Philosophie /

L'inconscient

L'inconscient

 C \HA \P \I
R E I I I
L'Inconscient
WALTER PARKES LAGENE MADONALD AND LOUCKA JACOS ESTES
ANNO LOUCKA JACOR ESTES AKINA GOLDSMAN JAVIER GUTT

L'inconscient

user profile picture

Laeti

167 Followers

Partager

Enregistrer

5

 

Tle

Fiche de révision

Fiche complète sur l’inconscient pour le bac

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

C \HA \P \I R E I I I L'Inconscient WALTER PARKES LAGENE MADONALD AND LOUCKA JACOS ESTES ANNO LOUCKA JACOR ESTES AKINA GOLDSMAN JAVIER GUTTERREZ AU CINÉMA LE 9 NOVEMBRE Par les définitions qu'on lui en donne, l'inconscient est un état contraire à la conscience / raison EXEMPLE Une personne dans le coma, quelqu'un qui agit dangereusement... Pour les penseur rationalistes (Kant, Sartre, Descartes )la philosophie permet de sortir de l'inconscience et de gagner en raison et réflexion Pour d'autres, c'est une partie inaccessible de la conscience liée au rêve. -> L'inconscient entrave-t-il donc la vérité ? - I - LA DÉCOUVERTE DE L'INCONSCIENT A- Une étrange maladie : L'hystérie L'étude de cette maladie fit émerger le concept d'inconscient Le médecin HIPPOCRATE invente le terme d'hystérie («< utérus » en grecque). La maladie était alors considérée comme réservée aux femmes Au Moyen âge, l'hystérie était vue comme de la sorcellerie. Les femmes malades seraient des sorcières possédés que l'on brule Charcot, FREUD et Breuer, spécialistes, prennent en charge les patients et répertorient diverses manifestations de l'Hystérie : EXEMPLE cris, crise de tremblement, douleur à un membre, phobies, crises d'épilepsie -> 2 solution possible : cause encore inconnue, ou simulation 3-Les différents points de vu de l'hystérie L'hystérie Masculine est découverte au XIXe siècle d'abord par CHARCOT, puis FREUD. L'hypothèse d'une origine nerveuse remplace...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

