Géo /

La transition démographique

La transition démographique

user profile picture

Claraa ✨

12 Followers
 

Géo

 

2nde

Fiche de révision

La transition démographique

 GEOGRAPHIE
Territoires, populations et développement : quels défis?
I. Uhe planète de plus en plus peuplée
La Terre compte 7,6 milliards d'

Commentaires (1)

Partager

Enregistrer

9

augmentation population, les défis à venir

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

GEOGRAPHIE Territoires, populations et développement : quels défis? I. Uhe planète de plus en plus peuplée La Terre compte 7,6 milliards d'habitants en 2019. Le XXe siècle a été celui de l'explosion démographique. En 1900, la population mondiale comptait 1,5 milliard d'habitants, soit cinq fois moins qu'au début du XXI siècle. C'est dans les années 1960–1970 que la croissance démographique a été la plus rapide Elle est désormais moins forte mais on compte environ chaque année quelque 90 millions d'habitants supplémentaires. Le monde est inégalement peuplé. À l'échelle des continents. À l'échelle des États, la Chine et l'Inde) regroupent 35 % de la démographie mondiale. Dautres ont vu leur population considérablement augmenter au cours des dernières décennies: l'Indonésie, le Brésil... La population mondiale s'urbanise. En 2019, 55 % de la population mondiale réside en ville. La transition urbaine planétaire se traduit par l'essor de mégapoles. Certaines ont vu leur population doubler au cours des trente dernières années, en raison d'un important exode rural, notamment en Asie du Sud, en Afrique ou en Amérique du Sud. Eles dépassent aujourd'hui d'autres métropoles qui avaient connu ce phénomène dans la première moitié du XXe siècle (Londres, New York). II. Des trajectoires démographiques différenciées L'augmentation de la population mondiale s'explique par la transition démographique. Dès le XX siècle,...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

