SES /

SES Engagement politique

SES Engagement politique

 SES
EXPLIQUER L'ENGAGEMENT POLITIQUE DANS LES
SOCIÉTÉS DÉMOCRATIQUES
1) L'ENGAGEMENT POLITIQUE PREND DES FORMES VARIÉS
VOTE : opération où

SES Engagement politique

user profile picture

dieg

52 Abonnés

30

Partager

Enregistrer

Fiches complètes sur le chapitre sur l’engagement politique. Détail complet, structuré autour d’un plan, idéal pour se baser sur un éventuel sujet dessus !

 

Tle

Fiche de révision

SES EXPLIQUER L'ENGAGEMENT POLITIQUE DANS LES SOCIÉTÉS DÉMOCRATIQUES 1) L'ENGAGEMENT POLITIQUE PREND DES FORMES VARIÉS VOTE : opération où citoyens/membres politiques donnent leurs avis ENGAGEMENT : prendre parti sur des problèmes politiques par son action ou ses discours MILITANTISME: Engagement politique collectif actif, au sein d'une org/parti ACTION COLLECTIVE :l'action commune ou concertée des membres d'un groupe en vue d'atteindre des objectifs communs ( grève, manif, etc ) CONSOMMATION ENGAGÉE : Moral = boycott, refus de la publicité, éco-villages, véganisme Références : 1% des français sont inscrits dans 1 parti politique (500000, 900000 en 1980) - UE, baisse des engagements politiques depuis 1970, « crise du syndicalisme France, 11% de syndicalisés, UE à 23% - 1990 nouvelle instituions après le déclin des plus anciennes (ex : SUD, nouvelles thématiques tel que les sans papiers, chômeurs, mal logement) Secte y'a associatif : 12000 créations annuelles en 1960, 60000 en 1990, - 2013, 1,3 M associations françaises 1773: consommation engagée aux USA contre le thé anglais Pakistan, Maroc, Inde boycott la France après les propos du Président sur les caricatures de Mohamet Il y a donc différente façons de s'engager II) POURQUOI CERTAINS INDIVIDUS S'ENGAGENT PASSAGER CLANDESTIN : participe pas aux actions collectives ( contraintes de temps, argent) mais profites des avantages de celles-ci ( + salaires, etc) PARADOXE DE L'ACTION COLLECTIVE: de Mancur Olson, 1965, tout...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Apprends avec plus de 620.000 notes d’étude des meilleurs élèves !
Apprends ensemble avec d'autres élèves et aidez-vous mutuellement.
Obtiens de meilleures notes sans trop d'efforts !

Télécharger l'application

Légende alternative :

