Philosophie /

LA RAISON

LA RAISON

user profile picture

babeth

68 Followers
 

Philosophie

 

Tle

Fiche de révision

LA RAISON

 Introduction:
→ Accorder à la raison la place centrale.
tradition: (ce qui est transmit)
religions/croyances
↳ coutumes
→vérité = tradition

Commentaires (1)

Partager

Enregistrer

12

Philosophie notion du bac

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Introduction: → Accorder à la raison la place centrale. tradition: (ce qui est transmit) religions/croyances ↳ coutumes →vérité = tradition → (medecine, maths) + textes sacrés LA RAISON 1. RAISON GRECQUE: UNE EXPLICATION RATIONNELLE DE LA NATURE ● ↳(explication rationnelle = scientifique) ↳ penseurs << présocratiques » : ils ont écrit avant Socrate ● FOI ET RAISON: ↳révolution française (exemple à suivre) ↳ culte de l'être suprême (Robespierre) Equilibre foi et raison ? BIBLIOGRAPHIE: TEXTE 1= Jean Voilquin: " Les penseurs grecs avant Socrate", (1964) Jean Salem:" Les atomistes de l'antiquité", (1997) Hankinson: Reason, Cause, and Explanation in Presocratic Philosophy", (2008) TEXTE 2 = Isocrate: "Sur L'Echange", (354-353 av J-C) ● "L'homme est un animal doué de raison" ARISTOTE DEFINITION: → Si on laisse de côté la possibilité d'une vérité qui puisse être révélée à l'homme et la question des rapports entre foi et raison qui en découle, on peut se contenter d'affirmer que c'est grâce à sa raison que l'homme découvre la vérité. raison: faculté qui permet à l'homme de raisonner, → donc tirer des connaissances nouvelles à partir de choses posées au départ à condition que: ANIMAL Ne peut raisonner: car ne peut pas former des propositions abstraites Pour les grecs: parle pas + raisonne pas = 1 seule et même chose ● le raisonnement soit valide (c'est l'objet de la logique) • les affirmations de départ soient vraies ou, du moins, vraisemblables. raisonner: passer d'une...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

