SVT /

De la plante sauvage à la plante domestiquée svt

De la plante sauvage à la plante domestiquée svt

 Thème!
De la plante
sauvage à la
plante
dommestiquée
Chapitre 1: L'organisation fonctionelle des
plantes à fleurs INTRODUCTION
L'appareil v

De la plante sauvage à la plante domestiquée svt

K

Katia Bourcier

442 Followers

Partager

Enregistrer

518

 

Tle

Fiche de révision

Fiche de révision sur tout le thème des plantes/ svt bon courage ;p

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Thème! De la plante sauvage à la plante dommestiquée Chapitre 1: L'organisation fonctionelle des plantes à fleurs INTRODUCTION L'appareil végétatif est constitué de racines, tiges et de feuilles. Il permet la nutrition de la plante. Tous ont un mode de vie en commun : la vie fixée Les racines possèdent des poils absorbants qui permettent d'augmenter la surface. d'échange extérieure de la plante. De plus, en s'associant à des champignons (symbiose), elles forment un complexe, on parle de mycorhizes. pousse Par ce mécanisme, la plante augmente sa surface d'échange minérale. Les feuilles sont constituées de stomates. Ils se localisent dans l'épiderme inférieur de la feuille et permettent l'absorption et le rejet des gazs. Il s'agit donc ici d'échanges entre la plante et l'atmosphère. phloème sève élaborée xylème seve brute vaisseaux conducteurs eau + sels mineraux eau + molécules organiques poils absorbants racine SCHOOLMOUV STRUCTURE D'UNE PLANTE Les tiges permettent le transport via des vaisseaux conducteurs des sels minéraux, de l'eau captée par les racines, ainsi que des sucres produits par les échanges gazeux (feuilles) dues à la photosynthèse. Il existe deux types de vaisseaux, le xylème : cellules mortes impregnées de lignine, permet la circulation de la sève brute de façon ascendante (des racines vers les feuilles); et le phloème : cellules vivantes imprégnées de cellulose, permet la circulation de la sève élaborée de facon descendante (des feuilles vers les racines ou elle est stockée). fleur fruit graine feuille tige www. Caractéristiques : Au niveau des racines, on trouve une...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

zone nommée coiffe. Il s'agit d'une zone de protection située à l'extrémité de la racine. Au dessus de celle-ci, se trouve une zone d'élongation cellulaire ainsi qu'une zone de cellules en division : c'est le méristème racinaire (massif de cellules embryonnaires). En ce qui concerne les tiges feuillées, elles sont composées de phytomères (entrenoeud, noeud et feuille). La croissance de la tige est assurée par l'émergence de nouveaux phytomères : rendus possibles grâce aux méristèmes apicaux du bourgeon apical qui contient un rammeau de tiges feuillées. source lumineuse Action de l'auxine auxine accumulée dans les cellules qui ne sont pas exposées à la lumière source lumineuse auxine également répartie auxine ⒸSCHOOLMOUV ⒸSCHOOLMOUV Phytomère feuille entre-nœud nœud bourgeon phytomère Le phototropisme est un phénomène d'orientation d'un végétal vers la lumière . C'est une molécule hydrosoluble (hormone) nommée l'auxine, produite par les méristèmes qui en est responsable. Elle contribue et permet l'élongation cellulaire, elle est donc responsable de la croissance de la plante et de l'effet de phototropisme car elle fuit la lumière. Dans les faits, elle s'accumule dans les zones moins éclairées et provoque une croissance inégale de la plante: trop d'auxine empêche la croissance. La morphogénèse végétale est controlée par des facteurs internes de nature. hormonale (auxine) et des facteurs externes de nature environnementale (lumière, vent, température...). CONCLUSION Les caractéristiques de l'appareil végétatif (stomates pour les feuilles, poils absorbants pour les racines et vaisseaux conducteurs qui font le lien entre les deux), leur permettent de s'adapter à la vie fixée. Le développement d'une plante associe multiplication, élongation et différenciation cellulaire. Ceux-ci sont influencés par des sécrétions hormonales et des facteurs de l'environnement. Thème! De la plante sauvage à la plante dommestiquée Chapitre 2: La photosynthèse et la production de matière organique INTRODUCTION Les végétaux verts produisent leur propre matière organique, autrement dit, ils sont autotrophes, c'est à dire qu'ils assurent leur propre nutrition. L'équation de la photosynthèse : énergie lumineuse 6CO₂ + 12H₂O dioxyde de carbone eau C₂H₁₂O6 + 60₂ + 6H₂O glucose dioxygène eau A l'échelle des végétaux, le glucose est stocké sous forme d'amidon. La photosynthèse se déroule dans les feuilles. Les structures qui en sont responsables sont les chloroplastes. Le dioxygène rejetté provient de la dissociation de la molécule d'eau. En ce qui concerne les atomes d'hydrogène restants, ils sont captés par le dioxyde carbone. Les deux réactions sont couplées, l'oxydation fournit les atomes d'hydrogène pour la réduction du CO2. L'hydrolise de l'eau ne se fait pas spontanément, il lui faut beaucoup d'énergie pour arracher les protons et les électrons. DO La lumière a un pouvoir oxydant : elle favorise la dissociation des protons et des électrons. De cette façon, c'est la chlorophylle qui, par le biais des choroplastes "exités" par la lumière apportent l'énergie nécéssaire à l'hydrolise: c'est la photolyse de l'eau. La photolyse est la première étape de la photosynthèse, on l'appelle phase photochimique. En bref, elle nécessite de l'eau, de la lumière, de la cholorophylle et se traduit par une oxydation de l'eau et une réduction du dioxyde de carbone.