individu qui peut tirer profit d'une action collective sans y participer, a tout intérêt d'être passager clandestin -> calcul / coûts / avantages Olson : - Groupe petite taille = contrôle mutuel + efficace des militants = passager clandestin + repérable (a contrario d'un groupe de grande taille) -INCITATION SÉLECTIVE: favorise la mobilisation des individus, peuvent être éco, sociales, c'est des incitations positives, avantage personnel - INCITATION SÉLECTIVE NÉGATIVE: sanctions, punitions pressions psycho envers les engagés Gaxie: Rétribution pas seulement financières, mais aussi symbolique - RÉTRIBUTION SYMBOLIQUE DU MILITANTISME : indemnité emblématique (réseau d'amis, poste à responsabilité, visibilité, participation dans la stratégie etc) Exemple : Freedom Summer aux États-Unis ( été 1964), hommes noirs manifestent et hommes blancs rejoignent malgré le risque -> volonté d'acquérir au respect, reconnaissance etc -> Rationnel de s'engager car relève du bon sens : influence positive sur la position de l'individu Albert Hirshman : « Le bénéfice individuel de l'action collective n'est pas la différence entre le résultat qu'espère le militant et l'effort fourni mais la somme de ces deux grandeurs » -> Paradoxe du pèlerin (individu pousse dans une action à risque, renforçant construction image valorisante) DANIEL GAXIE -Rétributions matérielle : accès protection juridique, emploi, poste politique, avantages sociaux -Rétributions symboliques : réseau d'amis, poste à responsabilité, visibilité, participation dans la stratégie, capital culturel, plaisir ou estime de soi STRUCTURE DES OPPORTUNITÉS POLITIQUES ( SOP ) : SYSTÈME POLITIQUE OUVERT -> Produit stratégies assimilatives : mouvements utilisent les institutions car offre politique = = MANCUR OLSON Rationalité en finalité, objectif du militantisme chiffré, économique et uniquement matérielle multiples accès (pétition, participation au jeu électoral, référendum etc ) Régime ouvert = généralement idéologiquement réceptif aux mobilisations Ex pays: Suède, Etats-Unis SYSTÈME POLITIQUE FERMÉ Mouvements adoptent stratégie de confrontation (occupation de site, désobéissance civile, manifestations) -> exposition à la répression Ex pays : France, Allemagne Ex contestation : Gilets Jaunes ion permettant de mieux saisir les conditions d'émergence d'un mouvement, où le contexte politique est accélérateur et répressif ( = environnement politique lors d'un mouvement ) Diachronique : comparer des territoires dans le temps Synchronique : étude des phénomènes produit en même temps Système politique varie selon : Un accès plus facile aux décisions politiques Instabilité des opinions au sein des élites Accès aux élites grâce à des alliés influents Pouvoir politique peu fort et pas repressif Les individus s'engagent car il sont incités et également amenés à être rétribués; De plus, la structure des opportunités politiques influent sur l'engagement. III) QUI S'ENGAGE? 5 variables de l'engagement politique : -PCS: + hautes = participent +, surreprésentation des plus dotés en capitaux éco-culturel, consommation engagée, manifs = + diplômé (ex : souvent altermondialistes) ALTERMONDIALISTES : promouvant une autre organisation du monde, sans rejeter la mondialisation, en la régulant —> CSP + haute - CAPITAL CULTUREL INSTITUTIONNALISÉ : + élevé = + probabilité de s'engager (attribut des groupes sociaux dominants au sein d'1 fonction politique) + permet mieux maîtriser les activités de commandement d'une org. - EFFET D'ÂGE et EFFET DE GÉNÉRATION: sont sûr-représentés les jeunes, célibataires, sans enfants, avec un emploi et ceux ayant ressources matérielles= DISPONIBILITÉ BIOGRAPHIQUE -> moins exposés aux contraintes judiciaires, sociales, familiales, financières et professionnelles - EFFET DE GENRE : Daniel Kergout et Dominique Loiseau : « CONSTRUCTION HISTORIQUE DES ATENTES SOCIALES SEXUÉES »> = les femmes son dès la naissance disposée de certaines tâches, socialisation différentes et genrées + âge très exposées aux disponibilités biographique (femmes enceinte et mère) -> « SOUS-POLITISATION DES FEMMES, PERSISTANTE ET PARADOXALE >> MAIS : « mobilisations improbables ( Gilets Jaunes), groupes peu dotés en ressources, volonté de reconnaissance classes + défavorisés + << effet génération » ( Mai 68 ), marquage durable de l'individu, des références politiques Les individus s'engagent également en plus des éléments précédents selon des variables socio-démographiques IV) COMMENT S'ENGAGER ? Mouvements sociaux : 1ère : phase ouvrière (depuis XIXème siècle) 2ème : NMS (60/70), valeurs post-matérialistes, profils différents 3ème : nouvelles NMS d'altermondialistes ( 70-aujrd ), pour une transformation de la mondialisation, - violente) A) LA DIVERSITÉ ET LES TRANSFORMATION DES OBJETS DE L'ACTION COLLECTIVE -SYNDICALISME EN CRISE : FIN DES MOUVEMENTS SOCIAUX CLASSIQUES 1) : Déclin militants et adhérents partis salariés ( 60 ans : 30 à 8% de syndicalisés) 2) Augmentation de l'abstention aux élections professionnelles 3) : Décrue accélérée du nombre de jour de grêve Causes -> <THÈSE DU DÉCLIN DE LA CONFLICTUALITÉ SOCIALE » (conflit = sur les valeurs post matérialistes ) + INDIVIDUALISME NMS, NOUVEAUX MOUVEMENTS SOCIAUX : EX: féministes, écologistes, régionalistes, de défense des droits des homosexuels... 