celle d'une origine utérine I - Point de vue de CHARCOT Il croit à l'ignorance des cause de la maladie. Il soigne les patients par hypnose, mais ne connait pas l'origine de ce mal, ni de sa disparition. Ces séance de guérison se font sous le regard de la foule. 2 - Point de vue de Freud Freud, voyant que l'hypnose restait peut efficace abandonne cette pratique. Il veut comprendre l'origine et les mécanismes de la maladie, pas juste la guérir. Il pratique alors la méthode des associations libre. Le patient se focalise sur son trouble, et confie au thérapeute ce qui lui vient à l'esprit. Au fur et a mesure qu'il parle, un évènement traumatisant, provenant le plus souvent de l'enfance, en ressort -> Hystérie = trace d'un évènement traumatisant du passé C-L'émergence de la théorie Freudienne Le cas Elisabeth Élisabeth perd l'usage de ses jambes. Elle consulte Freud qui l'a fait parler et découvre l'origine de cette blessure, lui permettant de remarcher. Lors de la mort de sa soeur, Élisabeth, amoureuse de son beau frère, est traversée par la pensée que si sa soeur mourrait, elle aurait le champs libre (pensée qu'elle semble « oublier » avoir eu ). -> Freud suppose que cette pensée à été refoulée dans une partie du psychisme (= pensée ) à laquelle nous n'avons pas accès Hypothèse de l'inconscient : L'esprit entre en conflit avec le « surmoi ». Si l'esprit ne peut pas résoudre un conflit, il s'en débarrasse dans l'inconscient, déclenchant parfois des symptômes hystérique Élisabeth trouve se désir inacceptable et entre en conflit avec le surmoi. Le moi met alors en place une défense, et le désir est refoulé dans l'inconscient. Il resurgit chez elle sous forme de handicape. -> Le désir se déguise pour ne pas être reconnu : sa douleur est au départ un plaisir (désir), mais étant trop intolérable pour sa conscience, il se déguise II — L’INCONSCIENT ET LES DÉBUT DE LA PSYCHANALYSE - le fonctionnement de l'esprit humain Grâce à la mise au point de la thèse freudienne de l'inconscient, Freud explique le psychisme de l'être humain. Il affirme que l'inconscient est << le lieux des désirs refoulés », car ils provoquent un malaise moral. Pour FREUD, La conscience est constituée du Moi, l'être social, du ça, l'être bestiale, et du surmoi, l'être moral. → Quand le Moi est en conflit avec le ça et le surmoi : conflit psychique qui provoque un refoulement. S'il ne se résout pas, il est transmit à l'inconscient. MAIS si l'inconscient est trop chargé de conflits, il eut avoir un impact sur le corps, et déclencher des maladies sans raison médicale : ce sont des maladies psychosomatiques De cette théorie né la psychanalyse Bien que le refoulement est à l'origine de pathologies, on ne doit pas le redouter car il est nécessaire à l'être humain - Avantages et inconvénients du refoulement L'humain agit au quotidien dans la société, et la peur peut le paralyser, et l'en empêcher. Le refoulement lui permet de passer au dessus de cet paralysie. Au quotidien, chacun exprime des symptômes qui manifestent la présence de désirs refoulés. FREUD explique que l'inconscient s'exprime sans que nous le relevions nécessairement. → Le rêve est considéré comme la plus répandue de ces manifestations, et permet aussi d'en guérir: pendant le sommeil la censure du surmoi est affaiblie, et les désirs se déguisent alors en rêves. Quand le conflit ne se résout pas, il existe des symptômes pathologiques : la névrose et la psychose → Névrose : Le conflit entre le désir et le surmoi provoque une gêne chez le sujet, et compliques alors les relations sociales. La plus classique des névroses est L’Hystérie ( Élisabeth ). Le trouble de l'esprit se manifeste à travers le corps, parfois que dans l'esprit ( idée obsessionnelle qui ronge l'esprit ) Les phobies sont aussi des névroses. Psychose (névrose sévère) : La pulsion du ça gagne contre le surmoi. L'atteinte psychologique affecte son comportement et le rend nuisible à son entourage. La schizophrénie en est un cas particulier : elle déstructure la personnalité et créer une incohérence mentale et comportementale La névrose devient pathologique si l'esprit ne parvient pas à gérer le conflit. → Certains n'arrivent pas à les gérer : selon Freud cela peut provenir de l'éducation, un enfant moralement étouffé refoulera ses pulsion, et sera probablement névrosé/psychotique. L'éducation doit orienter les pulsions vers des activités tel que le sport, l'art, l'amour : Il s'agit de sublimer ses pulsions (= les détourner vers des activités constructrice pour les assouvir) C-La thérapie psychanalyste A l'époque, la psychanalyse permit d'expliquer psychiquement et de considéré comme maladie les atteintes psychologiques. Les malades pouvaient donc se soigner. Cette thérapie freudienne avait pour but de retrouver l'origine du désir ayant déclencher ce conflit, par l'écoute du patient. Les symptômes disparaissaient alors (Élisabeth ). g - Les héritiers de Freud La théorie de l'inconscient critiquée par les contemporains de Freud, est aujourd'hui largement acceptée, bien que non considérée comme une science, car son objet est inobservable. Différents psychanalyste développe cette théorie : - JUNG développe les