Français /

Juste la fin du Monde

Juste la fin du Monde

user profile picture

Léna Le Mer

6 Followers
 

Français

 

1ère

Fiche de révision

Juste la fin du Monde

 O
U JUSTE
"Crise personnelle, crise familiale
O Crise : conflit, rupture d'un équilibre, tension, violence
o Personnelle : mal-être, manque

Commentaires (1)

Partager

Enregistrer

17

Cette fiche de révision très complète vous aidera à comprendre plus en détail cette pièce de théâtre. Afin d'obtenir une bonne note lors du bac de français.

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

O U JUSTE "Crise personnelle, crise familiale O Crise : conflit, rupture d'un équilibre, tension, violence o Personnelle : mal-être, manque de confiance, désir de liberté, quête d'identité, pression o Familiale: maladie, divergence d'opinion, divorce, jalousie, argent, rivalité, mensonge ■ LA FIN DU MONDE auteur, date Jean Luc Lagarce : - né en 1957 en Franche-Comté - famille ouvrière - étude de philosophie + théâtre - 1977: théâtre de la Roulotte = comédien, metteur en scène, auteur - sa troupe devient professionnelle, il s'installe à Besançon 1984: déménage à Paris et apprend qu'il est séropositif ce qui va influencer ses récits - Il écrit Juste la fin du monde lorsqu'il réside à Berlin - son œuvre est refusé par les comités de lecture U - la maladie gagne du terrain mais il écrit quand même pendant les 5 dernières années de sa vie :mises en scène, textes théâtraux, récits + rédaction de son journal O Juste la fin du monde : 1990 - pièce la plus jouée de Lagarce - figure le plus souvent dans les programmes d'examens et les concours - rapport à l'écriture dramatique - fruit d'une crise personnelle : le sida qui pour lui est une menace constante - ce n'est pas sa dernière pièce - sa pièce la plus emblématique et la plus intime - évoque publiquement qu'il a le sida - meurt en 1995 -...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