4 évolutions par rapport au mouvement ouvrier : Nouvelles formes d'organisation : défiance envers les phénomènes de centralisation, nouveaux répertoires d'action, moins de manifs et grève, + de formes institutionnalisées, davantage symbolique et médiatisée - Revendications : fin conflits sur le travail mais sur des valeurs post matérialistes Rapport au politique : - de défiance face à l'Etat, volonté de + d'espaces d'autonomie Acteurs : Classe moyenne et non ouvrière + ne reposent plus sur des identités de classes −> VALEURS POST-MATÉRIALISTES : valeurs centrés sur l'autonomie et l'expression individuelle, déclin des valeurs individuelles et économiques (Ronald Inglehart : « The Silent Révolution >> 1977) Inglehart: augmentation mondiale des valeurs post-matérialistes, surtout chez étudiants. Changement de valeurs, mobilisés sur la qualités de vie, défense de l'environnement, égalités sexes, liberté sexuelle. Ex de NMS: Mai 68, Greenpeace, LGBT etc... Malgré cela, valeurs matérialistes tjr + importantes -LES NOUVEAUX NOUVEAUX MOUVEMENTS SOCIAUX ( NNMS ) : mélange des valeurs matérielles et post-matérialistes (ex : Gilets Jaunes) = MOBILISATIONS HYBRIDES : Gilets Jaunes : Valeurs matérialistes : Taxe sur l'essence, SMIC Valeurs post-matérialistes : Dignité et volonté de RIC -LUTTES MINORITAIRES : MINORITÉS ETHNIQUES: groupe de personnes qui en raison de caractéristiques spécifiques, sont différenciés dans la société donnant un traitement différenciée et inégal MINORITÉ : minorés, se considèrent comme objet de discrimination, concept permet de rendre compte de la position dominée dans cette société. Issue de la recherche américaine, le concept de « minorité ethnique » est de plus en plus utilisé en France 2 types de lutte minoritaire : -Mobilisation porteurs d'une cause, en réaction à une expérience commune de discriminations au sein d'une communauté -Mobilisation communautaire et identitaire, demande de protection de pratiques culturelles et religieuses etc Les objets de l'action collective prend des formes diverses et se sont à travers le temps, métamorphosés pour mieux répondre aux attentes des sociétés B) LA DIVERSITÉ ET LES TRANSFORMATION DES ACTEURS DE L'ACTION COLLECTIVE PARTI POLITIQUE : Organisation durable implantée sur l'ensemble du territoire dont le but est d'accéder au pouvoir politique grâce au soutien populaire Duverger: deux types de partis : « de cadres » (notables, vivent des instituions et des suffrages) et << de masses » ( apparaît avec les syndicats, vit des revendications sociales) PARTIS DE PROFESSIONNELS, comme l'est devenu le PS Financement des partis politiques / subsides versés par l'Etat, en France, ce sont surtout le élections législatives qui déterminent le financement public Comme pour les syndicats, la question se pose de savoir s'il y a crise ou transformation. Déclinent dans leur capacité de mobilisation et de l'ancrage social, mais gardent un rôle essentiel de structuration de l'offre politique de sélection des candidats et de production des élites ASSOCIATION : groupement de personnes volontaires réunies autour d'un projet commun ou partageant des activités, mais sans chercher à réaliser de bénéfices. SYNDICAT: Association qui a pour objet la défense d'intérêts communs professionnels GROUPES D'INTÉRÊTS : tout groupe organisé tentant d'influencer les pouvoirs publics (# parti politique qui cherche le pouvoir) -> Certains GI ont relations avec les partis (ex : CGT ) ou deviennent des partis (Verts) GI sont associations, syndicats etc... SOCIÉTÉ CIVILE ORGANISÉE : regroupent de toutes les organisations et acteurs de la société non rattaché au service public, composé de plusieurs Gl On peut distinguer deux types de GI : -GI À VOCATION IDENTITAIRE, (défendant les intérêts d'une partie de la population, (ex : LGBT) -GI PORTEURS D'UNE CAUSE, (et non d'un groupe), les individus se réunissent autour d'un même objectif (ex : LDH, Greenpeace ou Attac). Les acteurs de l'action collective prennent des formes variées au sein d la société civile organisée qui permettent une multitude de choix d'engagement pour l'individu. C) LA DIVERSITÉ ET LES TRANSFORMATIONS DE L'ACTION COLLECTIVE RÉPERTOIRE DE L'ACTION COLLECTIVE: Charles Tilly, ensemble des moyens d'action théoriquement mobilisables par un groupe à un moment donné et dans un lieu déterminé. Il existe donc un répertoire de "standards" déjà disponibles (Ex : France, on manifeste pour exprimer ses revendications, mais on ne s'immole pas par le feu) Avantage mais aussi contrainte : il « dicte l'usage de l'action collective, le cadre est limité à ce qu'ils connaissent, cherchent à innover sur la base de formes existantes » : individus se réfèrent à des répertoires déjà existants Répertoire d'action collective dépendent selon Charles Tilly : Contexte historique (ex: attentat pendant l'occupation) Localisation géographique et culturelle (une action protestataire ne puisera pas dans le même répertoire d'action en Corée du Nord et en France). 