Matières

Matières

Société

lecture linéaire la princesse de Clève

20

Partager

Enregistrer

Télécharger


BAC FRANÇAIS / lecture linéaire
Les Dernières recommandation de Madame de Chartres
Introduction :
Introduction: Le roman de Madame de Lafaye
BAC FRANÇAIS / lecture linéaire
Les Dernières recommandation de Madame de Chartres
Introduction :
Introduction: Le roman de Madame de Lafaye

BAC FRANÇAIS / lecture linéaire Les Dernières recommandation de Madame de Chartres Introduction : Introduction: Le roman de Madame de Lafayette est un roman d'apprentissage qui nous retrace l'évolution d'une jeune fille qui découvre la cour et ses nombreux dangers; Premier roman d'analyse psychologique, il tente de nous faire pénétrer les subtilités de la peinture des sentiments et représente les dangers de l'amour passion. Mademoiselle de Chartres épouse Monsieur de Clèves non pas parce qu'elle est tombée amoureuse de lui mais parce qu'elle considère, suivant en cela l'avis de sa mère, qu'il constitue pour elle le meilleur des partis et le meilleur des maris possibles. Mais lorsqu'elle va réaliser la nature et la force de ce qu'elle éprouve pour la Duc de Nemours, elle n'ose en parler avec sa mère; Cette dernière a déjà tout deviné et la jeune fille compte beaucoup sur elle et son expérience; Cest à ce moment que l'auteure choisit de faire disparaître Madame de Chartres du cours de l'intrigue, afin de laisser le personnage de la Princesse seule face au choix de sa ligne de conduite. La mort du personnage de la mère a ici une fonction dramatique essentielle et constitue un motif important de la conduite de l'intrigue. Situation du passage L'extrait se situe vers la fin du...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity a été mis en avant par Apple et a toujours été en tête des classements de l'App Store dans la catégorie Éducation en Allemagne, en Italie, en Pologne, en Suisse et au Royaume-Uni. Rejoins Knowunity aujourd'hui et aide des millions d'étudiants à travers le monde.

Ranked #1 Education App

Chargement dans le

Google Play

Chargement dans le

App Store

Tu n'es toujours pas convaincu ? Regarde ce que disent les autres élèves ...

Louis B., utilisateur iOS

J'aime tellement cette application [...] Je recommande Knowunity à tout le monde ! !! Je suis passé de 11 à 16 grâce à elle :D

Stefan S., utilisateur iOS

L'application est très simple à utiliser et bien faite. Jusqu'à présent, j'ai trouvé tout ce que je cherchais :D

Lola, utilisatrice iOS

J'adore cette application ❤️ Je l'utilise presque tout le temps pour réviser.

Légende alternative :

