Apprentissage

Apprentissage

Société

le soleil - les fleurs du mal - Charles Baudelaire

20

Partager

Enregistrer

Inscris-toi pour voir le contenu. C'est gratuit!

Accès à tous les documents

Rejoins des millions d'étudiants

Améliore tes notes

En t'inscrivant, tu acceptes les Conditions d'utilisation et la Politique de confidentialité.

Lecture analytique n° 3
<< Le soleil », Les Fleurs du Mal, Baudelaire
Le long du vieux faubourg, où pendent aux masures
Les persiennes, abri
Lecture analytique n° 3
<< Le soleil », Les Fleurs du Mal, Baudelaire
Le long du vieux faubourg, où pendent aux masures
Les persiennes, abri
Lecture analytique n° 3
<< Le soleil », Les Fleurs du Mal, Baudelaire
Le long du vieux faubourg, où pendent aux masures
Les persiennes, abri

Contenus similaires

Know Analyse linéaire Nuit Rhénane de Apollinaire  thumbnail

0

Analyse linéaire Nuit Rhénane de Apollinaire

Analyse linéaire pour le bac de français

Know  texte oral de français - poésie - Les Fleurs du Mal - Le Soleil de Baudelaire thumbnail

8

texte oral de français - poésie - Les Fleurs du Mal - Le Soleil de Baudelaire

Texte oral de français révision

Know Les Fleurs du Mal de Baudelaire  fiche de lecture  thumbnail

56

Les Fleurs du Mal de Baudelaire fiche de lecture

Les Fleurs du Mal de Baudelaire

Know analyse linéaire du poème L'ennemi de Baudelaire thumbnail

8

analyse linéaire du poème L'ennemi de Baudelaire

analyse linéaire du poème L'ennemi de Baudelaire pour oral du bac

Know La vie antérieure de Baudelaire thumbnail

55

La vie antérieure de Baudelaire

analyse linéaire

Know les métamorphoses du vampire- Les fleurs du mal - Charles Baudelaire thumbnail

25

les métamorphoses du vampire- Les fleurs du mal - Charles Baudelaire

lecture analytique

Lecture analytique n° 3 << Le soleil », Les Fleurs du Mal, Baudelaire Le long du vieux faubourg, où pendent aux masures Les persiennes, abri des secrètes luxures, Quand le soleil cruel frappe à traits redoublés Sur la ville et les champs, sur les toits et les blés, Je vais m'exercer seul à ma fantasque escrime, Flairant dans tous les coins les hasards de la rime, Trébuchant sur les mots comme sur les pavés, Heurtant parfois des vers depuis longtemps rêvés. Ce père nourricier, ennemi des chloroses, Eveille dans les champs les vers comme les roses ; Il fait s'évaporer les soucis vers le ciel, Et remplit les cerveaux et les ruches de miel. C'est lui qui rajeunit les porteurs de béquilles Et les rend gais et doux comme des jeunes filles, Et commande aux moissons de croître et de mûrir Dans le coeur immortel qui toujours veut fleurir ! Quand, ainsi qu'un poète, il descend dans les villes, Il ennoblit le sort des choses les plus viles, Et s'introduit en roi, sans bruit et sans valets, Dans tous les hôpitaux et dans tous les palais. Introduction : Né en 1821, Charles Baudelaire est un poète moderne, imprégné du romantisme, du Parnasse et du symbolisme. Son recueil les FDM publiée pour la première fois en 1857, qui a sa sortie est intenté d'un procès pour...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity a été mis en avant par Apple et a toujours été en tête des classements de l'App Store dans la catégorie Éducation en Allemagne, en Italie, en Pologne, en Suisse et au Royaume-Uni. Rejoins Knowunity aujourd'hui et aide des millions d'étudiants à travers le monde.

Ranked #1 Education App

Chargement dans le

Google Play

Chargement dans le

App Store

Tu n'es toujours pas convaincu ? Regarde ce que disent les autres élèves ...

Louis B., utilisateur iOS

J'aime tellement cette application [...] Je recommande Knowunity à tout le monde ! !! Je suis passé de 11 à 16 grâce à elle :D

Stefan S., utilisateur iOS

L'application est très simple à utiliser et bien faite. Jusqu'à présent, j'ai trouvé tout ce que je cherchais :D

Lola, utilisatrice iOS

J'adore cette application ❤️ Je l'utilise presque tout le temps pour réviser.