2 grandes évolutions du répertoire d'action collective : LOCAL PATRONNÉ : : -> 1850, à l'échelle locale car passe par des notables ( = nobles ruraux ou le bas clergé, d'où « patronné ».Détourne les pratiques autorisées par la dérision (effigies, jeux de rôles), revendications s'expriment souvent violemment. NATIONAL / AUTONOME : depuis 1850,, se déroule dans les lieux les + visibles et médiatiques, + proches du pouvoir (manifestations parisiennes...), acteurs participent eux-mêmes à travers des organisations (syndicats et associations) manière autonome par rapport aux notables = nouvelles formes de mobilisation se développent, moins violentes (grèves, assemblées générales... ), violence moins légitime pour revendiquer Passage d'un répertoire à un autre très long, les répertoires peuvent cohabiter. Un troisième répertoire ? - TRANSNATIONAL : Mouvement ALTERMONDIALISTES, actions collectives diverses, (associations environnementales, de défense des droits de l'homme, de solidarité internationale..., ONG, syndicats, partis politiques), mobilisées sur différentes problématiques. Revendications et thématiques transnationales, espaces de référence des mobilisations débordent les frontières nationales (ex: mobilisations anti-G8 ), + reposent sur des réseaux internationaux, coordination facilitée par internet. MAIS ne signifie pas la fin du 2e : gilets jaunes depuis 2018 ou réforme des retraites en 2019-20 = répertoire national-autonome. Répertoire d'action du mouvement altermondialiste très divers : organisation d'événements militants et festifs, de débats, "d'alter-villages", manifestations, pétitions, expertise scientifique, actions en justice, certaines composantes mènent des actions violentes (black blocks )... PROCESSUS D'INDIVIDUALISATION : Dans les sociétés démocratiques, au cours duquel l'individu devient libre et autonome et acquiert une importance croissante dans la vie sociale, a des effets sur l'action collective et sur la manière dont les individus s'engagent. Jacques lon distingue ainsi 2 figures du militantisme : - Le " MILITANT AFFILIÉ" ( à l'organisation ), organisations de "masse", individualité était peu reconnue et peu autonome, pour une très longue durée (engagements d'une vie), au nom d'idéologies généralistes (ex : marxisme) ; son engagement était total (peu de place pour la vie privée : l'individu mettait de côté sa vie personnelle au profit de l'engagement collectif). Le" MILITANT AFFRANCHI", nouvelle mode du militantisme liée au processus d'individualisation, associations peu hiérarchisées, exigeant de plus en plus une expression en son nom propre et la valorisation de ses expériences/compétences personnelles Le militant affranchi revendique un "droit à la porte ouverte", au désengagement : engagements plus courts et brefs et ponctuels Comme pour les répertoires d'action collective, les formes anciennes et les formes nouvelles d'engagement coexistent. Attention donc à ne pas conclure trop rapidement à une disparition de ce que lon appelle les militants affiliés. L'individu a vu son répertoire d'action se modifier suite à des périodes historiques différentes, à une mondialisation progressive et à un processus d'individualisation qui a offert à l'individu plus de mobilités au sein des organisations. CONCLUSION: Il y a différentes méthodes de s'engager. Les individus s'engagent car il sont incités et également amenés à être rétribués. De plus que la structure des opportunités politiques influent sur l'engagement, les individus s'engagent également selon des variables socio-démographiques. Les objets de l'action collective prennent des formes diverses et se sont à travers le temps, métamorphosés pour mieux répondre aux attentes des sociétés. Les acteurs de l'action collective prennent des formes variées au sein de la société civile organisée qui permettent une multitude de choix d'engagement pour l'individu qui a de plus des répertoires différents suite à des périodes historiques différentes, à une mondialisation progressive et à un processus d'individualisation qui a offert à l'individu plus de mobilités au sein des organisations.