son succès se révèle après sa mort ( pièces représentées dans le monde entier ), il est l'auteur contemporain le plus joué Contexte historique : o 1958: début de la 5ème république o Présidents: Charles De Gaulle, Georges Pompidou, François Mitterrand (X2), Jacques Chirac o loi qui autorise le recours à la contraception puis celle de l'avortement en France o 1968 mouvement étudiant, manifestation, grève ouvrière massive o 1981 1er cas de sida signalé en France o mort du sida d'un philosophe et d'un dramaturge Contexte littéraire : o écriture dramatique du 20ème siècle o monter de l'antagonismes o la littérature s'interroge sur les limites de la parole Personnages o Louis : 34 ans, personnage principal, il est venu voir sa famille pour leur annoncer sa mort prochaine, tout le monde attend qu'il l'annonce, confronté aux reproches de sa famille il ne dit rien et sa parole devient rare. Il pense que ceux qui l'on aimé ont renoncé à lui et qu'ils se sont habitué à sont absence. Sa mère dit qu'il est muet et hautain avec son sourire. o Suzanne: sa sœur, 23 ans, très spontanée, pleine d'énergie, elle parle beaucoup car elle est contente que son frère soit revenu, manque de maturité, est grossière (scène 9), vit encore chez sa mère (scène 3) et elle regrette, manque d'attention, solitude, se rebelle contre sa famille, rejeté dès sa naissance (quand sa mère parle des dimanches après-midi = scène 4) o Antoine : leur frère, fils cadet, 32 ans, il est jaloux de son frère, est devenu "l'homme de la maison", se sent responsable de la famille en représentant une figure d'autorité. D'apparence insolente et maladroite, il évolue au fil de l'œuvre, parfois "brutal" et violent, il révèle peu à peu sa grande sensibilité. Il parait irrespectueux avec tous les membres de la famille. Sa mère dit qu'il est têtu. Il n'a jamais été mauvais il a simplement pris trop de responsabilités "je suis un mauvais imbécile qui se reproche déjà d'avoir failli de lamenter" = ne s'est jamais plaint de ce qu'il vivait et endossait pendant les années d'absence de Louis. Même si il a failli craquer plusieurs fois, il a pris sur lui. Il semble être le personnage qui a le plus souffert et qui a le moins montré ses douleurs. o La mère : 61 ans, elle passe au second plan de la figure d'autorité mais c'est tout de même le pilier de la famille, elle attendait le retour de son fils, connaît parfaitement tous les membres de la famille, modère les échanges conflictuels entre ses enfants. Elle agit de manière à faire comme si c'était une famille normale ( "Oui, ne m'expliquez pas, c'est bête, je ne sais pas pourquoi je demande cela, je le sais aussi bien mais j'oubliais, j'avais oublié toutes ses autres années,..." = scène de présentation entre Catherine et Louis = 1) o Catherine: femme d'Antoine, 32 ans. Elle est extérieur à la cellule familiale stricte, semble destinée au rôle intermédiaire entre les autres personnages. Elle n'a jamais rencontré Louis. Elle a du mal à s'imposer dans la famille. Rejeté de la famille "Catherine reste seule". Elle n'a aucun contrôle sur la crise familiale. C'est une femme qui sait choisir et décider, elle est simple, claire et précise, elle énonce bien. Elle fait des choix nuancés sans prendre de parti = femme discrète qui a peur d'imposer ses choix et de dire réellement ce qu'elle pense par peur de blesser et contredire son mari. A des propos réfléchis = ne parle pas inutilement. Ne cherche pas les conflits qui engendreraient un conflit de plus dans la crise qui anime cette famille. Femme raisonnée car c'est la seule ayant compris la raison du retour de Louis et qui le comprend ▪ Résumer + citations o Dans la maison de la mère et de Suzanne, un dimanche. • Citation du prologue: "Plus tard, l'année d'après /-j'allais mourir à mon tour" + "Je décidais de retourner les voir [...] pour annoncer, dire, seulement dire, ma mort prochaine et irrémédiable" ▪ 1ère partie : o Scène 1: -Louis et Catherine se rencontre pour la première fois, Louis ne connait pas les enfants de Catherine et Antoine, il a quitté la famille et n'est pas allé à leur mariage = dysfonctionnement dans la famille dès le début de la pièce car c'est une situation qui aurait dû avoir lieu beaucoup plus tôt. Suzanne dit " Son propre frère, il ne l'embrasse pas" - Catherine a l'air mal à l'aise, elle s'exprime brièvement car elle a du