Histoire /

Histoire - la crise de 1929

Histoire - la crise de 1929

user profile picture

melanolefish

8 Followers
 

Histoire

 

Tle

Fiche de révision

Histoire - la crise de 1929

 Histoire - Thème 1
Chapitre 1 : L'impact de la crise de 1929, déséquilibres
économiques et sociaux
1 - Raconter la crise, quelle place pour

Commentaires (1)

Partager

Enregistrer

15

A savoir sur la crise économique de 1929

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Histoire - Thème 1 Chapitre 1 : L'impact de la crise de 1929, déséquilibres économiques et sociaux 1 - Raconter la crise, quelle place pour le krach? Le krach boursier d'octobre 1929, déclencheur ou révélateur de la crise ? Une crise économique est représentée par la chute des prix, le ralentissement de l'activité et la montée du chômage. Alors que les Etats-Unis est la première puissance industrielle mondiale, dès 1928 elles montrent des faiblesses à travers des endettements, une surproduction, une stagnation de la consommation, etc. Alors que durant les années 1926-27, une conjoncture économique favorable ainsi qu'une facilité de crédit s'instaure, cela entraine une fièvre boursière et une flambée des cours des actions, totalisant 4.2 millions de transactions par jour, dont 4/5 se font sur crédits. Ces ventes en masse et brutale sont principalement causées par des spéculations, en effet les plus défavorisés voient une occasion de s'enrichir sans s'inquiéter des dettes. Cependant le jeudi 24 octobre 1929, la bourse de New York (Wall Street) connaît un krach boursier retentissant, il s'agit d'un effondrement du cours des valeurs ou des marchandises d'une bourse. La panique se répand : plus de 12 millions d'actions sont vendues en une journée laissant leur valeur s'effondrer. Le krach boursier qui aura duré 22 jours dont principalement le jeudi noir et le...

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Légende alternative :