SES /

SES Engagement politique

user profile picture

dieg

52 Abonnés

 SES
EXPLIQUER L'ENGAGEMENT POLITIQUE DANS LES
SOCIÉTÉS DÉMOCRATIQUES
1) L'ENGAGEMENT POLITIQUE PREND DES FORMES VARIÉS
VOTE : opération où

Ouvrir

Fiches complètes sur le chapitre sur l’engagement politique. Détail complet, structuré autour d’un plan, idéal pour se baser sur un éventuel sujet dessus !

Contenus similaires
Know SES Spé Term - engagement politique - définitions thumbnail

14

SES Spé Term - engagement politique - définitions

SES Spé Term - chapitre : Comment expliquer l’engagement politique dans les sociétés démocratiques ? Fiche sur les définitions du chapitre

Know Fiches engagement politique Ses thumbnail

36

Fiches engagement politique Ses

cours pour le bac de ses

Know SES Spé Term - engagement politique thumbnail

23

SES Spé Term - engagement politique

SES Spé Term - chapitre : Comment expliquer l’engagement politique dans les sociétés démocratiques ? Contient tout le cours

Know socio : l’engagement politique  thumbnail

360

socio : l’engagement politique

comment expliquer l’engagement politique dans les sociétés démocratiques ? ➡️fiches révisions + memo

Know CARTE MENTALE SES CHAPITRE 4 thumbnail

15

CARTE MENTALE SES CHAPITRE 4

carte mentale sur l’engagement politique

Know l’engagement politique SES thumbnail

0

l’engagement politique SES

fiche révision resumé chap 5 SES terminal

SES EXPLIQUER L'ENGAGEMENT POLITIQUE DANS LES SOCIÉTÉS DÉMOCRATIQUES 1) L'ENGAGEMENT POLITIQUE PREND DES FORMES VARIÉS VOTE : opération où citoyens/membres politiques donnent leurs avis ENGAGEMENT : prendre parti sur des problèmes politiques par son action ou ses discours MILITANTISME: Engagement politique collectif actif, au sein d'une org/parti ACTION COLLECTIVE :l'action commune ou concertée des membres d'un groupe en vue d'atteindre des objectifs communs ( grève, manif, etc ) CONSOMMATION ENGAGÉE : Moral = boycott, refus de la publicité, éco-villages, véganisme Références : 1% des français sont inscrits dans 1 parti politique (500000, 900000 en 1980) - UE, baisse des engagements politiques depuis 1970, « crise du syndicalisme France, 11% de syndicalisés, UE à 23% - 1990 nouvelle instituions après le déclin des plus anciennes (ex : SUD, nouvelles thématiques tel que les sans papiers, chômeurs, mal logement) Secte y'a associatif : 12000 créations annuelles en 1960, 60000 en 1990, - 2013, 1,3 M associations françaises 1773: consommation engagée aux USA contre le thé anglais Pakistan, Maroc, Inde boycott la France après les propos du Président sur les caricatures de Mohamet Il y a donc différente façons de s'engager II) POURQUOI CERTAINS INDIVIDUS S'ENGAGENT PASSAGER CLANDESTIN : participe pas aux actions collectives ( contraintes de temps, argent) mais profites des avantages de celles-ci ( + salaires, etc) PARADOXE DE L'ACTION COLLECTIVE: de Mancur Olson, 1965, tout...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Apprends avec plus de 620.000 notes d’étude des meilleurs élèves !
Apprends ensemble avec d'autres élèves et aidez-vous mutuellement.
Obtiens de meilleures notes sans trop d'efforts !