mal à s'imposer dans cette famille qui n'est pas la sienne réellement - Suzanne habite avec sa mère, Antoine semble venir plus souvent que Louis qui habite loin et manque d'affection à cette famille - La mère déclare " que la femme de mon autre fils ne connaisse pas mon fils, cela, je ne l'aurais pas imaginé" : en premier = Antoine, puis = Louis. L'emploi de l'adjectif "autre" = Antoine passe au second plan - Image d'Antoine = irrespectueux ("on dirait une épagneul" = irrespect envers Suzanne), lucide et rationnel = fait revenir à la réalité les autres (" Elle sait ça parfaitement" = p 54), personnalité dure envers Suzanne ("Suzanne, fous-nous la paix" = p 55). Impression d'un état d'esprit énervé, présage la violence de tous ses propos, sera très froid et sec o Scène 2: - Conversation entre Louis et Catherine ayant pour but de se rencontrer, de rattraper le temps perdu, de combler le retard. Elle fait comprendre qu'Antoine n'est pas heureux "Ils auraient été heureux de vous voir, cela on n'en doute pas une seconde [...] Antoine également, nous aurions été heureux" - On apprend que le seul sujet qui met à l'aise Catherine est ses enfants comme le témoignent les longues répliques, elle se confie aux autres mais elle manque de confiance et à peur de déranger "Je vous ennuie, j'ennuie tout le monde avec ça": petite fille = 8 ans, elle ressemble à son père; fils = Louis = 6 ans. Malaise lorsqu'il parle de ce prénom, tentation de se justifier= hommage à leur père, estiment que Louis n'aura pas d'enfant ce qui veut dire que le prénom du père revient en priorité à leur fils. Antoine aurait choisi ce prénom également pour combler le vide que son frère a laissé en partant - La relation entre Catherine et Antoine est complexe, Antoine domine - La mère dit " Laisse-le, tu sais comment il est" + "Il plaisante, c'est une plaisanterie qu'il a déjà faite" pour calmer l'humeur de ses deux fils, rôle de médiatrice. Elle dit que Antoine est assez têtu "Ils sont tous les mêmes pareils et obstinés" = leur père, sa fille et Antoine - Antoine demande deux fois "Qu'est-ce que j'ai dit" = ne mesure pas la gravité de ses propos, il nie aussi ses propos= "je n'ai rien dit" X2. Il utilise l'ironie "une si bonne journée" o Scène 3: - Suzanne est la seule à parler = monologue, elle occupe tout le deuxième étage, pour elle c'est comme un appartement. Elle voudrait partir mais il n'y a pas de réel motif "J'habite toujours ici avec elle. Je voudrais partir mais ce n'est guère possible". Elle conduit sa mère car cette dernière a peur de conduire. Pour rapporter les paroles de sa mère, elle un discours indirect = "Elle", "ta mère dit que", La mère essaye de trouver la meilleure manière possible pour évoquer son départ, sans le contrarier et sans le faire culpabiliser et le rendre responsable. - Louis est parti jeune, il a des talents d'écriture. Suzanne éprouve de la déception envers lui, un sentiment d'abandon très fort. Sa chambre sert de débarra où on stock toutes les vieilleries qui ne servent plus. Suzanne lui dit " Je voulais être heureuse et l'être avec toi" = constat d'échec. Elle n'a jamais pu créer un lien avec Louis comme elle l'aurait aimé " tu as dû parfois avoir besoin de nous regretter de ne pouvoir nous le dire". Ils ont gardé contact avec les lettres que Louis envoyait " parfois tu nous envoyais des lettre elliptiques" o Scène 4: - La mère vit dans la nostalgie d'un bonheur familial perdu, elle se remémore les promenades du dimanche avec la voiture du père. Elle utilise l'imparfait, un temps d'habitude où ils partageaient des moments de bonheur. Elle s'adresse à Catherine. Elle dit d'Antoine " le même mauvais caractère, borné"(cf. scène 2) -A l'âge de 14 et 15 ans les deux frères n'allaient plus aux promenades mais en bicyclette chacun de leur côté - Suzanne semble occuper la place de l'adolescente rebelle qu'on ne laisse pas grandir, elle a le sentiment d'être "en trop", elle pense avoir moins d'importance de ses frères et être responsable de cette crise familiale - Catherine ne fait pas parti de cette famille, elle a donc un esprit critique sur les problèmes de cette famille o Scène 5: - Durant le monologue de Louis, il exprime au lecteur qu'il a besoin d'amour, il se sent différent et seul. II pense que personne ne l'a jamais aimé ou que ceux qui l'ont aimé ont renoncé à lui, renoncé à le