tome premier. Madame de Chartres, atteinte d'une forte fièvre, sent sa mort arriver. Inquiète pour l'avenir de sa fille, dont elle a deviné la passion secrète pour M de Nemours, elle l'appelle alors auprès d'elle pour lui confier ses dernières volontés, et la conseiller sur la conduite à tenir pour résister à son amour. Lecture du passage Après lecture de cet extrait nous pouvons nous demander "En quoi ce passage témoigne-t-il de l'influence de Mme de Chartres sur sa fille"? Pour y répondre nous montrerons dans un premier temps le danger encouru par Mme de Clèves Puis dans un second temps nous montrerons les rappels des devoirs d'une femmes vertueuse I - Le danger encouru par Mme de Clèves Mme de chartres va tenter de prendre sa fille par les sentiments, → Utilisation de la première personne "je" = ce sont les désirs de Mme de Chartres mais pas forcément ceux de sa fille → Euphémisme: L1" il faut nous quitter" vient dramatiser la situation, de Chartres va mourir, ce sont donc ces dernières volonté (donne d'autant plus d'importance à son discours) Mme de Chartres veut avant tout protéger sa fille des galanteries et de l'infidélité à son mari et va pour cela lui faire comprendre qu'elle court un grave danger → Utilisation de mots péjoratif, renforçant cette notion de danger L4 "péril"; L14" Malheurs d'une galanterie" ou encore L19 "malheur". Le fait que ces termes apparaissent au début, milieu et à la fin de son discours entraine un rappel fréquent qui s'imprime dans la l'esprit de sa fille → Hyperbole métaphorique: L7° vous êtes sur le bord du précipice: il faut de grands efforts et de grandes violences pour vous retenir" vient renforcer cette idée de danger auxquelles elle fait face. → La répétition d'inclination 2 fois L3; L5 prend un sens imagé autre que celui d'attirance amoureuse : fait penser au fait de se pencher (au-dessus de ce précipice) qui représente la perte de la vertu/ réputation de Mme de Clèves si elle venait à céder à ses passions Mme de Chartres va ensuite lui expliquer les conséquences si elle adhère à cette passion amoureuse → L10" pensez que vous allez perdre cette réputation" sa mère a pour but de la faire culpabiliser et souhaite la mettre face à ses actes. De plus elle devient plus rugueuse et dure dans son discours avec l'utilisation de verbes à l'impératif tels que L11 "ayez"; L10"retirez"; L12 "obligez" montrant une autre facette de Mme de Chartres, une femme attaché aux principes et valeurs et souhaitant les imposer à sa fille. → Antithèse: L14 avec les termes "doux et malheur" définissant la relation amoureuse interdite-elle montre que tout vaut mieux qu'une galanterie Pour détourner sa fille de ces dangers, Mme de Chartres va donc recourir à tous les procédés de l'éloquence qui lui viennent à l'esprit en tentant de la prendre par les sentiments en jouant sur son état actuel. BAC FRANÇAIS / lecture linéaire II- Rappel des devoirs d'une femme Mme de Chartres, après avoir souligné le danger encouru par sa fille, recourt à trois arguments différents pour la convaincre de ne pas céder à son propre coaur 1er argument: → Anaphore: L9+10" songez" + emplai de son synonyme à la suite pensez (" Songez à ce que vous devez à votre mari; songez ce que vous vous devez à vous-même, et pensez que vous allez perdre cette réputation que vous vous êtes acquise et que je vous ai tant souhaitée")= insiste sur le fait de ce qu'elle a à perdre. →Ala suite de ce rappel, Mme de Chartres va donc lui proposer des solutions pour échapper à la tentation en faisant une nouvelle fois allusion à son mari → L11-12 "Ayez de la force et du courage, ma fille, retirez-vous de la cour, obligez votre mari de vous emmener" =Mme de Chartres lui remet en mémoire, sans y paraître, le fait qu'elle risque la réputation de son époux en même temps que la sienne 2nd argument → Comme dit précédemment, Mre de Chartres va continuer l'utilisation d'injonction à l'impératif vis-à-vis de la conduite que doit adopter la jeune femme via ses vertus et devoirs L11 "Ayez; L12" obligez"; L12" ne craignez point" 3ème argument Mme de chartres va tenter le tout pour le tout en procédant à une sorte de chantage affectif → En sachant que sa fille est attachée à elle, elle lui rappelle constamment son état de mort en insistant sur le terme quitter à plusieurs reprises, lui faisant comprendre qu'elle ne pourra bientôt plus compter sur le soutien de sa mère → L17 "si quelque chose était capable de troubler le bonheur que j'espère en sortant de ce monde,"⇒ayant mené une vie exemplaire, le repos devrait lui être accordé après sa mort, mais une chose, une seule, peut malgré tout troubler ce repos Uhe cause de tourment possible (conséquence de ces hypothèses): L17-18"je vous dirai que [...] ce serait de vous voir tomber comme les autres femmes;" →l'emploi du conditionnel peut suggérer que Mme de Chartres espère qu'une telle chose ne se réalisera pas: voir sa fille perdre toute vertu troublerait la paix de son âme au-delà de la mort → Antithèse: L19" je reçois la mort avec joie, pour n'en être pas témoin" = ici Mme de Chartres donne l'impression d'un ultimatum qu'elle met face à sa fille pour être sûr que celle-ci tienne à ses devoirs, soit renoncer à sa mère, soit renoncer à son amour caché Conclusion: Anxieuse de l'avenir de sa fille, et craignant que malgré son éducation à la vertu, elle ne cède à son inclination pour Nemours une fois qu'elle sera morte, Mme de Chartre a un dernier entretien avec Mme de Clèves afin d'insister sur le danger qu'elle court d'une part, de l'éloigner de ce danger par un argumentaire construit d'autre part. La réaction de la jeune femme à l'issue de ce discours montre bien à quel point il fait impression sur elle. De fait, par la suite, le souvenir des dernières volontés de sa mère empêchera Mme de Clèves de se montrer favorable aux avances de M de Nemours.

user profile picture

benji 45

92 Abonnés

BAC FRANÇAIS / lecture linéaire
Les Dernières recommandation de Madame de Chartres
Introduction :
Introduction: Le roman de Madame de Lafaye

20

Partager

Enregistrer


lecture linéaire la princesse de Clève

Français

 