mardi noir, symbolise l'entrée des pays capitaliste dans la crise économique des années 30. Comment la crise boursières transforme en crise générale ? Ainsi 76 000 entreprises posent bilan, 1/4 des banques américaines font faillites, 1.5 millions d'Etatsuniens sont ruinés et 25% de la populations active se retrouve au chômage. En effet cette crise boursière dégénère en crise économique durable entrainant de manière plus général, le recul de la production et la fermeture de nombreux établissements industriels et commerciaux. Ainsi les exportations s'effondrent, l'Amérique met en place des barrière boursière, des taxes, le rapatriement des capitaux (mesures protectionnistes) qui ralentissent le commerce extérieure et entrainent des faillites en Europe (Autriche et Allemagne). Cependant nous retrouvons également une crise sociale par le chômage de masse, qui devient la principale cause de manifestation lors de la crise de 1929. A cause du chômage et de la chute de la consommation qui en résulte, les prix des produits agricole baissent et la production industrielle est presque mis en arrêt. Dans les campagnes, des centaines de milliers de fermiers se retrouvent incapables de rembourser leurs dettes, et sont ainsi obligés de migrer en ville ou dans d'autres régions dans l'espoir de trouver un travail et voir leur situation s'améliorer. Cette période sera surnommée la "grande dépression", qui renvoi à un phénomène de longue durée marqué par la stagnation économique et le maintien d'un chômage élevé. II - De la crise étatsunienne à la crise mondiale Comment se diffuse la crise ? Déjà évoqué précédemment, un protectionnisme par l'Amérique est mise en place, il s'agit d'une politique commerciale menée par un Etat afin de limiter les importations sur son marché national, généralement par une augmentation des droits de douane. De là, découle une réduction des exportations européennes et sud-américaines vers les Etats-Unis et ainsi l'effondrement du commerce internationale. En effet, le président Hoover augmente les droits de douane ("tarif Smoot-Hawley" 17 juin 1930) dans l'objectif de relancer la production et la consommation de produits étatsuniens. De là, découle une réduction des exportations européennes et sud-américaines vers les Etats-Unis et ainsi l'effondrement du commerce internationale. Les États-Unis, épicentre de la crise États-Unis $rapatriement ★ krach boursier à Wall Street (24 octobre 1929) diminution des importations américaines Une crise mondiale (1929-1933) Pays atteints par la crise en: 2 £ Laine des capitaux étatsu 1929-1930 1930-1931 1931-1932 principales faillites bancaires Cercle Polaire Arctique Tropique du Cancer Équateur ÉTATS-UNIS OCÉAN PACIFIQUE Tropique du Capricorne Sucre faillite du Kreditanstalt en Autriche, mai 1931 faillite de la Danat Bank en Allemagne, juillet 1931 dévaluation de la livre sterling (21 sept. 1931) matières premières et agricoles fortement touchées par la crise et la baisse des prix Cercle Polaire Antarctique 2 De la crise étatsunienne à la crise mondiale Café Viande $ £ OCÉAN ATLANTIQUE URSS Coton OCÉAN INDIEN OCEAN Caoutchouc PACIFIQUE Laine 3 000 km échelle à l'équateur Carte interactive Comment se passe la crise dans le monde ? En Europe, les krachs boursiers se multiplient et de nombreuses banques disparaissent, notamment La Kredistansalt (11 mai 1931) en Autriche et la Danat Bank (13 juillet 1931) en Allemagne. Tout comme au E.U. de nombreuses faillites dans les secteurs industriels et commerciaux ont lieu, entrainant un chômage de masse mondial. Au Royaume-Unis, les endettements provoque une dévaluation du livre sterling, soit un abaissement par un Etat de la valeur légale de sa monnaie pour favoriser les exportations. Suivis ainsi par les Etats-Unis en 1934 puis parla France en 1936. Résultat : tout le système monétaire international s'effondre. En Amérique latine (matière première), en Argentine (bétail), au Brésil (café), les stocks s'accumulent, devenus invendables n'ayant plus d'exportations. Ainsi les entreprises réduisent leur production et licencient, ou alors elles font faillites. III - Sortir de la crise, de nouvelles politiques Comment sortir de la crise (aux Etats-Unis)? La crise provoque un ajustement du libéralisme économique. De nombreux économistes pensent que le capitalisme doit désormais évoluer pour ainsi faire intervenir l'Etat dans l'économie. Ainsi Franklin D. Roosevelt, un démocrate de l'époque, se présent au élection présidentielle en proposant un nouveau programme basé sur l'intervention de l'Etat dans l'économie. C'est grâce à cela, face à l'incapacité du président Hoover à agir contre la crise, qu'il fut élu 32e président des Etats-Unis en 1932. Afin de sortir le pays de la grande dépression de 1929, il applique une nouvelle politique à partir de 1933, accordant à l'Etat un rôle économique central : le New Deal. Cette dernière propose une vigoureuse politique d'intervention de l'Etat dans la vie économique et sociale avec le financement de grands travaux pour relancer le domaine industriel et créer des emplois, et par une répartition plus équitables