retenir quand il est parti et qu'ils se sont habitué à cette absence o Scène 6: - Catherine apprend à Louis que Antoine a un sentiment d'infériorité par rapport à son frère. Elle utilise le discours rapporté ce qui traduit don incompréhension face à ce que Louis insinue. Elle utilise des questions rhétoriques pour lui prouver qu'il ne connait pas son frère "Vous connaissez sa situation ?" et elle y répond plus tard "Sa situation, vous ne la connaissez pas." Louis se retrouve pris au dépourvu car Catherine lui fait la morale et défend son mari. Elle lui apprend qu'il travaille dans une petite usine d'outillage. Les verbes qu'elle utilise appartiennent au champs lexical de l'incertitude, elle n'ose pas s'imposer, ni imposer son avis, elle parle comme si elle n'était pas sur de ses mots. - Quand Louis allait parler elle l'interromps " Ne me dites rien, il est bien préférable que vous ne me disiez rien et que vous lui disiez à lui ce que vous avez à lui dire" - Rien n'est sur dans cette famille ou rien n'est exprimé clairement, chacun préfère se taire plutôt que de parler franchement là où on peut établir des suppositions. C'est pour cette raison que Catherine parle ainsi o Scène 7: - Suzanne pense que Catherine est une femme fort qui dis clairement les choses - Scène qui révèle l'éloignement de Louis et Suzanne et la complicité de cette dernière avec Antoine, Louis la compare à quand elle était petite, ils se connaissent peu et il ne sait pas comment agir en sa présence. Antoine et Suzanne discutent beaucoup plus et ont un réel lien. Suzanne parle de réplique qu'Antoine utilise souvent: "En général, Antoine, à ce moment là, Antoine me dit :"Ta gueule Suzanne" " ce que Louis ignore "Quoi ?", "Je ne savais pas" o Scène 8: - C'est une longue tirade, la mère dit que Suzanne est sensible, triste et rêve de partir; Antoine se sent responsable de la place du père, il est dur, brutal, violent, en colère et n'a pas d'imagination; Louis est came, paisible, muet, hautain avec ses "deux ou trois mots" et son sourire qui "sera comme la trace su mépris". - Elle admet "Cela ne me regarde pas, je me mêle souvent de ce qui ne me regarde pas" - Elle demande à Louis de les écouter et de leur parler, de promettre à Suzanne qu'elle pourra venir le voir et de dire à Antoine qu'il n'est plus responsable d'elle et de Suzanne et qu'à son tour il peut les abandonner comme l'a fait Louis " Ils veulent te parler, [...] un certain nombre de choses à te dire depuis longtemps et la possibilité enfin / ils voudront t'expliquer mais ils t'expliqueront mal et cela sera mal dit ou dit trop vite" - Le futur est le temps verbal dominant, la mère adopte une posture de prévention et est modératrice, elle apparait comme capable de prédire ce qu'il va se passer, elle révèle à Louis les non-dits, les désirs cacher de chacun pour que les retrouvailles puissent se passer sans crise o Scène 9: -Suzanne réagit au vouvoiement de Catherine envers Louis, elle se dispute avec Antoine car ce dernier lui reproche de ne jamais lui avoir parlé comme ça auparavant, il dit que "c'est parce que Louis est là [...] elle veut avoir l'air"; Suzanne fait preuve d'immaturité en utilisant un langage familier et des insultes " Merde, merde et merde encore" puis une violence physique " et bras d'honneur si nécessaire ! Voilà, bras d'honneur" - chacun part de son côté " Catherine reste seule" = rejet de Catherine, évoque la crise familiale à laquelle elle doit faire face - Réplique de la mère "je suis contente que nous soyons tous là, tous réunis" = incompréhension chez le lecteur car la mère le dit quand tout le monde est parti de table. o Scène 10: - Nouveau monologue de Louis avec une tonalité tragique par l'idée de destin funeste dans lequel il parle de sa crise personnelle et du sentiment qu'il éprouve à l'approche de la mort : colère, beaucoup de peur et il part voyager pour échapper à la mort - Dans cette tirade, il y a un aspect pathétique "Je me sacrifie", "me laissera disparaître". Ce qui renforce la tonalité tragique est la comparaison avec un noyé. o Scène 11: -Antoine interromps Louis en imaginant ce qu'il dirait, il a l'impression qu'il joue un rôle et ressent de la méfiance face à son frère. "tu vas me parler maintenant, tu voudras me parler et il faudra que j'écoute et je n'ai pas envie d'écouter. Je ne veux pas. J'ai peur "