1ère

Fiche de révision

Commentaires (1)

user profile picture

Fiche révision bac français

BAC FRANÇAIS / lecture linéaire Les Dernières recommandation de Madame de Chartres Introduction : Introduction: Le roman de Madame de Lafayette est un roman d'apprentissage qui nous retrace l'évolution d'une jeune fille qui découvre la cour et ses nombreux dangers; Premier roman d'analyse psychologique, il tente de nous faire pénétrer les subtilités de la peinture des sentiments et représente les dangers de l'amour passion. Mademoiselle de Chartres épouse Monsieur de Clèves non pas parce qu'elle est tombée amoureuse de lui mais parce qu'elle considère, suivant en cela l'avis de sa mère, qu'il constitue pour elle le meilleur des partis et le meilleur des maris possibles. Mais lorsqu'elle va réaliser la nature et la force de ce qu'elle éprouve pour la Duc de Nemours, elle n'ose en parler avec sa mère; Cette dernière a déjà tout deviné et la jeune fille compte beaucoup sur elle et son expérience; Cest à ce moment que l'auteure choisit de faire disparaître Madame de Chartres du cours de l'intrigue, afin de laisser le personnage de la Princesse seule face au choix de sa ligne de conduite. La mort du personnage de la mère a ici une fonction dramatique essentielle et constitue un motif important de la conduite de l'intrigue. Situation du passage L'extrait se situe vers la fin du...

BAC FRANÇAIS / lecture linéaire Les Dernières recommandation de Madame de Chartres Introduction : Introduction: Le roman de Madame de Lafayette est un roman d'apprentissage qui nous retrace l'évolution d'une jeune fille qui découvre la cour et ses nombreux dangers; Premier roman d'analyse psychologique, il tente de nous faire pénétrer les subtilités de la peinture des sentiments et représente les dangers de l'amour passion. Mademoiselle de Chartres épouse Monsieur de Clèves non pas parce qu'elle est tombée amoureuse de lui mais parce qu'elle considère, suivant en cela l'avis de sa mère, qu'il constitue pour elle le meilleur des partis et le meilleur des maris possibles. Mais lorsqu'elle va réaliser la nature et la force de ce qu'elle éprouve pour la Duc de Nemours, elle n'ose en parler avec sa mère; Cette dernière a déjà tout deviné et la jeune fille compte beaucoup sur elle et son expérience; Cest à ce moment que l'auteure choisit de faire disparaître Madame de Chartres du cours de l'intrigue, afin de laisser le personnage de la Princesse seule face au choix de sa ligne de conduite. La mort du personnage de la mère a ici une fonction dramatique essentielle et constitue un motif important de la conduite de l'intrigue. Situation du passage L'extrait se situe vers la fin du...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity est la meilleure application scolaire dans cinq pays européens.

Knowunity a été mis en avant par Apple et a toujours été en tête des classements de l'App Store dans la catégorie Éducation en Allemagne, en Italie, en Pologne, en Suisse et au Royaume-Uni. Rejoins Knowunity aujourd'hui et aide des millions d'étudiants à travers le monde.

Ranked #1 Education App

Chargement dans le

Google Play

Chargement dans le

App Store

Tu n'es toujours pas convaincu ? Regarde ce que disent les autres élèves ...

Louis B., utilisateur iOS

J'aime tellement cette application [...] Je recommande Knowunity à tout le monde ! !! Je suis passé de 11 à 16 grâce à elle :D

Stefan S., utilisateur iOS

L'application est très simple à utiliser et bien faite. Jusqu'à présent, j'ai trouvé tout ce que je cherchais :D

Lola, utilisatrice iOS

J'adore cette application ❤️ Je l'utilise presque tout le temps pour réviser.

Légende alternative :