des revenues et de la fortune. De plus, à travers la loi de 1935 : Social Security Act 1978, Roosevelt pose les base d'un Etat-providence, soit un Etat qui protège sa population contre les risques de la vie, généralement la vieillesse, la chômage, la maladie et les accidents du travail. Ainsi le New Deal touche les secteurs industrielle, financier, bancaire, social, agricoles et l'aménagement du territoire. Cependant le New Deal n'est qu'un succès partiel. En effet, d'un côté il permet de redresser la situation économique et sociale du pays et il prouve que l'investissement massifs de l'Etat en temps de crise peut redynamiser le pays. Pour autant il ne suffit pas à faire sortir les E.U. de la crise à la veille de la Seconde Guerre mondiale, encore 16.7% de populations actives est au chômage. Comment sortir de la crise (en France)? La crise s'est répandu dans tout le monde, la France a donc aussi été touché à partir de 1931. Elle favorise tout d'abord la montée en puissance d'une extrême droite qui manifeste son hostilité au régime républicain, faisant ainsi réagir les parties de gauche. En effet, face à cette situation les partis de gauche constitués : des communistes, des socialiste SFIO et des radicaux), se réunissent dans une alliance politique nommée le Front populaire suite à la manifestation du 14 juillet 1935 des gauchistes, rassemblant 500 000 manifestant avec Léon Blum du SFIO, Daladier des radicaux et Taurez des communistes. Cette alliance leur permit de remporter les élections législatives en mai 1936. Léon Blum devient ainsi président du conseil avec cette première victoire française des gauchistes, cette fonction lui revient sachant que les socialistes sont les plus nombreux. Cependant au même moment, un mouvement sociale se met en place, les ouvriers se comptant jusqu'à près de 2 millions se mettent en grèves tout en occupant les usines. Cela oblige le Front Populaire à mettre en place en place des négociations entre le monde ouvrier et les représentants du patronat, donnant lieu aux accords de Matignon signé le 8 juin 1936.Il s'agit des premiers acquis sociaux permettant de transformer durablement les conditions de travail avec l'augmentations des salaires et créations des contrats collectifs. Ces accords préparent ainsi aux lois du 20 juin 1936 instaurant 15 jours de congés payés par an, et du 21 juin 1936 assurant une durée légale de travail de 40h par semaine. Une crise qui prend fin ? Bilan mitigé de ces nouvelles politiques publiques car aucun pays ne sors de la crise avant la 2nde Guerre Mondiale. Seul l'Allemagne y parvint, en relançant l'économie avec l'industrie de guerre, les Etats-Unis, quant à elles, sortent de la crise qu'après 1945 en possédant 70% du stock d'or mondial. V One 1 2 3 ● NTIEL DU CHAPITRE ● L'impact de la crise de 1929: déséquilibres économiques et sociaux LA CRISE AUX ÉTATS-UNIS : DU KRACH BOURSIER À LA CRISE GÉNÉRALE Une crise boursière sans précédent aux États-Unis Signes avant-coureurs: endettement, stagnation de la consommation, surproduction • Jeudi 24 octobre 1929: « jeudi noir »>, krach boursier à Wall Street, ruine d'1,5 million d'Étatsuniens ● Fin d'une décennie de prospérité, de croissance économique, de spéculation La diffusion de la crise Rapatriement des capitaux étatsuniens investis dans le monde Protectionnisme (1930): UUSI fermeture du marché étatsunien aux produits étrangers, effondrement du commerce international DE LA CRISE ÉTATSUNIENNE À LA CRISE MONDIALE Une crise boursière qui devient une crise générale • Une crise économique générale : chute du cours des actions, ruine des épargnants, chute des prix, faillites, baisse de la production, de la consommation et des exportations Une crise sociale : des faillites au chômage de masse (25,3 % de chômeurs en 1933) Le monde dans la crise Europe touchée à partir de 1930: réduction des exportations, krach bancaires, crise du crédit, endettement, faillites, chômage de masse L'expérience du New Deal aux États-Unis Une politique originale à partir de 1933: élection d'un président démocrate (Roosevelt), intervention de l'État dans l'économie, investissements de l'État (grands travaux), État-providence (Social Security Act, 1935) ● Royaume-Uni : dévaluation de la livre sterling, écroulement du système financier international • Amérique latine: baisse des exportations, baisse du prix des matières premières, chômage de masse, faillites, déstabilisation politique et coups d'État (1930: Vargas au Brésil...) • Succès partiel: redressement de la situation économique et sociale, maintien d'un chômage important TITT DE NOUVELLES POLITIQUES ÉCONOMIQUES DE RELANCE Du Front populaire aux accords Matignon • France en crise à partir de 1931: crise économique avec chômage de masse, crise politique • Naissance du Front populaire : union des partis de gauche (victoire électorale en mai 1936); Léon Blum, socialiste, chef du gouvernement, lutte contre la crise économique • Accords Matignon : 8 juin 1936, avancées sociales (hausse des salaires...), congés payés (20 juin 1936), durée légale du travail hebdomadaire à 40 heures (21 juin 1936)