concepts d'archétype (modèle primitif) et d'inconscient collectif qui explique les structures du psychisme au niveau collectif. Il existerait des archétypes à l'origine de structures universelles du psychisme. - LACAN s'appuie sur la distinction entre signifiant et signifié, « le mot chien n'aboie pas ». L'inconscient avance masqué et pour se déguiser utilise le signifiant de manière détournée (rêve). III - LES IMPLICATIONS PHILOSOPHIQUES DE LA THÉORIE DE L'INCONSCIENT La pensée de la philosophie au sujet de l'inconscient peut est résumé ainsi par FREUD : << le moi n'est pas maître dans sa propre maison ». La conscience est considérée comme caractéristique spécifique de l'homme, source de la liberté du sujet et de moralité. Si elle n'est plus maître, doit on relativiser les valeur telle que liberté et morale ? A-Nous ne nous connaissons pas La théorie de l'inconscient mène a la conclusion que notre psychisme ne se réduit pas à ce qui peut être perçu par la conscience. Depuis Descartes, la pensée était estimée comme consciente : je sais quelle pensées j'ai. → La théorie de l'inconscient comme part de la conscience remet en question la conception cartésienne du Moi. De plus, selon Descartes, un individu est le seul à pouvoir se connaître. → Pourtant, l'inconscient ne peut être démasqué que par autrui : La folie, c'est de ne pas savoir qu'on est fou L'inconscient fait de nous des énigmes pour nous même, puisque nous n'y avons pas accès Selon FREUD, il existe 3 principales blessures faites au narcissisme de l'homme : → La découverte de héliocentrisme par COPERNIC ( le terre n'est pas le centre de l'univers ), La découverte de la théorie de l'évolution par DARWIN (L'homme est une espèce animale ), la découverte de l'inconscient par FREUD ( remet en cause le libre arbitre) B-Ne sommes nous pas responsable de nos actes La conscience règne, mais ne gouverne pas seule : une pulsion demeure dans notre psychisme et agit sur nos actes L'inconscient remet en question la notion de la responsabilité de l'être humain (pouvoir rendre compte de ses actes parce qu'on en est l'auteur) Parfois notre comportement échappe à notre contrôle ( bégaiement...). En général, cela ne cause que de léger désagrément, mais dans le cas d'un viol/meurtre, dire que l'on a agit sous pulsion, sans s'en rendre compte, suffit-il a nous innocenter ? En droit, l'état psychologique est évalué, et dans le cas ou la répression de ces pulsions destructrices n'est plus assuré, cette personne est internée pour être soigné. On distingue alors les crimes prémédités, et ceux sous l'emprise de la folie. N'étant pas consciente de ce qu'elle fait, elle ne peut pas être jugée. C-L'inconscient poychique, une fiction? Certains philosophes pensent que la liberté et la dignité du sujet n'est pas faible au point d'être soumit à l'inconscient. L'inconscient selon Sartre Il affirme que << l'inconscient est une fiction », car invérifiable. Freud se défendait en affirmant que si il est bien invisible, ses manifestation (névrose, psychose) sont bien visibles. De plus, Sartre dit que le refoulement est un leurre, pour le refouler, il faut en avoir eu conscience. → Il y a momentanément eu un choix entre admettre le désir, ou le refouler Il suggère qu'avec un effort de volonté, on peut accéder à l'inconscient, et donc à notre liberté. CONCLUSION Selon la théorie freudienne, l'inconscient est une réalité psychique aussi active que la conscience, qui désigne une part inaccessible de celle-ci. Il s'agit du « lieux des désirs refoulés », qui se manifestent de manière déguisée. Certains ressentent une souffrance physique et psychologique nommée névrose. Nous sommes alors le jouet de nos désirs qui agissent sur nos pensées ou comportements. Il ne déresponsabilise pas, mais justifie rationnellement l'irrationnelle. Certains rejette cette pensée et croient en la liberté totale de l'homme. Pourra-t-on prouver l'existence de l'inconscient alors que la conscience elle même reste mystérieuse ? CONCEPTS Déterminisme : Doctrine selon laquelle tous les évènements, en particulier les actions humaines, sont liés et déterminés par la chaine des évènements antérieurs Psychosomatique : Influence de l'esprit sur le corps Anthropocentrisme : L'homme au centre du monde Le catharsis d'Aristote : Purification de l'âme délivrée de ses passions chez le spectateur d'un film de peur Solipsisme : La seule chose dont l'existence est certaine est le sujet pensant (la conscience propre de chaque individu est pour lui l'unique réalité) Ça: regroupe les désirs primitifs ( sexuelle, agressif ), c'est à dire les pulsions Surmoi : Ces pulsions se heurtent au surmoi, barrière morale qui censure certains désirs inconcevables Moi : résultat de l'équilibre entre ces deux forces CITATIONS FREUD, << tout rêve est la satisfaction d'un désir >> FREUD, << il faut que le surmoi soit devenu impersonnel FREUD, « l'interprétation des rêves est la voie royale de la connaissance de l'inconscient << LEIBNIZ, des « petites perceptions » constituent les grands ensembles dont nous prenons conscience Films de peur : Halloween de CARPENTER, Psychose (scène de la douche ) de HITCHCOCK, Shutter Island de SCORSESE, >> >>