Télécharger l'application

Knowunity

#savoirpourtous

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

individu qui peut tirer profit d'une action collective sans y participer, a tout intérêt d'être passager clandestin -> calcul / coûts / avantages Olson : - Groupe petite taille = contrôle mutuel + efficace des militants = passager clandestin + repérable (a contrario d'un groupe de grande taille) -INCITATION SÉLECTIVE: favorise la mobilisation des individus, peuvent être éco, sociales, c'est des incitations positives, avantage personnel - INCITATION SÉLECTIVE NÉGATIVE: sanctions, punitions pressions psycho envers les engagés Gaxie: Rétribution pas seulement financières, mais aussi symbolique - RÉTRIBUTION SYMBOLIQUE DU MILITANTISME : indemnité emblématique (réseau d'amis, poste à responsabilité, visibilité, participation dans la stratégie etc) Exemple : Freedom Summer aux États-Unis ( été 1964), hommes noirs manifestent et hommes blancs rejoignent malgré le risque -> volonté d'acquérir au respect, reconnaissance etc -> Rationnel de s'engager car relève du bon sens : influence positive sur la position de l'individu Albert Hirshman : « Le bénéfice individuel de l'action collective n'est pas la différence entre le résultat qu'espère le militant et l'effort fourni mais la somme de ces deux grandeurs » -> Paradoxe du pèlerin (individu pousse dans une action à risque, renforçant construction image valorisante) DANIEL GAXIE -Rétributions matérielle : accès protection juridique, emploi, poste politique, avantages sociaux -Rétributions symboliques : réseau d'amis, poste à responsabilité, visibilité, participation dans la stratégie, capital culturel, plaisir ou estime de soi STRUCTURE DES OPPORTUNITÉS POLITIQUES ( SOP ) : SYSTÈME POLITIQUE OUVERT -> Produit stratégies assimilatives : mouvements utilisent les institutions car offre politique = = MANCUR OLSON Rationalité en finalité, objectif du militantisme chiffré, économique et uniquement matérielle multiples accès (pétition, participation au jeu électoral, référendum etc ) Régime ouvert = généralement idéologiquement réceptif aux mobilisations Ex pays: Suède, Etats-Unis SYSTÈME POLITIQUE FERMÉ Mouvements adoptent stratégie de confrontation (occupation de site, désobéissance civile, manifestations) -> exposition à la répression Ex pays : France, Allemagne Ex contestation : Gilets Jaunes ion permettant de mieux saisir les conditions d'émergence d'un mouvement, où le contexte politique est accélérateur et répressif ( = environnement politique lors d'un mouvement ) Diachronique : comparer des territoires dans le temps Synchronique : étude des phénomènes produit en même temps Système politique varie selon : Un accès plus facile aux décisions politiques Instabilité des opinions au sein des élites Accès aux élites grâce à des alliés influents Pouvoir politique peu fort et pas repressif Les individus s'engagent car il sont incités et également amenés à être rétribués; De plus, la structure des opportunités politiques influent sur l'engagement. III) QUI S'ENGAGE? 5 variables de l'engagement politique : -PCS: + hautes = participent +, surreprésentation des plus dotés en capitaux éco-culturel, consommation engagée, manifs = + diplômé (ex : souvent altermondialistes) ALTERMONDIALISTES : promouvant une autre organisation du monde, sans rejeter la mondialisation, en la régulant —> CSP + haute - CAPITAL CULTUREL INSTITUTIONNALISÉ : + élevé = + probabilité de s'engager (attribut des groupes sociaux dominants au sein d'1 fonction politique) + permet mieux maîtriser les activités de commandement d'une org. - EFFET D'ÂGE et EFFET DE GÉNÉRATION: sont sûr-représentés les jeunes, célibataires, sans enfants, avec un emploi et ceux ayant ressources matérielles= DISPONIBILITÉ BIOGRAPHIQUE -> moins exposés aux contraintes judiciaires, sociales, familiales, financières et professionnelles - EFFET DE GENRE : Daniel Kergout et Dominique Loiseau : « CONSTRUCTION HISTORIQUE DES ATENTES SOCIALES SEXUÉES »> = les femmes son dès la naissance disposée de certaines tâches, socialisation différentes et genrées + âge très exposées aux disponibilités biographique (femmes enceinte et mère) -> « SOUS-POLITISATION DES FEMMES, PERSISTANTE ET PARADOXALE >> MAIS : « mobilisations improbables ( Gilets Jaunes), groupes peu dotés en ressources, volonté de reconnaissance classes + défavorisés + << effet génération » ( Mai 68 ), marquage durable de l'individu, des références politiques Les individus s'engagent également en plus des éléments précédents selon des variables socio-démographiques IV) COMMENT S'ENGAGER ? Mouvements sociaux : 1ère : phase ouvrière (depuis XIXème siècle) 2ème : NMS (60/70), valeurs post-matérialistes, profils différents 3ème : nouvelles NMS d'altermondialistes ( 70-aujrd ), pour une transformation de la mondialisation, - violente) A) LA DIVERSITÉ ET LES TRANSFORMATION DES OBJETS DE L'ACTION COLLECTIVE -SYNDICALISME EN CRISE : FIN DES MOUVEMENTS SOCIAUX CLASSIQUES 1) : Déclin militants et adhérents partis salariés ( 60 ans : 30 à 8% de syndicalisés) 2) Augmentation de l'abstention aux élections professionnelles 3) : Décrue accélérée du nombre de jour de grêve Causes -> <THÈSE DU DÉCLIN DE LA CONFLICTUALITÉ SOCIALE » (conflit = sur les valeurs post matérialistes ) + INDIVIDUALISME NMS, NOUVEAUX MOUVEMENTS SOCIAUX : EX: féministes, écologistes, régionalistes, de défense des droits des homosexuels... 