Français /

Juste la fin du Monde

Juste la fin du Monde

user profile picture

Léna Le Mer

6 Followers
 

Français

 

1ère

Fiche de révision

Juste la fin du Monde

Ce contenu est seulement disponible dans l'appli Knowunity.

 O
U JUSTE
"Crise personnelle, crise familiale
O Crise : conflit, rupture d'un équilibre, tension, violence
o Personnelle : mal-être, manque

Ouvrir l'appli

Partager

Enregistrer

17

Commentaires (1)

O

Coool, je vais réviser à partir de cela aujourd'hui. Cheers 👍👍

Cette fiche de révision très complète vous aidera à comprendre plus en détail cette pièce de théâtre. Afin d'obtenir une bonne note lors du bac de français.

Contenus similaires

12

fiche de révisions Le malade Imaginaire

Know fiche de révisions Le malade Imaginaire  thumbnail

238

 

1ère

7

La Déclaration des droits de la Femme et de la Citoyenne Olympe de Gouges Préambule

Know La Déclaration des droits de la Femme et de la Citoyenne Olympe de Gouges Préambule thumbnail

294

 

1ère

2

figure de style

Know figure de style  thumbnail

215

 

3e

3

Français : Les figures de style

Know Français : Les figures de style thumbnail

984

 

3e/5e/4e

Plus

O U JUSTE "Crise personnelle, crise familiale O Crise : conflit, rupture d'un équilibre, tension, violence o Personnelle : mal-être, manque de confiance, désir de liberté, quête d'identité, pression o Familiale: maladie, divergence d'opinion, divorce, jalousie, argent, rivalité, mensonge ■ LA FIN DU MONDE auteur, date Jean Luc Lagarce : - né en 1957 en Franche-Comté - famille ouvrière - étude de philosophie + théâtre - 1977: théâtre de la Roulotte = comédien, metteur en scène, auteur - sa troupe devient professionnelle, il s'installe à Besançon 1984: déménage à Paris et apprend qu'il est séropositif ce qui va influencer ses récits - Il écrit Juste la fin du monde lorsqu'il réside à Berlin - son œuvre est refusé par les comités de lecture U - la maladie gagne du terrain mais il écrit quand même pendant les 5 dernières années de sa vie :mises en scène, textes théâtraux, récits + rédaction de son journal O Juste la fin du monde : 1990 - pièce la plus jouée de Lagarce - figure le plus souvent dans les programmes d'examens et les concours - rapport à l'écriture dramatique - fruit d'une crise personnelle : le sida qui pour lui est une menace constante - ce n'est pas sa dernière pièce - sa pièce la plus emblématique et la plus intime - évoque publiquement qu'il a le sida - meurt en 1995 -...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