Philosophie /

L'inconscient

L'inconscient

user profile picture

Laeti

167 Followers
 

Tle

Fiche de révision

Ce contenu est seulement disponible dans l'appli Knowunity.

 C \HA \P \I
R E I I I
L'Inconscient
WALTER PARKES LAGENE MADONALD AND LOUCKA JACOS ESTES
ANNO LOUCKA JACOR ESTES AKINA GOLDSMAN JAVIER GUTT

Ouvrir l'appli

Fiche complète sur l’inconscient pour le bac

Contenus similaires

L

2

Inconscience

Know Inconscience thumbnail

2

 

Tle

user profile picture

2

l’Inconscient

Know l’Inconscient thumbnail

21

 

Tle

user profile picture

2

L’inconscient

Know L’inconscient  thumbnail

3

 

Tle

user profile picture

2

l'inconscient

Know l'inconscient  thumbnail

49

 

Tle

C \HA \P \I R E I I I L'Inconscient WALTER PARKES LAGENE MADONALD AND LOUCKA JACOS ESTES ANNO LOUCKA JACOR ESTES AKINA GOLDSMAN JAVIER GUTTERREZ AU CINÉMA LE 9 NOVEMBRE Par les définitions qu'on lui en donne, l'inconscient est un état contraire à la conscience / raison EXEMPLE Une personne dans le coma, quelqu'un qui agit dangereusement... Pour les penseur rationalistes (Kant, Sartre, Descartes )la philosophie permet de sortir de l'inconscience et de gagner en raison et réflexion Pour d'autres, c'est une partie inaccessible de la conscience liée au rêve. -> L'inconscient entrave-t-il donc la vérité ? - I - LA DÉCOUVERTE DE L'INCONSCIENT A- Une étrange maladie : L'hystérie L'étude de cette maladie fit émerger le concept d'inconscient Le médecin HIPPOCRATE invente le terme d'hystérie («< utérus » en grecque). La maladie était alors considérée comme réservée aux femmes Au Moyen âge, l'hystérie était vue comme de la sorcellerie. Les femmes malades seraient des sorcières possédés que l'on brule Charcot, FREUD et Breuer, spécialistes, prennent en charge les patients et répertorient diverses manifestations de l'Hystérie : EXEMPLE cris, crise de tremblement, douleur à un membre, phobies, crises d'épilepsie -> 2 solution possible : cause encore inconnue, ou simulation 3-Les différents points de vu de l'hystérie L'hystérie Masculine est découverte au XIXe siècle d'abord par CHARCOT, puis FREUD. L'hypothèse d'une origine nerveuse remplace...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