Histoire /

Histoire - la crise de 1929

Histoire - la crise de 1929

user profile picture

melanolefish

8 Followers
 

Histoire

 

Tle

Fiche de révision

Histoire - la crise de 1929

Ce contenu est seulement disponible dans l'appli Knowunity.

 Histoire - Thème 1
Chapitre 1 : L'impact de la crise de 1929, déséquilibres
économiques et sociaux
1 - Raconter la crise, quelle place pour

Ouvrir l'appli

Partager

Enregistrer

15

Commentaires (1)

B

Coool, je vais réviser à partir de cela aujourd'hui. Cheers 👍👍

A savoir sur la crise économique de 1929

Contenus similaires

3

l’impact de la crise de 1929

Know l’impact de la crise de 1929 thumbnail

425

 

Tle

3

La crise de 1929

Know La crise de 1929 thumbnail

130

 

Tle

1

La crise de 1929

Know La crise de 1929 thumbnail

182

 

Tle

L’entre deux guerre

Know L’entre deux guerre thumbnail

115

 

3e

Plus

Histoire - Thème 1 Chapitre 1 : L'impact de la crise de 1929, déséquilibres économiques et sociaux 1 - Raconter la crise, quelle place pour le krach? Le krach boursier d'octobre 1929, déclencheur ou révélateur de la crise ? Une crise économique est représentée par la chute des prix, le ralentissement de l'activité et la montée du chômage. Alors que les Etats-Unis est la première puissance industrielle mondiale, dès 1928 elles montrent des faiblesses à travers des endettements, une surproduction, une stagnation de la consommation, etc. Alors que durant les années 1926-27, une conjoncture économique favorable ainsi qu'une facilité de crédit s'instaure, cela entraine une fièvre boursière et une flambée des cours des actions, totalisant 4.2 millions de transactions par jour, dont 4/5 se font sur crédits. Ces ventes en masse et brutale sont principalement causées par des spéculations, en effet les plus défavorisés voient une occasion de s'enrichir sans s'inquiéter des dettes. Cependant le jeudi 24 octobre 1929, la bourse de New York (Wall Street) connaît un krach boursier retentissant, il s'agit d'un effondrement du cours des valeurs ou des marchandises d'une bourse. La panique se répand : plus de 12 millions d'actions sont vendues en une journée laissant leur valeur s'effondrer. Le krach boursier qui aura duré 22 jours dont principalement le jeudi noir et le...

Rien ne te convient ? Explore d'autres matières.

Apprendre avec plaisir grâce à nous

Aide aux devoirs

Grâce à la fonction "questions", tu as la possibilité de poser des questions à tout moment et de recevoir des réponses d'autres élèves.

Apprendre ensemble

Avec Knowunity, tu reçois des contenus d'apprentissage d'autres élèves d'une manière moderne et habituelle afin d'apprendre au mieux. Les élèves partagent leurs connaissances, échangent et s'entraident.

Sûr et testé

Qu'il s'agisse de résumés, d'exercices ou de fiches d'apprentissage, Knowunity assure la curation de tous les contenus et crée un environnement d'apprentissage sûr auquel votre enfant peut accéder à tout moment.

Télécharger l'application

Knowunity

Application scolaire n ° 1 en Allemagne

Ouvrir l'appli

Légende alternative :