SVT /

De la plante sauvage à la plante domestiquée svt

K

Katia Bourcier  

Suivre

442 Followers

 Thème!
De la plante
sauvage à la
plante
dommestiquée
Chapitre 1: L'organisation fonctionelle des
plantes à fleurs INTRODUCTION
L'appareil v

Ouvrir l'appli

Fiche de révision sur tout le thème des plantes/ svt bon courage ;p

Contenus similaires

Thème! De la plante sauvage à la plante dommestiquée Chapitre 1: L'organisation fonctionelle des plantes à fleurs INTRODUCTION L'appareil végétatif est constitué de racines, tiges et de feuilles. Il permet la nutrition de la plante. Tous ont un mode de vie en commun : la vie fixée Les racines possèdent des poils absorbants qui permettent d'augmenter la surface. d'échange extérieure de la plante. De plus, en s'associant à des champignons (symbiose), elles forment un complexe, on parle de mycorhizes. pousse Par ce mécanisme, la plante augmente sa surface d'échange minérale. Les feuilles sont constituées de stomates. Ils se localisent dans l'épiderme inférieur de la feuille et permettent l'absorption et le rejet des gazs. Il s'agit donc ici d'échanges entre la plante et l'atmosphère. phloème sève élaborée xylème seve brute vaisseaux conducteurs eau + sels mineraux eau + molécules organiques poils absorbants racine SCHOOLMOUV STRUCTURE D'UNE PLANTE Les tiges permettent le transport via des vaisseaux conducteurs des sels minéraux, de l'eau captée par les racines, ainsi que des sucres produits par les échanges gazeux (feuilles) dues à la photosynthèse. Il existe deux types de vaisseaux, le xylème : cellules mortes impregnées de lignine, permet la circulation de la sève brute de façon ascendante (des racines vers les feuilles); et le phloème : cellules vivantes imprégnées de cellulose, permet la circulation de la sève élaborée de facon descendante (des feuilles vers les racines ou elle est stockée). fleur fruit graine feuille tige www. Caractéristiques : Au niveau des racines, on trouve une...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

#savoirpourtous

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

zone nommée coiffe. Il s'agit d'une zone de protection située à l'extrémité de la racine. Au dessus de celle-ci, se trouve une zone d'élongation cellulaire ainsi qu'une zone de cellules en division : c'est le méristème racinaire (massif de cellules embryonnaires). En ce qui concerne les tiges feuillées, elles sont composées de phytomères (entrenoeud, noeud et feuille). La croissance de la tige est assurée par l'émergence de nouveaux phytomères : rendus possibles grâce aux méristèmes apicaux du bourgeon apical qui contient un rammeau de tiges feuillées. source lumineuse Action de l'auxine auxine accumulée dans les cellules qui ne sont pas exposées à la lumière source lumineuse auxine également répartie auxine ⒸSCHOOLMOUV ⒸSCHOOLMOUV Phytomère feuille entre-nœud nœud bourgeon phytomère Le phototropisme est un phénomène d'orientation d'un végétal vers la lumière . C'est une molécule hydrosoluble (hormone) nommée l'auxine, produite par les méristèmes qui en est responsable. Elle contribue et permet l'élongation cellulaire, elle est donc responsable de la croissance de la plante et de l'effet de phototropisme car elle fuit la lumière. Dans les faits, elle s'accumule dans les zones moins éclairées et provoque une croissance inégale de la plante: trop d'auxine empêche la croissance. La morphogénèse végétale est controlée par des facteurs internes de nature. hormonale (auxine) et des facteurs externes de nature environnementale (lumière, vent, température...). CONCLUSION Les caractéristiques de l'appareil végétatif (stomates pour les feuilles, poils absorbants pour les racines et vaisseaux conducteurs qui font le lien entre les deux), leur permettent de s'adapter à la vie fixée. Le développement d'une plante associe multiplication, élongation et différenciation cellulaire. Ceux-ci sont influencés par des sécrétions hormonales et des facteurs de l'environnement. Thème! De la plante sauvage à la plante dommestiquée Chapitre 2: La photosynthèse et la production de matière organique INTRODUCTION Les végétaux verts produisent leur propre matière organique, autrement dit, ils sont autotrophes, c'est à dire qu'ils assurent leur propre nutrition. L'équation de la photosynthèse : énergie lumineuse 6CO₂ + 12H₂O dioxyde de carbone eau C₂H₁₂O6 + 60₂ + 6H₂O glucose dioxygène eau A l'échelle des végétaux, le glucose est stocké sous forme d'amidon. La photosynthèse se déroule dans les feuilles. Les structures qui en sont responsables sont les chloroplastes. Le dioxygène rejetté provient de la dissociation de la molécule d'eau. En ce qui concerne les atomes d'hydrogène restants, ils sont captés par le dioxyde carbone. Les deux réactions sont couplées, l'oxydation fournit les atomes d'hydrogène pour la réduction du CO2. L'hydrolise de l'eau ne se fait pas spontanément, il lui faut beaucoup d'énergie pour arracher les protons et les électrons. DO La lumière a un pouvoir oxydant : elle favorise la dissociation des protons et des électrons. De cette façon, c'est la chlorophylle qui, par le biais des choroplastes "exités" par la lumière apportent l'énergie nécéssaire à l'hydrolise: c'est la photolyse de l'eau. La photolyse est la première étape de la photosynthèse, on l'appelle phase photochimique. En bref, elle nécessite de l'eau, de la lumière, de la cholorophylle et se traduit par une oxydation de l'eau et une réduction du dioxyde de carbone.