certaines sociétés (Grande- Bretagne, Allemagne, Italie...) ont connu un net abaissement de leur mortalité (amélioration de l'hygiène, développement de la médecine....) tout en conservant une fécondité élevée. Ce phénomène d'augmentation de l'accroissement naturel s'est généralisé dans la seconde moitié du XX siècle à l'ensemble des pays de la planète, contribuant ainsi à l'explosion démographique mondiale. La transition démographique est inégale selon les pays. Tous les États de la planète ne sont pas au même niveau de leur transition démographique. Les pays d'Europe et d'Amérique ont achevé la leur : leur population augmente peu en raison d'une faible fécondité. Certains pays voient même leur population diminuer (Japon, Russie). À l'opposé, de nombreux pays d'Asie et d'Afrique connaissent un très fort accroissement naturel (Nger, Ngeria...). Les trajectoires démographiques sont différenciées. Les pays développés ont achevé leur transition démographique, ce qui n'est pas le cas des pays en développement. Mais chaque pays est un cas particulier. Certains ont adopté des politiques antinatalistes (Chine), d'autres des politiques en faveur de la natalité (France). La géographie de la fécondité dans le monde est très inégale et les hiérarchies entre les pays peuvent être rapidement bouleversées d'ici quelques années, l'Inde sera le pays le plus peuplé du monde avec 1,4 milliard de personnes. III. Les défis à venir La population mondiale devrait atteindre 9,8 milliards d'habitants en 2050. Les risques liés à cette croissance sont nombreux : conflits dans des espaces de forte densité de peuplement, multiplication des bidonvilles, insécurité alimentaire dans les régions économiquement et politiquement vulnérables, etc. La population mondiale est déjà en phase de vieillissement généralisé. Le phénomène concerne aujourd'hui essentiellement les pays développés (Japon), entraînant un manque de main-d'œuvre et une augmentation des dépenses de santé. Mais le vieillissement et l'augmentation de l'espérance de vie concernent également des pays émergents (Chine, Inde), les contraignant à abandonner le contrôle des naissances. Le reste du monde (Afrique) demeure jeune, mais d'ici 2050, la proportion des plus de 60 ans doublera dans le monde. Les défis sont nombreux et divers. Les pays les plus riches doivent prendre soin de leur population âgée, mais les systèmes collectifs de prise en charge sont difficiles à financer. L'immigration est une réponse au problème de pénurie de main-d'œuvre. Les pays en développement, en raison de la forte fécondité passée, doivent achever leur transition, réduire les inégalités et offrir une meilleure protection sociale. IV. Uh monde inégalement développé Le développement constitue une transition majeure dans l'histoire des sociétés. Ce bouleversement repose sur le passage d'une économie agricole et d'une société majoritairement rurale, où la pauvreté est généralisée, à une économie urbaine et une société citadine où la pauvreté est minoritaire. Il existe plusieurs façons de mesurer le développement et les inégalités. Certains indicateurs mesurent uniquement les performances économiques (PIB) et d'autres sont plus complets (IDH). Le développement est révélateur de progrès. Il repose sur une capacité à redistribuer de manière équitable les résultats de la croissance économique. Le développement se traduit par des améliorations sociales. Sur le plan politique, le développement s'accompagne de progrès de la démocratie : élections libres, respect des droits de l'Homme, etc. Le développement progresse dans toutes les régions du monde, mais à des rythmes différents En 2017, 112 pays ont un IDHélevé ou très élevé (supérieur à 0,7) et 38 ont un IDHfaible (inférieur à 0,55). V. Des inégalités de développement à toutes les échelles À l'échelle mondiale, il n'existe pas un modèle unique de développement. Les trajectoires de développement sont nombreuses. On distingue les pays développés à hauts revenus et les pays en développement, eux-mêmes divisées entre les pays émergents, les pays en situation intermédiaire (exemple: pays producteurs de pétrole) et les PMA (Pays les Moins Avancés). Les PMA concentrent les indicateurs socio-économiques les plus défavorables: sous-nutrition, pauvreté, manque d'accès aux soins, etc. À l'échelle des continents et des États, les inégalités de développement sont fortes. Les régions métropolitaines ou littorales concentrent la croissance et le progrès. Cest particulièrement le cas dans les pays émergents (Chine, Brésil...). Au Brésil, la région du Sudeste représente à elle seule plus de 60% du PIBnational. En revanche, les territoires intérieurs de ces États-continents (Chine intérieure) sont souvent encore en retard de développement. Aux échelles régionale et locale, les inégalités de développement sont également très fortes. Ces inégalitées sont marquées entre les habitants d'un même pays. Elles sont marquées entre villes et campagnes: les taux de pauvreté sont plus élevés dans les zones rurales. Les inégalités sont marquées au sein des villes, tant dans les pays développés (concentration de la pauvreté dans certains quartiers) que dans les pays en développement où les bidonvilles cumulent les handicaps (insalubrité, insécurité...). V. Réduire les inégalités: un défi du développement durable Les inégalités constituent un obstacle au développement. La réduction des inégalités est ainsi l'un des 17 << Objectifs de Développement Durable » adopté par l'ONU en 2015. L'un des objectifs invite les États à réduire les inégalités en proposant plusieurs pistes: adopter des politiques visant à davantage d'égalité, stimuler l'aide publique au développement (APD) en faveur des États qui en ont le plus besoin, etc. À l'échelle des États, de nombreuses initiatives sont mises en place afin de réduire la pauvreté et les inégalités: dispositifs d'assurance santé au Cambodge, politiques sociales au Brésil. Ces résultats permettent des progrès considérables: entre 2000 et 2018, le nombre de personnes vivant sous le seuil d'extrême pauvreté a beaucoup diminué. L'Afrique et l'Inde sont le continent et le pays qui comptent aujourd'hui le plus de pauvres. Toutefois, les inégalités demeurent importantes. Sept personnes sur 10 vivent dans un pays où l'écart entre riches et pauvres est plus fort qu'il y a trente ans. Ce sont les populations les plus pauvres qui sont les plus touchées par les catastrophes naturelles (Bangladesh, Haïti, Tchad..). Les inégalités ne sont pas seulement économiques, elles sont de tous types: sexe, âge, origine ethnique, religion, etc.

Géo /

La transition démographique

La transition démographique

user profile picture

Claraa ✨

12 Followers
 

Géo

 

2nde

Fiche de révision

La transition démographique

Ce contenu est seulement disponible dans l'appli Knowunity.