vérité à une autre en suivant un ordre. HOMME → Animal doué de raison → champ potentiel de raison couvre tout le domaine des préoccupations humaines. (rationnel - raisonnable-ce qui est bon) → "miracle grec": homme place la raison au centre de toutes choses. Isocrate (436-33 av. J.-C.): →logos (raison/parole): les Grecs avaient pris conscience de la place cardinale de la raison. →"la raison est la cause naturelle de tous les biens de l'homme. ↳ Elle nous permet de convaincre autrui de quelque chose, (d'abord être convaincu soi-même) ↳ Grâce à elle, l'homme « a fixé les limites légales entre la justice et l'injustice, entre le mal et le bien >>. ↳ La raison est la faculté essentielle de l'homme car « le guide de toutes nos actions comme de toutes nos pensées ». → L'idéal de la civilisation grecque : « une parole vraie, conforme à la loi et à la justice, est l'image d'une âme saine et loyale ». UNE EXPLICATION RATIONELLE: Une explication rationnelle : connaissance qui remonte aux << principes » ou « causes » des choses. connaissance empirique : connaissance qui découle d'une série d'informations, observation →vise l'efficacité jamais vraiment dégagé de la RELIGION. Les Grecs: → pas les 1ers à accumuler des connaissances sur la nature et l'homme, → avant = connaissances empirique → attitude rationnelle et exigeante à l'égard de la nature et de l'homme. Les philosophes grecs veulent remonter jusqu'aux causes et aux principes. QU'EST CE QU'UN PRINCIPE? principe : ce qui commande la suite du raisonnement. Le prince est ainsi le premier d'entre tous car c'est lui qui commande. ↳idée de commencement temporel →idée d'origine → l'idée de principe au sens d'axiome ou de cause des choses. CONNAISSANCE SYSTÉMATIQUES ● CAUSES/PRINCIPES artros DÉPASSER LE TÉMOIGNAGE DES SENS explication rationnelle de la nature: fait appel à un certain nombre de principes appartenant à des ordres différents: il faut renvoyer à des causes (materielles notamment) expliquer l'origine des changements observés archê → commencement → origine • rendre raison de la régularité des formes des phénomènes ● aller au-delà des simples apparences remonter jusqu'à des principes de plus haut degré qui sont des principes métaphysiques. Selon Hankinson, on trouve tous ces éléments dans les théories mises au point par les penseurs présocratiques, ils inventent l'explication scientifique par les causes. → Ils ont propose des théories systématiques d'explication rationnelle de la nature. L'ANOMISME DE LEUCIPPE ET DEMOCRITE: → offre un exemple remarquable d'explication de la nature par le recours à des principes matériels. ● Selon les atomistes, les différences entre les corps composés (le monde macroscopique de l'expérience) dépendent de la forme des choses (les objets macroscopiques composés d'atomes microscopiques) de l'ordre ● • de la position des atomes qui les constituent. Latomisme de Leucippe et Démocrite présuppose l'existence du vide. → L'existence du vide est fondée sur l'observation des phénomènes (par le témoignage des sens). → Mais repose également sur le raisonnement. En l'occurrence: si tout est plein, alors le mouvement sera impossible. ● Or, nous constatons que le mouvement est réel. • Par conséquent, l'espace n'est pas plein, mais au contraire le vide existe. LA CRITIQUE ARISTOTELICIENNE Aristote opposé aux penseurs présocratiques et à Platon → la nécessité de recourir à sa théorie des quatre causes pour rendre pleinement raison d'une chose. DE L'ATOMISME: Comment expliquer, non pas seulement la forme des choses mais la répétition des mêmes formes dans la nature? Le monde #chaos inintelligible.) • des formes régulières parce que les atomes possèdent une forme. • la forme = propriété émergente de choses dépourvues de formes. Aristote → renvoyer à la cause formelle comme principe d'explication des choses. L'ECOLE D'ELÉE ET LE PRINCIPE DE RAISON SUFFISANTE: → Une explication rationnelle de la nature présuppose toute une hiérarchie de causes et principes. → Avant explication détaillée de l'action des causes matérielle présupposer d'autres principes + généraux. (ex: principe de non-contradiction → il est impossible de soutenir le contraire sans se contredire ● Principe de raison suffisante: Leibniz (1646-1716) →«rien n'est sans raison » et qu'Aristote définit ainsi : << rien ne se met en mouvement au hasard, mais il faut toujours quelque cause»>. → Un tel principe est également présupposé par toute explication scientifique des phénomènes. ● L'école d'Elée a soutenu la thèse de l'immuabilité de l'Être : « l'Être est » et « le Non-Etre n'est rien »>. → La thèse a été rejetée par Platon et Aristote, Parménide: formulation du principe de raison suffisante sous la forme : << rien ne naît de rien >>. → Les penseurs présocratiques se sont élevés jusqu'à l'énoncé des principes fondamentaux qui gouvernent la nature et notre connaissance des phénomènes. 2. LES PHILOSOPHES GRECS ONT INVENTE LA LOGIQUE. Bibliographie: • Aristote, Traité des Analytiques ● Jean-Baptiste Gourinat, « La logique : une création de la Grèce antique >> LES GRECS ET LA LOGIQUE: Les philosophes grecs = intéressés à l'analyse du raisonnement lui-même → fondant un mot grec: la logique: Diodore Cronos échoua à résoudre le problème logique → se suicida le soir même. La logique a commencé par des jeux comme celui-là. → la dialectique (parce que 2 interlocuteurs dialoguent dans une succession de questions et de réponses. Socrate → spécialiste dialectique C'est en tâchant d'en codifier les règles, tout en déterminant aussi les règles des raisonnements scientifiques, qu'Aristote inventa la logique (qu'il appelait « analytique » avant qu'un autre philosophe, Xénocrate, propose le mot de << logique », dérivé de logos. L'ANALYSE D'ARISTOTE: Philosophes grecs → théoriser les règles qui permettent de tirer des conclusions valides en raisonnant A quelles conditions puis-je déduire une conclusion ? Selon Aristote, un raisonnement est composé d'un ensemble d'énoncés: → mots parlés ou mots écrits = qui ont pour contenu nos pensées →2 types d'énoncés: ● il y a les énoncés qui peuvent être vrais ou faux et ceux qui ne sont ni vrais ni faux. → Consistent à affirmer quelque chose d'une chose ou d'une personne. ● → Le verbe ne fait que relier le sujet au prédicat → on peut le négliger →Aristote s'intéresse non pas à l'existence des choses, mais à leurs propriétés. LA STRUCTURE DU SYLLOGISME: L'idée clé d'Aristote = le rapport entre le sujet et le prédicat à l'intérieur des propositions qui permet de déduire une conclusion de ces propositions lorsqu'elles entrent dans un raisonnement. Comment expliquer que la conclusion découle des deux premières propositions (les premisses)? Selon Aristote, dans un raisonnement, c'est la structure de celui-ci qui est le garant de sa validité, et non son contenu. → symboliser par une lettre chacun des termes d'un raisonnement (sujet, prédicat) → afin de faire ressortir la structure logique, la forme des raisonnements. Cela doit permettre de ramener tous les raisonnements valides complexes aux raisonnements les plus simples → d'où le nom d' « analytique ». « Le syllogisme est un raisonnement dans lequel, certaines choses étant posées, quelque chose d'autre que ce qui a été avancé résulte nécessairement de ce qui a été avancé » Un syllogisme repose sur 2 piliers: (a) le rapport entre le sujet et le prédicat (b) la « quantité » des propositions. LES LIMITES DU SYLLOGISME: → Aristote: (a) L'analyse d'Aristote ne rend pas compte de certains types de raisonnements utilisés en mathématiques Les << prédicats à deux places » ne peuvent pas être symbolisées dans la syllogistique: des formules comme A = Bou A + B = C ne peuvent pas trouver place dans l'analytique aristotélicienne. (ex: les relations d'égalité) (b) En outre, certains raisonnements ne reposent pas sur le type de déduction effectué dans les syllogismes → c'est le cas des « déductions à partir d'une hypothèse » (ex: raisonnement par l'absurde)