Application scolaire n ° 1 en Allemagne

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

son succès se révèle après sa mort ( pièces représentées dans le monde entier ), il est l'auteur contemporain le plus joué Contexte historique : o 1958: début de la 5ème république o Présidents: Charles De Gaulle, Georges Pompidou, François Mitterrand (X2), Jacques Chirac o loi qui autorise le recours à la contraception puis celle de l'avortement en France o 1968 mouvement étudiant, manifestation, grève ouvrière massive o 1981 1er cas de sida signalé en France o mort du sida d'un philosophe et d'un dramaturge Contexte littéraire : o écriture dramatique du 20ème siècle o monter de l'antagonismes o la littérature s'interroge sur les limites de la parole Personnages o Louis : 34 ans, personnage principal, il est venu voir sa famille pour leur annoncer sa mort prochaine, tout le monde attend qu'il l'annonce, confronté aux reproches de sa famille il ne dit rien et sa parole devient rare. Il pense que ceux qui l'on aimé ont renoncé à lui et qu'ils se sont habitué à sont absence. Sa mère dit qu'il est muet et hautain avec son sourire. o Suzanne: sa sœur, 23 ans, très spontanée, pleine d'énergie, elle parle beaucoup car elle est contente que son frère soit revenu, manque de maturité, est grossière (scène 9), vit encore chez sa mère (scène 3) et elle regrette, manque d'attention, solitude, se rebelle contre sa famille, rejeté dès sa naissance (quand sa mère parle des dimanches après-midi = scène 4) o Antoine : leur frère, fils cadet, 32 ans, il est jaloux de son frère, est devenu "l'homme de la maison", se sent responsable de la famille en représentant une figure d'autorité. D'apparence insolente et maladroite, il évolue au fil de l'œuvre, parfois "brutal" et violent, il révèle peu à peu sa grande sensibilité. Il parait irrespectueux avec tous les membres de la famille. Sa mère dit qu'il est têtu. Il n'a jamais été mauvais il a simplement pris trop de responsabilités "je suis un mauvais imbécile qui se reproche déjà d'avoir failli de lamenter" = ne s'est jamais plaint de ce qu'il vivait et endossait pendant les années d'absence de Louis. Même si il a failli craquer plusieurs fois, il a pris sur lui. Il semble être le personnage qui a le plus souffert et qui a le moins montré ses douleurs. o La mère : 61 ans, elle passe au second plan de la figure d'autorité mais c'est tout de même le pilier de la famille, elle attendait le retour de son fils, connaît parfaitement tous les membres de la famille, modère les échanges conflictuels entre ses enfants. Elle agit de manière à faire comme si c'était une famille normale ( "Oui, ne m'expliquez pas, c'est bête, je ne sais pas pourquoi je demande cela, je le sais aussi bien mais j'oubliais, j'avais oublié toutes ses autres années,..." = scène de présentation entre Catherine et Louis = 1) o Catherine: femme d'Antoine, 32 ans. Elle est extérieur à la cellule familiale stricte, semble destinée au rôle intermédiaire entre les autres personnages. Elle n'a jamais rencontré Louis. Elle a du mal à s'imposer dans la famille. Rejeté de la famille "Catherine reste seule". Elle n'a aucun contrôle sur la crise familiale. C'est une femme qui sait choisir et décider, elle est simple, claire et précise, elle énonce bien. Elle fait des choix nuancés sans prendre de parti = femme discrète qui a peur d'imposer ses choix et de dire réellement ce qu'elle pense par peur de blesser et contredire son mari. A des propos réfléchis = ne parle pas inutilement. Ne cherche pas les conflits qui engendreraient un conflit de plus dans la crise qui anime cette famille. Femme raisonnée car c'est la seule ayant compris la raison du retour de Louis et qui le comprend ▪ Résumer + citations o Dans la maison de la mère et de Suzanne, un dimanche. • Citation du prologue: "Plus tard, l'année d'après /-j'allais mourir à mon tour" + "Je décidais de retourner les voir [...] pour annoncer, dire, seulement dire, ma mort prochaine et irrémédiable" ▪ 1ère partie : o Scène 1: -Louis et Catherine se rencontre pour la première fois, Louis ne connait pas les enfants de Catherine et Antoine, il a quitté la famille et n'est pas allé à leur mariage = dysfonctionnement dans la famille dès le début de la pièce car c'est une situation qui aurait dû avoir lieu beaucoup plus tôt. Suzanne dit " Son propre frère, il ne l'embrasse pas" - Catherine