 GEOGRAPHIE
Territoires, populations et développement : quels défis?
I. Uhe planète de plus en plus peuplée
La Terre compte 7,6 milliards d'

Ouvrir l'appli

Partager

Enregistrer

9

Commentaires (1)

O

Coool, je vais réviser à partir de cela aujourd'hui. Cheers 👍👍

augmentation population, les défis à venir

Contenus similaires

8

Sociétés et environnements : des équilibres fragiles

Know Sociétés et environnements : des équilibres fragiles thumbnail

129

 

2nde

3

mers et océans: vecteurs essentiels de la mondialisation

Know mers et océans: vecteurs essentiels de la mondialisation  thumbnail

66

 

Tle

4

Géographie : Les aires urbaines

Know Géographie : Les aires urbaines thumbnail

1455

 

3e/5e/4e

11

terminale HGGSP - le patrimoine

Know terminale HGGSP - le patrimoine thumbnail

146

 

Tle

Plus

GEOGRAPHIE Territoires, populations et développement : quels défis? I. Uhe planète de plus en plus peuplée La Terre compte 7,6 milliards d'habitants en 2019. Le XXe siècle a été celui de l'explosion démographique. En 1900, la population mondiale comptait 1,5 milliard d'habitants, soit cinq fois moins qu'au début du XXI siècle. C'est dans les années 1960–1970 que la croissance démographique a été la plus rapide Elle est désormais moins forte mais on compte environ chaque année quelque 90 millions d'habitants supplémentaires. Le monde est inégalement peuplé. À l'échelle des continents. À l'échelle des États, la Chine et l'Inde) regroupent 35 % de la démographie mondiale. Dautres ont vu leur population considérablement augmenter au cours des dernières décennies: l'Indonésie, le Brésil... La population mondiale s'urbanise. En 2019, 55 % de la population mondiale réside en ville. La transition urbaine planétaire se traduit par l'essor de mégapoles. Certaines ont vu leur population doubler au cours des trente dernières années, en raison d'un important exode rural, notamment en Asie du Sud, en Afrique ou en Amérique du Sud. Eles dépassent aujourd'hui d'autres métropoles qui avaient connu ce phénomène dans la première moitié du XXe siècle (Londres, New York). II. Des trajectoires démographiques différenciées L'augmentation de la population mondiale s'explique par la transition démographique. Dès le XX siècle,...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

