvriers : État montre capable politiques répressives très dures et prend mesures protection sociale : 1848, armée envoyée contre ouvriers parisiens, 1851 durée travail 10h par jours en dessous 14 ans, 10 à 12h entre 14 et 16 ans. Moins 16 ans travail nuit interdit. Loi Olivier 1864 autorise droit grève. Affrontement violent opposent toujours armée, ouvriers. C - La diversité de la france rurale • Des formes de modernisation rurale : diffusion procédés mécanisation, déploiement chemin fer transforme campagnes. Exploitations agricoles se spécialisent, modernisent, produisent plus pour commercialisation que pour consommation. Mieux reliées à villes, campagnes suivent plus vite modes. • Maintien des traditions rurales : Églises catholiques ou protestantes gardent poids important dans campagnes : s'occupent écoles, leur calendrier régit année. 1866, 70% des Français sont ruraux selon recensement • Une croissance économique modérée : Campagnes participant phénomène général croissance économique : part propriétaire ruraux augmente de 5%, salaire travailleurs agricoles de 30%. Prospérité s'accompagne de reprise de croissance démographique.

Histoire /

L’industrialisation et l’accélération des transformations économiques et sociales en France ( 1848 - 1870 )

L’industrialisation et l’accélération des transformations économiques et sociales en France ( 1848 - 1870 )

user profile picture

Laeti

28 Followers
 

Histoire

 

1ère

Fiche de révision

L’industrialisation et l’accélération des transformations économiques et sociales en France ( 1848 - 1870 )

Ce contenu est seulement disponible dans l'appli Knowunity.

 Chapitre 4: L'industrialisation et l'accélération des transformations
économiques et sociales en France ( 1848 - 1870)
1 - Une France en vo

Ouvrir l'appli

Partager

Enregistrer

4

Commentaires (1)

Q

Quel belle fiche 😍😍 c'est sûr qu'elle va beaucoup aider

Fiche pour reviser le chapitre L’industrialisation et l’accélération des transformations économiques et sociales en France ( 1848 - 1870 )

Contenus similaires

4

la Méditerranée médiévale

Know la Méditerranée médiévale  thumbnail

307

 

2nde

3

Histoire: l’URSS sous Staline

Know Histoire: l’URSS sous Staline thumbnail

1211

 

3e/2nde

4

impact de la crise de 1929

Know impact de la crise de 1929 thumbnail

191

 

Tle

3

l’impact de la crise de 1929

Know l’impact de la crise de 1929 thumbnail

425

 

Tle

Plus

Chapitre 4: L'industrialisation et l'accélération des transformations économiques et sociales en France ( 1848 - 1870) 1 - Une France en voie d'industrialisation et d'urbanisation A - Des bouleversements techniques • La révolution de la machine à vapeur : À sources d'énergie traditionnelle ( humaine, animale, naturelle ) substitue machine vapeur. Premières efficaces mise point Angleterre par Newcomen en 1712 et Watt en 1769. Permettent accroissement production produits manufacturés comme dans industrie textile. Ouverture gigantesque filature symbolise prospérité de ce secteur. • L'essor des productions : Nord, Bassin Parisien, Alsace, région Lyonnaise concentrent grande partie productions qui sont plusieurs fois multipliés : production fonte passe de 4M à 12M tonnes de 1848 à 1874, de charbon multiplié par 5, de textile par 2, de bien de production par 2,5 • De multiples innovations : Chefs entreprises, ingénieurs rivalisent mise au point nouveaux procédés techniques, modernisation leur appareil productif. 79 hauts fourneaux (pour produire fonte ) en 1845 contre plus de 200 en 1870. Innovation soutenue par État, organismes privés comme société nationale d'encouragement pour industrie. Mise au point 1855 en GB, procédé Bessemer baisse cout production acier. B - La révolution des transports • Le développement du chemin de fer : avec locomotive vapeur nait chemin de fer. Première ligne pour passager ouverte entre Paris et Saint-Germain...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