4 évolutions par rapport au mouvement ouvrier : Nouvelles formes d'organisation : défiance envers les phénomènes de centralisation, nouveaux répertoires d'action, moins de manifs et grève, + de formes institutionnalisées, davantage symbolique et médiatisée - Revendications : fin conflits sur le travail mais sur des valeurs post matérialistes Rapport au politique : - de défiance face à l'Etat, volonté de + d'espaces d'autonomie Acteurs : Classe moyenne et non ouvrière + ne reposent plus sur des identités de classes −> VALEURS POST-MATÉRIALISTES : valeurs centrés sur l'autonomie et l'expression individuelle, déclin des valeurs individuelles et économiques (Ronald Inglehart : « The Silent Révolution >> 1977) Inglehart: augmentation mondiale des valeurs post-matérialistes, surtout chez étudiants. Changement de valeurs, mobilisés sur la qualités de vie, défense de l'environnement, égalités sexes, liberté sexuelle. Ex de NMS: Mai 68, Greenpeace, LGBT etc... Malgré cela, valeurs matérialistes tjr + importantes -LES NOUVEAUX NOUVEAUX MOUVEMENTS SOCIAUX ( NNMS ) : mélange des valeurs matérielles et post-matérialistes (ex : Gilets Jaunes) = MOBILISATIONS HYBRIDES : Gilets Jaunes : Valeurs matérialistes : Taxe sur l'essence, SMIC Valeurs post-matérialistes : Dignité et volonté de RIC -LUTTES MINORITAIRES : MINORITÉS ETHNIQUES: groupe de personnes qui en raison de caractéristiques spécifiques, sont différenciés dans la société donnant un traitement différenciée et inégal MINORITÉ : minorés, se considèrent comme objet de discrimination, concept permet de rendre compte de la position dominée dans cette société. Issue de la recherche américaine, le concept de « minorité ethnique » est de plus en plus utilisé en France 2 types de lutte minoritaire : -Mobilisation porteurs d'une cause, en réaction à une expérience commune de discriminations au sein d'une communauté -Mobilisation communautaire et identitaire, demande de protection de pratiques culturelles et religieuses etc Les objets de l'action collective prend des formes diverses et se sont à travers le temps, métamorphosés pour mieux répondre aux attentes des sociétés B) LA DIVERSITÉ ET LES TRANSFORMATION DES ACTEURS DE L'ACTION COLLECTIVE PARTI POLITIQUE : Organisation durable implantée sur l'ensemble du territoire dont le but est d'accéder au pouvoir politique grâce au soutien populaire Duverger: deux types de partis : « de cadres » (notables, vivent des instituions et des suffrages) et << de masses » ( apparaît avec les syndicats, vit des revendications sociales) PARTIS DE PROFESSIONNELS, comme l'est devenu le PS Financement des partis politiques / subsides versés par l'Etat, en France, ce sont surtout le élections législatives qui déterminent le financement public Comme pour les syndicats, la question se pose de savoir s'il y a crise ou transformation. Déclinent dans leur capacité de mobilisation et de l'ancrage social, mais gardent un rôle essentiel de structuration de l'offre politique de sélection des candidats et de production des élites ASSOCIATION : groupement de personnes volontaires réunies autour d'un projet commun ou partageant des activités, mais sans chercher à réaliser de bénéfices. SYNDICAT: Association qui a pour objet la défense d'intérêts communs professionnels GROUPES D'INTÉRÊTS : tout groupe organisé tentant d'influencer les pouvoirs publics (# parti politique qui cherche le pouvoir) -> Certains GI ont relations avec les partis (ex : CGT ) ou deviennent des partis (Verts) GI sont associations, syndicats etc... SOCIÉTÉ CIVILE ORGANISÉE : regroupent de toutes les organisations et acteurs de la société non rattaché au service public, composé de plusieurs Gl On peut distinguer deux types de GI : -GI À VOCATION IDENTITAIRE, (défendant les intérêts d'une partie de la population, (ex : LGBT) -GI PORTEURS D'UNE CAUSE, (et non d'un groupe), les individus se réunissent autour d'un même objectif (ex : LDH, Greenpeace ou Attac). Les acteurs de l'action collective prennent des formes variées au sein d la société civile organisée qui permettent une multitude de choix d'engagement pour l'individu. C) LA DIVERSITÉ ET LES TRANSFORMATIONS DE L'ACTION COLLECTIVE RÉPERTOIRE DE L'ACTION COLLECTIVE: Charles Tilly, ensemble des moyens d'action théoriquement