Philosophie /

LA RAISON

LA RAISON

user profile picture

babeth

68 Followers
 

Philosophie

 

Tle

Fiche de révision

LA RAISON

Ce contenu est seulement disponible dans l'appli Knowunity.

 Introduction:
→ Accorder à la raison la place centrale.
tradition: (ce qui est transmit)
religions/croyances
↳ coutumes
→vérité = tradition

Ouvrir l'appli

Partager

Enregistrer

12

Commentaires (1)

M

Quel belle fiche 😍😍 c'est sûr qu'elle va beaucoup aider

Philosophie notion du bac

Contenus similaires

4

Philosophie - La Liberté

Know Philosophie - La Liberté  thumbnail

10812

 

Tle

3

METHODE EXPLICATION DE TEXTE - philo

Know METHODE EXPLICATION DE TEXTE - philo thumbnail

1137

 

Tle

2

Le bonheur

Know Le bonheur  thumbnail

1345

 

Tle

5

La conscience

Know La conscience  thumbnail

1320

 

Tle

Plus

Introduction: → Accorder à la raison la place centrale. tradition: (ce qui est transmit) religions/croyances ↳ coutumes →vérité = tradition → (medecine, maths) + textes sacrés LA RAISON 1. RAISON GRECQUE: UNE EXPLICATION RATIONNELLE DE LA NATURE ● ↳(explication rationnelle = scientifique) ↳ penseurs << présocratiques » : ils ont écrit avant Socrate ● FOI ET RAISON: ↳révolution française (exemple à suivre) ↳ culte de l'être suprême (Robespierre) Equilibre foi et raison ? BIBLIOGRAPHIE: TEXTE 1= Jean Voilquin: " Les penseurs grecs avant Socrate", (1964) Jean Salem:" Les atomistes de l'antiquité", (1997) Hankinson: Reason, Cause, and Explanation in Presocratic Philosophy", (2008) TEXTE 2 = Isocrate: "Sur L'Echange", (354-353 av J-C) ● "L'homme est un animal doué de raison" ARISTOTE DEFINITION: → Si on laisse de côté la possibilité d'une vérité qui puisse être révélée à l'homme et la question des rapports entre foi et raison qui en découle, on peut se contenter d'affirmer que c'est grâce à sa raison que l'homme découvre la vérité. raison: faculté qui permet à l'homme de raisonner, → donc tirer des connaissances nouvelles à partir de choses posées au départ à condition que: ANIMAL Ne peut raisonner: car ne peut pas former des propositions abstraites Pour les grecs: parle pas + raisonne pas = 1 seule et même chose ● le raisonnement soit valide (c'est l'objet de la logique) • les affirmations de départ soient vraies ou, du moins, vraisemblables. raisonner: passer d'une...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