Application scolaire n ° 1 en Allemagne

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

certaines sociétés (Grande- Bretagne, Allemagne, Italie...) ont connu un net abaissement de leur mortalité (amélioration de l'hygiène, développement de la médecine....) tout en conservant une fécondité élevée. Ce phénomène d'augmentation de l'accroissement naturel s'est généralisé dans la seconde moitié du XX siècle à l'ensemble des pays de la planète, contribuant ainsi à l'explosion démographique mondiale. La transition démographique est inégale selon les pays. Tous les États de la planète ne sont pas au même niveau de leur transition démographique. Les pays d'Europe et d'Amérique ont achevé la leur : leur population augmente peu en raison d'une faible fécondité. Certains pays voient même leur population diminuer (Japon, Russie). À l'opposé, de nombreux pays d'Asie et d'Afrique connaissent un très fort accroissement naturel (Nger, Ngeria...). Les trajectoires démographiques sont différenciées. Les pays développés ont achevé leur transition démographique, ce qui n'est pas le cas des pays en développement. Mais chaque pays est un cas particulier. Certains ont adopté des politiques antinatalistes (Chine), d'autres des politiques en faveur de la natalité (France). La géographie de la fécondité dans le monde est très inégale et les hiérarchies entre les pays peuvent être rapidement bouleversées d'ici quelques années, l'Inde sera le pays le plus peuplé du monde avec 1,4 milliard de personnes. III. Les défis à venir La population mondiale devrait atteindre 9,8 milliards d'habitants en 2050. Les risques liés à cette croissance sont nombreux : conflits dans des espaces de forte densité de peuplement, multiplication des bidonvilles, insécurité alimentaire dans les régions économiquement et politiquement vulnérables, etc. La population mondiale est déjà en phase de vieillissement généralisé. Le phénomène concerne aujourd'hui essentiellement les pays développés (Japon), entraînant un manque de main-d'œuvre et une augmentation des dépenses de santé. Mais le vieillissement et l'augmentation de l'espérance de vie concernent également des pays émergents (Chine, Inde), les contraignant à abandonner le contrôle des naissances. Le reste du monde (Afrique) demeure jeune, mais d'ici 2050, la proportion des plus de 60 ans doublera dans le monde. Les défis sont nombreux et divers. Les pays les plus riches doivent prendre soin de leur population âgée, mais les systèmes collectifs de prise en charge sont difficiles à financer. L'immigration est une réponse au problème de pénurie de main-d'œuvre. Les pays en développement, en raison de la forte fécondité passée, doivent achever leur transition, réduire les inégalités et offrir une meilleure protection sociale. IV. Uh monde inégalement développé Le développement constitue une transition majeure dans l'histoire des sociétés. Ce bouleversement repose sur le passage d'une économie agricole et d'une société majoritairement rurale, où la pauvreté est généralisée, à une économie urbaine et une société citadine où la pauvreté est minoritaire. Il existe plusieurs façons de mesurer le développement et les inégalités. Certains indicateurs mesurent uniquement les performances économiques (PIB) et d'autres sont plus complets (IDH). Le développement est révélateur de progrès. Il repose sur une capacité à redistribuer de manière équitable les résultats de la croissance économique. Le développement se traduit par des améliorations sociales. Sur le plan politique, le développement s'accompagne de progrès de la démocratie : élections libres, respect des droits de l'Homme, etc. Le développement progresse dans toutes les régions du monde, mais à des rythmes différents En 2017, 112 pays ont un IDHélevé ou très élevé (supérieur à 0,7) et 38 ont un IDHfaible (inférieur à 0,55). V. Des inégalités de développement à toutes les échelles À l'échelle mondiale, il n'existe pas un modèle unique de développement. Les trajectoires de développement sont nombreuses. On distingue les pays développés à hauts revenus et les pays en développement, eux-mêmes divisées entre les pays émergents, les pays en situation intermédiaire (exemple: pays producteurs de pétrole) et les PMA (Pays les Moins Avancés). Les PMA concentrent les indicateurs socio-économiques les plus défavorables: sous-nutrition, pauvreté, manque d'accès aux soins, etc. À l'échelle des continents et des États, les inégalités de développement sont fortes. Les régions métropolitaines ou littorales concentrent la croissance et le progrès. Cest particulièrement le cas dans les pays émergents (Chine, Brésil...). Au Brésil, la région du Sudeste représente à elle seule plus de 60% du PIBnational. En revanche, les territoires intérieurs de ces États-continents (Chine intérieure) sont souvent encore en retard de développement. Aux échelles régionale et locale, les inégalités de développement sont également très fortes. Ces inégalitées sont marquées entre les habitants d'un même pays. Elles sont marquées entre villes et campagnes: les taux de pauvreté sont plus élevés dans les zones rurales. Les inégalités sont marquées au sein des villes, tant dans les pays développés (concentration de la pauvreté dans certains quartiers) que dans les pays en développement où les bidonvilles cumulent les handicaps (insalubrité, insécurité...). V. Réduire les inégalités: un défi du développement durable Les inégalités constituent un obstacle au développement. La réduction des inégalités est ainsi l'un des 17 << Objectifs de Développement Durable » adopté par l'ONU en 2015. L'un des objectifs invite les États à réduire les inégalités en proposant plusieurs pistes: adopter des politiques visant à davantage d'égalité, stimuler l'aide publique au développement (APD) en faveur des États qui en ont le plus besoin, etc. À l'échelle des États, de nombreuses initiatives sont mises en place afin de réduire la pauvreté et les inégalités: dispositifs d'assurance santé au Cambodge, politiques sociales au Brésil. Ces résultats permettent des progrès considérables: entre 2000 et 2018, le nombre de personnes vivant sous le seuil d'extrême pauvreté a beaucoup diminué. L'Afrique et l'Inde sont le continent et le pays qui comptent aujourd'hui le plus de pauvres. Toutefois, les inégalités demeurent importantes. Sept personnes sur 10 vivent dans un pays où l'écart entre riches et pauvres est plus fort qu'il y a trente ans. Ce sont les populations les plus pauvres qui sont les plus touchées par les catastrophes naturelles (Bangladesh, Haïti, Tchad..). Les inégalités ne sont pas seulement économiques, elles sont de tous types: sexe, âge, origine ethnique, religion, etc.