a l'air mal à l'aise, elle s'exprime brièvement car elle a du mal à s'imposer dans cette famille qui n'est pas la sienne réellement - Suzanne habite avec sa mère, Antoine semble venir plus souvent que Louis qui habite loin et manque d'affection à cette famille - La mère déclare " que la femme de mon autre fils ne connaisse pas mon fils, cela, je ne l'aurais pas imaginé" : en premier = Antoine, puis = Louis. L'emploi de l'adjectif "autre" = Antoine passe au second plan - Image d'Antoine = irrespectueux ("on dirait une épagneul" = irrespect envers Suzanne), lucide et rationnel = fait revenir à la réalité les autres (" Elle sait ça parfaitement" = p 54), personnalité dure envers Suzanne ("Suzanne, fous-nous la paix" = p 55). Impression d'un état d'esprit énervé, présage la violence de tous ses propos, sera très froid et sec o Scène 2: - Conversation entre Louis et Catherine ayant pour but de se rencontrer, de rattraper le temps perdu, de combler le retard. Elle fait comprendre qu'Antoine n'est pas heureux "Ils auraient été heureux de vous voir, cela on n'en doute pas une seconde [...] Antoine également, nous aurions été heureux" - On apprend que le seul sujet qui met à l'aise Catherine est ses enfants comme le témoignent les longues répliques, elle se confie aux autres mais elle manque de confiance et à peur de déranger "Je vous ennuie, j'ennuie tout le monde avec ça": petite fille = 8 ans, elle ressemble à son père; fils = Louis = 6 ans. Malaise lorsqu'il parle de ce prénom, tentation de se justifier= hommage à leur père, estiment que Louis n'aura pas d'enfant ce qui veut dire que le prénom du père revient en priorité à leur fils. Antoine aurait choisi ce prénom également pour combler le vide que son frère a laissé en partant - La relation entre Catherine et Antoine est complexe, Antoine domine - La mère dit " Laisse-le, tu sais comment il est" + "Il plaisante, c'est une plaisanterie qu'il a déjà faite" pour calmer l'humeur de ses deux fils, rôle de médiatrice. Elle dit que Antoine est assez têtu "Ils sont tous les mêmes pareils et obstinés" = leur père, sa fille et Antoine - Antoine demande deux fois "Qu'est-ce que j'ai dit" = ne mesure pas la gravité de ses propos, il nie aussi ses propos= "je n'ai rien dit" X2. Il utilise l'ironie "une si bonne journée" o Scène 3: - Suzanne est la seule à parler = monologue, elle occupe tout le deuxième étage, pour elle c'est comme un appartement. Elle voudrait partir mais il n'y a pas de réel motif "J'habite toujours ici avec elle. Je voudrais partir mais ce n'est guère possible". Elle conduit sa mère car cette dernière a peur de conduire. Pour rapporter les paroles de sa mère, elle un discours indirect = "Elle", "ta mère dit que", La mère essaye de trouver la meilleure manière possible pour évoquer son départ, sans le contrarier et sans le faire culpabiliser et le rendre responsable. - Louis est parti jeune, il a des talents d'écriture. Suzanne éprouve de la déception envers lui, un sentiment d'abandon très fort. Sa chambre sert de débarra où on stock toutes les vieilleries qui ne servent plus. Suzanne lui dit " Je voulais être heureuse et l'être avec toi" = constat d'échec. Elle n'a jamais pu créer un lien avec Louis comme elle l'aurait aimé " tu as dû parfois avoir besoin de nous regretter de ne pouvoir nous le dire". Ils ont gardé contact avec les lettres que Louis envoyait " parfois tu nous envoyais des lettre elliptiques" o Scène 4: - La mère vit dans la nostalgie d'un bonheur familial perdu, elle se remémore les promenades du dimanche avec la voiture du père. Elle utilise l'imparfait, un temps d'habitude où ils partageaient des moments de bonheur. Elle s'adresse à Catherine. Elle dit d'Antoine " le même mauvais caractère, borné"(cf. scène 2) -A l'âge de 14 et 15 ans les deux frères n'allaient plus aux promenades mais en bicyclette chacun de leur côté - Suzanne semble occuper la place de l'adolescente rebelle qu'on ne laisse pas grandir, elle a le sentiment d'être "en trop", elle pense avoir moins d'importance de ses frères et être responsable de cette crise familiale - Catherine ne fait pas parti de cette famille, elle a donc un esprit critique sur les problèmes de cette famille o Scène 5: - Durant le monologue de Louis, il exprime au lecteur qu'il a besoin d'amour, il se sent différent et seul. II pense que personne ne l'a jamais aimé ou que ceux qui l'ont aimé