tome premier. Madame de Chartres, atteinte d'une forte fièvre, sent sa mort arriver. Inquiète pour l'avenir de sa fille, dont elle a deviné la passion secrète pour M de Nemours, elle l'appelle alors auprès d'elle pour lui confier ses dernières volontés, et la conseiller sur la conduite à tenir pour résister à son amour. Lecture du passage Après lecture de cet extrait nous pouvons nous demander "En quoi ce passage témoigne-t-il de l'influence de Mme de Chartres sur sa fille"? Pour y répondre nous montrerons dans un premier temps le danger encouru par Mme de Clèves Puis dans un second temps nous montrerons les rappels des devoirs d'une femmes vertueuse I - Le danger encouru par Mme de Clèves Mme de chartres va tenter de prendre sa fille par les sentiments, → Utilisation de la première personne "je" = ce sont les désirs de Mme de Chartres mais pas forcément ceux de sa fille → Euphémisme: L1" il faut nous quitter" vient dramatiser la situation, de Chartres va mourir, ce sont donc ces dernières volonté (donne d'autant plus d'importance à son discours) Mme de Chartres veut avant tout protéger sa fille des galanteries et de l'infidélité à son mari et va pour cela lui faire comprendre qu'elle court un grave danger → Utilisation de mots péjoratif, renforçant cette notion de danger L4 "péril"; L14" Malheurs d'une galanterie" ou encore L19 "malheur". Le fait que ces termes apparaissent au début, milieu et à la fin de son discours entraine un rappel fréquent qui s'imprime dans la l'esprit de sa fille → Hyperbole métaphorique: L7° vous êtes sur le bord du précipice: il faut de grands efforts et de grandes violences pour vous retenir" vient renforcer cette idée de danger auxquelles elle fait face. → La répétition d'inclination 2 fois L3; L5 prend un sens imagé autre que celui d'attirance amoureuse : fait penser au fait de se pencher (au-dessus de ce précipice) qui représente la perte de la vertu/ réputation de Mme de Clèves si elle venait à céder à ses passions Mme de Chartres va ensuite lui expliquer les conséquences si elle adhère à cette passion amoureuse → L10" pensez que vous allez perdre cette réputation" sa mère a pour but de la faire culpabiliser et souhaite la mettre face à ses actes. De plus elle devient plus rugueuse et dure dans son discours avec l'utilisation de verbes à l'impératif tels que L11 "ayez"; L10"retirez"; L12 "obligez" montrant une autre facette de Mme de Chartres, une femme attaché aux principes et valeurs et souhaitant les imposer à sa fille. → Antithèse: L14 avec les termes "doux et malheur" définissant la relation amoureuse interdite-elle montre que tout vaut mieux qu'une galanterie Pour détourner sa fille de ces dangers, Mme de Chartres va donc recourir à tous les procédés de l'éloquence qui lui viennent à l'esprit en tentant de la prendre par les sentiments en jouant sur son état actuel. BAC FRANÇAIS / lecture linéaire II- Rappel des devoirs d'une femme Mme de Chartres, après avoir souligné le danger encouru par sa fille, recourt à trois arguments différents pour la convaincre de ne pas céder à son propre coaur 1er argument: → Anaphore: L9+10" songez" + emplai de son synonyme à la suite pensez (" Songez à ce que vous devez à votre mari; songez ce que vous vous devez à vous-même, et pensez que vous allez perdre cette réputation que vous vous êtes acquise et que je vous ai tant souhaitée")= insiste sur le fait de ce qu'elle a à perdre. →Ala suite de ce rappel, Mme de Chartres va donc lui proposer des solutions pour échapper à la tentation en faisant une nouvelle fois allusion à son mari → L11-12 "Ayez de la force et du courage, ma fille, retirez-vous de la cour, obligez votre mari de vous emmener" =Mme de Chartres lui remet en mémoire, sans y paraître, le fait qu'elle risque la réputation de son époux en même temps que la sienne 2nd argument → Comme dit précédemment, Mre de Chartres va continuer l'utilisation d'injonction à l'impératif vis-à-vis de la conduite que doit adopter la jeune femme via ses vertus et devoirs L11 "Ayez; L12" obligez"; L12" ne craignez point" 3ème argument Mme de chartres va tenter le tout pour le tout en procédant à une sorte de chantage affectif → En sachant que sa fille est attachée à elle, elle lui rappelle constamment son état de mort en insistant sur le terme quitter à plusieurs reprises, lui faisant comprendre qu'elle ne pourra bientôt plus compter sur le soutien de sa mère → L17 "si quelque chose était capable de troubler le bonheur que j'espère en sortant de ce monde,"⇒ayant mené une vie exemplaire, le repos devrait lui être accordé après sa mort, mais une chose, une seule, peut malgré tout troubler ce repos Uhe cause de tourment possible (conséquence de ces hypothèses): L17-18"je vous dirai que [...] ce serait de vous voir tomber comme les autres femmes;" →l'emploi du conditionnel peut suggérer que Mme de Chartres espère qu'une telle chose ne se réalisera pas: voir sa fille perdre toute vertu troublerait la paix de son âme au-delà de la mort → Antithèse: L19" je reçois la mort avec joie, pour n'en être pas témoin" = ici Mme de Chartres donne l'impression d'un ultimatum qu'elle met face à sa fille pour être sûr que celle-ci tienne à ses devoirs, soit renoncer à sa mère, soit renoncer à son amour caché Conclusion: Anxieuse de l'avenir de sa fille, et craignant que malgré son éducation à la vertu, elle ne cède à son inclination pour Nemours une fois qu'elle sera morte, Mme de Chartre a un dernier entretien avec Mme de Clèves afin d'insister sur le danger qu'elle court d'une part, de l'éloigner de ce danger par un argumentaire construit d'autre part. La réaction de la jeune femme à l'issue de ce discours montre bien à quel point il fait impression sur elle. De fait, par la suite, le souvenir des dernières volontés de sa mère empêchera Mme de Clèves de se montrer favorable aux avances de M de Nemours.