#savoirpourtous

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

celle d'une origine utérine I - Point de vue de CHARCOT Il croit à l'ignorance des cause de la maladie. Il soigne les patients par hypnose, mais ne connait pas l'origine de ce mal, ni de sa disparition. Ces séance de guérison se font sous le regard de la foule. 2 - Point de vue de Freud Freud, voyant que l'hypnose restait peut efficace abandonne cette pratique. Il veut comprendre l'origine et les mécanismes de la maladie, pas juste la guérir. Il pratique alors la méthode des associations libre. Le patient se focalise sur son trouble, et confie au thérapeute ce qui lui vient à l'esprit. Au fur et a mesure qu'il parle, un évènement traumatisant, provenant le plus souvent de l'enfance, en ressort -> Hystérie = trace d'un évènement traumatisant du passé C-L'émergence de la théorie Freudienne Le cas Elisabeth Élisabeth perd l'usage de ses jambes. Elle consulte Freud qui l'a fait parler et découvre l'origine de cette blessure, lui permettant de remarcher. Lors de la mort de sa soeur, Élisabeth, amoureuse de son beau frère, est traversée par la pensée que si sa soeur mourrait, elle aurait le champs libre (pensée qu'elle semble « oublier » avoir eu ). -> Freud suppose que cette pensée à été refoulée dans une partie du psychisme (= pensée ) à laquelle nous n'avons pas accès Hypothèse de l'inconscient : L'esprit entre en conflit avec le « surmoi ». Si l'esprit ne peut pas résoudre un conflit, il s'en débarrasse dans l'inconscient, déclenchant parfois des symptômes hystérique Élisabeth trouve se désir inacceptable et entre en conflit avec le surmoi. Le moi met alors en place une défense, et le désir est refoulé dans l'inconscient. Il resurgit chez elle sous forme de handicape. -> Le désir se déguise pour ne pas être reconnu : sa douleur est au départ un plaisir (désir), mais étant trop intolérable pour sa conscience, il se déguise II — L’INCONSCIENT ET LES DÉBUT DE LA PSYCHANALYSE - le fonctionnement de l'esprit humain Grâce à la mise au point de la thèse freudienne de l'inconscient, Freud explique le psychisme de l'être humain. Il affirme que l'inconscient est << le lieux des désirs refoulés », car ils provoquent un malaise moral. Pour FREUD, La conscience est constituée du Moi, l'être social, du ça, l'être bestiale, et du surmoi, l'être moral. → Quand le Moi est en conflit avec le ça et le surmoi : conflit psychique qui provoque un refoulement. S'il ne se résout pas, il est transmit à l'inconscient. MAIS si l'inconscient est trop chargé de conflits, il eut avoir un impact sur le corps, et déclencher des maladies sans raison médicale : ce sont des maladies psychosomatiques De cette théorie né la psychanalyse Bien que le refoulement est à l'origine de pathologies, on ne doit pas le redouter car il est nécessaire à l'être humain - Avantages et inconvénients du refoulement L'humain agit au quotidien dans la société, et la peur peut le paralyser, et l'en empêcher. Le refoulement lui permet de passer au dessus de cet paralysie. Au quotidien, chacun exprime des symptômes qui manifestent la présence de désirs refoulés. FREUD explique que l'inconscient s'exprime sans que nous le relevions nécessairement. → Le rêve est considéré comme la plus répandue de ces manifestations, et permet aussi d'en guérir: pendant le sommeil la censure du surmoi est affaiblie, et les désirs se déguisent alors en rêves. Quand le conflit ne se résout pas, il existe des symptômes pathologiques : la névrose et la psychose → Névrose : Le conflit entre le désir et le surmoi provoque une gêne chez le sujet, et compliques alors les relations sociales. La plus classique des névroses est L’Hystérie ( Élisabeth ). Le trouble de l'esprit se manifeste à travers le corps, parfois que dans l'esprit ( idée obsessionnelle qui ronge l'esprit ) Les phobies sont aussi des névroses. Psychose (névrose sévère) : La pulsion du ça gagne contre le surmoi. L'atteinte psychologique affecte son comportement et le rend nuisible à son entourage. La schizophrénie en est un cas particulier : elle déstructure la personnalité et créer une incohérence mentale et comportementale La névrose devient pathologique si l'esprit ne parvient pas à gérer le conflit. → Certains n'arrivent pas à les gérer : selon Freud cela peut provenir de l'éducation, un enfant moralement étouffé refoulera ses pulsion, et sera probablement névrosé/psychotique. L'éducation doit orienter les pulsions vers des activités tel que le sport, l'art, l'amour : Il s'agit de sublimer ses pulsions (= les détourner vers des activités constructrice pour les assouvir) C-La thérapie psychanalyste A l'époque, la psychanalyse permit d'expliquer psychiquement et de considéré comme maladie les atteintes psychologiques. Les malades pouvaient donc se soigner. Cette thérapie freudienne avait pour but de retrouver l'origine du désir ayant déclencher ce conflit, par l'écoute du patient. Les symptômes disparaissaient alors (Élisabeth ). g - Les héritiers de Freud La théorie de l'inconscient critiquée par les contemporains de Freud, est aujourd'hui largement acceptée, bien que non considérée comme une science, car son objet est inobservable. Différents psychanalyste développe cette