mardi noir, symbolise l'entrée des pays capitaliste dans la crise économique des années 30. Comment la crise boursières transforme en crise générale ? Ainsi 76 000 entreprises posent bilan, 1/4 des banques américaines font faillites, 1.5 millions d'Etatsuniens sont ruinés et 25% de la populations active se retrouve au chômage. En effet cette crise boursière dégénère en crise économique durable entrainant de manière plus général, le recul de la production et la fermeture de nombreux établissements industriels et commerciaux. Ainsi les exportations s'effondrent, l'Amérique met en place des barrière boursière, des taxes, le rapatriement des capitaux (mesures protectionnistes) qui ralentissent le commerce extérieure et entrainent des faillites en Europe (Autriche et Allemagne). Cependant nous retrouvons également une crise sociale par le chômage de masse, qui devient la principale cause de manifestation lors de la crise de 1929. A cause du chômage et de la chute de la consommation qui en résulte, les prix des produits agricole baissent et la production industrielle est presque mis en arrêt. Dans les campagnes, des centaines de milliers de fermiers se retrouvent incapables de rembourser leurs dettes, et sont ainsi obligés de migrer en ville ou dans d'autres régions dans l'espoir de trouver un travail et voir leur situation s'améliorer. Cette période sera surnommée la "grande dépression", qui renvoi à un phénomène de longue durée marqué par la stagnation économique et le maintien d'un chômage élevé. II - De la crise étatsunienne à la crise mondiale Comment se diffuse la crise ? Déjà évoqué précédemment, un protectionnisme par l'Amérique est mise en place, il s'agit d'une politique commerciale menée par un Etat afin de limiter les importations sur son marché national, généralement par une augmentation des droits de douane. De là, découle une réduction des exportations européennes et sud-américaines vers les Etats-Unis et ainsi l'effondrement du commerce internationale. En effet, le président Hoover augmente les droits de douane ("tarif Smoot-Hawley" 17 juin 1930) dans l'objectif de relancer la production et la consommation de produits étatsuniens. De là, découle une réduction des exportations européennes et sud-américaines vers les Etats-Unis et ainsi l'effondrement du commerce internationale. Les États-Unis, épicentre de la crise États-Unis $rapatriement ★ krach boursier à Wall Street (24 octobre 1929) diminution des importations américaines Une crise mondiale (1929-1933) Pays atteints par la crise en: 2 £ Laine des capitaux étatsu 1929-1930 1930-1931 1931-1932 principales faillites bancaires Cercle Polaire Arctique Tropique du Cancer Équateur ÉTATS-UNIS OCÉAN PACIFIQUE Tropique du Capricorne Sucre faillite du Kreditanstalt en Autriche, mai 1931 faillite de la Danat Bank en Allemagne, juillet 1931 dévaluation de la livre sterling (21 sept. 1931) matières premières et agricoles fortement touchées par la crise et la baisse des prix Cercle Polaire Antarctique 2 De la crise étatsunienne à la crise mondiale Café Viande $ £ OCÉAN ATLANTIQUE URSS Coton OCÉAN INDIEN OCEAN Caoutchouc PACIFIQUE Laine 3 000 km échelle à l'équateur Carte interactive Comment se passe la crise dans le monde ? En Europe, les krachs boursiers se multiplient et de nombreuses banques disparaissent, notamment La Kredistansalt (11 mai 1931) en Autriche et la Danat Bank (13 juillet 1931) en Allemagne. Tout comme au E.U. de nombreuses faillites dans les secteurs industriels et commerciaux ont lieu, entrainant un chômage de masse mondial. Au Royaume-Unis, les endettements provoque une dévaluation du livre sterling, soit un abaissement par un Etat de la valeur légale de sa monnaie pour favoriser les exportations. Suivis ainsi par les Etats-Unis en 1934 puis parla France en 1936. Résultat : tout le système monétaire international s'effondre. En Amérique latine (matière première), en Argentine (bétail), au Brésil (café), les stocks s'accumulent, devenus invendables n'ayant plus d'exportations. Ainsi les entreprises réduisent leur production et licencient, ou alors elles font faillites. III - Sortir de la crise, de nouvelles politiques Comment sortir de la crise (aux Etats-Unis)? La crise provoque un ajustement du libéralisme économique. De nombreux économistes pensent que le capitalisme doit désormais évoluer pour ainsi faire intervenir l'Etat dans l'économie. Ainsi Franklin D. Roosevelt, un démocrate de l'époque, se présent au élection présidentielle en proposant un nouveau programme basé sur l'intervention de l'Etat dans l'économie. C'est grâce à cela, face à l'incapacité du président Hoover à agir contre la crise, qu'il fut élu 32e président des Etats-Unis en 1932. Afin de sortir le pays de la grande dépression de 1929, il applique une nouvelle politique à partir de 1933, accordant à l'Etat un rôle économique central : le New Deal. Cette dernière propose une vigoureuse politique d'intervention de l'Etat dans la vie économique et sociale avec le financement de grands travaux pour relancer le domaine industriel et créer des emplois, et par une répartition plus équitables