ont renoncé à lui, renoncé à le retenir quand il est parti et qu'ils se sont habitué à cette absence o Scène 6: - Catherine apprend à Louis que Antoine a un sentiment d'infériorité par rapport à son frère. Elle utilise le discours rapporté ce qui traduit don incompréhension face à ce que Louis insinue. Elle utilise des questions rhétoriques pour lui prouver qu'il ne connait pas son frère "Vous connaissez sa situation ?" et elle y répond plus tard "Sa situation, vous ne la connaissez pas." Louis se retrouve pris au dépourvu car Catherine lui fait la morale et défend son mari. Elle lui apprend qu'il travaille dans une petite usine d'outillage. Les verbes qu'elle utilise appartiennent au champs lexical de l'incertitude, elle n'ose pas s'imposer, ni imposer son avis, elle parle comme si elle n'était pas sur de ses mots. - Quand Louis allait parler elle l'interromps " Ne me dites rien, il est bien préférable que vous ne me disiez rien et que vous lui disiez à lui ce que vous avez à lui dire" - Rien n'est sur dans cette famille ou rien n'est exprimé clairement, chacun préfère se taire plutôt que de parler franchement là où on peut établir des suppositions. C'est pour cette raison que Catherine parle ainsi o Scène 7: - Suzanne pense que Catherine est une femme fort qui dis clairement les choses - Scène qui révèle l'éloignement de Louis et Suzanne et la complicité de cette dernière avec Antoine, Louis la compare à quand elle était petite, ils se connaissent peu et il ne sait pas comment agir en sa présence. Antoine et Suzanne discutent beaucoup plus et ont un réel lien. Suzanne parle de réplique qu'Antoine utilise souvent: "En général, Antoine, à ce moment là, Antoine me dit :"Ta gueule Suzanne" " ce que Louis ignore "Quoi ?", "Je ne savais pas" o Scène 8: - C'est une longue tirade, la mère dit que Suzanne est sensible, triste et rêve de partir; Antoine se sent responsable de la place du père, il est dur, brutal, violent, en colère et n'a pas d'imagination; Louis est came, paisible, muet, hautain avec ses "deux ou trois mots" et son sourire qui "sera comme la trace su mépris". - Elle admet "Cela ne me regarde pas, je me mêle souvent de ce qui ne me regarde pas" - Elle demande à Louis de les écouter et de leur parler, de promettre à Suzanne qu'elle pourra venir le voir et de dire à Antoine qu'il n'est plus responsable d'elle et de Suzanne et qu'à son tour il peut les abandonner comme l'a fait Louis " Ils veulent te parler, [...] un certain nombre de choses à te dire depuis longtemps et la possibilité enfin / ils voudront t'expliquer mais ils t'expliqueront mal et cela sera mal dit ou dit trop vite" - Le futur est le temps verbal dominant, la mère adopte une posture de prévention et est modératrice, elle apparait comme capable de prédire ce qu'il va se passer, elle révèle à Louis les non-dits, les désirs cacher de chacun pour que les retrouvailles puissent se passer sans crise o Scène 9: -Suzanne réagit au vouvoiement de Catherine envers Louis, elle se dispute avec Antoine car ce dernier lui reproche de ne jamais lui avoir parlé comme ça auparavant, il dit que "c'est parce que Louis est là [...] elle veut avoir l'air"; Suzanne fait preuve d'immaturité en utilisant un langage familier et des insultes " Merde, merde et merde encore" puis une violence physique " et bras d'honneur si nécessaire ! Voilà, bras d'honneur" - chacun part de son côté " Catherine reste seule" = rejet de Catherine, évoque la crise familiale à laquelle elle doit faire face - Réplique de la mère "je suis contente que nous soyons tous là, tous réunis" = incompréhension chez le lecteur car la mère le dit quand tout le monde est parti de table. o Scène 10: - Nouveau monologue de Louis avec une tonalité tragique par l'idée de destin funeste dans lequel il parle de sa crise personnelle et du sentiment qu'il éprouve à l'approche de la mort : colère, beaucoup de peur et il part voyager pour échapper à la mort - Dans cette tirade, il y a un aspect pathétique "Je me sacrifie", "me laissera disparaître". Ce qui renforce la tonalité tragique est la comparaison avec un noyé. o Scène 11: -Antoine interromps Louis en imaginant ce qu'il dirait, il a l'impression qu'il joue un rôle et ressent de la méfiance face à son frère. "tu vas me parler maintenant, tu voudras me parler et il faudra que j'écoute et je n'ai pas envie d'écouter. Je ne veux pas. J'ai peur "