théorie : - JUNG développe les concepts d'archétype (modèle primitif) et d'inconscient collectif qui explique les structures du psychisme au niveau collectif. Il existerait des archétypes à l'origine de structures universelles du psychisme. - LACAN s'appuie sur la distinction entre signifiant et signifié, « le mot chien n'aboie pas ». L'inconscient avance masqué et pour se déguiser utilise le signifiant de manière détournée (rêve). III - LES IMPLICATIONS PHILOSOPHIQUES DE LA THÉORIE DE L'INCONSCIENT La pensée de la philosophie au sujet de l'inconscient peut est résumé ainsi par FREUD : << le moi n'est pas maître dans sa propre maison ». La conscience est considérée comme caractéristique spécifique de l'homme, source de la liberté du sujet et de moralité. Si elle n'est plus maître, doit on relativiser les valeur telle que liberté et morale ? A-Nous ne nous connaissons pas La théorie de l'inconscient mène a la conclusion que notre psychisme ne se réduit pas à ce qui peut être perçu par la conscience. Depuis Descartes, la pensée était estimée comme consciente : je sais quelle pensées j'ai. → La théorie de l'inconscient comme part de la conscience remet en question la conception cartésienne du Moi. De plus, selon Descartes, un individu est le seul à pouvoir se connaître. → Pourtant, l'inconscient ne peut être démasqué que par autrui : La folie, c'est de ne pas savoir qu'on est fou L'inconscient fait de nous des énigmes pour nous même, puisque nous n'y avons pas accès Selon FREUD, il existe 3 principales blessures faites au narcissisme de l'homme : → La découverte de héliocentrisme par COPERNIC ( le terre n'est pas le centre de l'univers ), La découverte de la théorie de l'évolution par DARWIN (L'homme est une espèce animale ), la découverte de l'inconscient par FREUD ( remet en cause le libre arbitre) B-Ne sommes nous pas responsable de nos actes La conscience règne, mais ne gouverne pas seule : une pulsion demeure dans notre psychisme et agit sur nos actes L'inconscient remet en question la notion de la responsabilité de l'être humain (pouvoir rendre compte de ses actes parce qu'on en est l'auteur) Parfois notre comportement échappe à notre contrôle ( bégaiement...). En général, cela ne cause que de léger désagrément, mais dans le cas d'un viol/meurtre, dire que l'on a agit sous pulsion, sans s'en rendre compte, suffit-il a nous innocenter ? En droit, l'état psychologique est évalué, et dans le cas ou la répression de ces pulsions destructrices n'est plus assuré, cette personne est internée pour être soigné. On distingue alors les crimes prémédités, et ceux sous l'emprise de la folie. N'étant pas consciente de ce qu'elle fait, elle ne peut pas être jugée. C-L'inconscient poychique, une fiction? Certains philosophes pensent que la liberté et la dignité du sujet n'est pas faible au point d'être soumit à l'inconscient. L'inconscient selon Sartre Il affirme que << l'inconscient est une fiction », car invérifiable. Freud se défendait en affirmant que si il est bien invisible, ses manifestation (névrose, psychose) sont bien visibles. De plus, Sartre dit que le refoulement est un leurre, pour le refouler, il faut en avoir eu conscience. → Il y a momentanément eu un choix entre admettre le désir, ou le refouler Il suggère qu'avec un effort de volonté, on peut accéder à l'inconscient, et donc à notre liberté. CONCLUSION Selon la théorie freudienne, l'inconscient est une réalité psychique aussi active que la conscience, qui désigne une part inaccessible de celle-ci. Il s'agit du « lieux des désirs refoulés », qui se manifestent de manière déguisée. Certains ressentent une souffrance physique et psychologique nommée névrose. Nous sommes alors le jouet de nos désirs qui agissent sur nos pensées ou comportements. Il ne déresponsabilise pas, mais justifie rationnellement l'irrationnelle. Certains rejette cette pensée et croient en la liberté totale de l'homme. Pourra-t-on prouver l'existence de l'inconscient alors que la conscience elle même reste mystérieuse ? CONCEPTS Déterminisme : Doctrine selon laquelle tous les évènements, en particulier les actions humaines, sont liés et déterminés par la chaine des évènements antérieurs Psychosomatique : Influence de l'esprit sur le corps Anthropocentrisme : L'homme au centre du monde Le catharsis d'Aristote : Purification de l'âme délivrée de ses passions chez le spectateur d'un film de peur Solipsisme : La seule chose dont l'existence est certaine est le sujet pensant (la conscience propre de chaque individu est pour lui l'unique réalité) Ça: regroupe les désirs primitifs ( sexuelle, agressif ), c'est à dire les pulsions Surmoi : Ces pulsions se heurtent au surmoi, barrière morale qui censure certains désirs inconcevables Moi : résultat de l'équilibre entre ces deux forces CITATIONS FREUD, << tout rêve est la satisfaction d'un désir >> FREUD, << il faut que le surmoi soit devenu impersonnel FREUD, « l'interprétation des rêves est la voie royale de la connaissance de l'inconscient << LEIBNIZ, des « petites perceptions » constituent les grands ensembles dont nous prenons conscience Films de peur : Halloween de CARPENTER, Psychose (scène de la douche ) de HITCHCOCK, Shutter Island de SCORSESE, >> >>