Application scolaire n ° 1 en Allemagne

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

vérité à une autre en suivant un ordre. HOMME → Animal doué de raison → champ potentiel de raison couvre tout le domaine des préoccupations humaines. (rationnel - raisonnable-ce qui est bon) → "miracle grec": homme place la raison au centre de toutes choses. Isocrate (436-33 av. J.-C.): →logos (raison/parole): les Grecs avaient pris conscience de la place cardinale de la raison. →"la raison est la cause naturelle de tous les biens de l'homme. ↳ Elle nous permet de convaincre autrui de quelque chose, (d'abord être convaincu soi-même) ↳ Grâce à elle, l'homme « a fixé les limites légales entre la justice et l'injustice, entre le mal et le bien >>. ↳ La raison est la faculté essentielle de l'homme car « le guide de toutes nos actions comme de toutes nos pensées ». → L'idéal de la civilisation grecque : « une parole vraie, conforme à la loi et à la justice, est l'image d'une âme saine et loyale ». UNE EXPLICATION RATIONELLE: Une explication rationnelle : connaissance qui remonte aux << principes » ou « causes » des choses. connaissance empirique : connaissance qui découle d'une série d'informations, observation →vise l'efficacité jamais vraiment dégagé de la RELIGION. Les Grecs: → pas les 1ers à accumuler des connaissances sur la nature et l'homme, → avant = connaissances empirique → attitude rationnelle et exigeante à l'égard de la nature et de l'homme. Les philosophes grecs veulent remonter jusqu'aux causes et aux principes. QU'EST CE QU'UN PRINCIPE? principe : ce qui commande la suite du raisonnement. Le prince est ainsi le premier d'entre tous car c'est lui qui commande. ↳idée de commencement temporel →idée d'origine → l'idée de principe au sens d'axiome ou de cause des choses. CONNAISSANCE SYSTÉMATIQUES ● CAUSES/PRINCIPES artros DÉPASSER LE TÉMOIGNAGE DES SENS explication rationnelle de la nature: fait appel à un certain nombre de principes appartenant à des ordres différents: il faut renvoyer à des causes (materielles notamment) expliquer l'origine des changements observés archê → commencement → origine • rendre raison de la régularité des formes des phénomènes ● aller au-delà des simples apparences remonter jusqu'à des principes de plus haut degré qui sont des principes métaphysiques. Selon Hankinson, on trouve tous ces éléments dans les théories mises au point par les penseurs présocratiques, ils inventent l'explication scientifique par les causes. → Ils ont propose des théories systématiques d'explication rationnelle de la nature. L'ANOMISME DE LEUCIPPE ET DEMOCRITE: → offre un exemple remarquable d'explication de la nature par le recours à des principes matériels. ● Selon les atomistes, les différences entre les corps composés (le monde macroscopique de l'expérience) dépendent de la forme des choses (les objets macroscopiques composés d'atomes microscopiques) de l'ordre ● • de la position des atomes qui les constituent. Latomisme de Leucippe et Démocrite présuppose l'existence du vide. → L'existence du vide est fondée sur l'observation des phénomènes (par le témoignage des sens). → Mais repose également sur le raisonnement. En l'occurrence: si tout est plein, alors le mouvement sera impossible. ● Or, nous constatons que le mouvement est réel. • Par conséquent, l'espace n'est pas plein, mais au contraire le vide existe. LA CRITIQUE ARISTOTELICIENNE Aristote opposé aux penseurs présocratiques et à Platon → la nécessité de recourir à sa théorie des quatre causes pour rendre pleinement raison d'une chose. DE L'ATOMISME: Comment expliquer, non pas seulement la forme des choses mais la répétition des mêmes formes dans la nature? Le monde #chaos inintelligible.) • des formes régulières parce que les atomes possèdent une forme. • la forme = propriété émergente de choses dépourvues de formes. Aristote → renvoyer à la cause formelle comme principe d'explication des choses. L'ECOLE D'ELÉE ET LE PRINCIPE DE RAISON SUFFISANTE: → Une explication rationnelle de la nature présuppose