mobilisables par un groupe à un moment donné et dans un lieu déterminé. Il existe donc un répertoire de "standards" déjà disponibles (Ex : France, on manifeste pour exprimer ses revendications, mais on ne s'immole pas par le feu) Avantage mais aussi contrainte : il « dicte l'usage de l'action collective, le cadre est limité à ce qu'ils connaissent, cherchent à innover sur la base de formes existantes » : individus se réfèrent à des répertoires déjà existants Répertoire d'action collective dépendent selon Charles Tilly : Contexte historique (ex: attentat pendant l'occupation) Localisation géographique et culturelle (une action protestataire ne puisera pas dans le même répertoire d'action en Corée du Nord et en France). 2 grandes évolutions du répertoire d'action collective : LOCAL PATRONNÉ : : -> 1850, à l'échelle locale car passe par des notables ( = nobles ruraux ou le bas clergé, d'où « patronné ».Détourne les pratiques autorisées par la dérision (effigies, jeux de rôles), revendications s'expriment souvent violemment. NATIONAL / AUTONOME : depuis 1850,, se déroule dans les lieux les + visibles et médiatiques, + proches du pouvoir (manifestations parisiennes...), acteurs participent eux-mêmes à travers des organisations (syndicats et associations) manière autonome par rapport aux notables = nouvelles formes de mobilisation se développent, moins violentes (grèves, assemblées générales... ), violence moins légitime pour revendiquer Passage d'un répertoire à un autre très long, les répertoires peuvent cohabiter. Un troisième répertoire ? - TRANSNATIONAL : Mouvement ALTERMONDIALISTES, actions collectives diverses, (associations environnementales, de défense des droits de l'homme, de solidarité internationale..., ONG, syndicats, partis politiques), mobilisées sur différentes problématiques. Revendications et thématiques transnationales, espaces de référence des mobilisations débordent les frontières nationales (ex: mobilisations anti-G8 ), + reposent sur des réseaux internationaux, coordination facilitée par internet. MAIS ne signifie pas la fin du 2e : gilets jaunes depuis 2018 ou réforme des retraites en 2019-20 = répertoire national-autonome. Répertoire d'action du mouvement altermondialiste très divers : organisation d'événements militants et festifs, de débats, "d'alter-villages", manifestations, pétitions, expertise scientifique, actions en justice, certaines composantes mènent des actions violentes (black blocks )... PROCESSUS D'INDIVIDUALISATION : Dans les sociétés démocratiques, au cours duquel l'individu devient libre et autonome et acquiert une importance croissante dans la vie sociale, a des effets sur l'action collective et sur la manière dont les individus s'engagent. Jacques lon distingue ainsi 2 figures du militantisme : - Le " MILITANT AFFILIÉ" ( à l'organisation ), organisations de "masse", individualité était peu reconnue et peu autonome, pour une très longue durée (engagements d'une vie), au nom d'idéologies généralistes (ex : marxisme) ; son engagement était total (peu de place pour la vie privée : l'individu mettait de côté sa vie personnelle au profit de l'engagement collectif). Le" MILITANT AFFRANCHI", nouvelle mode du militantisme liée au processus d'individualisation, associations peu hiérarchisées, exigeant de plus en plus une expression en son nom propre et la valorisation de ses expériences/compétences personnelles Le militant affranchi revendique un "droit à la porte ouverte", au désengagement : engagements plus courts et brefs et ponctuels Comme pour les répertoires d'action collective, les formes anciennes et les formes nouvelles d'engagement coexistent. Attention donc à ne pas conclure trop rapidement à une disparition de ce que lon appelle les militants affiliés. L'individu a vu son répertoire d'action se modifier suite à des périodes historiques différentes, à une mondialisation progressive et à un processus d'individualisation qui a offert à l'individu plus de mobilités au sein des organisations. CONCLUSION: Il y a différentes méthodes de s'engager. Les individus s'engagent car il sont incités et également amenés à être rétribués. De plus que la structure des opportunités politiques influent sur l'engagement, les individus s'engagent également selon des variables socio-démographiques. Les objets de l'action collective prennent des formes diverses et se sont à travers le temps, métamorphosés pour mieux répondre aux attentes des sociétés. Les acteurs de l'action collective prennent des formes variées au sein de la société civile organisée qui permettent une multitude de choix d'engagement pour l'individu qui a de plus des répertoires différents suite à des périodes historiques différentes, à une mondialisation progressive et à un processus d'individualisation qui a offert à l'individu plus de mobilités au sein des organisations.