Légende alternative :

immoralité et atteinte aux mœurs. On reproche en d'autres termes à Baudelaire un manque de pudeur. Condamné, le poète est contraint de retirer six poèmes de son recueil. Il publie en 1861 une nouvelle version des FDM avec une structure totalement remaniée et 35 nouveaux poèmes. On retrouve ainsi dans les FDM, les thèmes de la femme, de l'exotisme, mais aussi des thèmes nouveaux et plus originaux comme la ville. En effet il est le premier à introduire la ville bec notamment le poème << le soleil »>. Dans ce poème en Alexandrins composé de 2 huitains et 1 quatrain, on retrouve une description nuancée pour souligner le pouvoir salvateur de la poésie en répondant en quelques sortes au poème introducteur « au lecteur » Lecture + Problématique : En quoi l'image du soleil reflète-y-elle un art poétique personnel ? Annonce du plan I- Un espace urbain - 1er strophe a) Description morose Citations Procédés << Où pendent aux masures- Les Proposition subordonnée relative persiennes, abri des secrètes luxures »>v. let 2 << Quand le soleil cruel frappe à traits redoublés » v.3 << Sur les villes et les champs, sur les toits et les blés » v.4 Citations << Abri » à la césure v.2 X << masures » v.1, <«< secrètes luxures » v.2 b) Délabrement urbain et décrépitude morale Procédés Alexandrins déstructurés. Personnification « Père nourricier, ennemi de chloroses» v.9 Parallélisme II- a) Une espace bucolique en rupture Citations Un espace bucolique- 2ème strophe << Rendre gais et doux »>v14 Rimes dans les sonorités << Il fait s'évaporer les soucis vers le ciel »>v.11 b) Paysage en évolution : épanouissement Citations Procédés << Ruches »>, << miel »> v.12 Procédés Énumération des bienfaits du soleil Périphrase X Allitération en «<L »> Interprétations Présenté comme un lieu de débauche, lieu d'une moralité douteuse mais discrète Suggère le caractère malfaisant du soleil qui cogne et brûle en plus de cela l'adjectif épithète << cruel >> renforce cette idée Révèle la puissance du soleil qui agit partout Interprétations Reflète l'apparence instable du paysage Hachent le rythme de ces deux vers Interprétations Description beaucoup plus positive que la précédente Baudelaire met en valeur l'action biologique du soleil, celle qui permet au sens physique Interprétations Images positives avec la production «<. » mais aussi un bienfait physique et moral avec Consonne liquide- sonorité plus agréable que dans la précédente strophe III- La figure du poète - 3ème strophe a) Pouvoir créateur Citations « Je vais m'exercer seul à ma fantasque escrime» v.5 << Hasard de la rime » v.6 b) Divinité ? Citations << Et commande aux moissons de croître et de mûrir » v.15 << Il descend dans les villes »>v.17 « il ennoblit le sort des choses les plus viles »>v.18 Procédés Pronom personnel << je >> -<< Seul » adj Importance d'un hasard Procédés Référence historique Personnification Verbe « ennoblit >> Interprétations -Met en valeur le pronom par sa position en début du v.5 -donne position à l'hémistiche qui marque l'importance du mot, le poète n'est certainement pas seul physiquement car une ville mais solitaire par la singularité de sa condition de poète Obligé a chercher un mots donc une idée pour rimer avec celle qu'on a déjà trouvée, le poète est celui qui va à la rencontre des mots. Interprétations C.B reprend l'univers bucolique de l'Antiquité (réf à Virgile : la nature semble pousser toute seule) où le soleil tel un << roi >> commande les récoltes Suggère plus qu'un simple mouvement physique Le soleil aurait un pouvoir de transformation qui fait de lui un être supérieur, quasi-divin Conclusion: Pour conclure, le pouvoir transfigurant du soleil est vu comme un modèle pour le poète. Celui-ci est alors comme le soleil, il doit toucher tous les hommes, nourrir leur esprit, soigner aussi bien les maladies physiques que morales. De plus, poète erre au monde pour y chercher l'inspiration, est avoir un regard neuf. Enfin le poète recherche de l'Idéal dans la création poétique. Ce poème pourrait très bien être mis en lien avec « le vin des chiffonniers » qui est également un des plus anciens poèmes du recueil.