toute une hiérarchie de causes et principes. → Avant explication détaillée de l'action des causes matérielle présupposer d'autres principes + généraux. (ex: principe de non-contradiction → il est impossible de soutenir le contraire sans se contredire ● Principe de raison suffisante: Leibniz (1646-1716) →«rien n'est sans raison » et qu'Aristote définit ainsi : << rien ne se met en mouvement au hasard, mais il faut toujours quelque cause»>. → Un tel principe est également présupposé par toute explication scientifique des phénomènes. ● L'école d'Elée a soutenu la thèse de l'immuabilité de l'Être : « l'Être est » et « le Non-Etre n'est rien »>. → La thèse a été rejetée par Platon et Aristote, Parménide: formulation du principe de raison suffisante sous la forme : << rien ne naît de rien >>. → Les penseurs présocratiques se sont élevés jusqu'à l'énoncé des principes fondamentaux qui gouvernent la nature et notre connaissance des phénomènes. 2. LES PHILOSOPHES GRECS ONT INVENTE LA LOGIQUE. Bibliographie: • Aristote, Traité des Analytiques ● Jean-Baptiste Gourinat, « La logique : une création de la Grèce antique >> LES GRECS ET LA LOGIQUE: Les philosophes grecs = intéressés à l'analyse du raisonnement lui-même → fondant un mot grec: la logique: Diodore Cronos échoua à résoudre le problème logique → se suicida le soir même. La logique a commencé par des jeux comme celui-là. → la dialectique (parce que 2 interlocuteurs dialoguent dans une succession de questions et de réponses. Socrate → spécialiste dialectique C'est en tâchant d'en codifier les règles, tout en déterminant aussi les règles des raisonnements scientifiques, qu'Aristote inventa la logique (qu'il appelait « analytique » avant qu'un autre philosophe, Xénocrate, propose le mot de << logique », dérivé de logos. L'ANALYSE D'ARISTOTE: Philosophes grecs → théoriser les règles qui permettent de tirer des conclusions valides en raisonnant A quelles conditions puis-je déduire une conclusion ? Selon Aristote, un raisonnement est composé d'un ensemble d'énoncés: → mots parlés ou mots écrits = qui ont pour contenu nos pensées →2 types d'énoncés: ● il y a les énoncés qui peuvent être vrais ou faux et ceux qui ne sont ni vrais ni faux. → Consistent à affirmer quelque chose d'une chose ou d'une personne. ● → Le verbe ne fait que relier le sujet au prédicat → on peut le négliger →Aristote s'intéresse non pas à l'existence des choses, mais à leurs propriétés. LA STRUCTURE DU SYLLOGISME: L'idée clé d'Aristote = le rapport entre le sujet et le prédicat à l'intérieur des propositions qui permet de déduire une conclusion de ces propositions lorsqu'elles entrent dans un raisonnement. Comment expliquer que la conclusion découle des deux premières propositions (les premisses)? Selon Aristote, dans un raisonnement, c'est la structure de celui-ci qui est le garant de sa validité, et non son contenu. → symboliser par une lettre chacun des termes d'un raisonnement (sujet, prédicat) → afin de faire ressortir la structure logique, la forme des raisonnements. Cela doit permettre de ramener tous les raisonnements valides complexes aux raisonnements les plus simples → d'où le nom d' « analytique ». « Le syllogisme est un raisonnement dans lequel, certaines choses étant posées, quelque chose d'autre que ce qui a été avancé résulte nécessairement de ce qui a été avancé » Un syllogisme repose sur 2 piliers: (a) le rapport entre le sujet et le prédicat (b) la « quantité » des propositions. LES LIMITES DU SYLLOGISME: → Aristote: (a) L'analyse d'Aristote ne rend pas compte de certains types de raisonnements utilisés en mathématiques Les << prédicats à deux places » ne peuvent pas être symbolisées dans la syllogistique: des formules comme A = Bou A + B = C ne peuvent pas trouver place dans l'analytique aristotélicienne. (ex: les relations d'égalité) (b) En outre, certains raisonnements ne reposent pas sur le type de déduction effectué dans les syllogismes → c'est le cas des « déductions à partir d'une hypothèse » (ex: raisonnement par l'absurde)