des revenues et de la fortune. De plus, à travers la loi de 1935 : Social Security Act 1978, Roosevelt pose les base d'un Etat-providence, soit un Etat qui protège sa population contre les risques de la vie, généralement la vieillesse, la chômage, la maladie et les accidents du travail. Ainsi le New Deal touche les secteurs industrielle, financier, bancaire, social, agricoles et l'aménagement du territoire. Cependant le New Deal n'est qu'un succès partiel. En effet, d'un côté il permet de redresser la situation économique et sociale du pays et il prouve que l'investissement massifs de l'Etat en temps de crise peut redynamiser le pays. Pour autant il ne suffit pas à faire sortir les E.U. de la crise à la veille de la Seconde Guerre mondiale, encore 16.7% de populations actives est au chômage. Comment sortir de la crise (en France)? La crise s'est répandu dans tout le monde, la France a donc aussi été touché à partir de 1931. Elle favorise tout d'abord la montée en puissance d'une extrême droite qui manifeste son hostilité au régime républicain, faisant ainsi réagir les parties de gauche. En effet, face à cette situation les partis de gauche constitués : des communistes, des socialiste SFIO et des radicaux), se réunissent dans une alliance politique nommée le Front populaire suite à la manifestation du 14 juillet 1935 des gauchistes, rassemblant 500 000 manifestant avec Léon Blum du SFIO, Daladier des radicaux et Taurez des communistes. Cette alliance leur permit de remporter les élections législatives en mai 1936. Léon Blum devient ainsi président du conseil avec cette première victoire française des gauchistes, cette fonction lui revient sachant que les socialistes sont les plus nombreux. Cependant au même moment, un mouvement sociale se met en place, les ouvriers se comptant jusqu'à près de 2 millions se mettent en grèves tout en occupant les usines. Cela oblige le Front Populaire à mettre en place en place des négociations entre le monde ouvrier et les représentants du patronat, donnant lieu aux accords de Matignon signé le 8 juin 1936.Il s'agit des premiers acquis sociaux permettant de transformer durablement les conditions de travail avec l'augmentations des salaires et créations des contrats collectifs. Ces accords préparent ainsi aux lois du 20 juin 1936 instaurant 15 jours de congés payés par an, et du 21 juin 1936 assurant une durée légale de travail de 40h par semaine. Une crise qui prend fin ? Bilan mitigé de ces nouvelles politiques publiques car aucun pays ne sors de la crise avant la 2nde Guerre Mondiale. Seul l'Allemagne y parvint, en relançant l'économie avec l'industrie de guerre, les Etats-Unis, quant à elles, sortent de la crise qu'après 1945 en possédant 70% du stock d'or mondial. V One 1 2 3 ● NTIEL DU CHAPITRE ● L'impact de la crise de 1929: déséquilibres économiques et sociaux LA CRISE AUX ÉTATS-UNIS : DU KRACH BOURSIER À LA CRISE GÉNÉRALE Une crise boursière sans précédent aux États-Unis Signes avant-coureurs: endettement, stagnation de la consommation, surproduction • Jeudi 24 octobre 1929: « jeudi noir »>, krach boursier à Wall Street, ruine d'1,5 million d'Étatsuniens ● Fin d'une décennie de prospérité, de croissance économique, de spéculation La diffusion de la crise Rapatriement des capitaux étatsuniens investis dans le monde Protectionnisme (1930): UUSI fermeture du marché étatsunien aux produits étrangers, effondrement du commerce international DE LA CRISE ÉTATSUNIENNE À LA CRISE MONDIALE Une crise boursière qui devient une crise générale • Une crise économique générale : chute du cours des actions, ruine des épargnants, chute des prix, faillites, baisse de la production, de la consommation et des exportations Une crise sociale : des faillites au chômage de masse (25,3 % de chômeurs en 1933) Le monde dans la crise Europe touchée à partir de 1930: réduction des exportations, krach bancaires, crise du crédit, endettement, faillites, chômage de masse L'expérience du New Deal aux États-Unis Une politique originale à partir de 1933: élection d'un président démocrate (Roosevelt), intervention de l'État dans l'économie, investissements de l'État (grands travaux), État-providence (Social Security Act, 1935) ● Royaume-Uni : dévaluation de la livre sterling, écroulement du système financier international • Amérique latine: baisse des exportations, baisse du prix des matières premières, chômage de masse, faillites, déstabilisation politique et coups d'État (1930: Vargas au Brésil...) • Succès partiel: redressement de la situation économique et sociale, maintien d'un chômage important TITT DE NOUVELLES POLITIQUES ÉCONOMIQUES DE RELANCE Du Front populaire aux accords Matignon • France en crise à partir de 1931: crise économique avec chômage de masse, crise politique • Naissance du Front populaire : union des partis de gauche (victoire électorale en mai 1936); Léon Blum, socialiste, chef du gouvernement, lutte contre la crise économique • Accords Matignon : 8 juin 1936, avancées sociales (hausse des salaires...), congés payés (20 juin 1936), durée légale du travail hebdomadaire à 40 heures (21 juin 1936)