Application scolaire n ° 1 en Allemagne

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

en 1837, « ligne PLM » ( Paris-Lyon- Méditerranée ) inaugurée 1857. 1857 à 1870, réseau ferré passe 6000 à 17000 Km grâce engagement État accorde subvention à 6 grandes entreprises pour exploiter lignes. • La révolution du transport maritime : Plus rapide et fiable, bateaux vapeur remplacent voiliers. Fin 18e siècle, premiers vapeur naviguent sur fleuves. Premier navire guerre à vapeur, le napoléon, lancé en 1850. Premier cuirasse coque en fer lancé 1859. • Intensification des échanges : Réduisant considérablement temps et distances, transports bouleversent société et économie grâce intensification échanges ( humains, de marchandises). Temps trajets Paris-Marseille passe 8 Jours à 14h, traversée atlantique passe 35 jours à 15. Transports modifient paysages urbains avec construction gares. C - Des villes en fortes croissances • Un début d’exode rural : Mécanisation campagnes multiplie par 6 production agricole au 19e siècle, diminue besoins en main d'oeuvre. 1866, première batteuse mécanique mise au point. Paysans régions pauvres migrent Paris ou pratiquent métiers peu rémunérés. • L'urbanisation : 1848 à 1970 population urbaine passe 24 à 35%. Agglomération parisienne passe 12,5 à 2,5M personnes, Lyon 177 000 à 320 000, Marseille 185 000 à 310 000. Croissance plus forte région industrielle ou minière, comme Carmaux ou Lens. Villes absorbent exode rural. • Une transformation du paysage urbain : Dans villes travaux envergure multiplient. Répondent à mesures hygiènes, besoin fluidifier trafic et faire place à de nouvelles activités. Napoléon III confie Haussmann transformation Paris ( 1853-1870) ou sont percées grandes avenues relient vastes places. Napoléon fait construire gare de Lyon 1857 et gare du Nord et opéra Garnier qui symbolise rayonnement culturel ville. Création premiers grands magasins ( Le bon Marché 1852 par époux Boucicaut) renforce poids économique Paris II - Les mutations sociales, économiques et politiques de l'industrialisation A - Le libéralisme au service de la bourgeoisie • Une volonté politique : Libéralisme impose seconde moitié 19e siècle et facilite activité commerciale, financière, industrielles entrepreneurs comme frères Pereire. 1855 autorisées crée Crédit Mobilier pour drainer épargne vers commerce et industrie, Frères Pereire participent travaux Haussmann et extension voie ferré. État favorise commerce extérieur signant traité libre échange Cobden-Chevalier avec GB en 1860. • Une nouvelle élite, la très haute bourgeoisie : Entrepreneurs, ingénieurs, banquiers, utilisent leur esprit d'entreprise pour investir secteur essor, transport ferroviaire, sidérurgie, commerce maritime. Grande fortune permet certains renforcer position sociale. • La petite bourgeoisie des villes : Bourgeoisie diffuse normes, valeurs, modes. À Paris, investit immeubles Haussmanniens, grands magasins, boulevards, contribue développement presse. Le Temps, Journal lancé 1861 est son porte parole. Figure de bourgeois impose dans littérature et peinture. B - Les ouvriers, une nouvelle classe sociale • La naissance d'une classe ouvrière : Si artisans et ouvriers existent depuis des siècles, industrialisation permet prendre conscience communauté d'intérêts et nécessaire solidarité. Investissements massifs indispensable à mécanisation nécessitent grande concentration de capital et travailleurs. • Une organisation collective : Ouvriers montent associations mutualistes et coopératives faire face accidents de la vie. Malgré législation défavorables, organisent grève défendre conditions travail et s'organisent politiquement, notamment au nom du socialisme. 1864, français dont Varlin participent fondation Association internationale des travailleurs. Exigent réduction temps de travail, interdiction travail enfants, meilleurs salaires, contrôle sur les moyens de production. • Un État ambivalent à l'égard des ouvriers : État montre capable politiques répressives très dures et prend mesures protection sociale : 1848, armée envoyée contre ouvriers parisiens, 1851 durée travail 10h par jours en dessous 14 ans, 10 à 12h entre 14 et 16 ans. Moins 16 ans travail nuit interdit. Loi Olivier 1864 autorise droit grève. Affrontement violent opposent toujours armée, ouvriers. C - La diversité de la france rurale • Des formes de modernisation rurale : diffusion procédés mécanisation, déploiement chemin fer transforme campagnes. Exploitations agricoles se spécialisent, modernisent, produisent plus pour commercialisation que pour consommation. Mieux reliées à villes, campagnes suivent plus vite modes. • Maintien des traditions rurales : Églises catholiques ou protestantes gardent poids important dans campagnes : s'occupent écoles, leur calendrier régit année. 1866, 70% des Français sont ruraux selon recensement • Une croissance économique modérée : Campagnes participant phénomène général croissance économique : part propriétaire ruraux augmente de 5%, salaire travailleurs agricoles de 30%. Prospérité s'accompagne de reprise de croissance démographique.